du 01 octobre 2019
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

Cybermoi/s : en octobre, « j’agis et je protège ma vie numérique »

Depuis maintenant plusieurs années, octobre est l'occasion de parler de cybersécurité en Europe. En 2019, l'ANSSI explique que la France « lance le "Cybermoi/s", la déclinaison nationale du Mois européen de la cybersécurité consacrée à la protection des usages numériques ! ».

Pour l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information, c'est l'occasion de « prendre conscience des enjeux de sécurité numérique et adopter les bons réflexes », en commençant par trois axes : 

  • appliquer ses mises à jour ;
  • changer ses mots de passe ;
  • faire des sauvegardes.

Pour mettre en image quelques principes et/ou risques, l'ANSSI propose des planches du dessinateur FiX. Sachez également qu'un challenge européen de cybersécurité est organisé. Il se déroulera à Bucarest du 8 au 12 octobre 2019, et la France y participera. 

De nombreux événements sont organisés un peu partout en France, certains ouverts au public, d'autres non. L'ANSSI en propose une liste par ici.

 

Depuis plus de 10 ans, un arrêté dresse la liste de sites sensibles qu'il faut flouter dans les applications de cartographie (Maps et compagnie). 

C'est notamment le cas du champ de tir de Captieux (Landes), flouté sur Google Maps et sur Bing… mais que l'on retrouve en gros plan sur une des photos publiées par l'astronaute Christina H Koch depuis la Station spatiale internationale. 

On la retrouve également sur le site de la NASA, également en haute définition.  

Une astronaute de la NASA publie des photos d'une base militaire depuis l'ISS

Monument historique du patrimoine français se trouvant dans les Yvelines, la résidence des rois Louis XIV, XV et XVI a désormais droit à une application en réalité virtuelle développée par Google :

« Grâce à la plus grande capture photogrammétrique jamais réalisée sur place, une technologie qui reconstruit des modèles tridimensionnels d'objets et de repères à partir de photographies bidimensionnelles, nous avons créé l'application VersaillesVR ».

Le géant du Net explique que « peintures, sculptures, meubles, galerie des Glaces, tout est à portée de contrôleurs pour vous donner un accès libre et privilégié aux trésors de Versailles ». 

Sur la plateforme Arts & Culture, vous pouvez également accéder à « 18 nouvelles expositions qui présentent 340 œuvres d'art (dont des portraits de la famille royale numérisés en ultra haute définition et des photos d'archives de Versailles datant du XIXe siècle), ainsi que 18 modèles 3D inédits de pièces et objets iconiques ». 

Le château de Versailles débarque dans Google Arts & Culture et en VR sur Steam

Ce sont en tout cas les chiffres annoncés par Nikolay Storonsky, le fondateur et directeur général de la banque en ligne, à Reuters

« Nous sommes environ 1 500 personnes aujourd'hui et, d'ici l'été prochain, nous prévoyons être autour de 5 000 » ajoute le patron. L'année prochaine, Nikolay Storonsky pense doubler ou tripler le nombre de clients. 

Cette expansion sera la conséquence d'une ouverture à 24 nouveaux marchés (dont Amérique latine et Asie) grâce à un accord mondial avec Visa. Nos confrères précisent que l'accord n'est pas exclusif, mais que 75 % des cartes Revolut seraient des Visa, le reste en MasterCard. 

Revolut revendique 8 millions de clients et prévoit 3 500 embauches
Au tour de Huawei de parler de 6G…

Même si la nouvelle devrait plaire à Donald Trump, qui voulait « de la 5G, et même de la 6G, aux États-Unis dès que possible », il convient de ne pas s'emballer pour le moment. 

En effet, les opérateurs, équipementiers et fabricants de puces/smartphones sont pour le moment bien occupés avec la 5G, et devraient l'être encore pendant plusieurs années.

Huawei n'est d'ailleurs pas le premier à parler de la 6G ; LG l'avait déjà fait en janvier de cette année. « La 6G visera à intégrer les satellites pour une couverture mondiale dans le but de fournir des taux de données beaucoup plus élevés et un débit encore plus rapide que la 5G », affirmait alors le coréen.

C'est maintenant au tour de Ren Zhengfei, PDG et fondateur de Huawei, de sortir du bois pour affirmer que ses équipes planchent déjà sur la 6G. Il met en avant l'utilisation de bande térahertz pour un débit 100 fois supérieur à la 5G, comme le rapporte Huawei Central

Chez LG et Huawei (et probablement d'autres), il ne s'agit que de travaux de recherches dans des laboratoires, en dehors de tout regroupement international. Il est en effet encore bien trop tôt pour que la GSMA se penche sur la question avec des groupes de travail réunissant les différents acteurs à travers le monde.

