du 07 novembre 2017
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

Broadcom officialise une offre à 130 milliards pour Qualcomm

C’est désormais officiel : Broadcom a mis 130 milliards de dollars sur la table pour tenter de s’offrir son concurrent Qualcomm, en proie à de nombreuses difficultés avec plusieurs autorités de la concurrence et avec l’un de ses principaux clients, Apple.

L’offre est constituée d’un versement de 70 dollars par action Qualcomm (60 dollars en cash, 10 dollars en actions Broadcom), soit environ 105 milliards de dollars, et d’une prise en charge des 25 milliards de dettes de l’entreprise américaine. Cette proposition ne restera valable qu’en cas de bouclage du rachat de NXP par Qualcomm.

Selon Broadcom, le nouvel ensemble formera un géant pesant 51 milliards de dollars de chiffre d’affaires par an, pour un EBITDA de 23 milliards, après synergies.

De son côté, Qualcomm confirme avoir « reçu une proposition non sollicitée » de la part de Broadcom et vouloir l’étudier à tête reposée. L’entreprise assure qu’elle ne communiquera pas sur la question tant que son conseil d’administration n’aura pas pris de décision.

En bourse, l’action Qualcomm n’a guère évolué depuis les premières rumeurs de vendredi dernier qui avaient fait bondir son cours de plus de 15 %. Le titre s’échange à environ 62,5 dollars au moment où nous rédigeons cette actualité, en hausse de 1,1 % sur la dernière séance. Broadcom progresse également de 1,4 % sur ce même intervalle.

Cette année, l’Institut national de recherche en informatique et en automatique fête son demi-siècle d'existence. Il a mis en place un site dédié pour l’occasion et propose de nombreuses animations un peu partout en France.

Point d'orgue de cet anniversaire, deux journées de conférences au CENTQUATRE à Paris débutant aujourd’hui, avec un retour en 1967 et des projections pour 2067. Le programme des conférences est disponible par ici. Il y sera évidemment question d’intelligence artificielle, d’algorithmes, de vie privée, de sécurité informatique, de médecine, de robotique, etc.

Une retransmission en direct est proposée sur YouTube :

Inria fête ses 50 ans et organise plusieurs conférences, retransmises en direct

La malbouffe au bureau est souvent une habitude et les vendeurs de pizzas, burgers et autres kebabs ne s'y trompent pas.

Mais certains vont plus loin que d'autres. Domino's Pizza poursuit ainsi son implication dans le domaine technologique (notamment avec son programme Anyware) en annonçant une intégration pour… Slack.

Déjà disponible, elle autorise le passage de commandes à plusieurs via un bot. Malheureusement, cela ne fonctionne pour le moment qu'aux USA.

Commandez vos pizzas Domino's directement depuis Slack

Au fil des ans, la position du CSA a évolué sur la promotion qui peut être faite par un média pour d'autres faisant partie de son groupe.

Mais avec le renforcement de certains acteurs et les stratégies de convergence qui se mettent en place, le Conseil va à nouveau devoir se prononcer sur la situation.

Outre les consultations effectuées auprès des acteurs directement concernés, le CSA a ouvert une consultation publique sur le sujet. Celle-ci peut être envoyée jusqu'au 4 décembre par email ou par courrier, un formulaire comportant quatre questions étant proposé.

Le CSA lance une consultation sur la promotion croisée entre médias

Dans la liste des nouveautés de la Bêta 2 d'iOS 11.2, on note l'arrivée d'un aménagement tarifaire pour les abonnements.

Comme le relèvent nos confrères de 9to5Mac, il sera possible de proposer un tarif réduit (via de nouveaux paramètres) pour la souscription d'un nouvel abonnement, plutôt qu'une simple période gratuite.

