du 06 novembre 2017
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

#ParadisePapers : la finance offshore n'épargne pas le secteur des nouvelles technologies

Après les Panama Papers, les Paradise Papers ont fait hier l'objet de multiples publications par une centaine de médias membres de l'ICIJ, qui travaillent sur cette enquête depuis un an, impliquant près de 400 journalistes dans le monde.

13,4 millions de documents issus de fuites chez Appleby et Asiaciti, mais aussi dans les registres de plusieurs paradis fiscaux, ont ainsi commencé à être analysés, impliquant près de 120 politiciens et leaders du monde et exposant les montages offshore dont ils ont bénéficié.

Le Monde nous apprend ainsi comment de l'argent russe a été investi dans des entreprises telles que Facebook et Twitter, aujourd'hui accusées de favoriser la diffusion de fausses informations, notamment sous influence russe.

Apple et Uber font également partie des entreprises citées dans les premières révélations de cette enquête, qui fera l'objet d'un nouveau numéro de Cash Investigation ce mardi à 20h55.

C'est à travers une simple vidéo de treize secondes que l'on apprend la nouvelle : le père des GeForce devrait lancer un nouveau modèle sous peu. On peut voir clairement marqué « Titan X collector's Edition » sur le ventirad, mais il est difficile de récupérer la moindre information supplémentaire pour le moment.

NVIDIA propose déjà depuis quelques temps sa Titan Xp qui est le modèle le plus haut de gamme de son offre. Elle dispose d'une puce GP102 complète et de 12 Go de GDDR5X. On se demande donc ce que cette nouvelle édition pourrait apporter de plus. Espérons qu'il ne s'agisse pas simplement d'un nouveau système de refroidissement à LED vertes et rouges.

La réponse, dans les semaines qui viennent.

Titan X Collector's Edition : NVDIA prépare une nouvelle carte haut de gamme

Un bug a été découvert dans les versions Linux et macOS de Tor Browser, menant à une fuite de l'adresse IP de l'utilisateur dans certains cas, en raison d'un bug de Firefox dans la gestion des URL de type file://.

La faille a été remontée le 26 octobre dernier, et un correctif a été mis en place dans une nouvelle version des branches 7.0 et 7.5 de Tor. Pour le moment, il peut impliquer que des URL de type file:// ne fonctionnent plus. Il est néanmoins possible de les glisser dans un nouvel onglet ou la barre d'adresse en attendant un correctif plus complet.

Une faille de sécurité identifiée dans Tor Browser (Linux et macOS), mettez-vous à jour

Comme prévu, le fabricant a mis en ligne la mouture 4.3.4 de son interface d’administration. Nous avions pour rappel déjà détaillé ses nouveautés dans une précédente analyse.

Il est notamment question de changements sur les Snapshots (désormais supportés par certains NAS ARM), de Qboost, du RAID 50/60, de la prise en charge de vidéos et de photos à 360°, etc. Le tout est détaillé sur cette page, tandis que les notes de versions complètes se trouvent par ici.

Les NAS éligibles à QTS 4.3 peuvent en profiter. Attention, il s’agit d’une version bêta, à utiliser en connaissance de cause.

NAS QNAP : QTS 4.3.4 est disponible en version bêta

L’année dernière, Audi, BMW, Daimler, Ford, Porsche et Volkswagen ont créé une coentreprise baptisée Ionity afin de déployer des stations de charge ultra-rapide pour les voitures électriques en Europe.

Aujourd’hui, ils annoncent que la construction des vingt premières a débuté dans plusieurs pays (Allemagne, Norvège et Autriche), avec une capacité de charge de 350 kW et des prises au format Combined Charging System (CCS ou Combo2).

Il est ensuite prévu de passer à plus de 100 stations durant l’année 2018, puis à environ 400 en 2020. C’est donc moins que l’année dernière où il était question de plusieurs milliers à cette échéance.

20 stations de charge ultra-rapide Ionity en Europe cette année, 120 en 2018
18-25 de Jeuxvideo.com : Webedia s'associe aux plaintes mais dénonce la pression sur les annonceurs

Ces derniers jours, certains membres du forum 18-25 de Jeuxvideo.com se sont fait « remarquer », en harcelant et menaçant la journaliste Nadia Daam après une chronique sur Europe 1 où elle défendait les deux créateurs du « numéro anti-relous », eux aussi harcelés et menacés.

