du 20 novembre 2017
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

ATSC 3.0 : aux États-Unis, la FCC valide un nouveau ciblage publicitaire pour la TV

L'autorité des communications approuve l'utilisation de la technologie ATSC 3.0. Elle est censée fournir l'ultra haute définition, une meilleure qualité d'image sur mobile et plus d'interactivité (comme plusieurs angles de vue pour les événements sportifs et des contenus éducatifs).

Le signal permet aussi d'allumer une télévision pour diffuser des alertes, géolocalisées rue par rue. Pour Sinclair Broadcast Group, il s'agit du Graal pour les publicitaires, qui pourront mieux cibler les téléspectateurs... même si des fournisseurs d'accès s'inquiètent de coûts de transmission plus élevés. Pour rappel, la réclame ciblée en TV intéresse aussi les groupes français, qui se lancent pour certains dans des essais de publicité adressée.

Les télévisions actuelles ne pourraient pas recevoir le nouveau signal, qui nécessiterait donc l'achat d'un équipement supplémentaire. Les groupes audiovisuels devront maintenir les deux signaux en parallèle pendant cinq ans après la mise en place d'ATSC 3.0.

Cette autorisation de la FCC suit la suppression de règles anti-concentration, qui profitent au groupe de chaînes locales dans sa boulimie d'acquisitions. Deux sénateurs ont demandé une enquête sur les liens entre le personnel de la FCC et la société, sur lesquels le président de la commission, Ajit Pai, avait refusé de s'exprimer.

L'événement Capitole du Libre se tenait ce week-end à Toulouse, l'occasion pour la communauté de se retrouver et de parler des projets du moment.

C'était notamment le cas de Jean-Baptiste Kempf de VLC, venu présenter la version 3.0 du célèbre lecteur vidéo. Il a annoncé au passage que la release candidate (RC) devrait sortir cette semaine.

Pour rappel, lorsque nous faisions le point sur cette nouvelle mouture fin septembre, elle nous était annoncée pour octobre. Elle n'aura donc au final eu qu'un mois de retard de plus.

La RC de VLC 3.0 attendue pour cette semaine

Bien connu des bidouilleurs et amateurs de produits importés, le revendeur ouvre son premier entrepôt en France. Cette présence lui permet d'assurer une livraison plus rapide dans l'Hexagone. Une liste des produits disponibles dans cet entrepôt est disponible dans ce Google Docs, mis en ligne par Gearbest.

Sur Twitter, la société affirme au passage qu'elle a arrêté sa collaboration avec Colis Privé. Ce n'est pas une surprise puisque, fin septembre, Gearbest avait indiqué son intention d'arrêter ce partenariat « dû à leur mauvais service ». Elle précisait alors que Colissimo prendrait progressivement le relais.

Gearbest ouvre un entrepôt en France et ne travaille plus avec Colis Privé

Molotov vient de publier de nouvelles versions de ses applications, évoquant des améliorations côté stabilité, sans plus de précisions.

Mais sur iOS et tvOS, on apprend à travers un tweet que les contenus du service intègrent désormais la recherche universelle. Vous pouvez ainsi trouver des films ou des séries directement via une recherche ou une requête effectuée depuis Siri.

Molotov compatible avec la recherche universelle d'Apple
Intel n'utilisera plus de BIOS d'ici 2020

Dans une présentation de Brian Richardson, Senior technical marketing engineer chez Intel, repérée par Tweakers.net, on en apprend un peu plus sur la position du géant américain concernant le futur abandon du BIOS au profit des seules UEFI.

Une compatibilité restait assurée jusqu'à présent pour éviter tout problème, mais cela pourrait changer d'ici à 2020. C'est en effet la date choisie par Intel pour retirer le support de ses produits grand public et serveur. Ces plateformes disposeront alors seulement d'UEFI Class 3.

Deux années qui devront être mises à profit pour mettre à jour les outils ne gérant que le BIOS, ou en éliminer le besoin. Un travail sans doute difficile en perspective, notamment en entreprise.

