du 04 avril 2019
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

Loi Fake News : Twitter autorise finalement les publicités encourageant la participation électorale

Twitter avait refusé une campagne que le gouvernement souhaitait lancer pour inciter les internautes à s’inscrire aux listes électorales. L’entreprise s’estimait incapable de respecter les nombreuses obligations nées de la loi contre la manipulation de l’information (nos explications détaillées).

L’épisode avait généré un beau psychodrame, plusieurs ministres fustigeant ce choix.

Dans une série de tweets, Twitter vient finalement de changer de braquet : « suite à la loi "Manipulation de l'information", nous avons décidé d'interdire toute publicité ciblée en France dont les campagnes appelant à aller voter » prévient le site, qui craint toujours une réplique du scandale Cambridge Analytica ayant frappé Facebook.

Cependant, « après de nombreux échanges, nous avons décidé d'autoriser désormais les publicités encourageant la participation électorale ». Le site insiste : « Promouvoir et protéger l'intégrité des #EUelections2019 est au cœur de notre mission pour les prochains mois. Il s'agit notamment d'encourager la participation des électeurs », ajoute-t-il.

Cependant, la campagne initiale est désormais caduque : l’inscription sur les listes n’était possible que jusqu’au 31 mars. Le gouvernement devra donc se contenter du minimum : promouvoir des messages incitant les citoyens déjà inscrits à aller voter.

Dans un communiqué, le ministre de la Culture et le secrétaire d’État au numérique « salue ce premier pas de Twitter, qui témoigne de la volonté d’amorcer une démarche constructive sur ce sujet ».

Toutefois, les deux représentants du gouvernement assurent que la priorité reste « la mise en œuvre par Twitter et par l’ensemble des plateformes concernées des obligations de transparence prévues par la loi sur la manipulation de l’information ».

Selon leur grille de lecture, « l’objet de la loi n’est en aucun cas d’empêcher les plateformes de diffuser certains contenus mais simplement de permettre aux internautes d’être informés sur le fait que ces contenus font l’objet d’une mise en avant contre rémunération ».

Ils insistent également pour souligner que la stratégie française est, de manière générale « de ne pas s’en remettre à la simple bonne volonté des plateformes ».

Ainsi, « le gouvernement français est déterminé à poursuivre son action pour une plus grande responsabilisation des plateformes dans la lutte contre les contenus illicites ». Et le communiqué de citer l’obligation de retrait rapide de contenus terroristes en ligne « dont on mesure l’importance après l’attentat de Christchurch ».

Selon le même communiqué, « la proposition de loi de Laetitia Avia, visant à lutter contre les discours de haine, et la transposition de la directive SMA, permettant de mieux réguler les plateformes de partage de vidéo, en seront l’occasion ».

La nouvelle version du célèbre outil permettant de créer des clés USB de boot depuis une image est en ligne, corrigeant quelques bugs et ajoutant des alertes dans certains cas.

Mais il est surtout question de l'arrivée du téléchargement des ISO de Windows 8.1 ou 10, avant de les transférer.

Cela évite d'avoir à contourner les protections mises en place sur le site de Microsoft pour les utilisateurs de Windows. L'éditeur veut en effet pousser les utilisateurs à opter pour son outil officiel.

Notez que d'autres solutions sont disponibles, nous les avions d'ailleurs récemment évoquées à la publication de Rufus 3.5 Beta.

Rufus 3.5 est disponible, avec le téléchargement d'ISO Windows

Warner Bros explique que ce « film se concentre sur l’histoire de l’ennemi juré de Batman et se présente comme un récit original et indépendant, inédit sur grand écran ». On y retrouve la jeunesse et la douce folie qui gagne Arthur Fleck avant qu'il ne devienne le Joker.

Jared Leto (Joker dans Suicide Squad) a été laissé de côté au profit de Joaquin Phoenix. On y retrouve également Dante Pereira-Olson qui incarne le jeune Bruce Wayne. Zazie Beetz et Robert De Niro sont également au casting.