Une attitude qui a largement indigné, mais qui n'a malheureusement rien de nouveau, les polémiques autour de cette section du forum étant nombreuses ces dernières années. Pour autant, Webedia, propriétaire du site consacré aux jeux vidéo, continue de défendre sa position en indiquant que ses équipes modèrent, et en assurant qu'une coopération avec les autorités est mise en place lorsque cela est nécessaire.

Mais voilà, Marlène Schiappa, Secrétaire d'État chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, est montée au créneau ce vendredi. Webedia a alors diffusé une première position transmise à l'AFP, dans laquelle le groupe précise avoir supprimé tous les contenus relatifs à cette affaire et doublé ses effectifs internes de modération, sans en préciser le nombre. Rappelons que ce sont surtout près de 400 volontaires bénévoles qui assurent ce travail au quotidien.

Cela n'a pas suffi, et sur Twitter une campagne #Balancetonforum visant cette fois les annonceurs de Webedia a été organisée en plein week-end de la Paris Games Week, certains ayant rapidement répondu leur retrait. De quoi inciter le groupe à publier un second communiqué, mis en ligne sur son site cette fois, dans lequel il « annonce qu’il s’associera aux procédures judiciaires qui sont ou qui seront engagées ».

Mais au passage il « dénonce les hashtags apparus en cette fin de semaine à l’initiative de certains internautes sur Twitter, qui interpellent les annonceurs du site jeuxvideo.com, ainsi que la pression exercée par certains pour obtenir une réaction de leur part. Ces messages, dénigrant pour certains, diffamatoires et injurieux pour d’autres, créent une confusion inacceptable et impliquent injustement les valeurs du Groupe ».

Véronique Morali, présidente du directoire de Webedia, se déclare de son côté « totalement solidaire de toutes les actions qui sont et seront engagées pour préserver la libre parole des femmes et protéger leur intégrité physique et morale », mettant en avant ses engagements sur ce terrain, mais « ne peux accepter les amalgames qui sont faits aujourd’hui par certains observateurs, qui, par ignorance ou malveillance, portent atteinte à la dignité et aux valeurs qui sont les miennes et celles de Webedia ».

Cette application permet pour rappel d’accéder à plus de 130 chaines de télévisions, ainsi qu’à des (web)radios et des podcasts. Elle est déjà disponible sur mobiles, ordinateurs, en test sur Xbox One et arrivera prochainement sur l’Apple TV.

Pour participer au programme de test, vous devez être client Bouygues Telecom (mobile et/ou fixe), disposer d’une Apple TV (4K) sous tvOS 10 minimum et répondre à un questionnaire.

B.tv arrive sur Apple TV, testez la version bêta

Disponible depuis vendredi dernier, l’iPhone X s’est évidemment fait démonter par nos confrères. L’occasion de découvrir les entrailles du dernier smartphone haut de gamme d’Apple.

À l’intérieur, une batterie en « L » de 2 716 mAh (10,35 Wh), mais surtout un « assemblage complexe » des composants indique iFixit. Si l’écran peut être remplacé assez facilement, ce n’est pas le cas du dos en verre qui nécessite de retirer les composants et de changer le châssis.

Note finale concernant la réparabilité : 6 sur 10. Rappelons enfin que les coûts de réparation facturés par Apple sont relativement importants sur ce smartphone, souscrire une assurance spécifique peut donc être intéressant ; à condition de bien vérifier les conditions évidemment.

iFixit met l’iPhone X en pièces et lui donne 6 sur 10

Lorsque vous hébergez un projet public sur GitHub, vous pouvez préciser sa licence afin d'afficher clairement cette information. Désormais, elle pourra également être utilisée à travers le moteur de recherche avancée du site, ou en ajoutant licence:mit, licence:gpl-3.0 ou licence:cc dans le champs de recherche par exemple.

L'équipe précise que l'information de licence va aussi être mise en avant de manière croissante à travers le site : dans les profils, l'onglet de découverte ou les résultats du moteur de recherche.

GitHub permet de rechercher des projets en fonction de leur licence

Après de premières accusations à l'encontre de Kevin Spacey, d'autres témoignages sont venus s'ajouter rapporte CNN. Netflix et Media Right Capital ont donc décidé de passer la seconde.

Deadline nous apprend ainsi que Netflix a décidé de mettre fin à toute collaboration avec l'acteur principal de House of Cards. Le service de SVOD précise que le film « Gore », sur l'écrivain Gore Vidal et produit par Spacey, actuellement en phase de post-production, ne sera pas diffusé.