C'est en effet à ce moment-là que les besoins, les fréquences et les technologies utilisées pourront commencer à être discutés pour une harmonisation, dans la limite du possible comme toujours. 

Le patron de Huawei annonce qu'il faudra probablement attendre une dizaine d'années pour préparer la phase commerciale. Autant dire qu'il ne se mouille pas beaucoup puisque c'est peu ou prou le délai entre chaque génération. 

Début septembre, l'Inde tentait pour la première fois de poser en « douceur » un module baptisé Vikram sur la surface de la Lune. La mission s'est déroulée selon le plan, sauf que l'agence spatiale indienne (ISRO) a perdu le contact quelques minutes avant que l'atterrisseur ne touche le sol. 

Elle affirmait avoir repéré Vikram, mais sans parvenir à établir de communication. De son côté, la NASA part aussi à la recherche du module avec son Lunar Reconnaissance Orbiter qui orbite autour de notre satellite naturel.

Elle n'est pas encore parvenue à le trouver. Problème, sur les photos haute résolution récupérées, il y avait de « grandes ombres couvrant une grande partie du terrain ». De nouvelles images devraient être capturées ce mois-ci pour continuer les recherches. 

La NASA n'arrive pas à trouver l'atterrisseur indien Vikram

En avril de cette année, Google et Amazon enterraient la hache de guerre : YouTube débarquait sur Fire TV, tandis que Prime Video devenait compatible avec Chromecast et Android TV.

Aujourd'hui, c'est au tour de YouTube TV d'être disponible sur les Fire TV d'Amazon. Les  Fire TV Stick (2e génération), Fire TV Stick 4K et Fire TV Cube sont éligibles, ainsi que les télévisions Toshiba, Element et Insignia avec Fire TV intégrée. Tous les détails sont disponibles dans ce billet de blog.

YouTube TV est disponible sur les Fire TV

À l'occasion de la « journée internationale des podcasts », la plateforme de streaming annonce que ses utilisateurs « peuvent combiner musique et podcasts sur les mêmes listes de lecture ». 

Le principe de fonctionnement est exactement le même que pour les musiques. Bien évidemment, vous pouvez créer une liste de lecture uniquement composée de podcasts si vous le désirez. 

Spotify permet d'ajouter des podcasts dans ses listes de lecture
OneDrive déploie son Coffre-fort, le stockage supplémentaire disponible partout

Si vous constatez depuis un ou deux jours un raccourci « Coffre-fort » dans votre espace OneDrive, c’est normal. Microsoft déploie la fonction depuis peu, et son arrivée était prévue.

Le Coffre-fort est une section spécifique de l’espace de stockage, dans laquelle les données placées bénéficient d’une protection supplémentaire. Objectif, empêcher toute personne qui aurait un accès illégitime au compte de toucher aux documents les plus précieux.

L’accès au Coffre ne peut se faire qu’avec une double authentification. L’utilisateur aura le choix : application de type Authenticator, empreinte digitale, reconnaissance faciale, code PIN et des moyens moins sécurisés comme l’envoi d’un code par email ou SMS.

Le Coffre a d’autres caractéristiques importantes. Par exemple, aucun élément créé ou déplacé à l’intérieur ne peut être partagé. Si un fichier avait un partage actif, celui-ci est supprimé avec le déplacement.

En outre, le Coffre-fort est automatiquement verrouillé après une période d’inactivité, par défaut 20 minutes. Sous Windows 10, une notification apparaît pour prévenir et demander une confirmation. Sans réponse rapide, le Coffre se referme et réclamera à nouveau une authentification pour accéder aux données. 

Toujours sous Windows 10, les données sont automatiquement placées dans une partie du disque chiffrée avec BitLocker. Notez que même si le Coffre bénéficie d’intégrations supplémentaires dans le système de Microsoft, il est disponible sur toutes les plateformes prises en charge, y compris web (Android 6.0 et iOS 11.3 requis au minimum pour les applications mobiles).

En plus du Coffre-fort, l’éditeur signale la disponibilité du stockage supplémentaire pour les abonnés Office 365. En plus du To disponible, le compte principal (qui paye l’abonnement) peut acquérir jusqu’à 1 To supplémentaire, par paliers de 200 Go. Dans le cadre d’une offre familiale, cet espace ne concerne que le compte maître.