En attendant, vous pouvez toujours profiter de l'offre de La Presse Libre permettant de s'abonner à de nombreux médias en ligne pendant deux mois, pour 1 euro seulement ;)

iOS 11.2 permettra de proposer des tarifs réduits pour un premier abonnement
Un tweet de 35 000 caractères enflamme Twitter

Si vous utilisez Twitter, vous avez sans doute vu passer ce week-end un tweet étrange, contenant pas moins de… 35 000 caractères (voir la version archivée). La mauvaise idée était d'ailleurs de le retweeter, celui-ci « pourrissant » alors complètement vos notifications quand d'autres faisaient de même… sans parler du flux principal.

Pour rappel, les tweets sont habituellement limités à 140 caractères, ou 280 pour ceux qui participent au test en cours. Une telle publication ne devrait donc, en théorie, pas pouvoir être publiée.

@Timrasett, à l'origine de cette découverte, n'a pas détaillé la méthode utilisée, mais a précisé que Twitter a rapidement corrigé le problème. Son objectif était de montrer que les limites de Twitter peuvent facilement être contournées.

Twitter ne s'est de son côté pas exprimé publiquement sur le sujet. La société avait temporairement banni le compte responsable avant de le rétablir, sans doute pour endormir le problème en attendant la mise en place du correctif.

L'équipe de GPU-Z vient de diffuser la version 2.5.0 de son outil vous permettant de tout savoir de votre carte graphique. Au programme, plus de GPU supportés et quelques nouveautés.

La date et le statut WHQL du pilotes seront ainsi affichés dans l'écran principal qui contiendra également un bouton permettant de rafraîchir les informations. WDDM 2.3 est désormais supporté, NVFlash a de son côté été mis à jour.

Outre quelques petits correctifs sur le numéro de version du BIOS pour les GPU NVIDIA, les GTX 1070 Ti, GTX 1050 Ti Mobile (GP106), Quadro GP100 et Quadro M620 sont désormais reconnues.

Il en est de même pour les Radeon RX Vega 64 Liquid et FirePro M4150 et la partie graphique 620 d'Intel. Les RC Vega auront désormais des informations complémentaires de remontées (SOC Clock, VR SOC et VR Mem).

GPU-Z 2.50 est de sortie

Ce phénomène était l’objet de débats dans la communauté scientifique, mais des chercheurs du Laboratoire pour l’utilisation des lasers intenses (LULI) sont parvenus à le caractériser, comme l’explique le CNRS.

Grâce à des lasers et à l’observation de rayons X, ils sont parvenus à comprendre comment une nébuleuse gazeuse donnait naissance une étoile pleinement formée (comme le Soleil). Ils ont ainsi réussi à mettre en accord les observations et la théorie. Cette découverte fait l’objet d’une publication dans la revue Science Advances.

Comment la matière s'accumule à la surface d'un astre au cours de sa formation ?

OVH vient d'annoncer qu'il proposait une nouvelle génération de solutions intégrant des GPU au sein d'une instance Public Cloud. Une évolution de l'offre dévoilée en juin dernier.

Deux types d'instances sont proposées, l'une avec une GeForce GTX 1070 (G2), l'autre avec une à trois GTX 1080 Ti (G3). On notera qu'il s'agit de cartes grand public dédiées, et non de modèles pensés pour les serveurs.

Cette pratique ne plait pas spécialement à NVIDIA, qui cherche à pousser ses solutions quadro dans de tels cas. Il sera intéressant de voir si, comme Blade avec son PC dans le « Cloud » Shadow, cette solution perdure.

Pour le reste, il est question d'un CPU virtualisé avec 4 à 32 vCores, 15 à 120 Go de mémoire, 100 à 600 Go de stockage via du RAID de SSD local et 250 à 500 Mb/s de bande passante selon les cas.

Côté tarif, comptez 170 euros HT par mois minimum, et au moins 340 euros HT par mois pour le second type d'instance.

OVH propose des GeForce GTX 1070 et 1080 Ti à la demande

Android Police nous apprend que Google serait en train de tester une fonctionnalité permettant la comparaison entre les fiches techniques de plusieurs appareils, si le terme « vs » est utilisé.

Une possibilité intéressante sur le papier, mais aussi pour Google. En effet, les fiches produits sont accompagnées d'un bloc de prix qui mènent vers son comparateur maison, Shopping.

