Optane au format DIMM : rien avant le mois de juin

Intel propose désormais deux types de produits autour de sa technologie 3D Xpoint : ses modules Optane Memory pouvant faire office de cache pour un PC et des SSD Optane vendus pour le grand public ou les serveurs.

Mais il existe un autre format, pour le moment inexploité : des barrettes DIMM. Un usage qui vise là encore le monde professionnel, même si Intel n'a donné pour l'instant aucune date de mise sur le marché. Nos confrères de Tom's Hardware rapportent cependant que le constructeur aurait annoncé à l'USB Global Technology Conference une arrivée au second semestre 2018.

L'intérêt de modules de mémoire basés sur Optane est de proposer une bien plus grande densité, tout en ayant des performances situées entre un SSD classique et de la DDR4. Des espoirs qu'il faudra vérifier dans la pratique.

Interviewé par La Gazette des communes, le secrétaire d’État au Numérique Mounir Mahjoubi a annoncé que « les décrets [de la loi Lemaire] sortiront dans les prochaines semaines, ou mois ».

Des déclarations pour le moins surprenantes quand on sait que l’un de ces textes, relatif à l’exception de « text & data mining », est officiellement suspendu.

Tous les décrets de la loi Numérique « dans les prochaines semaines, ou mois »

Hier, nous évoquions l'arrivée d'un ordinateur portable 2-en-1 signé HP sur le marché américain. Mais pour le moment, nous étions sans nouvelle d'un tel produit la France.

Nous avons finalement pu obtenir une réponse, mais elle ne va pas plaire aux fans d'AMD. En effet, HP nous a confirmé que ce produit ne verra pas le jour chez nous avant le début de l'année prochaine (entre février et avril), la société jugeant « qu'il y a encore peu d’opportunités sur ce segment ».

Nous espérons pouvoir en savoir plus à l'occasion du CES de Las Vegas qui pourrait être l'occasion de nouvelles annonces par AMD et ses partenaires. Acer a de son côté déjà commencé à proposer son Swift 3 (SF315-41-R7PC) en Allemagne, aux alentours de 800 euros. Là encore, nous attendons des détails pour le marché français.

HP Envy x360 à base de Ryzen 5 2500U : rien en France avant l'année prochaine

Après une première chute suite à la publication de ses résultats, Altice a perdu à nouveau plus de 13 % en bourse hier. Le cours est était ainsi à 8,90 euros à la fermeture, contre un peu plus de 16 euros il y a moins de deux semaines.

En cause, une baisse des objectifs affichés par certains analystes. Elle a porté un nouveau coup au groupe, désormais valorisé à un peu plus de 14 milliards, contre 25 milliards au début du mois, et près de 40 milliards il y a six mois.

De quoi inciter Patrick Drahi à monter au créneau et à s'exprimer devant les salariés de SFR pour tenter de les rassurer, en expliquant que la stratégie actuelle est la bonne, mais qu'elle demande du temps pour montrer ses effets. Ce, même si les contenus ne semblent pour le moment pas attirer une horde de clients.

L'opérateur doit proposer la Ligue des Champions en exclusivité à partir de l'été prochain. On peut également imaginer que la nouvelle direction va vouloir apporter sa patte aux offres actuellement proposées. Espérons que, cette fois, elles soient claires, cohérentes et surtout stables dans le temps.

Certains se demandent également si tout cela ne va pas venir freiner ou empêcher le plan de la société qui veut « fibrer la France », seule et sans financement de l'État. Les prochaines décisions de SFR vont ainsi être analysées avec attention. La moindre erreur, combinée à une pratique tarifaire toujours assez agressive de la concurrence, pourrait continuer d'avoir des effets désastreux sur les abonnés.

L'action d'Altice chute à moins de 9 euros
Google de retour comme moteur de recherche principal dans Firefox, Pocket pour les recommandations

La décision avait fait grand bruit fin 2014 : Mozilla décidait de réduire sa dépendance à Google en utilisant Yahoo comme moteur de recherche dans certaines régions. C'est désormais fini.

Avec Firefox 57, Google fait son retour aux États-Unis, au Canada, à Hong-Kong et à Taïwan. Yandex et Baidu restent utilisés dans des marchés spécifiques comme la Chine, la Russie, la Turquie, la Biélorussie et le Kazakhstan.

Bien entendu, il est toujours possible de changer de moteur de recherche au sein du navigateur, mais il s'agit là d'une victoire pour Google, dont Mozilla utilise déjà d'autres services, dont Analytics.

L'éditeur en profite pour annoncer une intégration plus poussée de son service Pocket, qui affiche désormais des recommandations lors de l'ouverture d'un nouvel onglet.