L'idée est de simplifier la gestion de ces produits tout en offrant un meilleur niveau de sécurité, alors que l'UEFI a déjà été introduite il y a plusieurs années. Le géant semble désormais penser qu'il est temps de faire ses adieux à ce bon vieux BIOS.

Sur Twitter, le compte Elliot Alderson interpelle le français : « Parlons des applications ApeSaleTracker et ApeStsMonths trouvées dans vos téléphones. Ce sont des applications système pré-installées qui envoient régulièrement et silencieusement des informations de l'utilisateur à un tiers chinois appelé Tinno, par HTTP ou SMS sans le consentement de l'utilisateur ».

Pour rappel, Tinno fabrique justement les smartphones pour le compte de Wiko. Parmi les informations renvoyées vers le serveur eservice.tinno.com, il est question du numéro IMEI, la position de la cellule GSM à laquelle le smartphone est connecté, le numéro de série et le numéro de Build ; le tout en texte clair, sans chiffrement.

Elliot Alderson ajoute que l'utilisateur ne peut pas désactiver cette fonctionnalité. Pour le moment, le fabricant n'a pas réagi officiellement. Nous tâcherons évidemment d'en savoir plus rapidement.

Les smartphones Wiko enverraient des données personnelles sur un serveur en Chine

Ce week-end, l'agence spatiale américaine a envoyé dans l'espace un satellite pour le compte de l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA), le premier d'une série de quatre.

Il tournera autour de la Terre sur une orbite polaire et aura pour mission d'aider les scientifiques à améliorer les prévisions météo aux États-Unis. Pour le moment baptisé JPSS-1 (il s'appellera NOAA-20 lorsqu'il sera opérationnel), il va subir des tests et des vérifications au cours des trois prochains mois, avant de débuter sa mission.

La NASA propose une vidéo des premières secondes du décollage.

JPSS-1 (NOAA-20) : la NASA envoie avec succès un satellite météorologique

Vendredi, Elon Musk assurait le show avec l'annonce d'un nouveau Roadster et d'un camion, tous les deux électriques. Cette dernière annonce a visiblement intéressé deux revendeurs (et pas des moindres) : Walmart et Loblaw (au Canada).

Le premier aurait ainsi passé une précommande de 15 camions selon nos confrères de CNBC, contre 25 pour le second affirme le Financial Post. Dans les deux cas, la propulsion électrique intéresse particulièrement les revendeurs.

Pour rappel, le prix définitif du Semi de Tesla n'a pas été annoncé pour le moment. Pour valider une réservation, il faut débourser 5 000 dollars par camion par virement bancaire.

Il faudra ensuite être patient puisque la production ne devrait commencer qu'en 2019 selon Elon Musk.

40 précommandes pour Tesla Semi : 15 de Walmart et 25 de Loblaw

La semaine dernière, le Journal du Net s'intéressait au business de l'achat et de la fusion de pages sur Facebook, alors que certains commencent à subir des pénalités importantes pour des actions passées.

Manière facile et peu coûteuse de conquérir des millions de fans, cette pratique est méconnue, et pourtant très utilisée par des médias qui misent sur le contenu viral pour se développer auprès de certaines audiences.

De son côté, Le Monde s'est attardé au cas de Shoko, un site s'adressant avant tout aux femmes au sein du groupe Melty. Celui-ci s'appuie notamment sur des pages comme « Pensées de filles » pour drainer un nombre important de visites.

Problème selon nos confrères, la page serait gérée par Yana Media, qui diffuse de fausses informations et du contenu « sensationnaliste » à travers ses différentes pages.

Le rachat et la gestion de certaines pages Facebook font débat

C'est en tout cas le sens de la déclaration du ministre des Finances Philip Hammond. Pour tenir les délais, il prévoit des changements de réglementation et des investissements dans les nouvelles technologies utiles pour les véhicules autonomes (intelligence artificielle, 5G, etc.) précise l'AFP.

