du 04 décembre 2018
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

La taxe sur les revenus des géants du Net dans un moment décisif

La taxe européenne de 3 % sur les revenus numériques des grands groupes (750 millions de dollars dans le monde, 50 millions dans l'UE), poussée par le ministre français Bruno Le Maire, n’a pas encore convaincu tous les États-membres. Elle doit pourtant recueillir l’unanimité pour passer, idéalement avant la fin de l’année, pour une application en 2020.

Cette proposition de directive a d’autant plus de mal à convaincre qu’elle se confronte à un projet de taxe mondial, discuté à l’OCDE entre 124 pays. La France a accepté que la ponction européenne ne soit plus appliquée si une version mondiale entrait en vigueur.

Selon The Register, ces travaux patinent toujours, même si un accord gagnerait en probabilité grâce au G20, qui se tient cette semaine à Buenos Aires. Selon un rapport (PDF) du secrétaire général de l’OCDE, José Ángel Gurría, « la dynamique du débat a clairement basculé, avec un potentiel accord en vue ».

Le 30 novembre, un groupe de pays européens a rejeté le projet de taxe européen, rapporte Reuters. L’Allemagne et des pays scandinaves craignent des représailles américaines. Selon l’agence de presse, le Danemark, la Finlande, l’Irlande et la Suède restent opposés au texte, quand l’Allemagne les Pays-Bas et le Royaume-Uni demandent plus de temps.

Les ministres européens de l’Économie doivent se rencontrer aujourd’hui pour faire avancer leurs discussions. Londres n'a pas attendu, préparant sa taxe pour le Royaume-Uni, au grand dam des républicains américains.

Actuellement, les disques durs de 3,5 pouces montent jusqu'à 14 To. Pour dépasser cette limite et atteindre 20 To en 2020, Seagate et Western Digital développent respectivement les technologies HAMR et MAMR (lire nos explications).

Le fabricant annonce avoir franchi une nouvelle étape puisqu'il dispose d'unités fonctionnelles d'une capacité de 16 To, soit la plus grande capacité actuelle pour un disque dur de 3,5 pouces.

Elles sont utilisées dans des tests internes pour vérifier les performances et procéder aux dernières optimisations. Pour rappel, les disques HAMR (et MAMR) pourront être utilisés comme un disque dur traditionnel. Pour le moment, aucune information sur la disponibilité ou les tarifs.

HAMR : un disque dur de 16 To chez Seagate

En l'espace de quelques années, lancer une fusée et récupérer le premier étage est devenue une opération de routine pour SpaceX. La société arrive également à le réutiliser sur une seconde mission.

Avec Spaceflight SSO-A, c'est la première fois que SpaceX réutilise un premier étage pour la troisième fois. Il a volé en mai 2018 (Bangabandhu Satellite-1) puis en août 2018 (Merah Putih). Soit environ trois mois seulement entre chaque lancement.

Cette tentative est un succès puisque les 64 satellites ont été déployés (en six fois) et que le premier étage est revenu se poser sur la barge Just Read the Instructions.

Spaceflight SSO-A : SpaceX utilise et récupère pour la troisième fois un premier étage
Tumblr supprimera les contenus pornos dès le 17 décembre

Tumblr a pris une décision radicale : dans deux semaines, les « photos, vidéos ou GIF montrant de vrais organes génitaux humains ou des seins féminins » seront interdits, affectant au passage tout ce qui touche à l’acte sexuel.

En clair, Tumblr se débarrasse du porno et d’une bonne partie du contenu érotique. La décision fait suite au retrait temporaire de l’application dans l’App Store d’Apple, car des contenus pédopornographiques y avaient été détectés.

C’est donc une époque qui va se terminer, car Tumblr était synonymes pour certains de pages thématiques liées à l’exploration des sexualités. Mais l’éditeur prend un risque conséquent, car en supprimant les contenus pornos, Tumblr pourrait perdre une majeure partie de son activité.

Les critiques sur Twitter n’ont d’ailleurs pas manqué au cours des dernières heures, beaucoup estimant désormais que la plateforme est morte. Et malheureusement, l’utilisation des algorithmes pour détecter les contenus visés n’améliore pas la situation.

Comme le signale The Verge, des faux positifs ont déjà été signalés, Tumblr marquant comme contenu « explicite » des dessins ou des photos de vases.

L’éditeur s’y attendait, puisque le PDG, Jeff D’Onofrio, avait prévenu qu’il y aurait des erreurs, du moins au début, évoquant un « processus continu » : « Nous nous appuyons sur des outils automatisés pour identifier les contenus adultes et sur des humains pour entraîner et maintenir nos systèmes à jour ». Une phase d’adaptation donc.