Le film sortira le 9 octobre au cinéma

Première bande-annonce pour Joker, Joaquin Phoenix nous montre son plus beau sourire
Android Q : déjà la Beta 2 avec support des écrans pliables dans l'émulateur

À peine trois semaines après une première bêta, la deuxième est déjà disponible pour l’ensemble des appareils compatibles, qui se limitent pour l’instant aux seuls Pixel de Google (y compris le premier).

Cette Beta 2 commence par améliorer plusieurs fonctions liées à la vie privée déjà incluses dans la première, dont Scoped Storage.

Comme indiqué dans notre article dédié, Scoped Storage autorise directement les applications à accéder sans permissions au contenu de leur sandbox. Ce n’est qu’en cas d’accès à d’autres données (par exemple les documents ou images de l’utilisateur) que des autorisations devront leur être données.

Google profite de la nouvelle bêta pour déployer davantage la fonction, la rendant disponible désormais pour les nouvelles installations d’applications. L’éditeur encourage vivement les développeurs à tester la compatibilité de leurs créations avec ce nouveau système d’autorisations.

Android Q intègre également le support des bulles, comme pour les conversations que l’on peut traîner avec soi dans n’importe quel écran et que possèdent déjà certaines applications. Cette fois, la bêta 2 supporte nativement les bulles, via les API de notifications.

Autre gros apport, très attendu : l’émulateur d’Android Studio dispose maintenant d’une fonction écran pliable. Un ajout nécessaire puisque Q prendra officiellement en charge cette nouvelle génération, dont bien des usages sont encore à inventer.

Seule condition (en fait la même que pour la première bêta), disposer d’une build Canary de la branche 3.5 d’Android Studio et mettre à jour l’émulateur. Après quoi, l’écran pliable apparaîtra comme une nouvelle capacité dans la liste des AVD, en deux tailles d’écran (6 et 7,3 pouces).

Quelques autres améliorations sont disponibles, notamment sur la feuille de partage, le support des micros directionnels, ou encore un accroissement de la pression sur les APU publiques pour pousser les développeurs à s’y référer.

L’obtention de la Beta 2 se fait sous forme de mise à jour OTA pour ceux qui avaient déjà la première, s’ils ont un Pixel et sont inscrits au programme de test.

On remarquera cependant que cette deuxième bêta n’apporte pas, comme avec Android P il y a un an, de compatibilité avec des smartphones de constructeurs tiers. Il va donc falloir encore attendre.

Sur ce projet, le fabricant est en concurrence directe avec SpaceX et son Crew Dragon qui a déjà effectué un aller-retour sans équipage jusqu'à la Station spatiale internationale (lire notre compte rendu).

Starliner devait faire de même ce mois-ci, mais la NASA explique que ce ne sera finalement pas le cas, confirmant ainsi des rumeurs de mi-mars. Plusieurs causes sont avancées par l'agence spatiale.

Tout d'abord un agenda chargé en lancements en avril et mai, puis un décollage qui relève de la sécurité nationale par l'US Air Force en juin. John Mulholland, vice-président du programme de vol habité chez Boeing explique de son côté que « ce changement donnera le temps de continuer à construire un engin spatial sûr et capable de transporter des équipages ».

La prochaine étape sera un vol habité qui ne devrait pas avoir lieu avant la fin de l'année.

Boeing Starliner : le lancement de la capsule habitable repoussé à août

À partir d'aujourd'hui, elle vient donc se placer aux côtés des Pièces de compagnie que vous obtenez en jouant. Une foire aux questions est disponible par ici.

À défaut de faire payer des extensions pour son jeu, le studio ne manque pas d'idées pour vous faire dépenser de l'argent.

La monnaie Battlefield permet pour le moment d'acheter  :

  • Des éléments de personnalisation cosmétiques
  • Des sets d'élite
  • Des lots de valeur
  • Des gains de temps

Deux sous-catégories pour ces derniers : les rattrapages pour débloquer les récompenses de chapitre et les bonus d'expérience pour monter plus rapidement en grade. Selon EA, « le contenu des lots sera toujours précisé. Vous saurez donc ce qu'ils contiennent avant de procéder à l'achat ».