De son côté MRC se contente d'indiquer qu'il est suspendu. Les deux sociétés ajoutent qu'elles vont étudier les manières pour aller de l'avant, alors que la production de la sixième et dernière saison de la série a été mise en pause.

Netflix ne veut plus des projets de Kevin Spacey
Cartes grises : les démarches se font désormais uniquement en ligne

À partir d’aujourd’hui, « toutes les démarches de certificat d'immatriculation (ex-carte grise) se feront en ligne et non plus aux guichets des préfectures » indique l’administration française.

Pour cela, il faudra soit disposer d’un compte sur le site de l'Agence nationale des titres sécurisés (ANTS), soit passer par France connect. Service-Public rappelle que ce dernier est obligatoire pour certaines opérations. Cette mise en place à l’échelle nationale fait suite à une première phase opérée sur une vingtaine de départements depuis le 2 octobre 2017.

Si vous n’avez pas les moyens d’effectuer cette démarche en ligne, vous pouvez toute de même vous rendre en préfecture où des points d'accueil restent proposés. Lors de l’achat d’un véhicule neuf, le professionnel peut toujours effectuer les démarches à votre place.

Alors que Sprint et T-Mobile renoncent à fusionner, Altice et Sprint annoncent la signature d’un accord sur le fixe et le mobile.

La maison mère de SFR deviendra ainsi un opérateur virtuel (Full MVNO) sur le réseau mobile de Sprint (pour la voix et la data), tandis que ce dernier utilisera « le réseau haut débit d’Altice USA pour accélérer la densification de son réseau ».

Le calendrier de mise en place et les détails financiers de l’opération n’ont pas été dévoilés.

Altice va devenir un MVNO sur le réseau mobile de Sprint aux États-Unis

Twitter continue les faux pas. Après l'affaire du compte de Donald Trump désactivé par un employé sur le départ, le service a désactivé les résultats de recherche pour le terme « bisexual », dans les sections Photos et Actualités de son moteur de recherche.

Après les plaintes de plusieurs utilisateurs, le compte relatif au support de Twitter s'est excusé et a reconnu « une erreur dans les résultats de recherche sur certains termes », sans plus de détails. Un correctif doit rapidement être mis en place.

Quand Twitter masquait les résultats de recherche contenant le terme « Bisexual »

Moins de deux semaines après la version 5.5, l’outil permettant de mesurer les performances de son périphérique de stockage passe en 6.0.0.

On y trouve un nouveau test aléatoire (8 Queues et 8 Threads) pour SSD et la suppression des mesures de performances en lecture/écriture séquentielle simple (le test Q32T1 est toujours de la partie).

Enfin, la valeur maximale pour les débits passe à 999 999 Mo/s, de quoi laisser de la marge même, avec les SSD les plus rapides. Les notes de versions se trouvent par ici.

CrystalDiskMark 6.0.0 disponible, du changement dans les tests de débits

Le réseau social est en train d’ajouter cette fonctionnalité, comme le rapportent nos confrères de The Next Web. De notre côté, nous avons bien cette option disponible sur au moins l’un de nos comptes.

Pas de surprise sur le fonctionnement : vous avez la possibilité d’agrémenter les réponses possibles par un GIF animé. De quoi transformer un peu plus votre fil d’actualité en sapin de Noël avant les fêtes de fin d’année.

Pour en profiter, il suffit de créer un sondage comme d’habitude, une icône GIF permettant d’ajouter une image animée proposée par Facebook, à la place d’une photo statique.

Des sondages avec des GIF animés chez Facebook

Après les déboires de Google avec son Pixel 2 XL, Apple a décidé de prendre les devants. La société prévient en effet que certains effets secondaires peuvent arriver à cause de cette technologie.

« Au-delà d’un certain angle de visionnage, les écrans OLED peuvent afficher de légères altérations des couleurs. Cela est tout à fait normal pour un écran OLED ». Le fabricant évoque également le cas des brûlures d’écran : « Après une longue utilisation, les écrans OLED peuvent également afficher de légères altérations visuelles [...] Cela peut se produire dans les cas les plus extrêmes, comme lorsqu’une même image à forts contrastes est affichée pendant une longue période ».

Bien évidemment, Apple ajoute qu’il a conçu son écran afin de minimiser ces effets, sans plus de détails.

iPhone X : mises en garde d’Apple concernant l’écran OLED
Broadcom lorgne sur Qualcomm

Bloomberg et Reuters rapportent que le fabricant de puces Broadcom envisage de racheter Qualcomm, affaibli par les nombreuses procédures judiciaires qui l’opposent à Apple et aux autorités de la concurrence du monde entier.