Notez que l’étiquetage « explicite » d’un contenu peut faire l’objet d’un appel. C’est probablement là que le contrôle humain intervient. Les utilisateurs affectés par ces mesures participeront donc plus ou moins activement à l’affinage des algorithmes en signalant les erreurs.

Détection à part, la vie de la plateforme risque d’être largement simplifiée, puisqu’une importante quantité de données va disparaître. Tumblr rêve d’une « meilleure » expérience, « plus positive », mais une chute brutale de fréquentation est à prévoir.

L'eSIM commence enfin à prendre de l'importance, notamment sous l'impulsion d'Apple avec ses iPhone Xs et Xs Max. Il s'agit pour rappel d'un élément sécurisé prenant directement place sur la carte mère afin de gérer un abonnement. Pas besoin de jongler avec une carte physique, tout se fait de manière logicielle.

Après le Pixel 2, le Pixel 3 est également disponible en version eSIM aux États-Unis, notamment via Google Fi. En Allemagne, Deutsche Telekom propose lui aussi un Pixel 3 avec eSIM, tandis que Vodafone fera de même prochainement.

D'autres opérateurs vont également rejoindre le mouvement : Sprint aux États-Unis, EE au Royaume-Uni, Airtel et Reliance Jio en Inde. Enfin, Truphone et GigSky proposeront des forfaits dans plusieurs à travers le monde.

Google en profite pour annoncer « un programme permettant aux fabricants d’appareils Android de créer des smartphones compatibles eSIM ».

En France, les opérateurs traînent des pieds, mais Bouygues Telecom, Orange et SFR nous ont confirmé en septembre qu'ils travaillaient sur le sujet. On attend donc les premières offres et la vente de terminaux eSIM

Avec le Pixel 3, Google propose de l'eSIM dans de nouveaux pays, mais toujours pas en France

La superhéroïne incarnée par Brie Larson débarquera sur grand écran le 6 mars, juste avant Avenger 4. La nouvelle vidéo suit le chemin de la première, qui proposait « de découvrir ce qui fait d'elle une héroïne » et ses liens avec la Terre.

Une question est posée en voix off à Carol Danvers, alias Captain Marvel : « Veux-tu savoir ce que tu es vraiment ? ». « Notre guerre je ne vais pas la faire, je vais y mettre un terme » prévient-elle. Les Krees (de nobles guerriers héroïques), les Skrulls et Nick Fury sont présents.

Une nouvelle bande-annonce pour Captain Marvel, Carol Danvers s'énerve
Soyouz-M11 s'arrime à l'ISS, trois nouveaux astronautes à bord

Comme prévu, cette mission a décollé hier depuis la base de Baïkonour avec trois astronautes à son bord : Anne McClain (NASA), David Saint-Jacques (Canadian Space Agency) et Oleg Konenenko (Roscosmos). Ils sont arrivés à bon port six heures plus tard, et sont ainsi entrés dans la Station spatiale internationale.

Ils rejoignent Serena Auñón-Chancellor (NASA), Alexander Gerst (ESA) et Sergey Prokopyev (Roscosmos). Ils n'étaient que trois depuis plusieurs semaines à cause de l'explosion, juste après son décollage le 12 octobre, de la précédente mission MS-10 (heureusement sans faire de victime). Ils devraient tous les trois rentrer le 20 décembre.

Ce lancement réussi redonne au monde une navette capable d'effectuer des vols habités vers l'ISS. Soyouz est en effet le seul vaisseau capable de réaliser cette opération pour le moment.

Pour rappel, SpaceX prévoit d'effectuer un test de sa capsule Crew Dragon le 7 janvier prochain. Aucun humain ne sera du voyage pour ce premier vol. « Le test en vol fournira de précieuses données à la NASA certifiant le système de transport de l’équipage de SpaceX pour le transport des astronautes à destination et en provenance de la station spatiale », explique l'agence spatiale américaine.

Sans surprise, la carte reprend un GPU TU102 complet et affiche donc les mêmes caractéristiques que les modèles professionnels annoncés cet été.

On aurait pu penser que la quantité de mémoire serait différente, mais avec 24 Go de GDDR6, ce n'est pas le cas. La Titan RTX est annoncée à 2 699 euros, contre 6 615 euros pour la Quadro RTX 6000 qui partage la même fiche technique.

La différence se fera donc sur le ventirad utilisé (double ventilateur dans le cas de la Titan), les pilotes, la certification et les possibilités spécifiques aux Quadro, comme la virtualisation du GPU.

Des fonctionnalités qui coûtent cher, sans parler des licences logicielles nécessaires.