Une telle fonctionnalité pourrait ne pas voir le jour de si tôt en Europe, Google étant désormais contraint à une certaine équité en la matière, après avoir favorisé son service aux dépens de la concurrence.

Google teste la comparaison de produits directement dans ses résultats
EyeTrek Insight EI-10 : des lunettes connectées pas discrètes pour les pros chez Olympus

En vogue pendant un moment avec les Google Glass puis les Spectacles de Snapchat, les lunettes connectées débarquent chez Olympus. Avec les EyeTrek Insight EI-10, le fabricant vise les professionnels.

Elles intègrent une caméra de 1 992 x 1 216 pixels et proposent un écran OLED avec une définition de 640 x 400 pixels. Elles sont animées par un SoC TI OMAP 4470, épaulé par 1 Go de mémoire vive et 8 Go de stockage. Elles disposent également de capteurs (accéléromètre, gyroscope et boussole), du Bluetooth 4.1 et du Wi-Fi 802.11n.

Android 4.2.2 est aux commandes et les utilisateurs peuvent développer des applications maison afin d’exploiter les fonctionnalités des lunettes. Des exemples d’utilisation sont présentés dans cette vidéo, tandis que les outils de développement se trouvent par là.

Le fabricant annonce une disponibilité pour le mois de novembre, à un tarif de 1 499,99 dollars.

Après un premier essai concluant au mois de janvier, la ville relancera une expérience dès demain. Cette fois encore, il s’agit d’un véhicule de la start-up française Navya, comme le précise Las Vegas Review-Journal.

Le circuit est une boucle de seulement 800 mètres environ, avec trois arrêts. Si la navette se déplace toute seule, un humain sera à bord afin de superviser les opérations.

Le véhicule se mêlera aux autres usagers de la route, avec une vitesse maximale de 24 km/h, et sera capable de « communiquer » avec les feux de signalisation.

Une navette autonome Navya de retour dans les rues de Las Vegas

En février, Google proposait à ses utilisateurs de créer des listes de leurs lieux favoris et de les partager avec leurs contacts. Disponible sur Android et iOS, cette fonctionnalité arrive enfin sur les ordinateurs.

Désormais, lorsque vous cliquez sur « Enregistrer », vos différentes listes s’affichent (à condition d’être connecté avec votre compte Google), et vous pouvez en créer une nouvelle si besoin. Dans le menu « Vos adresses » du menu hamburger, vous trouverez toutes vos listes avec les options de partage.

Google Maps : les listes de lieux personnalisées et partagées disponibles sur les ordinateurs

Au début de l’année, Hyperloop Transportation Technologies annonçait son arrivée à Toulouse, en partenariat avec la région Occitanie, mais sans donner de date (lire notre compte rendu).

Lors d’une interview accordée à France Info, Bibop Gresta (co-fondateur de Hyperloop TT) donne quelques précisions : « On commence la construction en février. On espère pouvoir démarrer les premiers essais six mois plus tard ».

Le dirigeant en profite pour affirmer que « l'Hyperloop est moins cher que les autres moyens de transport » et qu’il « va pouvoir être rentable à 8-10 ans ». Comme avec Virgin Hyperloop One, on attend toujours les premières concrétisations afin de pouvoir juger sur pièces.

Hyperloop TT à Toulouse : début des travaux en février, premiers essais durant l’été
Huawei lance son Mate 10 Lite avec quatre capteurs optiques, disponible pour 349 euros

Trois semaines après les Mate 10 (Pro), le fabricant revient avec une version plus accessible. Ce smartphone dispose d’un écran IPS de 5,9 pouces occupant 83 % de l’espace. Sa définition est de 1 080 x 2 160 pixels (format 2:1).

À l’intérieur, un SoC Kirin 659 est aux commandes, avec 4 Go de mémoire vive et 48 Go de stockage disponibles pour l’utilisateur, sur les 64 Go présents. Wi-Fi 802.11n, Bluetooth 4.2, lecteur d’empreintes digitales et de nombreux capteurs sont évidemment de la partie. Toutes les caractéristiques techniques (avec une comparaison avec le Mate 10 Pro) sont disponibles par ici.

