du 02 novembre 2017
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

Razer Phone : écran 120 Hz de 5,7 pouces et 8 Go de RAM, pour 749 euros

Comme prévu, le fabricant a présenté officiellement son smartphone hier. Il s’agit d’un grand modèle de 5,7 pouces pensé pour les joueurs, avec un design des plus sobre.

En effet, sa dalle IGZO affiche une définition de 1 440 x 2 560 pixels avec un taux de rafraîchissement de 120 Hz maximum, animée par un SoC Snapdragon 835 avec 8 Go de mémoire vive. Pour le stockage, 64 Go sont présents, extensibles via un lecteur de carte microSDXC (jusqu’à 2 To).

Trois capteurs optiques sont de la partie : 12 et 13 Mpixels à l’arrière, 8 Mpixels à l’avant. La partie audio est certifiée Dolby ATMOS et THX. Enfin, une batterie de 4 000 mAh devrait lui assurer une autonomie d’une journée selon le fabricant. Toutes les caractéristiques techniques sont disponibles par ici.

Il sera disponible en France à partir du 17 novembre, pour 749 euros. Android 7.1 est aux commandes, sans surcouche maison.

Jusqu'à maintenant, la messagerie Signal était accessible sur ordinateur via une application Chrome uniquement. Ce n'est plus le cas avec l'annonce d'une nouvelle version, indépendante et multiplateforme.

L'astuce est la même que pour d'autres, comme on peut le voir dans le code : l'utilisation du framework Electron.

Ainsi, le navigateur Chromium est embarqué directement dans l'application, qui est en réalité un package contenant une version web avec quelques possibilités complémentaires liées au système. Conséquence, une application un peu lourde à télécharger (90 Mo sous Windows par exemple).

Une application indépendante et multiplateforme pour Signal sur ordinateur

Selon les données publiées par Mozilla, la version 64 bits de Firefox est désormais majoritaire. Un chiffre relevé fin octobre.

Le navigateur reste surtout utilisé sur des machines Windows, avec 4 Go de mémoire et un processeur à deux coeurs, plutôt de marque Intel et de la génération Haswell. Des données qui montrent que la machine classique est loin d'être un produit de rêve, sans doute du fait d'une utilisation en entreprise.

On note néanmoins une forte progression du 1080p et de l'utilisation de 8 Go de mémoire. Windows 10 assure aussi une bonne progression, bien que Windows 7 soit encore largement en tête.

Firefox 64 bits devient majoritaire

Disponible en français depuis peu, Amazon Prime Video continue d'étendre la portée de ses applications. Le service de SVOD débarquera ainsi sur Xbox One le 7 novembre, date de mise sur le marché de la One X.

Tous les modèles sont bien entendu concernés, via une application au sein du Store. Il ne reste donc presque plus que l'Apple TV, qui n'y a toujours pas droit.

Reste tout de même deux soucis majeurs : la navigation au sein d'Amazon Prime Video est toujours aussi peu intuitive, et le contenu est un peu léger en France. Il faudra sans doute que la société travaille un peu plus sur ces points dans les mois à venir pour réellement convaincre face à une vive concurrence.

Amazon Prime Video arrive sur Xbox One

Google veut faciliter l'appairage Bluetooth et vient d'annoncer Fast Pair, une solution pour tous les appareils sous Android 6.0 ou plus, avec au moins la version 11.7 des Google Play Services.

Il faut disposer d'un appareil Bluetooth compatible, mais si c'est le cas, il sera automatiquement détecté par votre smartphone Android dès qu'ils seront placés l'un à côté de l'autre, permettant un appairage en un clic seulement.

Google précise que ses Pixel Buds sont compatibles avec cette technologie, ainsi que les Q Adapt On-Ear de Libratone, les QuietComfort 35 II de Bose et bientôt les Voyager 8200 de Plantronics.