L’US International Trade Commission (USTIC) a ouvert une enquête sur de possibles violations de brevets concernant les iPhone, iPad et Mac. Elle se base sur une plainte déposée par deux entreprises, Aqua Connect et Strategic Technology Partners, qui affirment que les produits d’Apple enfreignent plusieurs de leurs brevets.

Comme d’habitude dans ce genre de cas, les plaignants réclament l’interdiction pour Apple d’importer les produits incriminés sur le territoire américain. Si la nature exacte des brevets concernés par la procédure n’est pas détaillée, il apparaît qu’Aqua Connect commercialise une solution d’accès à distance sur macOS.

Apple face à une nouvelle enquête pour violation de brevets

TechHive a repéré que l'application Amazon Music pour Android supportait désormais la fonction Cast proposée par Google.

Un choix qui peut étonner puisqu'Amazon a retiré certains produits concurrents de ses boutiques il y a quelques temps et qu'elle développe son propre écosystème, comme nous avons pu le voir dans notre test de la Fire Stick TV.

Mais même Amazon se doit d'être pragmatique. Pour que son service perce, il doit s'adapter au marché et à l'équipement des utilisateurs. Android et les produits Google Cast sont monnaie courante, ne pas les supporter constitue un point négatif pour Amazon Music face à la concurrence.

Pour rappel, Amazon propose sa propre solution « multi-écrans » : Fling. Mais celle-ci est encore assez peu utilisée par les développeurs.

Amazon Music se met à Google Cast

Alors que Firefox 57 est disponible depuis hier, les équipes de Tor Browser ont mis à jour leur navigateur. Il s'agit surtout de corriger des failles de sécurité considérées comme importantes.

Pour cela, Firefox ESR a été mis à jour en version 52.5, faisant passer Tor à la version 0.3.1.8 pour l'occasion. Quelques bugs ont été corrigés au passage comme le précisent les notes de version.

Tor Browser 7.0.10 : mise à jour de sécurité

Canonical vient d'annoncer que Dell allait proposer de nouvelles machines exploitant son système d'exploitation open source : Ubuntu.

Ce sont essentiellement des produits à destination des professionnels. On retrouve un tout-en-un Precision 5720, ainsi que différents formats d'ordinateurs portables comme les Precision 5520, 3520, 7520 et 7720.

La disponibilité en France de ces machines sous Ubuntu n'a pour le moment pas été évoquée.

Dell et Ubuntu, c'est toujours le grand amour
Netflix : l’indice de performance chute à son plus bas historique avec 2,04 Mb/s

Chaque mois, la plateforme de streaming publie son indice de performance des principaux fournisseurs d’accès à Internet. Il s’agit du « débit moyen aux heures de grande écoute du contenu Netflix regardé en streaming ».

Habitué de la dernière place depuis plusieurs années, Free signe en octobre son plus mauvais score depuis le lancement de Netflix en France (septembre 2014) : 2,04 Mb/s seulement.

SFR (xDSL) est en hausse de 0,15 Mb/s (3 Mb/s) et se rapproche doucement de son niveau moyen de 2015/2016, avant son importante chute début 2017. Dans le haut du tableau, Orange est à 3,40 Mb/s (+0,3 Mb/s), Bouygues Telecom à 3,52 Mb/s (-0,10 Mb/s) et SFR THD (fibre et câble) en tête avec 3,69 Mb/s (+0,2 Mb/s).

Free est également à la dernière place au niveau européen, derrière la Pologne (2,16 Mb/s) et l’Irlande (2,38 Mb/s). Dans la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient (Middle East) et Afrique), seule l’Afrique du Sud fait moins bien avec 1,66 Mb/s.

Pour rappel, Free a attaqué en justice Netflix en juin dernier, justement à cause de cet indice des performances et aurait demandé à en être retiré. Ce n’est visiblement toujours pas le cas.

En plus d’une robe grise, le fabricant propose désormais trois nouvelles couleurs pour son thermostat connecté : noir, blanc et cuivre.

Mais l’annonce la plus intéressante de ce billet de blog se trouve tout à la fin : « Désormais, notre thermostat gère aussi le chauffage électrique contrôlé par fil pilote » explique le fabricant.

Par contre, Nest ne donne aucune indication sur les modèles officiellement supportés. Est-ce le cas de l’ensemble des thermostats de troisième génération, ou bien seulement des nouveaux ? Comment savoir alors quelle version propose un revendeur ? Nous tenterons d'en savoir plus rapidement.

Le thermostat connecté Nest compatible avec les chauffages électriques

Depuis longtemps, QNAP s’intéresse à l’Internet des objets. Au Computex de l’année dernière, le fabricant avait ainsi présenté son QIoT Containers Station, une « plateforme de cloud privé IoT ». Aujourd’hui, la société passe la seconde avec un « serveur IoT privé » : QBoat.