« La Grande-Bretagne doit être à la tête de cette nouvelle révolution technologique » lâche le ministre lors d'une intervention à la télévision. En France, pas de changement depuis l'annonce (il y a trois semaines) de Mounir Mahjoubi de « nommer une personne en charge de mener une réflexion au cours des prochains mois ».

Des voitures autonomes sur les routes du Royaume-Uni en 2021 ?
Clés de sécurité et identifiants AWS en accès libre pour le constructeur de drones DJI

C'est l'un de ces problèmes de sécurité à peine croyables par son ampleur. Le constructeur chinois DJI a ainsi laissé en accès libre pendant deux à quatre ans un lot de données très précieuses. Le chercheur Kevin Finisterre explique dans son rapport que les clés du nom de domaine, la clé privée de chiffrement AES pour les firmwares et des identifiants Amazon Web Services étaient disponibles sur le dépôt GitHub de l'entreprise.

Si le chercheur a publié un rapport, c'est que DJI aurait argué d'un problème de forme dans la demande débouchant normalement sur les 30 000 dollars de récompenses, le constructeur ayant son propre bug bounty. DJI a indiqué que les certificats avaient été révoqués et les identifiants changés. Ce qui ne résout pas nécessairement tous les soucis de sécurité dans l'immédiat.

Le constructeur ne sort pas grandi de cette histoire. Outre l'ampleur du défaut de sécurisation, le chercheur explique avoir été menacé pendant la négociation de la récompense. DJI l'aurait traité de « pirate », évoquant une éventuelle plainte pour violation de la loi américaine CFAA (Computer Fraud and Abuse Act).

L'entreprise estime pour sa part que le chercheur n'a tout simplement pas voulu suivre les règles de son programme de chasse aux bugs.

Fin 2016, Apple et Mozilla annonçaient retirer la confiance accordée à l'autorité de certification. Comme WoSign, elle est accusée d'avoir antidaté des certificats SHA-1 pour allonger leur durée de vie, malgré d'importants risques de sécurité.

StartCom fournit notamment les certificats gratuits StartSSL, utilisés avant la mise en place de Let's Encrypt, qui a démocratisé les connexions chiffrées en TLS.

« Malgré les efforts de StartCom, jusqu'ici, il n'y a aucune indication claire des navigateurs que StartCom puisse regagner leur confiance » écrit l'entreprise. Au 1er janvier, elle cessera d'émettre de nouveaux certificats, et tous seront révoqués en 2020. Sur un forum de Mozilla, un ancien ingénieur juge durement l'entreprise, qualifiant sa direction d'« escrocs ».

L'affaire se déroule en parallèle de la débâcle de Symantec, qui a revendu son autorité de certification à DigiCert, après le retrait de la confiance accordée par Google Chrome... suite à des années de mauvaises pratiques.

Connexions chiffrées : l'autorité StartCom jette l'éponge

Cette nouvelle mouture d'Android 7.1 apporte surtout des corrections au niveau de la gestion des chaînes de TV et des programmes.

Les notes de version nous apprennent également que la température du processeur est correctement reportée. La mise à jour se passe à travers l'interface de la box.

Pour rappel, ce programme de test avait été lancé au début du mois, on ne sait pas encore quand une version stable sera diffusée.

Nouvelle mise à jour bêta pour la Freebox Mini 4K

Il y a un peu plus d'un mois, la société mettait en ligne une vidéo (avec beaucoup de mise en scène et des actions assez lentes) du combat de deux « mechas » provenant des États-Unis et du Japon.

Depuis, MegaBots indique avoir reçu des propositions d'équipes de robotique souhaitant également combattre. Elle veut donc lancer un « tournoi de robots géants au monde »... et demande pour cela l'aide de la communauté.

