du 25 octobre 2017
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

ProtonMail proposera sa propre clé de sécurité U2F

Alors que ProtonMail voulait rassurer lundi sur son niveau de sécurité face au programme de protection avancée de Google, certains lui ont demandé si le support des clés U2F était au programme pour la double authentification.

Sur Reddit, l'équipe a répondu que le support de ces produits était bien prévu mais affine sa position : « U2F ne fonctionne que dans Chrome pour le moment. Ce n'est aussi pas vraiment compatible avec le mobile à moins d'utiliser un appareil Bluetooth, dont la plupart viennent de Chine ».

La société fait sans doute ici référence à la clé Multipass de Feitian proposée aux alentours de 20 euros, recommandée par Google et certifiée FIDO U2F. Yubico, la société suédoise derrière les Yubikey, propose déjà de son côté de nombreuses solutions U2F dont une avec NFC, mais pas encore de clé Bluetooth.

Quoi qu'il en soit, ProtonMail semble bien décidé à proposer sa propre solution matérielle, sans rien expliquer de sa composition ou de la provenance de ses composants pour le moment. L'idée est aussi sans doute d'en faire une nouvelle ligne de revenus en complément des abonnements.

L'équipe semble viser l'arrivée de l'U2F dans Firefox pour proposer une telle fonctionnalité. Pour rappel, Firefox propose désormais un support natif des clés de sécurité U2F qui sera plus officiel avec l'arrivée de sa version 57 Quantum dans le canal classique, en novembre.

Visa vient d'annoncer que Facebook rejoignait son Digital Enablement Program (VDEP) et allait utiliser son Token Service afin d'assurer la sécurité des paiements effectués sur la plateforme.

Ainsi, les informations de paiement des utilisateurs seront stockées uniquement sous forme de jeton numérique pouvant être révoqué en cas de problème, afin d'éviter toute fuite de données.

Facebook va utiliser le Token Service de Visa pour ses paiements

Deux auditions importantes à suivre aujourd'hui. Tout d'abord, la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale auditionnera Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État chargé du numérique à 16h15.

Ensuite, la commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat entendra Mme Françoise Nyssen, ministre de la Culture, sur la politique de l’audiovisuel public à 16h30.

Ces secteurs sont sujets à de nombreux bouleversements, ce sera sans doute l'occasion pour les deux représentants du gouvernement d'exposer leurs vues sur de multiples questions.

Bien entendu, nous suivrons ces débats et reviendrons plus en détail sur le contenu de ces auditions si nécessaire.

Françoise Nyssen et Mounir Mahjoubi devant les parlementaires

Tor a lancé récemment sa campagne de don annuelle et vient d'annoncer que Mozilla allait en un équivalent à l'ensemble des sommes récoltées, dans la limite de 500 000 dollars.

Un beau geste pour la fondation, même si certains trouveront toujours ironique que Mozilla soutienne d'un côté Tor, et de l'autre côté continue d'intégrer Google Analytics à ses projets (voir ici ou ), livrant donc ainsi les données de ses utilisateurs à Google.

Pour rappel, vous pouvez également soutenir Tor à travers notre propre campagne de dons défiscalisables (à 66 %), puisque nous soutenons chaque année des projets qui protègent votre vie privée à hauteur de 30 % des montants perçus.

Mozilla double les dons effectués à Tor (mais utilise toujours Google Analytics)
Téléphonie mobile : nouveaux forfaits chez SFR, avec des prix ronds

L’opérateur vient de mettre à jour ses forfaits. Ils sont au nombre de cinq, tous avec des prix ronds (sans centimes).

Starter Mini débute à 15 euros par mois (engagement de 12 mois) pour des appels, SMS et MMS illimités, avec 100 Mo de data et SFR Presse. De son côté, Power 10 Go est à 25 euros par mois avec 10 Go de 4G au lieu de 100 Mo.

Plus haut de gamme, Power 50 Go propose cinq fois plus de data et des services supplémentaires comme SFR Sport, Play et News. Comptez 35 euros par mois pour ce forfait, toujours avec un engagement de 12 mois.