Cette machine dispose de trois ports réseau Gigabit, deux USB 3.1, deux M.2 pour des SSD et un M.2 pour une carte Wi-Fi. Le tout est animé par un SoC Annapurna Labs AL-314 (quad core), avec 2 Go de DDR3. Tous les détails se trouvent par ici.

Comme un NAS avec QIoT Containers Station, QBoat peut également jouer le rôle de serveur web, de moteur de règles et de courtier de messages, vous permettant ainsi de gérer en local vos objets connectés. Une vidéo de présentation est disponible par ici.

Le constructeur annonce une disponibilité immédiate, sans précision sur le prix.

QNAP présente QBoat, un « serveur IoT privé » avec QTS Lite

Microsoft propose depuis quelques années maintenant une boutique en ligne permettant d'acheter ses produits, mais aussi ceux de ses partenaires. C'était notamment le cas de smartphones sous Windows 10.

Mais avec la fin de son OS mobile, la société a décidé d'ouvrir un peu ses perspectives et vient d'ajouter des Galaxy S8 et S8+ (sous Android) à son catalogue américain. Ce n'est pas (encore ?) le cas en France.

Ces appareils sont indiqués comme « compatibles avec l'application Microsoft Launcher », qui peut être utilisée sur n'importe quel appareil. Il sera intéressant de voir si d'autres marques font leur apparition et si cette nouveauté prend place dans une volonté plus globale de transformer le géant américain (et Windows 10) en un acteur de la vente en ligne.

Des Samsung Galaxy S8/S8+ vendus dans la boutique de Microsoft
Aux États-Unis, la FDA autorise un neuroleptique connecté

La Food and Drug administration (FDA) approuve officiellement le médicament Abilify MyCite. Il s’agit d’une version modifiée du Abilify (autorisé en 2002, pour traiter la schizophrénie et les troubles bipolaires) comportant un capteur comestible, ce dernier a été autorisé par la FDA en 2012.

Le fonctionnement est le suivant : lorsque le médicament est ingéré, le capteur émet un signal électrique, récupéré par un patch se trouvant sur le corps du patient. Ce dernier communique en Bluetooth avec une application sur son smartphone.

Les patients peuvent ainsi suivre le rythme de prise de leur médicament, mais aussi partager cette information avec leur médecin qui peut ainsi vérifier que sa prescription est correctement suivie.

De son côté, la FDA explique qu’elle « soutient le développement et l'utilisation de nouvelles technologies dans les médicaments avec ordonnance ». Un premier pas vers d'autres médicaments du même genre ?

ProtonMail ajoute quelques cordes à son arc avec la version 3.12 de son interface web qui vient d'être mise en ligne. Elle apporte une fonctionnalité de chiffrement des contacts, les données étant stockées de manière à ce que seul l'utilisateur puisse y accéder.

Au passage, la société indique avoir renforcé son gestionnaire de contacts (désormais compatible vCard), ajouté des champs, amélioré l'import/export depuis des services tiers ou des fichiers CSV/vCard.

D'autres petites améliorations sont au programme comme la possibilité de télécharger toutes les pièces jointes d'un email au format Zip, d'accéder à des options de mise en page (taille et couleur du texte, fond du message, etc.) ou encore de composer des emails en format texte. L'heure de la dernière sauvegarde automatique sera également affichée.

Enfin, ProtonVPN for businesses fait son apparition. La formule se destine aux entreprises ayant un compte ProtonMail. Elles peuvent ainsi ajouter jusqu'à 100 connexions, cinq étant proposées par défaut.

ProtonMail 3.12 : refonte et chiffrement des contacts, ProtonVPN for businesses

« Oui, c'est quelque chose que nous examinons » affirme Michael Pyritz, porte-parole du Department of Transportation du Wisconsin, à nos confrères du Journal Sentinel.

Cette réflexion arrive après la confirmation par Foxconn d'une nouvelle usine de près de 2 kilomètres carrés dans le Wisconsin, ce qui entraînera un important va-et-vient de camions. Ces derniers seront certainement un jour autonomes et pourraient donc rouler sur une voie dédiée de l'Interstate 94.

Il ne s'agit pour le moment que d'une réflexion, mais les camions autonomes ne devraient plus tarder à arriver, notamment sous l'impulsion de l'annonce de Tesla prévue pour demain. De leur côté, les voitures sont déjà (quasiment) là, mais ne disposent pas pour le moment d'une voie dédiée.