Le Mate 10 Lite se démarque sur un point : il dispose de pas moins de quatre capteurs optiques, deux à l’avant et deux à l’arrière. Ils affichent respectivement 12 et 2 Mpixels, contre 16 et 2 Mpixels. Dans les deux cas, le but est le même : le plus gros capteur se concentre sur l’image, le second sur la profondeur de champ.

Dommage par contre qu’Android 7 (Nougat) seulement soit aux commandes, alors que les Mate 10 (Pro) ont droit à Android 8 (Oreo). Le fabricant annonce un tarif de 349 euros. Darty le propose d’ores et déjà en stock à ce prix.

Fonctionnalité étrangement absente au lancement d’Assistant sur les plateformes concernées, la reconnaissance des titres de musique y est présente depuis le lancement des Pixel 2.

Elle est désormais déployée progressivement sur les autres smartphones Android. Le fonctionnement reste le même, l’utilisateur pouvant se servir du clavier ou de la voix (nettement plus rapide) pour demander « Quelle est cette chanson ? ».

Cette reconnaissance n’est pas encore disponible dans l’application iOS. Si l’on pose la question, Assistant cherche à donner le nom du titre en cours de lecture sur l’appareil, ce qui n’a pas grand intérêt.

La reconnaissance musicale se déploie dans Google Assistant

Le 9 novembre, la chaîne spécialisée dans les séries sera disponible en France. En attendant, elle continue de faire monter la pression et vient de mettre en ligne son site, permettant ainsi de découvrir les séries qui seront proposées, ainsi que le guide des programmes.

Créée par Turner (filiale de Time Warner) et Canal+, elle sera accessible aux abonnés Essentiel Famille, et aux clients des bouquets by Canal de Free et d’Orange.

Le site de Warner TV est en ligne, lancement officiel jeudi

Comme pour toucher un public de plus en plus large (et jeune) avec ses offres de paris, FDJ vient d’ouvrir un nouveau site « Parions ESport ». Il propose aux joueurs (majeurs) de prendre des paris gratuits sur une soixantaine de matchs par semaine.

Les joueurs récupèrent un solde de points qui doivent faire fructifier en faisant les bons pronostics sur les matchs de leur choix. Un classement des meilleurs pronostiqueurs est établi par la plateforme selon plusieurs critères (par jeu, par compétition…) et les meilleurs peuvent espérer décrocher des lots tels que des maillots ou des casquettes à l'effigie d’équipes connues.

Il convient de rappeler que pour l’heure, les paris payants sur le sport électronique sont strictement interdits par la loi (voir notre analyse) et diverses adaptations du cadre légal seraient nécessaires pour les permettre. Un point auquel l’ARJEL réfléchit, mais pour l’heure, toutes les conditions requises ne sont pas remplies.

FDJ lance des paris gratuits sur l’e-sport

Initialement prévues pour début 2017, AWS a finalement un peu de retard sur le calendrier. Pour rappel, les instances C5 exploitent des Xeon Scalable d’Intel (Skylake-SP) et proposent jusqu’à 72 vCPUs avec 144 Go de mémoire vive, soit le double des précédentes C4 précise le géant du Net.

Elles sont d’ores et déjà disponibles dans trois régions : US East (N. Virginia), US West (Oregon) et Europe (Ireland). En fonction des besoins, le nombre de vCPUs varie entre 2 et 72, avec 4 à 144 Go de mémoire vive. Tous les détails se trouvent par ici.

Amazon EC2 passe aux Xeon Scalable avec les instances C5

Peu satisfait des performances des bibliothèques fournies par Android pour les opérations de sérialisation et désérialisation, l’éditeur fournit désormais sa propre bibliothèque open source.

Disponible via GitHub et sous licence Apache 2.0, elle permet selon les chiffres fournis par Twitter de diviser par 3 ou 4 le temps nécessaire aux opérations, fluidifiant la manipulation de l’interface.