L’offre de Broadcom devrait graviter autour de 70 dollars par action (payés en cash et en titres) soit un montant total dépassant les 100 milliards de dollars. Il s’agirait de l’acquisition la plus importante de l’histoire dans le domaine des semi-conducteurs. L’annonce a fait bondir de 12 % l’action Qualcomm en bourse, à 61 dollars, tandis que celle de Broadcom a grimpé de 5,5 %. Les deux entreprises sont ainsi valorisées à respectivement 91 et 112 milliards de dollars.

Si ce rachat devait avoir lieu, il serait alors sujet à une analyse approfondie des autorités de la concurrence à l’échelle mondiale. Broadcomm deviendrait le troisième plus gros fabricant de puces, derrière Intel et Samsung et contrôlerait une très grande part de marché sur certains composants dédiés aux terminaux mobiles, comme les modems et le Wi-Fi.

D’un autre côté, si Broadcomm en profitait pour réviser les conditions d’utilisation des brevets de Qualcomm, cela pourrait peut-être calmer l'ire d’Apple.

Dans un billet de blog, Logitech annonce la création de son nouveau SDK BRIDGE, pensé pour les développeurs qui ont besoin que l'utilisateur puisse taper au clavier dans un environnement de réalité virtuelle (voir cette vidéo).

Ayant un casque sur les yeux, celui-ci ne peut en effet pas voir sur quelles touches il tape. Avec un accessoire permettant de positionner un tracker Vive de HTC sur un modèle de sa gamme « G Gaming », Logitech permet de voir dans l'environnement virtuel la position des mains et des doigts comme ils sont dans le monde physique.

Pour le moment, ce SDK n'est accessible en bêta qu'aux développeurs américains, une première sélection de 50 applications sera effectuée à partir du 16 novembre. Il faudra donc attendre encore un peu avant de voir un tel dispositif se généraliser.

Avec son SDK BRIDGE, Logitech intègre ses claviers dans les environnements virtuels

Selon les informations du Wall Street Journal le fabricant de puces Marvell, valorisé à 9 milliards de dollars, serait en discussions avancées avec son concurrent Cavium en vue d’un rachat.

Le montant de la transaction n’a pas été évoqué par nos confrères, mais au vu des réactions des investisseurs, Marvell va devoir casser sa tirelire. L’annonce des discussions a en effet fait grimper le cours de l’action Cavium de 13 %, valorisant l’entreprise à 4,5 milliards de dollars.

Marvell discute du rachat de Cavium

Le groupe de travail présidé par le juriste Loïc Cadiet devait initialement remettre ses conclusions à la ministre de la Justice le 31 octobre, afin de contribuer à la rédaction des décrets d’application de la loi Numérique.

« En principe, la remise du rapport est prévue pour la fin du mois de novembre », nous indique désormais la Chancellerie. « Les conclusions seront, normalement, rendues publiques. »

Le rapport sur la mise en Open Data des décisions de justice reporté à fin novembre
Pour Facebook, 12 % de ses profils sont dupliqués ou faux

À l'occasion de ses derniers résultats financiers (PDF), le réseau social a relevé ses estimations pour les comptes dupliqués (maintenus par un membre avec un autre compte actif) et faux. Une nouvelle méthode de calcul détecte 10 % de profils dupliqués dans ses utilisateurs mensuels actifs (contre 6 % auparavant) et 2 à 3 % trompeurs (contre 1 %). La société se fonderait sur « de meilleurs signaux » pour obtenir ce résultat.

Plus de 200 millions de comptes seraient concernés, sur les deux milliards présents sur le réseau. Malgré les efforts affichés pour assainir sa base d'utilisateurs et combattre les contenus trompeurs, les chiffres ne cessent de prendre de l'ampleur. Au moment d'auditions par le Sénat américain sur l'ingérence russe dans l'élection présidentielle de 2016, l'entreprise révélait que 126 millions de personnes auraient été ciblées par de faux articles clivants, d'abord diffusés par un organe de propagande russe.

Le phénomène est répandu, comme le relève (encore) le New York Times, qui reprend une étude de l'auteur Zachary Elwood. Celui-ci a repéré 28 faux comptes, comme celui de Kevin S. Eversley, diffusant en masse des contenus du site conswriters.com. Après signalement de 28 profils, seule une poignée ont été traités par le réseau social.