Power illimité est à 10 euros de plus avec « Internet Mobile illimité en France » et la chaine Altice Studio incluse. Enfin, Premium ajoute beIN Sports et des options à l'international, pour 70 euros par mois cette fois-ci (engagement de 12 mois).

Comme toujours, des remises sont proposées la première année. Elles oscillent entre 3 et 6 euros suivant les forfaits. Des versions sans engagement ou avec un smartphone subventionné sont toujours de la partie, mais plus chères évidemment.

Comme toujours, vous pouvez retrouver l’ensemble des offres sur notre comparateur Tous les Forfaits.

La société a déjà fait décoller, avec succès, des prototypes de son lanceur Vector-R. Elle compte passer la seconde en envoyant trois fusées dans l’espace dès l’année prochaine, comme le rapporte The Verge.

Pour rappel, Vector-R n’est pas pensée pour de gros lancements puisqu’elle ne peut emporter que 65 kg de charge utile. Vector contrebalance avec un coût qui devrait être relativement faible et la possibilité d’envoyer des centaines de fusées par an.

Vector lancera trois fusées en orbite l’année prochaine

Après la mise en ligne d'Ubuntu 17.10, l'équipe pense à la prochaine version de la distribution attendue pour le 26 avril prochain. Il s'agira d'une version LTS (long term support) connue sous le petit nom de Bionic Beaver.

Elle pourrait intégrer le noyau 4.15 de Linux, une première alpha devant être mise en ligne début janvier. Dans un billet de blog, Mark Shuttleworth évoque cette nouvelle mouture sans trop en dire sur ses objectifs.

On devrait en apprendre plus dans les semaines à venir, notamment à partir de fin novembre où la liste des fonctionnalités va commencer à se figer.

Ubuntu 18.04 LTS sera Bionic Beaver

Depuis quelques mois maintenant, certaines chaînes de TV demandent une rémunération pour leur reprise par les FAI ou certains services.

C'est notamment le cas de TF1 et M6, une guerre ouverte avec SFR ayant eu lieu au début de l'été. Mais plus récemment, France Télévisions a également demandé des comptes au groupe Canal qui doit désormais limiter les fonctionnalités de son application myCanal.

Les Echos nous apprend qu'un autre acteur vient d'entrer dans la danse… BFM Business. Alain Weill a ainsi indiqué que la chaîne voulait changer de modèle économique en essayant de faire payer les distributeurs pour sa reprise comme ils le font pour d'autres.

Pour rappel, elle n'est plus diffusée via la TNT en île-de-France, depuis que BFM Business Paris a laissé sa place à BFM Paris l'année dernière. Elle reste néanmoins accessible gratuitement en audio puisqu'il s'agit à l'origine d'une radio, devenue une chaîne de TV fin 2010.

La situation est néanmoins cocasse, puisque BFM Business appartient à SFR, et a noué de nombreux partenariats commerciaux avec Orange qui sponsorise plusieurs de ses programmes et initiatives.

Néanmoins, si SFR aurait bien entendu accepté de payer pour sa reprise, l'opérateur ne le fera pas tant que les autres n'auront pas décidé de faire de même. La question à se poser est : que fera le groupe si les opérateurs refusent ?

La chaîne deviendra-t-elle une exclusivité de SFR au risque de limiter ses revenus publicitaires ? Optera-t-elle pour un modèle payant ? Réponse sans doute d'ici quelques mois.

BFM Business veut diversifier ses revenus en faisant payer les distributeurs
Gemalto frappé de plein fouet par la faille Infineon

La semaine dernière, des chercheurs montraient comment il était possible de dériver une clé privée depuis une publique si la paire avait été générée par des puces produites chez Infineon depuis au moins 2012, via une bibliothèque spécifique.

Gemalto a confirmé récemment que ses smartcards IDPrime.NET étaient bien concernées, sur une période nettement plus longue. Les chercheurs d’Enigma Bridge ont ainsi contrôlé 11 smartcards de Gemalto, sorties entre 2008 et cette année. Toutes les paires de clés étaient vulnérables. Via des instances Amazon Web Services, ils récupéraient ainsi des clés RSA 1024 en quelques heures, et 2048 en quelques jours.