Plus flexible et facile à déboguer, elle doit assurer une compatibilité descendante au fur et à mesure de son évolution.

Twitter propose Serial, sa propre bibliothèque de sérialisation pour Android

Les deux géants du pétrole, accompagnés par un consortium formé de banques et de spécialistes de l’énergie, ont annoncé vouloir développer une blockchain dédiée aux échanges dans le domaine de l’énergie.

« Idéalement, ça devrait aider à éliminer toute confusion sur le propriétaire d’un cargo et à gérer plus finement les risques » confie ainsi Edward Bell, un analyste, à l’agence Reuters.

Le consortium, lui, espère réduire la charge administrative des entreprises tout en assurant une meilleure traçabilité des opérations d’échange. L’ouverture de la plateforme est attendue d’ici fin 2018.

BP et Shell veulent ouvrir une plateforme d’échange basée sur une blockchain
Fibre : Vitis lance sa box 4K Videofutur pour réseaux publics

Il y a un an, le fournisseur d'accès spécialisé dans les réseaux fibre ruraux, montés par les départements et régions, se relançait avec le soutien de la Caisse des dépôts. Exit Videofutur, bonjour Vitis.

Le prix ne bouge pas, à 39,90 euros par mois, incluant le service de vidéo à la demande maison. Le boitier TV est fourni avec un routeur Wi-Fi 802.11ac, pour un débit affiché 1 Gb/s.

Pour le moment, la télévision reste diffusée en simple HD, tout comme les contenus en SVOD dans un premier temps. Des films en 4K sont promis par la suite, en provenance de Gaumont et TF1 Studio (Alibi.com, Les Tontons flingueurs, Léon ou encore Le Cinquième Élément).

D'abord monté par Netgem, le fournisseur d'accès est une rustine de la Caisse des dépôts face à l'absence des quatre FAI nationaux sur les réseaux publics qu'elle soutient. Un an après son annonce, Vitis est présent sur 20 départements, pour 400 000 lignes potentielles.

Ce type de son 3D n’a rien de nouveau, mais Google souhaitait proposer un kit de développement utilisable dans presque toutes les situations.

Resonance Audio permet donc de gérer cette partie son pour tout ce qui touche aux jeux, aux réalités virtuelle et augmentée, ainsi qu’aux vidéo à 360°. Compatible avec Android, iOS, Windows, macOS, Linux et les moteurs Unity, Unreal, FMOD ou encore Wwise, elle vise donc large. L’éditeur insiste sur la facilité d’intégration et des performances, de l’ordre de celles que l’on trouverait sur ordinateur.

Le SDK se décompose en plusieurs composants selon le type de projet du développeur. Tous sont open source et disponibles sous licence Apache 2.0.

Google lance un SDK dédié au son spatial

Hier, AMD et Intel annonçaient un partenariat autour de processeurs exploitant un CPU du géant de Santa Clara, de la mémoire HBM2 et une puce Radeon fabriquée pour l'occasion.

Si les premières machines doivent être dévoilées au début de l'année prochaine, les rumeurs vont déjà bon train sur la composition de ces puces.

TechPowerUp! rapporte ainsi que les références  i7-8705G et i7-8809G ont déjà été autentifiées, avec 24 groupes d'unités de traitement (soit un total de 1536) et une fréquence aux alentours de 1000/1200 MHz. De quoi se situer entre une Radeon RX 560 et 570.

Le processeur serait un modèle à quatre coeurs de la génération KabyLake, cadencé entre 3.1 et 4.1 GHz, avec 4 Go de HBM2 à 700 ou 800 MHz.

De premiers scores permettent de se faire une idée des performances de l'ensemble, mais il faudra attendre de les vérifier dans un produit finalisé afin de tirer des conclusion définitives. Le CES de Las Vegas devrait être l'occasion d'en savoir plus.