Le Wisconsin réfléchit à mettre en place une voie dédiée aux véhicules autonomes

Au CES de l'année dernière, la start-up Hush présentait des bouchons d’oreilles spécialement conçus pour vous aider à dormir. Depuis, elle a été rachetée par Bose. Le premier produit issu de ce partenariat est arrivé sur Indiegogo : sleepbuds.

La philosophie est la même : « Vous aider à mieux dormir en masquant les bruits indésirables dans la chambre et en le remplaçant par des sons apaisants ». En théorie, fini donc les ronflements de votre conjoint.

Avec cette campagne de financement participatif, Bose cherchait des volontaires pour tester et améliorer son produit. L'opération a été un succès puisque plus de 440 000 dollars ont déjà été récoltés sur les 50 000 demandés. De plus, tous les prototypes ont trouvé preneur.

Les premiers exemplaires sont prévus pour février 2018, tandis que la commercialisation de masse est prévue pour l'année 2018, sans plus de précision.

Bose Sleepbuds : des bouchons d'oreilles pour vous aider à dormir sur Indiegogo

Avec Orange Bank, c'est l'un des rares services compatibles Apple Pay en France. Elle propose cette fonctionnalité depuis quelques semaines à l'ensemble de ses clients.

La start-up continue son développement et annonce la disponibilité dans trois nouveaux pays : Espagne, Finlande et Italie.

N26 compatible avec Apple Pay dans trois nouveaux pays européens
Be quiet! Dark Base 700 : un boîtier modulaire avec USB 3.1 Type-C à 179,90 euros

Il mesure 544 x 241 x 519 mm pour un poids de 13,25 kg sur la balance. En façade, deux ports USB 3.0 sont présents, ainsi qu'un port USB 3.1 Type-C.

Il est compatible avec une carte mère allant du mini-ITX à l'E-ATX. Elle prendra place sur un panneau amovible pouvant être positionné sur le côté gauche. Deux cages pour les disques durs sont présentes, ainsi que trois emplacements pour des HDD/SSD de 2,5 pouces au dos de la carte mère. Les caractéristiques techniques détaillées sont disponibles par ici.

Le système de refroidissement est livré avec deux ventilateurs SilentWing 3 PWM par défaut. Vous pouvez évidemment en ajouter, ainsi qu'un radiateur de watercooling de 360 mm si besoin. Le ventirad CPU peut mesurer jusqu'à 180 mm, tandis qu'une carte graphique de 430 mm maximum peut être installée, à condition de sacrifier une cage de disques durs.

Le Dark Base 700 est d'ores et déjà disponible en précommande, à partir de 179,90 euros chez Top Achat (via une promotion). Le tarif recommandé par le fabricant est de 189 euros.

L'application Home de Google, qui permet de gérer les appareils connectés de la marque et les clés Chromecast, change de look et apporte quelques nouveautés.

Elle vient ainsi d'être mise à jour et se veut plus intuitive à l'usage. Elle doit aussi mieux mettre en avant du contenu recommandé accessible sur les appareils compatibles, proposer la recherche par acteur, artiste, genre ou catégorie, gérer le volume des enceintes connectées, etc.

Sous Android, une fonctionnalité spécifique permet de simplifier la diffusion de bandes-annonces de films.

Nouvelles fonctionnalités et design retravaillé pour l'application Google Home

Hier, on apprenait qu'Amazon pourrait être en train de travailler sur une version gratuite de son service de SVOD Prime Video, financé par la publicité.

Nos confrères de The Verge nous apprennent que le géant américain a démenti cette information d'AdAge, sans donner plus de détails.

Amazon dément travailler sur une version gratuite de Prime Video financée par la publicité

Alors que les solutions de Wi-Fi unifié se répandent de plus en plus, les répéteurs Wi-Fi ne sont pas abandonnés pour autant. Linksys vient justement de présenter son dernier bébé : le RE9000.

Il s'agit d'un modèle 802.11ac Wave 2 MU-MIMO et triple bande (deux sur les 5 GHz et une sur les 2,4 GHz), dont une des bandes 5 GHz est dédiée à la communication avec le routeur. Le fabricant met également en avant le Seamless Roaming permettant de passer du Wi-Fi du routeur à celui de son répéteur (et vice-versa) de manière transparente pour l'utilisateur.

Le RE9000 est d'ores et déjà disponible sur le site du fabricant, pour 169,99 dollars. Il sera en vente dans des boutiques en ligne américaines à partir du 23 novembre prochain.

Un prix largement inférieur à la solution de Wi-Fi unifié Velop du fabricant, mais dont il faudra vérifier les performances. Comme nous avons déjà eu l'occasion de le détailler, toutes les solutions ne se valent pas, loin de là.