NVIDIA lève le voile sur sa Titan RTX à 2 699 euros : 40 % du prix d'une Quadro RTX 6000

L'industrie du minage de cryptomonnaies est secouée par la chute des cours. Le réseau Bitcoin par exemple est même touché depuis deux mois par une chute sans précédent de la puissance de calcul déployée. Il y a une raison à cela : les importants coûts énergétiques liés au minage ne sont plus couverts par la valeur des bitcoins ainsi récupérés.

Intel pourrait toutefois avoir la solution en poche, si l'on se fie au brevet numéro 10 142 098 qui lui a été accordé cette semaine. Le fondeur estime avoir développé un système composé de plusieurs processeurs et de puces spécialisées (ASIC) capable de miner du bitcoin de façon plus efficace.

Il ne reste désormais plus qu'à attendre de voir si ce brevet se transformera en produit disponible sur le marché, et à comparer ses performances avec ce que Bitmain peut proposer.

Intel dépose un brevet sur une puce dédiée au minage de Bitcoin
GeForce RTX et raytracing : une mise à jour de Battlefield V promet des améliorations

Après des premiers résultats mitigés, EA et NVIDIA se devaient de faire mieux. Ainsi, le constructeur indique que le prochain patch du jeu diffusé dans la journée sera l'occasion d'optimisations notables, notamment de performances.

De nouveaux pilotes 417.22 sont nécessaires pour en profiter. Ils apportent également un meilleur support de Just Cause 4, Insurgency : Sandstorm et World of Warcraft : Battle For Azeroth.

« Des gains jusqu'à 50 % » promet NVIDIA, qui annonce 60 fps avec toutes ses cartes. En tout cas en 1440p avec un niveau Ultra pour les effets de raytracing sur une RTX 2080 Ti. Les 2080 devront se limiter à Medium, alors que les 2070 devront également s'astreindre à une définition de type 1080p.

L'enjeu est important pour la marque qui a fait du ray tracing un point fort de ses nouvelles cartes, vendues à prix d'or. Surtout, des modèles comme la RTX 2060 sont attendues et devront aussi permettre de profiter de DirectX Raytracing dans de bonnes conditions.

Outre l'arrivée de nouveaux jeux, de telles optimisations sont donc essentielles.

L'annonce vient d'être faite par NVIDIA, qui publie le code sous licence BSD modifiée au sein de son compte GitHub consacré à GameWorks.

Pour le moment, seule la version 3.4 est concernée, alors que la 4.0 se prépare pour la fin du mois. Elle apportera quelques évolutions, détaillées par le constructeur.

Une mailing est mise en place pour se tenir informé des prochaines évolutions.

Le SDK PhysX passera à l'open source, la version 4.0 arrive

David Dayan et Thierry Petit, les deux fondateurs de Showroomprivé, et Carrefour sont au chevet du site spécialisé dans le déstockage. Ils ont annoncé hier une augmentation de capital de 40 millions d'euros destinée à sortir la société de l'ornière.

Ces fonds doivent permettre à Showroomprivé de financer l'acquisition des 40 % de la société Beautéprivée – qu'il ne détient pas encore – pour un montant compris entre 20 et 25 millions d'euros, peut-on lire chez Les Échos.

La société a réalisé en 2017 une perte nette de 5,2 millions d'euros. Elle envisage de stopper ses efforts marketing en Allemagne, en Angleterre et en Pologne où elle n'a pas réussi à atteindre la masse critique nécessaire. Une manœuvre qui lui fera économiser quelques millions d'euros par an.

Augmentation de capital chez Showroomprivé
La République tchèque accuse la Russie de multiples cyberattaques

Dans son rapport annuel (PDF), le Service de sécurité informatique (BIS) tchèque assure que deux groupes russes sont responsables d’attaques contre des réseaux informatiques du pays, rapporte ZDNet.

Turla et APT28 (considérés comme des bras armés de l’État russe) sont directement cités dans des attaques contre les ministères des Affaires étrangères, de la Défense et contre l’armée de la République tchèque en 2016 et 2017.

Au ministère des Affaires étrangères, des systèmes auraient été compromis dès début 2016, les pirates copiant les données de plus de 150 boites mail, pendant près d’un an.

Les autres attaques, comprenant le harponnage (spearphishing), visaient notamment des responsables militaires traitant de diplomatie dans l’Union européenne. Aucune information classifiée n’aurait été obtenue.

Plus globalement, selon le service, les opérations russes restent principalement centrées sur l’influence. Dans son rapport, le service tchèque dit aussi lutter contre des opérations chinoises, même si leur influence aurait diminué en un an.