Fast Pair : l'appairage Bluetooth en un clic débarque sur Android
HMD dévoile son Nokia 2, un smartphone 4G de 5 pouces pour 99 euros

Après le Nokia 7 il y a près de deux semaines, HMD continue de décliner sa marque avec un smartphone d’entrée de gamme : le Nokia 2.

Il vient donc se placer juste en dessous du Nokia 3, dont il reprend l’écran de 5 pouces (1 280 x 720 pixels). Il est animé par un SoC Qualcomm Snapdragon 212 épaulé par 1 Go de mémoire vive et 8 Go de stockage, extensibles via un lecteur de cartes microSD.

Il prend en charge la 4G jusqu’à 150 Mb/s. Il ne faudra par contre pas trop en attendre côté capteurs optiques puisqu’ils n’affichent qu’une définition de 5 et 8 Mpixels. Le constructeur annonce jusqu’à deux jours d’autonomie grâce à une batterie de 4 100 mAh.

Android 7.1 est aux commandes. Côté tarif, HMD annonce 99 euros, soit tout de même 60 euros de moins que le Nokia 3.

La dernière mise à jour de Word pour les abonnés Office 365 lui permet d’effectuer des traductions, ce dont l’entreprise se fait doucement une spécialité. 60 langues sont prises en charge, 11 (dont le français) via un traitement de type apprentissage profond (censément de meilleure qualité).

Plusieurs nouvelles vérifications liées au langage inclusif apparaissent également : handicap, orientation sexuelle, origine ethnique et sexisme. Les éléments considérés comme exclusifs sont soulignés par des pointillés gris. Via un clic, Word suggère alors une solution et explique pourquoi. Par exemple, « tous les développeurs » devient « toutes les développeuses et tous les développeurs ». En plein débat sur l'écriture inclusive, nul doute que l’ajout fera réagir.

On notera cependant que Word ne fait que suggérer des formules plus neutres et que l’utilisateur est libre de ne pas en tenir compte. Ces recommandations peuvent être désactivées dans les paramètres de vérification.

Plusieurs autres ajouts sont également arrivés en octobre pour les abonnés Office 365 : la lecture immersive et la lecture vocale dans Word pour iPad, la version finale de Visio Online, de nouvelles visualisations et statistiques dans MyAnalytics, une nouvelle galerie pour la page d’accueil d’Office 365 ou encore la possibilité dans Office Lens de scanner des pages multiples pour les réunir dans un seul document.

Traduction et écriture inclusive dans Word

En quelques jours, le cours boursier d'AMD s'est effondré de près de 20 %, passant de 14 dollars à 11 dollars. Une situation qu'elle n'avait pas connue depuis mai dernier lors d'une chute rapide, mais temporaire de son cours.

Ici, les raisons avancées, notamment par CNBC, sont la publication d'un rapport de Morgan Stanley indiquant que la demande pour les cartes graphiques ne va plus être aussi forte, du fait d'un ralentissement des crypto-monnaies et consoles.

La bonne santé financière d'AMD, qui dépend en partie de ces deux facteurs, ne serait donc pas assurée pour l'avenir. La société, qui vient de lancer de nouvelles puces Ryzen Mobile et devrait faire plusieurs annonces au CES de Las Vegas en janvier, va donc devoir convaincre que sa nouvelle stratégie est la bonne sur le long terme.

AMD chute en bourse
Au tour d’Amazon de proposer de la réalité augmentée pour vendre ses produits

Après Ikea et Target, Amazon saute le pas. Contrairement à Target qui utilise la version mobile de son site, le géant de la vente en ligne propose cette fonctionnalité via son application mobile sur les smartphones iOS (via ARKit d’Apple).

Pour le reste, c’est du classique : vous sélectionnez l’objet que vous souhaitez placer chez vous et il s’affiche en surimpression de la vidéo de la caméra arrière de l’iPhone. Vous pouvez le faire tourner, l’avancer ou le reculer. Une vidéo de présentation est disponible ici.

Pour le moment, rien d’équivalent sur Android.

Généralement, les cartes mémoires ne sont pas prévues pour une utilisation 24/7 et ne conviennent donc pas forcément aux caméras de surveillance vidéo.