« L'objectif de créer un jeu équilibré et juste, sans système de "payer pour gagner" est toujours au cœur de tout ce que nous faisons pour Battlefield V », affirme l'éditeur. L'équilibre du gameplay « ne sera en rien affecté ». La monnaie « offre simplement de nouvelles façons d'obtenir des éléments pour personnaliser les personnages et les armes dans Battlefield V ».

Nul doute qu'Electronic Arts trouvera d'autres objets à mettre sous le nez des joueurs pour les pousser à dépenser toujours plus de monnaie virtuelle.

EA détaille la monnaie de Battlefield V, qui s'achète avec de l'argent réel
Facebook : encore des fuites de données et demande du mot de passe de votre messagerie email

La société UpGuard, spécialisée dans la sécurité informatique, explique avoir identifié deux bases de données contenant des informations sensibles et librement accessibles sur des serveurs Amazon S3.

La première provient de chez Cultura Colectiva. Elle pèse 146 Go et contient des informations personnelles de pas moins de 540 millions d'utilisateurs : commentaires, j'aime, réactions, informations sur les comptes, etc.

La seconde brèche concerne le service At the Pool qui n'est plus actif depuis 2014. Stockée là encore sur un serveur S3, la base de données comprend de nombreuses informations sur des comptes Facebook, les amis, j'aime, etc., ainsi que 22 000 mots de passe en clair. Selon UpGuard ces derniers seraient rattachés aux comptes At The Pool, pas directement à Facebook.

Les chercheurs affirment avoir contacté Cultura Colectiva deux fois en janvier, sans aucune réponse. Ils ont joint Amazon en janvier et en février avec réponse à la clé, mais sans bloquer l'accès aux fichiers. Il faudra attendre le 3 avril au matin qu'un journaliste de Bloomberg contacte Amazon pour que l'accès soit coupé. Concernant At The Pool, les informations ont été rendues inaccessibles pendant qu'UpGuard menait son enquête et avant que les chercheurs ne contactent qui que soit.

Mais ce n'est pas tout. Comme le rapporte Ars Technica, Facebook a demandé à certains de ses nouveaux utilisateurs d'entrer le mot de passe de leur messagerie « pour confirmer leur adresse email ». Ce genre de demande, qui défie toutes les règles de sécurité, semble arriver avec certains services uniquement, notamment Yanex et GMX, mais pas Gmail.

Un porte-parole de Facebook confirme, mais ajoute que la société ne stocke pas ces mots de passe… un argument bien trop léger face à ce genre de pratiques, compte tenu de la réputation de la société en la matière. Pour rappel, elle a récemment reconnu avoir stocké en clair des mots de passe de « centaines de millions d'utilisateurs ».

Quoi qu'il en soit, le réseau social ajoute avoir mis fin à cette pratique.

Au CES de l'année dernière, le fabricant présentait son écran connecté avec Google Assistant. Un an plus tard, il débarque enfin en France, avec un partenariat avec le site 750g pour une mise en avant des recettes de cuisine.

Les précommandes seront ouvertes dès demain sur le site du constructeur et à la Fnac. Il faudra ensuite attendre le 15 avril pour la commercialisation des tablettes : 180 euros pour celle de 8" et 240 euros pour la version de 10".

Lenovo Smart Display arrive en France à partir de 180 euros

Comme l'explique The Verge, la plateforme est utilisée par certains employés chinois pour se plaindre de leurs conditions de travail. C'est le cas du dépôt 996.ICU, dont le nom décrit ces dernières : de 9h à 21h, 6 jours par semaine et ICU pour Intensive Care Unit.

Selon des internautes chinois, l'accès à ces pages serait bloqué par certains navigateurs de Tencent, Alibaba, Xiaomi et Qihoo 360. Rien n'indique pour le moment qu'il s'agisse d'une demande gouvernementale, d'autant que les sociétés en question sont pointées du doigt par des employés.

Nos confrères ont essayé de contacter les différentes sociétés, sans réponses pour le moment.