Ces derniers mois, les dénonciations d’activités russes se sont multipliées. Les États-Unis et les Pays-Bas ont même coordonné une série d’accusations de piratages et opérations d’espionnage, notamment contre des organisations antidopage et de contrôle des armes nucléaires (voir notre analyse).

L'éditeur suédois vient de renforcer son arsenal de licences avec l'acquisition, pour un prix que l'on imagine modique, de la franchise Carmageddon, jusqu'ici détenue par le studio Stainless Games.

THQ Nordic ne donne aucun détail sur ce qu'il compte faire de cette franchise. Elle pourrait donc simplement rejoindre le catalogue d'une centaine de licences mises en sommeil, parmi lesquelles figurent quelques noms emblématiques comme Saints Row ou Alone in the Dark.

THQ Nordic s'offre la franchise Carmageddon

L'an dernier, CCP Games annonçait le développement de Project Nova, un FPS prenant place dans l'univers d'Eve Online, et devant prendre le relai du défunt DUST 514 qui n'est jamais parvenu à décoller.

Après quelques mois d'Alpha test sur invitation, l'éditeur a pris note des retours (très) mitigés des joueurs, et annonce qu'il n'enverra plus aucune invitation jusqu'à nouvel ordre.

Le développement du jeu est néanmoins maintenu. Dans un message adressé aux joueurs, CCP Games assure avoir « toujours l'intention de sortir une expérience de tir par équipe de haute qualité pour les fans d'EVE Online, et d'explorer de nouvelles opportunités enthousiasmantes pour lier ces deux jeux ».

CCP Games renvoie Project Nova sur la planche à dessin
Microsoft abandonnerait son moteur EdgeHTML au profit de Chromium

Si l’on en croit Windows Central, Microsoft travaillerait sur un nouveau navigateur. Portant le nom de code Anaheim, il aurait pour principale caractéristiques de laisser tomber le moteur EdgeHTML au profit de Chromium et de son moteur Blink.

De la même manière qu’Opera en son temps, Microsoft abandonnerait tout développement sur son moteur pour se caler sur le socle le plus utilisé par le marché, isolant d’ailleurs encore un peu plus Mozilla et son Gecko. On ne sait pas cependant quelle proportion de cette nouvelle base serait utilisée : le moteur Blink uniquement ou davantage de composants.

Bien que l’information doive évidemment être confirmée, cette décision aurait du sens. Les investissements de Microsoft ont été nombreux, mais Edge n’ayant jamais été équipé d’autant de fonctionnalités que ses concurrents, il a été boudé par une grande partie du public, sa part de marché ayant même tendance à baisser avec le temps.

En outre, le passage à Chromium résoudrait plusieurs problèmes à la fois, notamment liés au Windows Store. Toute fonction de navigation doit en effet y utiliser le moteur d’Edge. Microsoft cherchant à simplifier la vie des développeurs afin que sa boutique soit plus vivante, l’épine enlevée serait conséquente.

Évidemment, quand on cherche des signes, on en trouve. On peut par exemple faire remarquer que si Edge est disponible sur Android et iOS, c’est en exploitant à chaque fois le moteur natif de chaque plateforme. Il n’y a certes pas le choix chez Apple, mais EdgeHTML aurait très bien pu faire l’objet d’un portage Android, comme Mozilla l’a fait pour Firefox.

En outre, les commits récents de Microsoft dans le code de Chromium pour son portage ARM64 montrent une implication de l’éditeur (Google ayant accepté toutes les modifications). Le père de Windows connait donc manifestement bien le code de Chromium.

Pour Windows Central, l’information ne semble faire aucun doute. Il ne resterait plus que quelques inconnues, comme le nom du navigateur (pas sûr qu’Edge soit gardé) et la période d’arrivée.

Nos confrères estiment que l’attente ne devrait pas être longue : le « nouvel Edge » ferait son apparition pendant le cycle de développement actuel de la version 19H1, nom de code de la prochaine évolution majeure de Windows 10, attendue pour le printemps prochain.

Quora, le réseau social préféré de ceux qui ont réponse à tout, révèle une fuite de données privées d’une partie de ses utilisateurs.

Le service n’en donne par contre pas le nombre. Il dit avoir engagé des experts en sécurité pour enquêter et averti les autorités, après l’avoir découverte le 30 novembre. Les utilisateurs affectés sont censés être avertis par email.

Les données du compte (nom, adresse email, données importées d’autres réseaux), les contenus publics et privés (dont les messages privés) ont fuité. Les utilisateurs touchés se verront obligés de modifier leur mot de passe à leur prochaine connexion.