Un projet de financement a été mis en ligne sur la plateforme Kickstarter. 950 000 dollars sont visés, un peu plus de 50 000 dollars ayant pour le moment été récoltés. En cas de succès, le combat est prévu pour le quatrième trimestre 2018 à San Francisco, avec l'affrontement de quatre équipes.

MegaBots veut organiser le « premier tournoi de robots géants au monde »

Comme l'année dernière, le revendeur n'attend pas vendredi 24 (date officielle du Black Friday) pour lancer ses promotions. Cette semaine, plus de 10 000 ventes Flash sont ainsi attendues, avec des réductions pouvant atteindre 60 % et des produits renouvelés plusieurs fois par jour.

Pour rappel, il ne s'agit pas d'une période légale de soldes, mais cela n'empêche pas les constructeurs et les revendeurs de proposer des promotions relativement intéressantes. Elles continueront ce week-end et devraient se terminer lundi avec le Cyber Monday.

Bien évidemment, la Team Bon Plan est à l'affût des offres, n'hésitez donc pas à la suivre via leur flux RSS, Twitter ou encore nos newsletters.

Amazon donne le coup d'ouverture de sa #BlackFridayWeek

Alors que le fabricant vient tout juste de lancer son casque autonome Focus en Chine, il préparerait un modèle 4K UHD selon Digitimes.

Nos confrères ajoutent qu'il pourrait arriver en 2018. Nous devrions certainement en apprendre davantage sur les plans de HTC (et des autres fabricants de casques de VR) lors du CES 2018, qui se tiendra début janvier à Las Vegas.

HTC préparerait un casque de VR autonome en 4K UHD
Master X Master, le MOBA de NCsoft, disparaîtra le 31 janvier prochain

L'univers des MOBA est impitoyable, et il est bien difficile de venir concurrencer les trois cadors du secteur : DOTA 2, Heroes of the Storm et League of Legends. L'éditeur coréen NCsoft vient d'ailleurs de l'apprendre à ses dépens.

Quelques mois seulement après le lancement de Master X Master, l'entreprise reconnaît son échec et son « incapacité à se connecter avec les joueurs ». Pour remercier sa petite communauté quelques semaines avant la disparition définitive du jeu le 31 janvier 2018, NCsoft a prévu quelques surprises.

D'abord, et c'est la moindre des choses, toutes les micro-transactions (désormais désactivées) effectuées depuis le 30 août seront remboursées sous deux semaines. L'ensemble des joueurs doit également recevoir assez de monnaie du jeu pour débloquer absolument tout le contenu disponible (personnages, skins, etc.).

Enfin, tous les modes de jeux seront disponibles en même temps jusqu'à la fermeture définitive des serveurs. Un joli baroud d'honneur.

La famille déjantée de super-héros reviendra pour de nouvelles aventures le 4 juillet 2018, soit près de 14 ans après le premier opus.

Sans surprise, le bébé Jack Jack qui découvrait ses pouvoirs devrait être largement présent, c'est du moins ce que laisse penser la bande-annonce dévoilée par Disney.

Les Indestructibles 2 sont de retour dans une première bande-annonce

Comme prévu, le smartphone pensé pour les joueurs est donc disponible à la vente pour 749,99 euros sur le site de Razer. À l'heure actuelle, le fabricant annonce une expédition depuis son entrepôt sous trois à cinq jours. L'édition limitée (1337 pièces) avec un logo vert à l'arrière est en rupture de stock.

Microsoft le propose également sur son Store maison pour 699,99 dollars, comme c'est déjà le cas pour des appareils Samsung sous Android. Il n'est par contre pas (encore ?) disponible sur la version française de la boutique en ligne.

Pour rappel, ce smartphone dispose d'un écran de 5,7 pouces de 1 440 x 2 560 pixels avec un taux de rafraichissement de 120 Hz, 8 Go de mémoire, un Snapdragon 835, une batterie de 4 000 mAh, etc.

Toutes les caractéristiques techniques sont disponibles par ici.