Micron affirme que ces nouvelles cartes permettent cet usage pendant au moins trois ans, et dans des environnements difficile de surcroît. Un firmware dédié est également de la partie.

Pas de prix pour le moment, et une disponibilité prévue pour début 2018.

Des cartes SD pour la vidéosurveillance chez Micron

La version 16 du moteur de rendu contient plusieurs apports qui n’étaient pas particulièrement mis en avant jusque-là.

Par exemple, la possibilité d’utiliser deferral/re-deferral sur toutes les fonctions JavaScript, avec des gains plus ou moins importants pour le chargement d’un site ou la consommation de mémoire vive (déchargement des fonctions redondantes). Arrive également le polymorphic inline cache, qui permet une mise en cache des objets pouvant être de plusieurs types, avec des gains de performances à la clé.

Chakra, le moteur de JavaScript, sait par ailleurs optimiser les blocs try/finally. De plus, WebAssembly, SharedArrayBuffer, et Atomics sont activés par défaut, alors qu’ils n’étaient présents que sous forme expérimentale dans EdgeHTML 15 (Creators Update). Quelques optimisations pour WebAssembly permettent d’en améliorer les performances de 20 à 25 %.

Comme nous l’indiquions cependant dans notre dossier sur la Fall Creators Update de Windows 10, le problème d’Edge n’est pas tant sa partie technique qu’un manque de fonctionnalités (surtout les extensions) et de synchronisation sur les autres plateformes. Un problème qui pourrait s’arranger dans les prochains mois, puisque le navigateur est disponible en bêta sur Android et iOS.

Microsoft détaille les évolutions notables d’EdgeHTML dans la FCU
Le chien robot Aibo de Sony est officiel

C’était prévu, et c’est désormais officiel : Sony a présenté officiellement son nouveau robot chien Aibo. Il mesure une trentaine de centimètres de hauteur, peut bouger oreilles, tête, jambes et queue. Une vidéo de présentation est disponible ici.

Il sera vendu pour 198 000 yens, soit l’équivalent de 1 500 euros avec une conversion bête et méchante.

C’est demain que l’iPhone X sera officiellement disponible, mais il est inutile de vous rendre dans un Apple Store pour en acheter un : il n’y en aura pas en stock affirment nos confrères d’iGen.

Officiellement, des raisons de sécurité seraient invoquées, mais il y a de toute façon assez peu de produits disponibles et les précommandes ont sans doute déjà capté tout le stock prévu pour le territoire français.

Toujours selon nos confrères, cette situation devrait être identique dans toute l’Europe. Il faudra donc avoir précommandé son smartphone dans les temps pour espérer l’obtenir le jour J. Si vous l'achetez aujourd’hui sur la boutique en ligne d’Apple, les délais indicatifs sont en effet de 5 à 6 semaines.

Comme toujours, certains malins tentent d'en profiter et les prix flambent sur les sites de revente comme eBay, avec parfois des enchères à plusieurs milliers d’euros.

Il n’y aura pas d’iPhone X dans les Apple Store demain, les prix flambent

Si les clés de sécurité comme les Yubikey commencent à entrer dans les moeurs, une version moins connue existe pour les serveurs : les HSM (Hardware Security Module).

Yubico vient ainsi d'annoncer sa YubiHSM 2, qui prend la forme d'une clé USB au format « Nano ». Celle-ci peut être utilisée avec des outils logiciels spécifiques et gère RSA, ECC, ECDSA (ed25519), SHA-2 ainsi qu'AES.

Elle est proposée à 650 dollars, un tarif plutôt accessible pour un produit de ce genre. Ceux qui cherchent un produit bien moins cher pourront se tourner vers Nitrokey qui propose une version HSM pour 59 euros environ.

Yubico dévoile sa YubiHSM 2 au format nano

Comme prévu, Brut veut s'exporter aux Etats-Unis, et compte lever pas moins de 10 millions d'euros pour y parvenir.