Un dépôt GitHub où se plaignent des employés chinois serait bloqué par certains navigateurs en Chine
Linux Mint 19.2 s'appellera Tina, l'équipe en proie aux doutes

L’équipe de développement de Mint Linux semble traverser une phase complexe, pleine de doutes et d’incertitudes. Ils se veulent cependant rassurants : la prochaine mouture 19.2, nommée Tina, est en bonne voie.

Les derniers changements graphiques apportés au site, au logo ou même à la distribution semblent avoir divisé les utilisateurs en deux camps, les critiques négatives ayant été plus nombreuses que prévue.

Deux des principaux développeurs sont également absents pour le moment, et certains travaux commencés se révèlent plus complexes qu’initialement estimé.

En premier lieu, le gestionnaire de fenêtres Muffin, largement modifié pour en améliorer la réactivité, tout en lui offrant des capacités modernes, comme activer/désactiver la synchronisation verticale sans avoir à relancer la session Cinnamon.

Des améliorations sont également prévues pour les thèmes, les critiques sur les contrastes ne s’étant pas tues malgré deux vagues d’améliorations. Seront notamment retravaillées les icônes, avec deux jeux différents selon que le thème sera clair ou sombre.

Le développement de Tina continue donc, avec une bêta qui ne devrait plus tarder. Les plus pressés pourront se tourner vers les builds quotidiennes de la branche alpha, mais l’équipe prévient : elles sont instables par nature et leurs traductions ne sont pas complètes.

Bloomberg a mené une longue enquête auprès d'une vingtaine d'anciens et actuels employés de la plateforme de streaming. Plusieurs indiquent avoir remonté des informations sur l'augmentation des vidéos choquantes ou trompeuses, mais sans réaction des dirigeants, ou alors leur demandant de ne plus en parler.

Selon nos confrères, cette problématique aurait été laissée de côté au profit du nombre de vues et donc des revenus publicitaires associés. Avant son rachat par Google, un des employés affirme que les traitements des vidéos problématiques étaient rapides, mais que la situation aurait bien changé après.

Un porte-parole de la société explique à Bloomberg que YouTube a pris « un certain nombre de mesures importantes, notamment la mise à jour de notre système de recommandations », mais ces réactions sont arrivées trop tard pour certains.

Des informations faisant tache après le scandale des vidéos et commentaires à tendance pédopornographiques, que Google a réglé à grands renforts de suppressions tous azimuts

YouTube aurait découragé des employés de signaler des vidéos problématiques

Le géant du Net explique que le chanteur et compositeur de R'n'B a prêté sa voix à son assistant maison. Pour en profiter, il suffit de dire : « Hey Google, talk like a Legend ». Vous pouvez ensuite poser des questions sur la météo, demander une blague ou une sérénade.

Pour le reste, la voix classique prendra le relais. La voix de John Legend est disponible pendant une durée limitée (sans plus de détail) sur tous les terminaux compatibles Google Assistant.  

Google Assistant peut parler comme John Legend
Les douanes américaines attaquées pour contrôle abusif sur un employé d'Apple

Andreas Gal, ancien directeur technique de Mozilla et employé d’Apple depuis quelques années, vient de déposer plainte contre le département américain de la Sécurité intérieure, conjointement et avec le support de l’ACLU (American Civil Liberties Union).

Il détaille dans un billet de blog les raisons qui l’ont poussé à attaquer. En revenant d’un déplacement professionnel en Suède, ce natif de Hongrie a été stoppé à l’aéroport de San Francisco par des agents manifestement zêlés des douanes.

Ces derniers auraient exigé qu’il leur remette le code PIN de son téléphone et le mot de passe de son ordinateur portable.

Craignant la divulgation de secrets commerciaux, Gal indique avoir demandé à parler à l’un de ses supérieurs, ce qui aurait agacé les douaniers. Réclamer de parler à un avocat n’aurait fait que déclencher une plus grande hostilité, Gal se voyant menacé de poursuites criminelles pour résistance à un officier fédéral.

Selon Gal et l’ACLU, l’attitude des douaniers pourrait avoir été motivée par son profil particulier d’ancien de Mozilla, dont la promotion de la vie privée est largement connue.

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.