Gemalto ne communique pas sur le nombre de cartes vendues. Elles sont cependant sur le marché depuis 2004, Ars Technica évoquant « des dizaines ou centaines de millions » de produits écoulés depuis.

Microsoft, qui utilise les smartcards IDPrime.NET depuis le début, a indiqué à nos confrères évaluer actuellement la situation. Ce n’est sans doute pas la dernière annonce du genre, car les puces Infineon sont très répandues depuis une quinzaine d’années.

En préversion depuis plusieurs mois, les extensions sont désormais officiellement disponibles dans Gmail, au sein des entreprises utilisant la G-Suite.

Elles ne sont que 11 pour l’instant, avec des noms connus tels qu’Asana (gestion de tâches), Dialpad, Hire (gestion des candidatures et embauches) ou encore Trello (transformation de mails en tâches).

Parallèlement, Google met à disposition des développeurs le framework finalisé pour la création des extensions.

Google officialise les extensions Gmail pour sa G-Suite

La NASA l’a annoncé officiellement par un tweet. S’il n’a pas spécialement marqué de son nom l’histoire de l’exploration spatiale, il n’en reste pas moins un homme important.

Il a servi en tant que pilote sur Skylab-2, la première mission habitée de la première station spatiale américaine. Il était également le premier commandant de la navette Challenger lors de la mission STS-6 qui avait décollé le 4 avril 1983.

Paul J. Weitz, premier commandant de la navette Challenger, est décédé

Cela fait maintenant plusieurs mois que le fabricant propose des produits spécialement pensés pour les professionnels, un marché certainement plus lucratif que celui du grand public. Pour rappel, la société a annoncé cet été un plan social suite à des pertes.

Il y a tout d’abord le Bebop-Pro Thermo, basé sur le Bebop 2 Power. Il embarque deux caméras vidéo, dont une thermique Flir One Pro. L’application FreeFlight Thermal permet d’analyser en direct les images. Ce drone sera disponible en novembre, pour 1 800 euros.

De son côté, le Bluegrass est un nouveau modèle pensé pour l’agriculture. Il dispose d’une caméra vidéo et d’un capteur multispectral permettant d’analyser finement les cultures (les détails sont disponibles ici). Avec une seule batterie, le drone peut cartographier un maximum de 30 hectares à une altitude de 70m. Il sera lui aussi disponible en novembre, pour 6 000 euros.

Parrot lance des drones pour les pompiers et les agriculteurs

Comme Gmail (et Inbox), le réseau social propose une sélection de messages afin de répondre rapidement à un de vos contacts, en essayant d’être le plus pertinent possible.

Par exemple, si on vous demande si vous êtes disponible pour un café, la messagerie de LinkedIn affichera automatiquement des suggestions comme « Oui », « Bien sûr » et « À quelle heure ? ». D’un clic, vous envoyez la réponse.

Le déploiement est en cours sur les applications de bureau et mobiles, en anglais pour commencer. D’autres langues et une personnalisation plus forte (avec le prénom de votre contact par exemple) arriveront dans un second temps.

Des réponses automatiques (smart replies) dans la messagerie LinkedIn

Comme chaque année, le service publicitaire de Google annonce plusieurs nouveaux services. Parmi eux, une fonctionnalité spécifique à Google assistant visant les revendeurs locaux.

S'ils disposent d'un flux d'inventaire auprès des services de Google, l'assistant maison peut mettre en avant leurs produits lors d'une recherche de type « est-ce que tel produit est disponible près de chez mois ? ».

Bien entendu, un format publicitaire pourra être utilisé, permettant à ces boutiques et à leurs produits d'être mis en avant.

Google vante aussi les mérites des formats de vidéo « shop with me » et autres visites de magasin sur YouTube et l'impact potentiel de la publicité en ligne pour les boutiques physiques.