Le format vidéo de ce média pensé pour les réseaux sociaux est pourtant déjà très populaire outre-Atlantique, avec de nombreux acteurs déjà bien en place. L'équipe de Brut l'a surtout importé et adapté à la France.

Il faudra donc que l'équipe fasse la différence, mais son objectif est sans doute aussi d'avoir un pied de chaque côté de l’océan pour être plus réactive à différents sujets qui pourront être diffusés en anglais et en français assez rapidement.

Une manière de renforcer sa rentabilité et d'avoir une surface plus large pour son modèle économique qui repose, pour rappel, sur la création et la diffusion de contenus sponsorisés.

Brut lève 10 millions d'euros pour conquérir l'Amérique
ARM présente son processeur d’affichage Mali-D71 pour la 4K à 120 ips

Il ne s’agit pas à proprement parler d’un GPU, mais plutôt d’une puce destinée à épauler ce dernier.

Le Mali-D71 exploite la nouvelle architecture Komeda d’ARM et il est spécialement pensé pour les besoins en bande-passante et en latence de la VR. Le fabricant annonce jusqu’à 120 i/s en 4K UHD. Il prend également en charge le HDR. Tous les détails techniques se trouvent par ici.

« Mali-D71 est un compagnon important du Mali-GPU dans les suites multimédia modernes, car il limite la charge de travail du GPU afin de réduire la consommation de plus de 30 % par rapport aux solutions 4K existantes » explique ARM.

Pas d’information sur la disponibilité pour le moment.

Cet événement est l’occasion d’importantes remises aux États-Unis, mais également en France depuis plusieurs années maintenant. Cette année, il aura lieu le vendredi 24 novembre. Il durera tout le week-end et se terminera lundi 27 avec le cyber monday.

Certains revendeurs semblent particulièrement impatients puisqu’il commencent d’ores et déjà à communiquer. Dell annonce qu’il proposera jusqu’à 50 % de réduction, Amazon a mis en place une page dédiée aux États-Unis, alors que la version française n’affiche pour le moment que les promotions du jour. Nintendo proposera des remises sur des packs avec Zelda, etc.

Bien évidemment, la Team Bons Plans sera sur le qui-vive pour vous faire profiter des meilleures offres de cette période commerciale.

Le Black Friday fait déjà parler de lui

Via une mise à jour de son application TRÅDFRI pour les ampoules du même nom, le Suédois annonce la compatibilité avec les systèmes HomeKit d’Apple et Alexa d’Amazon.

Sur sa page Facebook, le revendeur explique (en suédois) que Google Home n’est pas encore pris en charge, mais espère que ce sera le cas dans les prochains jours, sans plus de détails.

Les ampoules connectées Ikea compatibles HomeKit et Alexa

Qualcomm a présenté ses résultats pour le quatrième trimestre de son exercice 2017,  clos le 24 septembre. Le spécialiste des puces mobiles y affiche des revenus en recul de 5% sur un an, à 5,9 milliards de dollars, mais surtout un bénéfice net qui a fondu comme neige au soleil, passant de 1,6 milliard de dollars l’an dernier à 168 millions de dollars aujourd’hui.

Principale responsable : une amende de 778 millions de dollars infligée récemment par le gendarme taïwanais de la concurrence (TFTC) pour des faits d’abus de position dominante.

Qualcomm : bénéfices en chute de 89 % au quatrième trimestre

Les premières synergies visibles entre Microsoft et LinkedIn commencent à prendre forme. Désormais, les utilisateurs d’Outlook.com pourront accéder au profil des personnes inscrites sur le réseau social qui leur envoient des e-mails, à condition qu’elles aient attaché leurs informations LinkedIn à leur carte de contact sur Outlook.

Le service d’e-mail proposera également d’ajouter en un clic un contact à son réseau LinkedIn. Autant d’options qui devraient permettre à Microsoft de doper les audiences de son réseau social, qui seront surveillées de près lors de la présentation des résultats du prochain trimestre.