Pour le moment, les responsables ne seraient pas connus. Quora rappelle qu’il est possible d’obtenir une copie de ses données (via un email à privacy@quora.com) et de supprimer son compte.

Quora a subi une fuite de données, dont des messages privés

Lentement mais sûrement, le marché des smartphones continue de grandir. Selon l'institut Gartner, les livraisons de smartphones ont atteint 389 millions d'unités lors du troisième trimestre 2018, soit 1,4 % de mieux que l'an dernier à la même période.

Samsung reste de très loin en tête, avec 18,9 % de parts de marché (22,3 % au Q3 2017), contre 13,4 % pour son plus proche poursuivant, Huawei, qui ne comptait que pour 9,5 % du total un an plus tôt. Apple complète le podium avec 11,8 % du marché, un chiffre stable.

Selon Gartner, les ventes de smartphones progressent de 1,4 %

Les applications Calories Tracker et Fitness Balance prétendaient générer des données de santé via le lecteur d'empreinte du smartphone. Elles affichaient donc un écran imitant celui de lecture d'empreinte d'iOS.

En fait, elles réclamaient à l'utilisateur de maintenir son doigt sur le capteur, le temps d'afficher une invite pour un paiement de 99 dollars à 140 euros... automatiquement validé si le doigt était présent sur le bouton.

Repérées la semaine dernière par des internautes, et dénoncées sur Reddit et l'AppStore, elles ont été retirées de la boutique. Le développeur de Fitness Balance promet de régler le « problème » dans une mise à jour.

Des applications fitness sur iOS arnaquaient des utilisateurs via Touch ID
Microsoft préparerait un Windows Lite... qui pourrait ne plus s'appeler Windows

Nombreuses rumeurs actuellement, autour de l’abandon d’Edge comme de l’avenir de Windows. Microsoft préparerait ainsi le successeur du mode S, un « Windows Lite » qui ne s’appellerait peut-être même plus Windows.

Le mode S est actuellement un fonctionnement optionnel permettant au système de se concentrer sur les seules applications UWP et provenant du Store, y compris Win32. Le mode est loué par Microsoft, qui y voit l’occasion de proposer un Windows présenté comme plus rapide et plus sécurisé. Des affirmations que nous avions relativisées.

Selon Brad Sams, outre les mentions d’un Windows « Lite » dans le code de la préversion 18282 actuelle, des signes pointent vers l’utilisation d’une base Windows Core OS, agrémentée des seuls éléments indispensables au fonctionnement des applications UWP et des PWA. Si la rumeur de Windows Central est vraie, Chromium y jouerait alors un rôle essentiel.

Comme nous l’avions pointé dans une analyse récente, Microsoft aurait là son occasion de faire un grand ménage dans le code de Windows, en supprimant Win32 ou en le virtualisant pour garder la compatibilité. De nombreux vieux composants seraient extirpés, Microsoft obtenant alors son propre Chrome OS.

Toujours selon les rumeurs, Windows Lite pourrait ne pas s’appeler Windows du tout, rendant le message plus clair puisque ne jouant pas avec les attentes du public. Les entreprises ne seraient en outre pas concernées par ce nouveau système. Mais marché professionnel ou pas, il faudrait que les versions UWP d’Office soient remises sur les rails, alors qu’elles sont à ce jour presque abandonnées.

Quels que soient les plans de l’entreprise, ils ne seront probablement pas dévoilés avant la prochaine conférence Build, qui se tient en général en mai chaque année. La rumeur a donc le temps d’enfler.

Selon l'institut IDC, les ventes de bracelets et de montres connectés se portent très bien, avec une croissance de 21,7 % sur un an, soit 32 millions d'exemplaires livrés au troisième trimestre 2018, contre 26,3 millions un an plus tôt.

Cet engouement profite principalement à trois marques, à commencer par Xiaomi, dont les volumes de ventes ont progressé de 90 % en un an, notamment grâce au succès de son bracelet Mi Band 3.

Le groupe chinois, jadis au coude-à-coude avec Fitbit, devient ainsi le leader incontesté de ce marché, avec une part de 21,5 % contre 13,7 % l'an dernier.

Samsung se hisse à la 5e place en affichant une croissance comparable, mais sur des volumes bien plus faibles (5,6 % du marché), grâce à la montre Gear S3. Apple enfin a vu ses ventes de Watch grimper de 54 % sur un an, à 4,2 millions d'unités, ou 13,1 % du marché total, ce qui le place en deuxième position. Fitbit complète le podium avec des ventes en léger recul.

Pour IDC, les montres et bracelets connectés ont enfin la côte

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.