Cela tombe bien, la société vient d'améliorer son dispositif permettant de mesurer l'impact de telles solutions, évoquant trois nouveaux rapports déjà en place ou à venir.

Google veut que son assistant vous aide à acheter des produits près de chez vous
Un nouveau ransomware sévit en Russie : Bad Rabbit

Securelist (Kaspersky) vient de lancer une alerte sur ce nouveau venu ciblant aussi bien des organisations que des particuliers. La Russie est principalement touchée, mais l’Ukraine, la Turquie et l’Allemagne sont également concernées.

Son installation ne passe pas par une faille de sécurité sur l’ordinateur de la victime (autre que le facteur humain). En effet, le ransomware pirate des sites légitimes (principalement information/média dans le cas présent) pour lancer automatiquement un téléchargement auprès des internautes.

Le programme se fait ensuite passer pour Adobe Flash (que l’on doit régulièrement mettre à jour). Si l’utilisateur le lance, le ransomware s’installe et bloque l’accès aux données. Une adresse .onion est indiquée afin que la victime puisse récupérer une clé de déchiffrement moyennant le paiement d’une rançon évidemment (300 dollars).

Son action est déjà importante puisque, selon nos confrères de Reuters, il a déjà infecté l’agence de presse russe Interfax et causé des ralentissements à l’aéroport d’Odessa en Ukraine.

Tous les détails techniques se trouvent sur le blog de Securelist.

C’est en tout cas ce que semble savoir The Wall Street Journal, une information qui va dans le même sens que celle de Nikkei publiée il y a quelques jours.

Pour rappel, Sony avait déjà lancé un robot chien sous le nom Aibo en 1999, avec de nouvelles versions jusqu'en 2005. 12 ans plus tard, il se préparerait donc à faire son retour. Il devrait être connecté à Internet et pourrait prendre en charge divers objets connectés de la maison.

Il faut maintenant attendre l’annonce officielle de Sony afin d’en savoir plus, que ce soit au niveau de ses fonctionnalités, de son nom et de son prix.

Un nouveau robot chien Aibo annoncé par Sony avant les fêtes ?

Le géant du Net propose désormais un design « inspiré des livres » avec de plus grandes couvertures, une nouvelle police et deux thèmes au choix (sombre ou lumineux). La navigation dans l’application a également été repensée.

Le côté communautaire est lui aussi renforcé avec l’intégration de Goodreads. Ce service permet d’obtenir des recommandations personnalisées et d’échanger avec les auteurs et la communauté. Il n’est pour le moment disponible qu’aux États-Unis et sur iOS uniquement. Une mise à jour pour Android arrivera dans un second temps.

Nouveau look pour l’application Kindle sur Android et iOS

Rien de particulièrement neuf pour Microsoft, qui applique la même recette pour chaque mise à jour majeure de Windows 10. Le billet de l’éditeur vise surtout à rassurer ceux qui n’auraient pas encore reçu le gros téléchargement dans Windows Update.

La FCU a été déployée dans un premier temps sur les machines jugées les plus compatibles, celles pour lesquelles aucun problème n’est censé survenir. Les applications et les pilotes installés sont particulièrement surveillés. Avec la collecte des retours et de la télémétrie, la mise à jour est ensuite diffusée petit à petit vers des ordinateurs plus « exotiques ».

Le déploiement va se faire sur plusieurs mois en tout, pour gérer graduellement le support. L’éditeur rappelle que les plus pressés peuvent toujours déclencher manuellement l’installation de la FCU en passant par un utilitaire dédié.

Microsoft explique le déploiement de la Fall Creators Update

Un petit patch qui n’ajoute aucun nouveau contenu, mais qui était pourtant attendu. En plus de corriger quelques bugs, la mise à jour modifie bon nombre d’objets légendaires, tant les classiques que les ensembles.

L’éditeur avait indiqué vouloir remettre au goût du jour de nombreux builds tombés en désuétude. Toutes les classes en profitent et les plaisirs devraient donc être plus variés.