Linksys présente son répéteur Wi-Fi 802.11ac (triple bande) RE9000 à 169,99 dollars
Star Wars Battlefront II : l’absence du bouton de remboursement sur Origin est « normale »

Comme souligné par nos confrères de PC GamesN, l’absence du bouton de remboursement automatique sur Origin n’est pas due à une manœuvre récente d’EA, mais bien… le fonctionnement « normal » de la plateforme.

Nos confrères expliquent en effet que le bouton n’apparaît qu’une fois le jeu officiellement lancé, ce qui ne sera le cas que le 17 novembre, obligeant l’ensemble des joueurs à passer par le service clients pour obtenir leur remboursement.

Ce mode de fonctionnement pose toutefois un problème. Les règles pour les remboursements automatiques sont clairement établies : « Vous pouvez effectuer une demande de remboursement dans les vingt-quatre (24) heures suivant le premier lancement du jeu, dans les sept (7) jours suivant la date d'achat ou dans les sept (7) jours suivant la date de sortie du jeu s'il s'agit d'une précommande, selon la première de ces éventualités ».

Dans le cas d’une précommande offrant un accès anticipé d’une semaine, comme c’est le cas ici, il est évident que le joueur va essayer le titre plus de 24h avant la date du lancement du jeu. Le temps que l’option de remboursement apparaisse, il aura déjà rempli une des conditions lui retirant cette possibilité.

Il semble donc primordial qu’Electronic Arts revoie sa copie sur ce point, notamment dans le cas de Star Wars Battlefront II qui est actuellement au cœur d'une polémique sur son modèle économique.

Le service de paiement américain Square, qui partage son PDG/fondateur avec Twitter, propose depuis quelques temps une application qui prend la forme d'un porte-monnaie virtuel : Cash.

Désormais, elle teste l'achat de bitcoins directement au sein de ce service. Une fonctionnalité repérée par un internaute, et confirmée ensuite par nos confrères de TechCrunch.

Pour le moment, il ne s'agit pas d'une mise en place définitive, mais l'impact potentiel est clairement visible. En effet, la phase la plus complexe pour l'utilisation de la crypto-monnaie est son acquisition, qui passe en général par des services spécifiques et parfois complexes.

Une telle intégration, si elle venait à se généraliser dans des services utilisés par le grand public, pourrait rendre tout cela bien plus facile. 

Square Cash teste l'achat de bitcoins en quelques clics

Cette nouvelle version, en bêta, fournit la plupart des fonctions du service, dont la radio personnalisée Flow. Elle intègre des contenus conçus par Deezer : entretiens, concerts privés (Sessions), présentation éditorialisée des sorties, etc.

Les abonnés à l'offre Deezer Premium+ bénéficient de la « qualité CD » (16 bits sans perte) jusqu'au 31 décembre, sur 36 millions de titres. Au-delà de cette date, il faudra souscrire à Deezer Hi-Fi à 19,99 euros par mois.

Le prix correspond à celui des autres services du genre, notamment Qobuz, qui fournit 40 millions de titres dans cette qualité, en contrepartie d'un retard fonctionnel sur les ténors du secteur.

Deezer revoit ses applications Windows/macOS, du Flac pour 9,99 € par mois jusqu'en décembre

Dans la nuit de mercredi à jeudi (la fenêtre de tir est ouverte entre 2h et 3h du matin), SpaceX devrait faire décoller une nouvelle fusée Falcon 9 de son Pad 39A en Floride. Nom de code de la mission : Zuma.

Nous n'aurons pas plus d'informations puisque les détails de la mission et le contenu de la charge utile restent secrets. Le lancement ne devrait même pas être diffusé en direct comme c'est normalement le cas avec SpaceX.

SpaceX : 17e décollage prévu aujourd'hui, avec une mission secrète

Comme promis lors de la Twitchcon, quelques nouveautés ont fait leur apparition aujourd’hui sur la plateforme de streaming, à commencer par les trophées.

Twitch les a mis en place afin que chaque diffuseur puisse juger rapidement de son évolution sur la plateforme et déterminer en un coup d’œil s’il est éligible au statut de partenaire.

Ces trophées s’accompagnent d’une nouvelle page résumant les données importantes de la chaîne, comme le nombre de spectateurs moyens, d’abonnés, de personnes actives sur le chat, etc.

Du côté des développeurs, ils peuvent désormais implémenter un bouton Suivre dans leurs extensions. Une première étape qui sera suivie d’autres fonctions comme le partage d’un pseudo, l’abonnement à une chaîne ou le suivi d’un évènement.

