Google annonce plusieurs nouveautés dédiées à la sécurité

Le géant du Net profite du mois de la cybersécurité pour mettre en avant de nouveaux dispositifs dans le domaine, qui visent à simplifier la vie de ses utilisateurs.

Tout d'abord, la vérification des paramètres de sécurité propose désormais un affichage bien plus basique au premier affichage, permettant de savoir en un coup d'œil ce qui va ou pas avec votre compte : accès tiers, nombre d'appareils liés, double authentification, etc. Tout sera mis en avant avec des icônes et des couleurs faciles à comprendre.

Vous serez ensuite renvoyés vers les zones consacrées à ces différents éléments. Bien entendu, la gestion de la sécurité de votre compte peut toujours se faire de manière classique :

Dans le même temps, la société met en place un nouveau dispositif contre le phishing, avec une analyse prédictive en temps réel des risques. En se basant sur ses connaissances en la matière, Google pense pouvoir être capable de détecter une tentative de phishing sur votre compte Google même lorsqu'un site n'est pas déjà dans sa base Safe Browsing.

Si tel est le cas, Chrome affichera désormais une alerte. Une fois ce dispositif testé, il sera étendu à l'ensemble des mots de passe stockés dans le navigateur, Google précisant qu'il sera ensuite proposé au sein des applications qui utilisent Safe Browsing comme Firefox, Safari ou Snapchat.

La société met également en avant trois fonctionnalités déjà déployées au sein de Chrome comme une meilleure protection contre les extensions malicieuses, une solution de nettoyage proposée en cas de problème et un partenariat avec ESET sur le moteur de détection utilisé pour ces services.

N'oublions pas non plus que c'est cette semaine que Chrome 62 sera mis en ligne, et avec lui des règles plus strictes sur les alertes pour les sites qui ne proposent pas de connexion sécurisée. Un renforcement déjà mis en place par Firefox depuis quelque temps.

C’est aujourd’hui que l’autorité des télécoms lance J’alerte l’Arcep, une plateforme permettant à chacun de remonter les soucis qu'il rencontre avec sa ligne fixe ou mobile.

Ce matin à 9h30, l’Arcep organisait une conférence de presse pour présenter son nouveau dispositif, qui doit lui fournir une vision plus fine des ennuis rencontrés avec tel ou tel opérateur. Il doit s’intégrer à une régulation par la donnée et à la logique d’État-plateforme, même s’il n’est pas encore dit que les remontées seront publiées.

Pour rappel, les élus disposaient déjà de France Mobile (géré par l’Agence du numérique), une plateforme permettant de remonter certains problèmes locaux de couverture, censés être pris en compte par les opérateurs.

J’alerte l’Arcep : déclarez les soucis rencontrés sur votre ligne fixe ou mobile

C'est avec un superbe pull de Noël que Reed Hastings a tenu à annoncer la bonne nouvelle à ses investisseurs et aux analystes : tout va bien et Netflix s'en tire mieux que prévu ce trimestre.

Le chiffre d'affaires est de 2,98 milliards de dollars, avec un bénéfice de 130 millions de dollars. 5,3 millions d'abonnés supplémentaires ont rejoint le service, dont 4,45 millions à l'international et 850 000 sur le territoire américain, soit un peu plus qu'attendu.

De quoi donner envie au service d'investir encore plus dans ses contenus. Ainsi, en 2018, ce sont pas moins de 7 à 8 milliards de dollars qui seront dépensés dans ce domaine. De quoi permettre au groupe de continuer à disposer d'un catalogue à la hauteur, alors que la concurrence se fait de plus en plus forte, en France comme ailleurs.

Netflix : 110 millions d'abonnés, 7 à 8 milliards d'investissement dans les contenus en 2018
Windows 10 : la Fall Creators Update disponible ce soir

Avec le Patch Tuesday qui sera diffusé ce soir vers 19 heures, un premier lot de machines basculera vers la nouvelle révision majeure de Windows 10. Comme toujours, ce sont les « plus compatibles » (aucun problème détecté) qui ouvriront le bal.

La suite dépendra des éventuels problèmes rencontrés, Microsoft récoltant les retours via la télémétrie pour résoudre les cas particuliers au fur et à mesure. Les ordinateurs présentant de nombreuses incompatibilités (pilotes, applications, etc.) seront les derniers à être servis.

Le déploiement va donc s’étaler sur plusieurs semaines, voire mois pour certains. Notez qu’on ne parle ici que du Windows 10 pour PC et tablettes. La version Server a déjà été mise à jour, tandis que la version Mobile attendra encore un peu. Cette dernière n’incorpore d’ailleurs que peu de nouveautés, la plateforme étant passée en mode entretien.

Signalons enfin que Microsoft n’a toujours pas mis en ligne les images ISO finalisées, pas plus que l’outil pour déclencher manuellement la mise à jour.

Depuis cet été, les routeurs Google Wifi sont en vente sur le marché français (voir notre analyse). Comme nous avions pu l'évoquer lors de notre étude de leurs fonctionnalités, ils intègrent un dispositif de contrôle parental avec la possibilité de couper l'accès durant une tranche horaire par exemple.

Désormais, il est aussi possible de bloquer l'accès à des sites, comme on le retrouve habituellement dans ce genre de produits. Mais ici, il n'est pas encore question d'établir une liste, seulement de se reposer sur le dispositif SafeSearch.

Ainsi, une liste mise à jour de sites comportant du contenu « explicite » est constamment bloquée, comme il est déjà possible de le faire dans le moteur de recherche par exemple. Cette nouvelle fonctionnalité se trouve dans la section Wi-Fi familial et peut s'appliquer à un libellé, comme détaillé par ici.