LinkedIn intégré dans Outlook.com

Hier, à l'occasion d'une audition très attendue, des sénateurs démocrates et républicains ont sommé Facebook d'expliquer sa passivité face à l'achat massif de publicités par des propagandistes « russes », qui auraient été adressées à 126 millions de membres.

Des sénateurs démocrates se sont étonnés que Facebook ait attendu 11 mois pour fournir des données, et de sa capacité à connaître ses cinq millions d'annonceurs. Ils ont également regretté de n'avoir que des avocats face à eux, pas les patrons de ces groupes… accusant Facebook d'avoir profité financièrement de ces contenus trompeurs.

« Nous aurions dû avoir une analyse plus large. Nous avons manqué des signaux » a répondu Colin Stretch, son responsable juridique. Il estime que l'entreprise a été active ces derniers mois, et qu'elle ne peut pas grand-chose pour détecter une manipulation étrangère si cela passe par une fausse entreprise américaine.

Ces dernières semaines, Facebook et Twitter ont été particulièrement actifs dans le cadre de l'enquête sur l'ingérence russe dans l'élection de Trump en 2016. Presque chaque jour, une promesse d'amélioration tombe, à coups de transparence ou d'embauche massive de modérateurs.

Au Sénat américain, Facebook tente de justifier la diffusion de fake news sur sa plateforme

Le fabricant de voitures a dévoilé son bilan pour le troisième trimestre de l’année, et il n’est pas vraiment bon.

En effet, la société annonce 619 millions de dollars de pertes sur les trois derniers mois, contre 1,286 milliards d’euros depuis le début de l’année, soit deux fois plus que sur les neuf premiers mois de 2016. Le chiffre d’affaires est pour sa part à près de 3 milliards de dollars, contre 2,3 milliards l’année dernière.

Autre mauvaise nouvelle pour Tesla : la production de sa voiture Model 3 n’est pas aussi rapide que prévue et le fabricant ne sait pas encore combien de temps il lui faudra pour un retour à la normale. Il pense néanmoins que cela devrait arriver à court terme.

Nos confrères de TechCrunch précisent que seulement 260 véhicules ont été produits, contre 1 500 attendus.

Des pertes de 619 millions de dollars pour Tesla, seulement 260 Model 3 produites
Google s'explique sur le bug de Docs provoquant le blocage de documents

Ces derniers jours, de nombreux utilisateurs se sont retrouvés face à un problème avec des documents Docs (la suite bureautique en ligne de Google). Certains étaient verrouillés, un message expliquant qu’ils renfermaient du contenu jugé « inapproprié », sans plus de détails. Le géant du Net a rapidement ouvert une enquête et a finalement livré une explication à plusieurs de nos confrères américains.

La cause serait « un code mis en ligne qui signalait incorrectement un faible pourcentage de Google Docs comme abusif, provoquant le blocage automatique des documents ». Un correctif est désormais en place.

Ce bug, résolu assez rapidement, soulève par contre une nouvelle fois la question de la concentration des médias. Sur Twitter, des journalistes de BFM, RTL et Mondadori faisaient par exemple état d’un blocage de leurs documents.

Il faut dire que Docs a l’avantage d’être facile à utiliser, tout en proposant un travail collaboratif en temps réel. Mais cela pose en filigrane la question de la pertinence d’utiliser ce genre d'outil pour des journalistes.

La nouvelle version du langage de Microsoft (poussé par Google pour son Angular) ajoute la contravariance (inverse de la covariance) stricte des paramètres. Le flag --locale permet également au compilateur de fournir des messages dans certains langages pris désormais en charge : chinois (simplifié ou traditionnel), espagnol, japonais et russe.

Parmi les autres améliorations, on trouve un mode --watch plus rapide, le commentaire @ts-ignore permettant de supprimer les erreurs de la ligne suivante, des corrections rapides pour les déclarations dont les types sont implicitement any, l’installation automatique depuis @types ou encore une détection d’utilisation d’un decorator avant qu’il n’ait été appelé. Ces derniers points sont des améliorations apportées dans Visual Studio (classique et Code).