Enfin, le mode sombre de OneDrive est maintenant disponible pour tous les utilisateurs sous iOS 13.

Comme l'a remarqué Torrent Freak, la tentative de partager un lien The Pirate Bay sur Facebook se conclut par une erreur : « Impossible de partager votre publication, car ce lien enfreint les Standards de la communauté ».

Selon nos confrères, ce n'était pas le cas encore récemment. Ils ajoutent que 1337x.to est également bloqué sur le réseau social.

Facebook bloque la publication de liens vers Thepiratebay.org

Il y a tout juste un mois, GlobalFoundries déterrait la hache de guerre et demandait à la justice d'interdire l'importation de produits TSMC aux États-Unis pour violation de 16 brevets. 

Dans sa plainte, le fondeur affirmait que des fabricants comme Apple, Qualcomm, Google, Nvidia, Lenovo et MediaTek étaient concernés.

« Nous sommes déçus de voir un autre fondeur recourir à des poursuites sans mérite au lieu de rivaliser sur le marché de la technologie », lâchait TSMC, grand fournisseur d'Apple, ajoutant que les accusations étaient « sans fondement ».

TSMC passe la seconde et demande à la justice de trois pays (États-Unis, Allemagne et Singapour) de stopper la production et d'interdire à la vente des produits GlobalFoundries pour violation de 25 brevets, comme le rapporte Reuters.

Dans un registre différent, sachez que Thomas Caulfield, directeur général de GlobalFoundries, a annoncé au Wall Street Journal qu'il prévoyait de lancer la société en bourse en 2022.

Guerre des brevets : face à GlobalFoundries, TSMC contre-attaque en justice

Nos confrères de Reuters expliquent que cette acquisition « fait de PayPal la première entreprise étrangère à pénétrer le marché chinois des services de paiement ». 

La banque centrale chinoise a donné son feu vert, sans condition, pour une prise de contrôle à hauteur de 70 % par une filiale à Shanghai de PayPal. La transaction devrait être finalisée avant la fin de l'année. Le montant de la transaction n'est par contre pas précisé. 

Reuters rappelle que depuis début 2018, « la banque centrale chinoise a annoncé qu'elle ouvrait le marché intérieur aux sociétés de paiement électroniques étrangères, dans le but de promouvoir la concurrence ».

PayPal met un pied en Chine en rachetant Gopay
iOS et iPadOS 13.1.2 : encore de nouveaux correctifs et un redémarrage

La situation était déjà inédite avec trois mises à jour en une semaine, elle ne s’arrange pas : Apple a déployé hier soir une quatrième version, estampillée 13.1.2, avec une nouvelle série de bugs corrigés.

Les soucis éradiqués concernent la barre de progression de la sauvegarde iCloud (elle s’affichait parfois encore après la fin de l’opération), l’Appareil photo, la lampe torche, la calibration de l’écran, les raccourcis sur le HomePod ou encore le Bluetooth, qui pouvait se déconnecter de certains véhicules.

On ne sait pas vraiment ce qui s’est passé chez Apple. Il semble évident que la sortie d’iOS (et d’iPadOS) ait été précipitée, au point qu’une partie des fonctionnalités n’était arrivée que cinq jours plus tard (version 13.1). Depuis, deux mises à jour correctives sont déjà sorties.

Au contraire des applications cependant, les nouvelles versions d’iOS réclament une phase de téléchargement et préparation plus longue, suivie d’une installation obligeant l’appareil à redémarrer. Ce sera donc la quatrième fois en moins de deux semaines.

Notez que les mises à jour sont tout de même cumulatives. Si vous n’avez par exemple pas encore franchi le pas d’iOS 13, la version proposée sera directement la 13.1.2.

Mi-août, le réseau social testait une nouvelle fonctionnalité permettant de filtrer automatiquement les messages directs (DM) indésirables. Le résultat semble concluant puisque Twitter annonce désormais qu'il déploie « ce filtre à tout le monde sur iOS, Android et le Web ».

Les messages identifiés comme potentiellement indésirables et/ou avec du « contenu choquant » sont donc placés dans un dossier séparé. Pour y accéder, il faut se rendre dans la section DM, puis dans Demandes de message et, tout en bas, cliquer sur Affichez des messages supplémentaires.

Cette section n'apparaît que si elle contient des messages. 