Les trophées font leur apparition sur Twitch
OnePlus supprimera son Engineer Mode, perçu comme une porte dérobée

Un chercheur en sécurité, Robert Baptiste, a fait part de sa découverte dans les smartphones OnePlus : un composant permettant un accès root à toutes les données du téléphone.

Nommé Engineer Mode, ce composant (présent sous forme d’un fichier APK) n’est normalement utilisé qu’au terme des chaînes de montage dans les usines, pour vérifier que tout va bien. Il est protégé par un mot de passe, mais les chercheurs l’ont rapidement découvert, d’autant qu’il n’est guère compliqué : angela.

OnePlus, de son côté, indique que l’Engineer Mode nécessite dans tous les cas un accès physique et qu’il ne peut en aucune être exploité à distance. Surtout, il dispose bien d’un accès root, mais seulement pour lui-même : il n’autorise pas des applications tierces à en bénéficier.

Le constructeur ne voit en outre pas dans ce composant un problème de sécurité majeur, puisqu’il réclame notamment l’activation de l’USB Debugging, inactif par défaut. Une prochaine mise à jour supprimera quand même le fichier APK des smartphones. Aucune raison donc a priori de considérer cet Engineer Mode comme une porte dérobée.

Notez également que le composant ne provient pas de OnePlus, mais de Qualcomm. Motherboard fait ainsi remarquer que d’autres constructeurs s’en servent, notamment Lenovo et Motorola. Nos confrères ont contacté Qualcomm mais n’ont pas encore eu de réaction du fondeur.

Désormais, lorsque vous regardez une vidéo d'un artiste, la plateforme de streaming peut vous proposer une liste de ses prochains concerts (avec la date et le lieu), ainsi qu'un lien vers le site Ticketmaster pour acheter directement votre billet.

Pour le moment, cette fonctionnalité n'est disponible que pour des artistes se produisant en Amérique du Nord, mais YouTube prévoit déjà de l'étendre au reste du monde.

Les détails du partenariat avec Ticketmaster n'ont pas été précisés.

YouTube s'associe à Ticketmaster pour vendre des places de concerts

C'est désormais une tradition : avant les fêtes de Noël, le secteur de « La French Tech » propose une sélection de produits qui pourront trouver leur place sous votre sapin. Cette année, ils sont plus de 200, sur un peu moins de 500 postulants.

Avec un panel si large, il ne s'agit pas toujours de produits très innovants, mais de solutions au moins pensées en France et se veulant un minimum originales.

Cette initiative, bien que soutenue officiellement par Mounir Mahjoubi‏, n'est pour autant pas organisée par les services de l'État. Derrière, on retrouve l'agence Le side car.

Cette année, l'initiative veut aussi commencer à s'implanter dans le monde physique avec « un Pop Up Store au sein de l’Atelier Renault, des portes ouvertes des start-ups et des animations en magasins ».

La French Tech lance son opération séduction de Noël

Alors que Starcraft II est disponible gratuitement depuis hier, Blizzard a mis en ligne l’ensemble des modifications apportées au titre avec la prochaine mise à jour 4.0.

La liste des changements apportés est très longue, notamment en ce qui concerne l’équilibrage des trois races. On notera l’ajout d’un nouveau bâtiment côté Protoss, pouvant recharger les boucliers des unités proches, en échange d’énergie, ainsi qu’une refonte du fonctionnement du vaisseau mère.

Côté Zerg, c’est l’infestateur qui subit le plus de changements, tandis que les Terrans verront de nouvelles capacités apparaître sur les corbeaux.

La mise à jour 4.0 de StarCraft II se précise

Il est possible depuis longtemps de réserver un trajet via l'application Uber. Un tarif indicatif est alors affiché, mais le montant final peut varier en fonction de la demande et du trafic à ce moment-là.

Cette situation en train de changer comme l'indique Mashable, qui a obtenu une confirmation d'un porte-parole de la société. À partir d'aujourd'hui, lorsque vous réservez une course en Uber au moins une heure à l'avance, le prix du voyage sera fixé et ne bougera plus.

Cette fonctionnalité est en cours de déploiement dans les villes des États-Unis où Uber est disponible.

Uber verrouille le prix lorsque vous réservez une course aux États-Unis
Twitter : des API Premium, pour 149 dollars par mois

Twitter propose depuis quelques années déjà un accès payant à ses API réservé aux entreprises ayant des besoins particuliers, en complément de ce qui est proposé gratuitement. Un nouveau service intermédiaire est désormais disponible : les API Premium.

Pour Twitter, il s'agit de fournir une offre moins chère (149 dollars par mois) qui doit inciter un nombre croissant de services à exploiter certaines de ses données, quitte à les pousser ensuite à monter en puissance et à opter pour des solutions plus coûteuses. Le formulaire de demande d'accès se trouve par ici.