Premières rumeurs sur la composition de la puce hybride AMD/Intel

Celui qui est passé par Canal+, Orange ou encore TF1, occupait le poste de directeur de la stratégie et des programmes auprès de Delphine Ernotte, après l'avoir conseillée lors de sa candidature puis une fois en poste.

Il restera en place jusqu'au début de l'année prochaine, le groupe ayant indiqué qu'il avait des projets personnels, comme la création d'un institut d'études médias, jugés incompatibles avec ses fonctions. Certains évoquent plutôt le fait qu'il n'ait pas eu assez de liberté dans ses fonctions. 

Un nouveau départ pour le groupe qui est pourtant dans une phase importante, notamment avec l'arrivée de son fameux services de SVOD, toujours en cours de développement. En septembre, on apprenait qu'Arkena avait été sélectionné comme prestataire technique.

Après un peu plus d'un an chez France Télévisions, Xavier Couture est sur le départ
Le gouvernement invité à présenter son plan de bataille contre les mobiles au collège

Le député Bruno Questel vient de transmettre une question écrite au ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, afin de lui demander de préciser « le calendrier et les modalités de mise en place » de l’interdiction des portables au collège (déjà prévue par le droit, mais pas toujours respectée).

Cette « bonne mesure », selon l’élu LREM, « permettrait aux élèves de recouvrer distance et rationalité dans l'utilisation de leur téléphone dont ils sont équipés de plus en plus jeunes. De même, les personnels enseignants et encadrants seraient libérés d'un facteur important de tension tant en cours que dans les enceintes des établissements ».

L’exécutif dispose théoriquement d’un délai d’un mois pour apporter une réponse au parlementaire.

L’e-sport trouve même sa place sur NRJ 12… la chaîne de la TNT proposera une retransmission de la finale française de la Just Dance World Cup, organisée par Ubisoft et produite par Webedia.

Les 8 meilleurs joueurs français s’affronteront pour remporter une place pour la finale mondiale où ils affronteront 17 autres champions nationaux. Un jury composé de la youtubeuse Natoo (qui a composé une chanson pour Just Dance 2017) du danseur Brahim Zaibat et du chorégraphe Mehdi Kerkouche décidera de leur sort.

Le rendez-vous est pris pour le mercredi 29 novembre à 16 heures, un horaire qui en dit long sur la démographie visée par l’évènement.

NRJ 12 diffusera la finale française de la Just Dance World Cup

Dans un discours au Web Summit, la commissaire européenne à la concurrence a directement accusé Apple, Facebook et Google d'abus de leur position dominante, selon le Financial Times.

« Nous voulons un marché libre, mais son paradoxe est que nous devons parfois intervenir. Nous devons croire que ce n'est pas la loi de la jungle qui prime, mais celle de la démocratie » a-t-elle lancé, dans un discours plus dur qu'à l'accoutumée.

Vestager mène une rude bataille sur l'imposition des groupes numériques américains et leurs abus. Sa direction à Bruxelles a épinglé les 13 milliards d'euros d'impôts impayés d'Apple à l'Irlande, les 250 millions évités par Amazon au Luxembourg, a contraint Google à mieux séparer son moteur de recherche de son comparateur de prix et a attaqué sa position dominante sur le mobile via Android.

À Lisbonne, Margrethe Vestager tacle durement les géants du Net

Chaque mois, Google propose des mises à jour de sécurité pour Android. La mise à jour du mois de novembre bouche également la faille KRACK du WPA2 du Wi-Fi.

Pour Google, c’est l’occasion d’apporter des changements annoncés il y a quelques jours (ici et ) pour les Pixel 2 (XL). Il est ainsi question d’une option pour augmenter la saturation des couleurs et d’un correctif pour l’enregistrement audio, dont la qualité pouvait parfois être largement dégradée.

Des images sont disponibles pour les smartphones Nexus et Pixel encore mis à jour par Google, à l’exception notable du Pixel 2 XL pour le moment. Android Open Source Project (AOSP) suivra le même chemin très rapidement, permettant ainsi aux constructeurs de déployer ces correctifs sur les smartphones.