Ce n’est cependant pas cette mise à jour qui bouleversera le jeu. Diablo III n’est actuellement pas une priorité pour Blizzard, sa place à la prochaine Blizzcon étant d’ailleurs minimale.

Diablo III 2.6.1 : une révision des objets légendaires
12 grandes villes s’engagent pour améliorer la qualité de l’air

Les maires de Paris, Londres, Barcelone, Quito, Vancouver, Mexico, Copenhague, Seattle, Le Cap, Los Angeles, Auckland et Milan ont signé un accord dans le cadre du forum Together4Climate. Il vise à en faire « des lieux de vie plus verts, plus sains et plus prospères ».

Deux axes sont mis en avant : acheter uniquement des bus à zéro émission d’ici à 2025 et s’assurer qu’une part importante de la ville soit zéro émission d’ici à 2030. Cela passera donc par la réduction du nombre de véhicules polluants en poussant des moyens alternatifs comme la marche ou le vélo.

Pour rappel, Anne Hidalgo, maire de Paris, avait déjà fait part de son intention de se débarrasser des voitures à essence d’ici 2030, sans les interdire.

Le lancement de Destiny 2 sur PC ne se sera pas fait sans heurts. Si les serveurs de jeu ont tenu la charge, de nombreux joueurs ont eu de très mauvaises surprises, dès les premières heures.

À commencer par les possesseurs de processeurs Phenom II. Les modèles à 4 et 6 cœurs sont encore souvent assez vaillants pour apporter des performances honorables en jeu, mais ces puces sont tout simplement incompatibles avec le titre, en raison de l’absence des instructions SSSE3, ce qui n’était pas indiqué dans la configuration minimale requise.

Si vous êtes touchés par ce problème, il est possible de demander un remboursement à l’éditeur en contactant son service client. Activision fait également preuve de beaucoup (trop ?) de zèle avec son système de détection anti-triche. Celui-ci détecte toute injection de code comme étant néfaste et se déclenche sans sommation.

Résultat, selon des témoignages recueillis sur Reddit, si vous utilisez le mode Game Capture d’OBS ou XSplit, vous serez bannis définitivement. Même punition pour les overlays de Discord, Fraps ou Mumble. Enfin certains logiciels de surveillance comme EVGA Precision et MSI Afterburner sont susceptible de chatouiller la détente du système anti-triche.

Il est à noter que selon les conditions d’utilisation, les bannissements peuvent être permanents et ne peuvent être contestés, qu’importe leur durée. Espérons donc qu’une solution soit trouvée rapidement. En attendant, réfléchissez-y à deux fois avant d’acheter le titre.

Destiny 2 : n’utilisez ni Phenom II, ni capture vidéo

La start-up française annonce avoir bouclé un tour de table à 5 millions de dollars auprès d’Elaia Partners, de Partech Ventures et de Nord France Amorçage. Elle utilisera cette manne financière pour se développer sur de nouveaux marchés comme les États-Unis et le Japon, en plus de l’Europe où elle est déjà présente.

OpenIO est spécialisér dans le stockage d’objets (comme le propose Amazon S3 par exemple) pour les grosses entreprises. La start-up propose une solution permettant de transformer quasiment n’importe quelle machine informatique en serveur de stockage.

Tous les détails sont disponibles sur le site de la société.

Levée de fond pour OpenIO, une start-up qui mise sur le stockage d’objets

Après son flot d’annonces à destination des utilisateurs lors de la TwitchCon, la Twitch remet le couvert avec une nouvelle série de nouveautés, pour les développeurs cette fois-ci.

Pèle-mêle, on retrouve deux nouvelles API, l’une pour retrouver des informations sur des jeux, la seconde pour faire de même sur les vidéos publiées sur la plateforme.

On notera également l’arrivée d’une préversion de Webhooks, qui permet d’être notifié automatiquement de mises à jour de données sur un sujet quelconque, plutôt que de faire des appels réguliers à l’API pour obtenir le même résultat.

De quoi donner un peu d’air aux serveurs de la filiale d’Amazon.