La première solution proposée concerne la recherche sur les trente derniers jours, à travers une API qui est actuellement en bêta. Elle sera bientôt étendue à l'intégralité des tweets. Ce service Premium offre la possibilité de demander plus de tweets par requêtes, d'effectuer des requêtes plus complètes, de bénéficier de limites plus hautes, de récupérer le nombre de tweets ou des métadonnées complémentaires.

Les développeurs ont également accès à un tableau de bord leur permettant de connaître le niveau d'utilisation de leur compte, avec passage à une offre supérieure si nécessaire. Une manière pour Twitter de chercher à faire croître ses revenus, alors que ses résultats financiers peinent toujours à convaincre.

En proie à de nombreux soucis avec la stabilité du mode multijoueur, les équipes d’Activision ont décidé de repousser la mise en place des micro-transactions sur Call of Duty WWII, pour se concentrer sur la résolution des problèmes.

Il faudra donc attendre au moins jusqu’au 21 novembre avant de pouvoir dépenser davantage d’argent dans le jeu. Il est à noter que de nombreux joueurs se plaignent du rythme des gains d’expérience en mode multijoueur, qui semble plus lent que sur les épisodes précédents de la série.

De là à penser qu’il y a un lien avec le fait que des bonus XP x2 se cachent dans des coffres à butin payants...

Activision retarde les micro-transactions sur Call of Duty WWII

Le moteur d’apprentissage profond s’avance doucement vers une version allégée conçue avant tout pour une utilisation mobile ou sur de petits embarqués. Pour l’éditeur, il s’agit d’une évolution de TensorFlow Mobile.

Google décrit cette version Lite comme beaucoup plus légère (taille du binaire et temps de démarrage), tournée vers le multiplateforme (mais pour l’instant avec Android et iOS uniquement) et rapide. On imagine mal l’éditeur dire le contraire.

TensorFlow Lite se destine aux applications ayant besoin de conduire localement des opérations de type apprentissage profond, donc sans s’appuyer sur des serveurs. Il doit à terme prendre en compte les spécificités matérielles des SoC pour accélérer les calculs.

Google évoque son API Neural Networks sur Android, mais on ne sait pas si TensorFlow Lite sait par exemple exploiter la nouvelle puce A11 d’Apple dans les iPhone 8 et X.

Google ouvre la préversion de son TensorFlow Lite

Sony propose à tous ceux qui n’ont pas encore cédé aux sirènes du bouquet PlayStation Plus de profiter d’un accès gratuit à son volet multijoueur du 15 novembre à 11h au 20 novembre à la même heure. De quoi profiter d’un week-end prolongé, manette à la main.

Cette générosité est limitée. Certains aspects du PlayStation Plus ne sont pas disponibles, comme l’accès aux remises réservées aux abonnés sur le PlayStation Store, ou la possibilité de récupérer deux jeux PS4 chaque mois. La liste des titres offerts avec le bouquet payant en novembre est quant à elle accessible ici.

PlayStation Plus : week-end gratuit sur PS4
HTC sort son casque VR autonome Vive Focus en Chine

Le casque est le premier modèle autonome du constructeur, qui vante un suivi des mouvements à « six degrés de liberté ». Il dispose d'un écran AMOLED et se fonde sur la plateforme Qualcomm Snapdragon 835 VR. Lors de sa présentation à la Vive Developer Conference de Pékin, la marque n'a fourni ni prix, ni date de sortie.

La société taïwanaise lance la plateforme VIVE WAVE, censée faciliter la conception et l'optimisation de contenus VR sur mobile. Le but : unifier le développement et la commercialisation de contenus en réalité virtuelle en Chine. 12 constructeurs locaux (60QIKU, Baofengmojing, Coocaa, EmdoorVR, Idealens, iQIYI, Juhaokan, Nubia, Pico, Pimax, Quanta et Thundercomm) ont annoncé leur association au projet.

HTC s'associe également à Unity Technologies, à l'origine du moteur de jeu du même nom, pour la publication en un clic de jeux sur sa boutique Viveport.

Hier, on apprenait que HTC avait abandonné la création d'un casque VR autonome Daydream, qu'il devait fournir à Google. Ce dernier travaille toujours avec Lenovo sur un autre modèle.

Les versions web, Windows et Xbox One de la boutique permettent désormais d'offrir à un tiers des jeux Xbox One, des contenus téléchargeables, ainsi que des abonnements au Xbox Live Gold et au Game Pass.

L'option est un grand classique des magasins en ligne de jeux vidéo. Le Microsoft Store pâtit tout de même toujours de ses prix, encore souvent plus élevés que les versions physiques ou les versions numériques d'autres boutiques numériques sur PC, Steam en tête.