TypeScript 2.6 fait cap sur la contravariance

HP a finalisé le rachat de la branche de Samsung spécialisée dans les imprimantes pour format A3. Cette opération à 1,05 milliard de dollars avait été annoncée en septembre 2016.

En plus de se renforcer sur le segment des imprimantes pour entreprises, ce rachat permet à HP de mettre la main sur 6500 brevets et 1300 ingénieurs qualifiés dans le domaine de l’impression. Samsung doit en outre investir 100 à 300 millions de dollars dans HP.

HP boucle le rachat de la filiale Printing de Samsung
Reporters sans frontières veut protéger les enquêtes avec Forbidden Stories

Avec Freedom Voices Network, l'organisation française a mis en ligne une plateforme pour poursuivre les travaux de journalistes arrêtés ou tués.

La plateforme est destinée à protéger leurs information sensibles (en les envoyant via Signal, SecureDrop ou des e-mails chiffrés). Leur publication ne pourra se faire sans leur accord. Si les journalistes le permettent, leurs affaires pourront être reprises par un réseau de médias partenaires.

Le lancement intervient en parallèle de celui en bêta de Wikitribune, initié par Jimmy Wales, le cofondateur de Wikipédia. Malgré une volonté de neutralité, ses premiers pas sont déjà critiqués pour ses biais, à cause d'une éditorialisation jugée trop envahissante par The Outline.

Jusqu’à présent, Microsoft n’avançait que par versions majeures sur C#. Le changement serait dû au rythme imposé par les IDE comme Visual Studio, qui évoluent désormais plus rapidement.

C# 7.1 apporte donc quelques améliorations pratiques, mais qui restent mineures. On peut par exemple attendre dans la méthode Main qu’une tâche particulière soit terminée avant que le programme ne soit fermé, nécessitant un passage de Main en async. Apparaissent également les noms déduits pour les éléments des tuples.

C# 7.1 peut être utilisé dans Visual Studio 2017 avec mise à jour 15.3, ou dans Visual Studio Code si la révision 1.12.0 de l’extension C# est installée. Une version 7.2 du langage est déjà prévue, Microsoft appelant toujours aux participations dans le dépôt GitHub associé.

C# 7.1, première mise à jour mineure du langage

En pleine période de transition, Fitbit peine à remonter la pente. Le fabricant d’objet connectés a dévoilé des résultats peu flatteurs pour son troisième trimestre 2017.

Son chiffre d’affaires apparaît en net recul, passant de 504 millions de dollars l’an dernier à 393 millions aujourd’hui. Dans le même temps, le résultat net s’est fortement dégradé, avec 113 millions de dollars de pertes au dernier trimestre, contre un bénéfice de 26 millions de dollars un an plus tôt. L’EBITDA reste positif, à 5,9 millions de dollars mais a été divisé par 13 en un an.

Fitbit sur la pente descendante

NTT, PCCW Global (Hong Kong) et PLDT (Philippines) contribuent aussi au financement du système de 14 000 km, qui doit connecter l'Asie à l'Amérique du Nord. Il doit relier deux points au Japon, un point aux Philippines et un autre aux États-Unis (Los Angeles).

Selon NTT, il doit être opérationnel début 2020, pour une capacité initiale de 60 Tbps. Le groupe vante une capacité de 400 Gbps entre le Japon et les États-Unis, en WDM (multiplexage en longueurs d'ondes). La société y connectera ses propres centres de données.

L'ensemble sera construit par TE SubCom, qui souligne le besoin grandissant de débit entre ces pays.

Amazon, Facebook et SoftBank cofinancent les câbles transpacifiques Jupiter

Les premières préversions de la branche Redstone 4 (RS4) sont disponibles depuis quelques semaines dans le canal rapide. La 17025 a été jugée suffisamment stable pour passer dans le canal lent (les ajouts ne sont pour l’instant pas si nombreux).