Comme toujours, tout le monde n’y aura malheureusement pas droit. Pour rappel, 50 % des terminaux en circulation sont toujours sous Android 5 (Marshmallow) ou une version encore plus ancienne.

Android : correctifs de sécurité, y compris pour KRACK (faille WPA2 du Wi-Fi), améliorations pour les Pixel 2 (XL)
Les Architecture Components d’Android disponibles en version finale

Première mouture stable pour ces importants composants d’Android, disponibles depuis plusieurs mois aux développeurs.

Les Architecture Components veulent simplifier le développement des applications Android en fournissant tout un lot de bibliothèques pour gérer les opérations communes, comme la gestion du cycle de vie ou la persistance des données. Dans la vidéo de présentation de la page officielle, Google explique que ces composants permettent de rendre l’application plus modulaire et d’éviter nombre d’erreurs courantes.

S’agissant d’une première version finale, elle sera complétée à l’avenir par d’autres composants. Parmi ceux déjà disponibles, on notera en particulier LiveData et Rooms. Le premier gère les données actives, fournit des états et mises à jour. Le second gère le stockage permanent sans avoir à plonger directement les mains dans SQLite.

Google note que même s’il s’agit d’une version stable, de nombreux éditeurs se servent des composants en bêta depuis plusieurs mois. Selon l’entreprise, ils seraient d’ailleurs satisfaits de pouvoir se concentrer sur les nouveautés sans avoir toujours à réinventer la roue.

Retour en 2014, Samsung était reconnu coupable par une cour américaine d’avoir violé des brevets d’Apple autour des « quick links » et devait verser 120 millions de dollars de dommages à ce titre.

La décision a été portée plusieurs fois en appel, tantôt en annulant ou révisant la sentence, ou comme lors de la dernière procédure en 2016, en la confirmant.

Samsung a alors joué sa dernière cartouche en amenant l’affaire devant la Cour suprême américaine. Celle-ci vient de rendre son verdict, et le recours du géant coréen n’est pas recevable, ce qui clos donc définitivement ce dossier.

Samsung doit 120 millions de dollars à Apple après un appel rejeté devant la Cour suprême

Jeudi 16 novembre à 17h (heure française) à New York, OnePlus présentera officiellement son prochain smartphone : le OnePlus 5T. La conférence sera ouverte aux journalistes et autres invités de la marque, tout en étant retransmise en direct.

Le fabricant propose également de se rapprocher de ses « fans d'une manière plus personnelle » en les invitant à le rejoindre sur place… en l’échange de l’achat d’un ticket d’entrée vendu 40 dollars. Pour les personnes intéressées, les billets seront mis en vente à partir de demain sur cette page.

Le constructeur en profite pour indiquer que le OnePlus 5T sera mis en vente à partir du 21 novembre en Europe et aux États-Unis, puis le 28 novembre en Inde (avec une vente flash le 21 novembre) et enfin en Chine le 1er décembre.

Vous voulez assister à la conférence de lancement du OnePlus 5T ? Ça fera 40 dollars

Dévoilée à la mi-octobre, la vulnérabilité touche la génération de clés RSA par ses puces. Sont, entre autres, concernées des cartes à puce de Gemalto et environ 760 000 cartes d'identité électroniques estoniennes, dont les certificats ont été suspendus.

Il était d'abord estimé qu'une clé de 1024 bits vulnérable pouvait être compromise en 25 minutes, pour 38 dollars. À 2048 bits, la facture passe à 20 000 dollars pour 9 jours de travail.

Pourtant, Ars Technica rapporte qu'un groupe de chercheurs a trouvé une méthode « de 5 à 25 % plus rapide », passant le coût moyen de factorisation d'une clé RSA de 2048 bits concernée à 2 000 dollars, via des cartes graphiques assez performantes.

La faille de cartes à puce Gemalto plus simple à exploiter que prévu

La prochaine version majeure du navigateur embarquera l’APZ, pour « Asynchronous panning and zooming ».