Pour le NYT, son intérêt reste la diffusion de contenus viraux, pour engranger les utilisateurs et la publicité qui les accompagne. De quoi compliquer la lutte contre les « fake news », pourtant au cœur de sa communication ces derniers mois.

Intel et le Comité International Olympique (CIO) se sont associés en vue d’organiser une compétition d’e-sport quelques jours avant l’ouverture des JO d’hiver l’été prochain en Corée du Sud.

Il est question de deux évènements distincts. D’abord un tournoi avec un enjeu financier sur StarCraft II, dont les qualifications démarrent ce mois-ci. Ensuite, une compétition amicale sur Steep : Road to the Olympics prendra place. Les matchs seront diffusés sur la plateforme numérique des JO, Olympic Channel ainsi que chez quelques autres partenaires qui n’ont pas encore été dévoilés.

Pour le CIO, il s’agit ici d’un bon moyen de mesurer en pratique l'appétence du grand public pour les tournois de sport électronique, avant d’envisager d’intégrer la discipline au programme de futures olympiades.

Le CIO et Intel organisent un tournoi d’e-sport en marge des JO d’hiver

L'autorité locale de régulation des télécoms (ATRA) a envoyé aux fournisseurs d’accès une lettre leur demandant de bloquer les deux services de messagerie.

Plusieurs sources rapportent des incidents, particulièrement avec WhatsApp. Il est cependant difficile de savoir s’il s’agit réellement d’un effet du blocage, ou de problèmes techniques comme WhatsApp en a rencontré la semaine dernière (plusieurs heures de coupure dans la plupart des pays).

Vendredi dernier, l’ATRA a émis un communiqué expliquant que le bannissement des deux services était temporaire mais nécessaire pour tester un « nouveau type de technologie ». On n’en sait guère plus pour l’instant, mais la technologie en question pourrait être liée à la lutte contre les groupes terroristes, friands de messageries chiffrées.

Le blocage (ou sa tentative) provoque sur place des réactions vives. La BBC s’est par exemple entretenue avec Parwiz Kawa, éditeur de presse en Afghanistan. Selon lui, le pays est devenu une société ouverte après de nombreuses années de censure. Si le problème est le terrorisme, il enjoint le gouvernement à chercher les coupables, et non à bloquer des outils qui servent à toute la population.

L’Afghanistan cherche à bloquer WhatsApp et Telegram

Il semble que Jeff Bezos envisage de grosses dépenses pour les fêtes de fin d’année. Le fondateur d’Amazon a en effet vendu 994 900 actions Amazon entre le 1er et le 3 novembre, pour un montant dépassant le milliard de dollars.

Blague à part, ces fonds seront vraisemblablement consacrés au développement de Blue Origin, dont le dirigeant avait annoncé préalablement qu’il la financerait à raison d’un milliard de dollars par an en vendant ses parts dans Amazon.

Jeff Bezos vend pour un milliard de dollars d’actions Amazon

Dans un communiqué de presse conjoint et laconique (ici et ), les deux opérateurs (respectivement quatrième et troisième plus importants aux États-Unis) annoncent qu’ils arrêtent les discussions en vue d’une éventuelle fusion.

Les deux sociétés expliquent simplement qu’elles « étaient incapables de trouver des termes mutuellement acceptables », sans plus de détails.

De son côté, Softbank va augmenter sa participation dans Sprint, dont elle détient déjà environ 80 %. Le montant n’est pas précisé, mais le groupe japonais n’a pas l’intention de dépasser les 85 %.

Pas de fusion entre T-Mobile et Sprint, dans lequel Softbank augmente sa participation

Après avoir lancé son service de cloud gaming en bêta payante (à 14,99 euros par mois) la start-up rennaise Blacknut vient de lancer une phase de test ouverte et gratuite, ce jusqu’à début 2018.

La plateforme, accessible depuis un PC (sous Windows) ou certaines TV connectées Samsung, propose aujourd’hui un catalogue d’une cinquantaine de jeux très grand public et vise la centaine au moment de son lancement officiel.

« Nous ne visons pas les hardcore gamers avec notre offre, mais plutôt un public familial, qui ne souhaite pas forcément investir dans du matériel dédié au jeu », nous a confié Olivier Avaro, fondateur de Blacknut, lors de la Paris Games Week.

Du côté de la connexion requise, l’entreprise recommande un accès fibre, mais précise qu’un ADSL à plus de 10 Mb/s offre déjà des résultats satisfaisants.

Le service de cloud gaming Blacknut en bêta ouverte gratuite

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.