Les développeurs peuvent eux aussi commencer à tester les nouveautés puisque le SDK de la 17025 est disponible. Comme l’indique Microsoft dans son billet, Visual Studio 2017 est désormais obligatoire pour ces kits de développement. L’éditeur y liste également la liste des API apparues depuis la version 16299, autrement dit la Fall Creators Update (qui n’est même pas encore diffusée à l’ensemble des machines).

Windows : la build 17025 passe en canal lent, avec le SDK associé

Sur Major Nelson, la société déclare être repartie de zéro, avec une nouvelle base de code. Comme d'habitude, les performances, la découverte de contenus et la personnalisation sont censées être améliorées. La sélection des diffusions de jeux en direct est ainsi revue, avec la possibilité d'afficher les chaines suivies ; soit des fonctions de base.

Presque toutes les fonctions sont présentes, assure Microsoft, même si certaines doivent encore suivre, comme des notifications fiables, une parité fonctionnelle avec le site pour les discussions et des améliorations de la lecture en co-stream (quand plusieurs joueurs intègrent leurs flux en simultané dans une diffusion).

Les prochains mois diront si les investissements de Microsoft dans son service paieront, dans un domaine dominé par Twitch d'Amazon aujourd'hui.

Microsoft rajeunit les applications de streaming Mixer sur Android et iOS, en bêta

Maintenant qu’Ubuntu est pleinement tourné vers GNOME depuis la mouture 17.10, l’éditeur n’a plus de raison de rester dans son coin.

Canonical rejoint donc Google et la Linux Foundation au sein du comité consultatif de la fondation GNOME, qui réunit quelques-uns des plus gros participants au projet. Ce qui signifie que Canonical aura voix au chapitre, sans pour autant posséder de pouvoir décisionnel. Cela étant, de par l’importance d’Ubuntu dans la sphère GNU/Linux, il est clair que ses remarques seront écoutées.

Canonical rejoint le comité consultatif de la fondation GNOME

En mars, Google mettait en ligne Meet, la version entreprise d'Hangouts. Désormais, l'outil a son matériel dédié. Au prix « raisonnable » de 1 999 dollars.

Il comprend un écran tactile, une enceinte micro, une caméra 4K à 120 degrés et une Chromebox ASUS. Il est accompagné d'une mise à jour de Meet, avec l'enregistrement direct des réunions dans Google Drive, du support de réunions à 50 personnes et l'appel via un téléphone à l'étranger à partir d'une douzaine de pays. Le matériel est censé être compatible avec d'autres systèmes de vidéoconférence en fin d'année.

Google lance son matériel pour les vidéoconférences Hangouts Meet

Dans un mémo interne, repris par 9to5Mac et MacRumors, la société reconnaît la présence de barres sur les bords d'écran de certains Apple Watch Series 3 avec GPS.

Pour confirmer le problème sur un exemplaire, l'assistant en magasin ou revendeur doit demander au client de frotter l'écran ou de respirer dessus, pour faire apparaître l'effet. La note ne fournit pas la raison du problème, sur le modèle lancé le mois dernier.

Apple identifie un problème d'écran de la Watch Series 3

Nouvelle page d’accueil, moteur de recommandations amélioré, nouvelles sections de sujets, classement plus fins des informations sauvegardées ou encore mise en avant des stories sauvegardées sont ainsi au programme.

Pour l’instant, ces nouveautés ne peuvent être testées qu’à travers un programme bêta qui, pour une fois, ne passe par TestFlight d’Apple. N’importe qui peut participer, à condition de connaître un peu l’anglais, seule une partie de l’interface étant traduite pour l’instant. Pour se lancer, il faudra ouvrir ce lien depuis Safari sur un appareil iOS.

Ces nouveautés ne sont pas encore dans la mouture Android, mais cette dernière en reçoit quand même d’autres. Par exemple, le surlignage du texte (dans la version bêta) et de nombreuses améliorations pour la lecture vocale des articles sauvegardés (dans la dernière mouture stable).

Pocket prépare une grosse révision de son application iOS

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.