Le Microsoft Store intègre le cadeau de jeux Xbox à des tiers

L'annonce agitait le web depuis quelques jours : Amazon Web Services (AWS) quitterait la Chine. Le géant du Net s'est fendu d'un communiqué de presse envoyé à plusieurs de nos confrères américains pour expliquer la situation.

« Non, AWS n'a pas vendu ses activités en Chine et reste résolument engagé à assurer que les clients chinois continuent de recevoir les services cloud d'AWS ». Amazon ajoute néanmoins que « la loi chinoise interdit aux sociétés non chinoises de posséder ou d'exploiter certaines technologies pour les services Cloud ».

Afin de se conformer aux exigences locales, AWS a donc vendu certains de ses actifs à son partenaire chinois Sinnet. Dans tous les cas, « AWS continue de détenir la propriété intellectuelle d'AWS Services dans le monde entier » ajoute la société.

AWS reste en Chine, mais cède des actifs pour se conformer à la loi

Estampillée Sylvia, cette nouvelle mouture de la distribution GNU/Linux n’est pas seulement une « release à point » condensant les correctifs sortis de la précédente.

Qu’il s’agisse de l’édition MATE ou Cinnamonn, des améliorations sont présentes. Par exemple, une gestion simplifiée des logiciels via le gestionnaire, dont l’interface (inspirée de GNOME Software) a été remaniée. Il prend en charge les paquets Flatpak (comprenant les binaires et dépendances), dont le support est intégré au système.

Autre apport important, une révision complète de l’outil de sauvegarde. Entièrement réécrit, il se concentre sur le dossier home de l'utilisateur, ou sur une sélection de logiciels. Linux Mint 18.3 introduit également Timeshift, chargé de créer et restaurer des snapshots du système. Il est présenté comme le compagnon du Backup Tool puisqu’il sauvegarde le système lui-même et non les données personnelles.

Linux Mint : une bêta pour la version 18.3
Razer présente un nouveau BlackWidow Ultimate, résistant à l’eau et à la poussière

Une nouvelle version du clavier mécanique phare de Razer vient d’être dévoilée par le constructeur. Elle se distingue par une certification IP54, promettant une résistance accrue à l’eau et à la poussière (comprendre sodas et miettes de pain).

Pour le reste, il reprend l’ensemble des fonctions de l’ancien BlackWidow Ultimate, avec un toucher mécanique (switchs Razer Green avec clic), touches programmables, rétroéclairage individuel des touches (en vert uniquement), anti-ghosting et gestion de l’appui de 10 touches simultanément.

Côté tarif, comptez 119,99 euros, avec une disponibilité en magasin d’ici la fin de l’année.

Cet été, le géant du Net a présenté sa solution (payante) pour gérer une flotte d'appareils sous Chrome OS. Aujourd'hui, il ajoute une gestion native des impressions pour simplifier la vie des utilisateurs.

Les imprimantes sont gérées par les administrateurs depuis la console. De leur côté, les utilisateurs n'ont qu'à ajouter une imprimante en local et lancer des impressions, sans avoir besoin de s'y connecter physiquement.

Google renforce Chome Entreprise avec une gestion native des impressions

Selon le Wall Street Journal, il se murmure qu’Illuminiation Entertainment, le studio d’animation à qui l’on doit les Minions, serait sur le point de signer un juteux contrat avec Nintendo pour la production de films basés sur la franchise Mario.

Les discussions porteraient actuellement sur le niveau d’intervention du géant nippon dans le processus créatif, notent nos confrères. L’ensemble reste toutefois à prendre avec des pincettes.

Si Tatsumi Kimishima a régulièrement fait entendre qu’il souhaitait voir les franchises de Nintendo plus présentes au cinéma et à la télévision, la rumeur d’une série Netflix basée sur The Legend of Zelda, alimentée par le WSJ en 2015, avait été rapidement démentie par le constructeur.

Vers un nouveau film Super Mario ?

En mal de liquidités, Toshiba continue de céder les activités qui ne lui sont pas indispensables. Dernière opération en date, la vente de 95 % des parts de Toshiba Visual Solutions (TVS), sa branche dédiée à la production de téléviseurs.

Elle est récupérée par le chinois Hisense pour 12,9 milliards de yens, soit un peu moins de 100 millions d’euros. Selon cet accord, Hisense pourra utiliser commercialement la marque Toshiba pendant les 40 prochaines années pour vendre des téléviseurs, et ce partout dans le monde.

L’entreprise précise que l’opération devrait être finalisée d’ici février 2018.

Toshiba cède ses télévisions au chinois Hisense