De nouvelles API Twitch pour les développeurs

Ce n’est pas une surprise puisque la fondation prépare la retraite de son outil de développement depuis des mois déjà, en l'intégrant dans Firefox Developer Edition. La fondation indique d’ailleurs que « toutes les fonctionnalités de Firebug sont maintenant présentes dans les outils de développement actuels de Firefox ».

La sentence sera prononcée avec la sortie de Firefox Quantum (57) le mois prochain. Pour les nostalgiques, une rétrospective est disponible par ici.

Mozilla enterre Firebug

Depuis la dernière conférence Ignite, il ne fait plus aucun doute que Teams (concurrent maison de Slack) sera la seule et unique solution de messagerie à terme pour les entreprises.

Il lui manque cependant de nombreuses fonctionnalités. D’ici à la fin du deuxième trimestre, Teams recevra ainsi le partage d’écran pendant la conversation, la fédération des messages à l’entreprise, les salles de réunions avec support de Skype Room Systems, les messages vocaux ou encore la possibilité d'utiliser la ligne téléphonique pour les services d’appels d’Office 365.

Skype for Business va donc rester en place encore pendant un bon moment. Même si Teams doit finalement être la seule offre disponible, Microsoft avait précisé que le produit allait continuer à exister pendant un bon moment.

Microsoft détaille son plan de migration de Skype for Business vers Teams

Hier soir, Nintendo a organisé un nouveau Nintendo Direct pour présenter Animal Crossing : Pocket Camp, un jeu qui doit amener la célèbre franchise sur nos smartphones et tablettes.

Le but y est d’aménager « un camping où il fait bon lézarder pour accueillir tes amis et tes animaux favoris ». Plusieurs mini-jeux seront de la partie pour collecter les ressources nécessaires à cette fin. Pour le reste, nous vous invitons à jeter un œil à la présentation de Nintendo.

Animal Crossing débarque fin novembre sur Android et iOS
Publicité : Twitter prépare son centre de transparence

L'ingérence russe dans l'élection présidentielle américaine de 2016 a laissé de sérieuses séquelles. Dans les semaines à venir, le réseau à l'oiseau bleu ouvrira des données sur les publicités aux utilisateurs, via un centre dédié. Il recensera toutes les publicités, la date de leur mise en place, les créatifs associés à la campagne et des précisions sur le ciblage. La société fournira, en outre, la possibilité de refuser une annonce.

Les réclames politiques, c'est-à-dire liées à un candidat ou une élection, seront placées dans une catégorie à part et identifiées visuellement. Le centre de transparence contiendra aussi une catégorie dédiée, avec l'ensemble de celles déjà passées, les montants dépensés, la présentation des financeurs (avec l'historique des dépenses de chacun) et le public ciblé. Chaque annonceur devra les identifier manuellement, déclenchant des restrictions sur le ciblage. Sans cela, des pénalités pourront s'appliquer.

L'entreprise dit soutenir une proposition de loi bipartisane imposant plus de transparence sur la publicité politique. Le sujet est sensible depuis l'élection de Donald Trump en 2016 et l'annonce par Facebook que de faux-nez russes auraient acheté pour 100 000 dollars de réclames destinées à attiser le clivage politique aux États-Unis.

Twitter insiste donc pour montrer patte blanche, comme l'ensemble de ses concurrents. Plus largement, la plateforme a déjà entamé une démarche de transparence sur le ciblage, en contrepartie d’un renforcement de la pression publicitaire.

Désormais, lorsque vous diffusez une vidéo en direct sur le réseau social, vous avez la possibilité d’inviter un contact, à condition qu’il regarde la vidéo. L’écran est alors divisé en deux, chaque participant occupant la moitié de l’espace.

Vous pouvez supprimer votre ami du direct et en ajouter un autre à la place quand vous le souhaitez. Les lives sont par contre limités à deux personnes au maximum.

Sur Instagram, partagez votre live avec un ami

La start-up fondée par Jeff Garzik, l’un des pionniers du bitcoin, veut lancer Metronome, une crypto-monnaie pouvant être à terme utilisée sur plusieurs blockchains simultanément.