Le Razer Phone avec son écran 120 Hz de 5,7" est disponible en France pour 749,99 euros

Le fabricant surfe sur la vague médiatique procurée par l'annonce de son nouveau Roadster et de son Semi pour dévoiler une... batterie externe pour smartphone.

Celle-ci reprend le design des Superchargers du fabricant, avec deux connecteurs Lightning et micro-USB. Rien d'exceptionnel par contre du côté des caractéristiques techniques : 3 350 mAh seulement, avec une sortie 5V de 1,5 A maximum.

Tesla la vend 45 dollars, un tarif très élevé pour une telle capacité. Sur Amazon, Anker propose par exemple des modèles de 5 000 mAh (5 V et 2,4 A) à moins de 10 euros, tandis que pour 45 euros vous avez droit à 26 800 mAh.

Tesla Powerbank : le design plus que les performances et le prix

L'enceinte connectée du géant de Cupertino n'est pas prête. L'annonce a été confirmée à plusieurs médias (notamment TechCrunch et The Verge) par un porte-parole de l'entreprise.

Apple a « hâte que les gens l'essaient », mais a également « besoin d'un peu plus de temps pour qu'il soit prêt ». Un peu ? Pas de date précise, la société évoquant « début 2018 », pour les États-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni dans un premier temps.

Le HomePod ratera donc les fêtes de fin d'année et la frénésie de dépenses qui l'accompagne. On ne connaît pas les causes de ce retard. iGen souligne que les récentes bêtas des systèmes d'Apple ont supprimé des éléments d'AirPlay 2 et que les problèmes pourraient être liés.

Le HomePod d'Apple ratera les fêtes de fin d'année
CD Projekt dément vouloir faire appel aux microtransactions dans son prochain jeu

Dans une entrevue accordée à un média polonais, Adam Kiciński, PDG de CD Projekt, a évoqué le modèle économique de Cyberpunk 2077, dans des termes qui ont fait frémir une bonne partie de sa communauté : « Nous voulons expérimenter des choses dans des domaines qui n'ont pas encore été explorés dans The Witcher. Nous voulons aller encore plus haut, plus particulièrement, nous parlons affaires et nous aimerions que Cyberpunk occupe une place plus significative, commercialement parlant ».

Ajoutez à cela une confirmation de l'ajout d'éléments de jeu en ligne dans le titre et vous obtenez là un cocktail détonnant, qui laisse imaginer aux joueurs que l'éditeur va chercher à leur extirper jusqu'au moindre centime à grands coups de coffres à butin, façon Star Wars Battlefront II.

L'éditeur a néanmoins tenu à rassurer ses fans, avec un tweet qui s'en prend sans détour aux pratiques de ses concurrents : « Ne vous inquiétez pas. Quand vous pensez à Cyberpunk 2077, ne pensez à rien d'autre que The Witcher 3  – un mode solo gigantesque, un monde ouvert et un RPG au scénario profond. Pas d'entourloupe, vous avez ce pour quoi vous avez payé. Pas de conneries, juste un jeu honnête, comme Wild Hunt. On laisse la cupidité aux autres ».  

On imagine facilement que le community manager a laissé tomber un micro au sol après avoir rédigé ce tweet.

Business Insider relaie une nouvelle levée de fonds pour la start-up britannique Deliveroo. Avec 98 millions de dollars ont ainsi été mis sur la table par plusieurs investisseurs déjà engagés dans l'entreprise, dont le fonds Fidelity ou Accel Partners. Le tout avec une valorisation estimée à plus de 2 milliards de dollars.

La société londonienne frôle désormais la barre du milliard de dollars de fonds levés, avec un total de 955 millions exactement. Selon le fondateur de l'entreprise, Will Shu, la prochaine étape logique serait celle d'une introduction en bourse, notamment parce que plusieurs de ses investisseurs s'y trouvent déjà.

Après un sixième tour de table, la question peut en effet commencer à se poser, reste maintenant à voir selon quel calendrier tout ceci sera mis en place.