Twitter déploie son filtre à DM pour les messages indésirables et/ou choquants sur Android, iOS et web

Les développeurs du serveur de messagerie open source Exim ont publié hier en urgence une nouvelle version du logiciel. Elle corrige une importante vulnérabilité de corruption mémoire.

Estampillée CVE-2019-16928, elle peut permettre, une fois exploitée, un plantage du serveur (via un déni de service) ou une exécution d’un code arbitraire, le tout à distance. Soit le pire des scénarios, puisqu’un malware serait alors en capacité de dérober des données.

Les administrateurs sont donc vivement encouragés à installer la nouvelle mouture le plus vite possible. Le problème est d’autant plus sérieux qu’Exim est très utilisé sur les serveurs Linux et Unix (c’est par exemple le serveur de messagerie par défaut fourni avec Debian) et qu’un prototype d’exploitation existe déjà pour faire planter les serveurs.

Le serveur email Exim colmate une faille critique avec la version 4.92.3

L'annonce a été faite par un tweet cette nuit sur le compte officiel PlayStation.

Le message est court et les raisons de son départ ne sont pas précisées : « Son leadership visionnaire nous manquera énormément. Nous lui souhaitons beaucoup de succès dans ses projets et lui sommes profondément reconnaissants pour ses années de service ».

Il était arrivé chez Sony en 1987.

Sony Interactive Entertainment : Shawn Layden quitte son poste de président des Worldwide Studios
.NET Core 3.0 : un lot d’API pour ajouter du WinRT dans les applications WPF et WinForms

Microsoft continue sur son « hybridation » des technologies. .NET Core 3.0, sorti récemment, autorise déjà l’utilisation de WPF et WinForms dans les projets Desktop Application. Désormais, les développeurs pourront y ajouter des fonctions jusqu’ici réservées à WinRT.

WinRT comprend pour rappel tout le socle fonctionnel classique d’une application sous Windows 10. On y retrouve par exemple la géolocalisation, les contrôles XAML, les fonctions de machine learning local, la WebView, la reconnaissance manuscrite, etc.

Conséquence, les développeurs de projets Win32 ont maintenant tous les outils pour moderniser leur code graduellement. C’est ce qu’espère Microsoft : une transition en douceur vers les technologies récentes, en les gardant par exemple pour les ajouts dans un premier temps, puis en migrant petit à petit l’ancien code vers un nouveau. 

L’utilisation des API WinRT devrait également résoudre un certain nombre de problèmes, puisque les développeurs feraient appel à des fonctions natives du système d’exploitation plutôt que de développer leur propre variante. Là encore, idéalement pour Microsoft.

Ce lot d’API est disponible sous forme de paquet NuGet et vise la version 1803 de Windows 10 au minimum. Les développeurs souhaitant l’utiliser devront d’abord l’ajouter à leurs références. Une application de démonstration est disponible depuis le Windows Store pour montrer les fonctions accessibles depuis les API.

L'agence spatiale laisse jusqu'au 1er novembre à ses partenaires pour lui envoyer des propositions. But de l'opération : envoyer un équipage composé d'au moins une femme sur notre satellite naturel d'ici 2024. Une seconde opération est prévue pour 2025.

La NASA le reconnaît, le calendrier est pour le moins ambitieux… à tel point qu'un responsable de la NASA a émis des réserves sur l'objectif de 2024.

La NASA lance officiellement un appel à projets pour des atterrisseurs lunaires habitables

Microsoft tiendra demain une conférence de presse autour de ses produits Surface. Panos Panay et Satya Nadella sont attendus sur place, ce qui laisse penser que les annonces devraient être nombreuses et/ou importantes. 

En attendant, le célèbre Evan Blass a publié quelques photos des Surface Pro 7 et Surface Laptop 3 de 13" et 15", qui semblent être des évolutions en douceur des précédentes versions. Elles ont été reprises par plusieurs de nos confrères, dont Liliputing et Neowin.

Evan Blass évoque aussi une tablette Surface avec un processeur ARM, mais aucun détail sur les caractéristiques techniques n'est donné. Enfin, il est question d'une Surface avec « deux écrans », mais sans information  supplémentaire ni photo/rendu.

Réponse dès demain, à partir de 16h. La conférence sera pour rappel retransmise en direct sur YouTube.

 Avant la conférence de demain, des fuites sur les Surface Pro 7, Surface Laptop 3 et Surface avec ARM

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.