Garzik espère ainsi pouvoir attirer des investisseurs qui seraient trop frileux pour ne faire confiance qu’à une seule blockchain, en leur évitant de devoir engager des frais de change en passant de l’une à l’autre.

Une prévente de 8 millions de jetons (à un prix encore inconnu) doit avoir lieu en décembre selon le principe d’enchères inversées, avant que la monnaie ne soit d’abord rattachée à la blockchain d’Ethereum dans un premier temps.

Bloq veut émettre une crypto-monnaie utilisable sur plusieurs blockchains

À chaque jour son annonce Facebook sur la publicité ou les médias. Le groupe vient de publier ses News Feed Publisher Guidelines, uniquement en anglais. Elles sont fondées sur trois piliers à respecter : des contenus informatifs, avec du sens, des contenus justes et authentiques ainsi qu’un comportement sûr et respectueux.

Rien de révolutionnaire donc, d'autant que ce nouveau texte est une simple extension des principes publiés en mai, suite au lancement du Journalism Project en janvier. L'entreprise continue de régir d'une main de fer sa plateforme, en se permettant des essais dans six pays, faisant chuter la portée des publications.

En parallèle, elle insiste toujours pour se montrer juste et inclusive, loin des manipulations politiques qu'elle a accueillies à l'occasion des dernières élections américaines. Lors de la présentation de ces nouvelles lignes de conduite, à la CUNY Graduate School of Journalism, la société a réaffirmé son combat contre les fausses informations, dont la collaboration (rémunérée) avec des médias ne serait que la partie émergée.

Facebook ajoute des lignes de conduite pour les éditeurs

La version 4.0.0 du firmware de la Nintendo Switch a apporté une nouvelle fonctionnalité plus que bienvenue : la prise en charge de l’adaptateur pour manettes GameCube initialement conçu pour la Wii U.

Il suffit pour cela de le brancher sur la console, d’y relier les manettes, et le tour est joué. Il ne manque plus qu’un Smash Bros sur Switch pour en profiter pleinement.

La Switch supporte désormais les manettes GameCube

Le célèbre forum est de nouveau en ligne depuis hier, mais l’activité récente est bien différente de d’habitude.

Parmi les sujets nouvellement créés, un bon nombre proviennent de membres qui demandent à être bannis définitivement du site afin de marquer leur désaccord avec l’attitude de son fondateur, Tyler Malka, accusé de harcèlement sexuel.

Plusieurs membres de l’équipe de NeoGAF (modérateurs, administrateurs) ont également claqué la porte et veulent ouvrir un nouveau forum, baptisé ResetEra.

Le forum NeoGAF est de retour et les bannissements pleuvent

Snapchat porte enfin ses vidéos de 60 secondes sur Android, après un lancement sur iOS en juillet. Le principe : enchaîner six vidéos de 10 secondes en maintenant le bouton de capture appuyé, puis sélectionner celles à conserver avant de les envoyer.

Objectif, donner plus de flexibilité aux utilisateurs, alors qu’Instagram grignote des parts de marché en reprenant certaines de ses fonctions phares, dont les Stories. Le mode Fantôme fait aussi son apparition, pour disparaître temporairement de la carte Snap.

Multi Snap débarque sur Android

Réunis lors d’une assemblée générale exceptionnelle, les actionnaires de Toshiba ont approuvé la vente de Toshiba Memory au consortium Pangea, mené par le fonds Bain Capital.

Il s’agit d’une étape indispensable à la finalisation de la transaction, attendue d’ici la fin du premier trimestre 2018. Voilà qui devrait plaire à Western Digital

La vente de Toshiba Memory approuvée par les actionnaires

Celle-ci pèse la bagatelle de 357 Mo et devrait normalement être téléchargée automatiquement par votre console si elle est restée en veille.

Comme d’habitude pour les mises à jour mineures, Sony n’est pas très loquace sur la nature des changements apportés et indique seulement que ce patch « améliore les performances du système ».

Mise à jour 5.01 pour la PlayStation 4

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.