Deliveroo lève 98 millions de dollars et esquisse son entrée en bourse

Voilà une campagne de financement participatif que l'on n'attendait pas : le constructeur Trekstor aimerait lancer la version 5.0 de son WinPhone sous... Windows 10 Mobile.

La société décrit les caractéristiques prévues : écran de 5" IPS 720p, une couche de verre Gorilla Glass 3, un SoC SnapDragon 617 (quatre cœurs à 1,5 GHz, quatre autres à 1,2 GHz), 3 Go de mémoire vive, 32 Go de stockage, appareils photo arrière et avant de 13 et 5 mégapixels, batterie de 2 250 mAh, micro USB et prise jack.

Un smartphone moyen de gamme, pour lequel Trekstor aimerait réunir 500 000 euros de financement sur Indiegogo. Le constructeur se dit conscient par ailleurs que le choix de Windows 10 Mobile peut paraître surprenant, mais puisque Microsoft a promis de l'entretenir pendant un bon moment, pourquoi ne pas se lancer ?

On pourrait faire remarquer à Trekstor qu'en dépit de ses qualités, Windows 10 Mobile est passé en support étendu, et que seuls les bugs et failles seront corrigés. Aucune nouvelle fonctionnalité ne sera ajoutée.

Par ailleurs, cette confirmation de Microsoft a envoyé un signal fort aux éditeurs d'applications mobiles, qui pour beaucoup ne faisaient déjà guère d'efforts pour les versions Windows 10. Rien n'empêche donc un client d'investir encore dans un tel smartphone, mais il faudra compter avec des limitations qui ne pourront que s'accentuer avec le temps.

Il reste un mois à Trekstor pour finaliser sa campagne. Actuellement, un peu plus de 35 000 euros ont été récoltés, soit environ 7 % de l'objectif.

Trekstor : une campagne Indiegogo pour un smartphone… Windows 10 Mobile

Les modèles les plus récents ne seront pas les premiers à bénéficier de la dernière révision majeure d'Android chez OnePlus. Les OnePlus 3 et 3T reçoivent en effet depuis hier matin Oreo. Le déploiement est progressif et s'étalera sur au moins plusieurs jours. Une disponibilité qui fait suite à plusieurs mois de tests, la phase bêta ayant été lancée en juin dernier.

Les nouveautés abordées sont essentiellement celles d'Oreo. On retrouve par exemple le mode Picture-in-Picture, l'Auto-fill, une sélection de texte plus « intelligente » ou les points de notification. Le constructeur en profite pour revoir l'apparence de ses réglages rapides ou encore celle des dossiers d'application.

Pour être éligible à la mise à jour, il suffit d'avoir l'actuelle dernière révision 4.5.1 d'OxygenOS. Ceux qui visent ou possèdent un OnePlus 5 ou 5T devront quant à eux attendre début 2018, sans plus de précision pour l'instant.

OnePlus déploie Oreo sur ses modèles 3 et 3T

Dans une enquête, The Verge pointe les méfaits de l'une des vedettes de la défense des libertés numériques. Six cas d'agressions sexuelles et de viols sur au moins quatre personnes, sur une décennie, ont été reçus. Aux États-Unis, au Canada et en Nouvelle-Zélande.

Une constante dans son comportement serait l'ivresse, qui servirait d'excuse sur le moment. En juillet, Marquis-Boire a fait vœu de sobriété. En privé, il affirme vouloir expier ses fautes, selon un historique de conversation consulté par The Verge. Il a démissionné de l'organisation Citizen Lab en septembre.

L'événement intervient dans un climat de libération de la parole des femmes sur le harcèlement et les agressions sexuels. Du hacker Jacob Appelbaum aux licenciements chez Uber en passant par un blogueur influent, les révélations s'enchaînent, levant peu à peu le voile sur les pratiques de ces milieux.

L'hacktiviste Morgan Marquis-Boire reconnaît des agressions sexuelles

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.