Ce vieux projet de Mozilla permet un défilement plus doux des pages. Une opération confiée jusqu’ici au thread principal, qui calcule également les opérations JavaScript. Conséquence, en cas de calculs intenses, le défilement se fait par saccades, donnant le sentiment d’un navigateur peu performant.

L’APZ est désormais présent dans Firefox Quantum et profite de l’architecture multiprocessus pour voir ses opérations déportées vers un thread spécifique. De plus, outre la souris et trackpads, tous les évènements de type input sont pris en charge, y compris les via les écrans tactiles ou la navigation au clavier.

Mozilla note cependant que l’APZ aura dans certains cas quelques inconvénients pour les développeurs, l’éditeur s’expliquant en détails dans son billet d’annonce. Cependant, il estime que le jeu en vaut la chandelle côté utilisateur.

Un défilement plus fluide des pages dans Firefox Quantum
Blizzard s’explique sur l’absence de remaster de Diablo II et Warcraft III

Dans un entretien avec PCGamesN, Peter Stilwell, senior producer de l’équipe Classic Games de Blizzard, est revenu sur l’absence d’annonces autour de Diablo II ou de Warcraft III. La raison serait simple : les jeux ne sont pas dans un état d'équilibre jugé suffisant par l’éditeur.

Sur Warcraft III, le responsable assure avoir encore de nombreuses demandes de joueurs visant à équilibrer les races, et certains problèmes sont plus aigus que d’autres. « Les mort-vivants n’ont qu’une seule stratégie, ce serait génial si nous pouvions changer un tout petit peu l’équilibre pour aider les gens à trouver différentes manières de jouer  » affirme-t-il tandis qu’il estime que le nombre de cartes utilisables en compétition est beaucoup trop faible.

Pour Diablo II, le problème se trouve du côté du classement des saisons, qui est « blindé de tricheurs ». L’éditeur entend encore faire tourner quelques saisons sur le jeu original afin de trouver des solutions avant d’envisager de plancher sur une version remasterisée. Tout espoir n’est donc pas perdu, mais il va falloir être très patients.

Si vous avez installé la dernière mise à jour d’iOS, vous faites peut-être face à un bug gênant, détaillé par Apple : « Lorsque vous tapez la lettre « i », elle s'auto-corrige en la lettre « A » avec un symbole ».

En attendant qu’un correctif soit déployé, une solution de contournement est proposée par Apple : il faut se rendre dans Réglages > Général > Clavier > Remplacement, cliquer sur le « + » puis saisir « i » dans Phrase et « I » dans Raccourci.

Sur iOS, un bug remplace un « i » par un « A » avec un symbole, un correctif arrive

Au travers d’une question écrite, la députée Graziella Melchior (LREM) suggère à la ministre du Travail de rendre obligatoire « la création et la publication de CV en ligne, lors de toute inscription à Pôle emploi ».

L’élue explique que dans une agence Pôle emploi de sa circonscription, « seuls 40 % des demandeurs d'emploi ont publié leur CV ». Selon elle, « l'absence de CV peut donc apparaître comme un frein à l'embauche puisque dans ce cas, les employeurs n'ont pas accès à ces candidatures potentielles ». Restera à voir ce qu’en pense l’exécutif.

Une députée voudrait obliger les chômeurs à publier leur CV sur le site de Pôle emploi

Vous êtes du genre à vouloir « platiner » chacun des jeux que vous achetez sur votre PlayStation 4 ? Aux États-Unis, Sony cherche à récompenser cette attitude.

Kotaku a en effet remarqué un nouveau programme au sein de la page Rewards Passes. Il permet d’échanger des points glanés en débloquant de nouveaux trophées contre un bon de 10 dollars à utiliser sur le PlayStation Network.

Il faut pour cela collecter 1 000 points, à raison de 1 point par trophée argent, 10 points pour un trophée or, et 100 points pour un platine. Autant dire qu’arriver aux 1 000 points requis ne sera pas chose aisée.

Aux États-Unis, vos trophées PlayStation valent un peu d’argent

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.