Google Wifi intègre un dispositif de blocage de sites basé sur SafeSearch

C'est le 14 février prochain que le sixième film de la phase 3 du MCU (après Thor : Ragnarok) sortira dans les salles de cinéma. Marvel commence donc à faire monter la sauce.

Ce nouvel opus devra nous faire découvrir plus en détail l'univers du héros rencontré dans Captain America : Civil War. Il faut dire qu'il avait pour le moins été survolé et qu'il méritait un traitement plus en profondeur.

Ce film sera d'ailleurs la suite chronologique de Civil War et l'on retrouvera le roi T'Challa au Wakanda, une nation africaine qui « casse les codes », puisque très avancée technologiquement. Mais comme toujours, rien ne se passera aussi bien que prévu.

Black Panther a droit à sa première bande-annonce

La réponse à Lyf Pay n'aura pas (trop) tardé. Finalement, le dispositif de paiement Paylib proposera lui aussi une intégration de cartes de fidélité via un partenariat entre la Société Générale et Fidall.

Nos confrères des Échos précisent que la start-up est déjà partenaire du Crédit Agricole. De quoi démocratiser l'utilisation des smartphones pour le paiement et la centralisation des cartes de fidélité ? Rien n'est acquis.

On notera au passage que les banques françaises continuent de s'opposer sur ce terrain, chacune cherchant à regrouper des partenaires autour de telle ou telle solution. Ce alors que les géants américains que sont Apple et Google disposent déjà d'une force de frappe très importante pour leur faire de l'ombre, et rendre leurs initiatives bien inutiles.

Carte de fidélité et paiement mobile : Paylib s'associe à Fidall
OnePlus promet plus de transparence et des changements sur la collecte de données

La semaine dernière, une histoire de plusieurs mois remontait à la surface : OnePlus était accusé de collecter directement des données personnelles des habitudes de ses utilisateurs, ce que la société avait confirmé. Carl Pei, co-fondateur de OnePlus, s’est exprimé sur le sujet.

Il affirme que la collecte de données est « une pratique courante dans l'industrie », mais reconnaît que ses clients auraient dû en être informés. Il précise tout de même que les données n’ont jamais été partagées avec des tiers.

Changement important, qui aurait certainement dû être mis en place avant : tous les utilisateurs d’OxygenOS recevront une notification afin de savoir s’ils veulent ou non participer au programme de collecte de données, dans le but d’améliorer les services. De plus, les conditions d’utilisations seront mises à jour afin d’indiquer plus clairement cette collecte d’informations.

Dernier point et pas des moindres, OnePlus ne collectera plus les numéros de téléphone, les adresses MAC et les informations sur le Wi-Fi de ses utilisateurs. Il ne reste maintenant plus qu'à attendre que ces promesses se concrétisent

L’opérateur vient de mettre à jour son forfait sans engagement à 19,99 euros par mois. La quantité de data est doublée avec un « fair use » de 100 Go de 4G.

Pas de changement sur le roaming dans l’Union européenne qui reste bloqué à 5 Go par mois. Les appels, SMS et MMS sont évidemment illimités, y compris depuis l’Union européenne (sauf pour les MMS).

Comme toujours, vous pouvez retrouver cette offre dans notre comparateur Tous les Forfaits.

NRJ Mobile : le forfait Woot 50 Go passe à 100 Go, pour le même prix

C’est aujourd’hui que la plateforme Acyma (Actions contre la cybermalveillance) s’ouvre à l’ensemble du pays, après un essai dans les Hauts-de-France.

Elle met en relation des victimes de malveillance informatique avec des professionnels à proximité, pour des problèmes qui vont du ransomware au vol de données personnelles ou bancaires.

L’outil doit soutenir les acteurs locaux du numérique, et fournir des données fiables sur les attaques que subissent les internautes, pour sortir de celles compilées par les éditeurs de solutions de sécurité.

La plateforme d’aide aux victimes « cyber » lancée partout en France
Vous aimez les combats de robots géants ? Les USA affrontent le Japon

L’idée avait été lancée en 2015 par la société MegaBots inc en défiant Suidobashi Heavy Industries. Deux ans plus tard, les deux robots se livrent un combat… mais pas forcément de la manière que vous attendiez.

Tout d’abord, il ne s’agit pas de robots autonomes, mais de « mechas » de près de 4 et 5 mètres de hauteur  : un humain est aux commandes, dans la même veine de ceux d’Avatar ou de Matrix par exemple. Ils se déplacent grâce à des chenilles et ne devraient donc pas être des plus rapides.

De plus, il ne s’agit pas d’un événement en en direct : le combat à déjà eu lieu. Il s’étalait sur plusieurs jours afin de laisser le temps aux participants de réparer leur machine entre chaque round.

Une vidéo de présentation est disponible par ici. De son côté, la diffusion se fera sur Twitch, la nuit prochaine à partir de 4h du matin (heure française).

Après avoir ajouté la Station Spatiale Internationale (ISS), le logiciel de cartographie en ligne décolle pour différentes planètes et certaines de leurs lunes.

Vous pouvez ainsi survoler la surface de notre satellite naturel, de Mercure, de Vénus, de Mars, de plusieurs satellites de Jupiter et de Pluton.

Google Maps prend son envol dans le système solaire

Après une opération du même genre pour des abonnés Freebox Mini 4K, c’est au tour des clients disposant d’une box d’ancienne génération d’en profiter, comme l’indiquent nos confrères de Freenews.

Attention, si les frais de migration sont offerts pour certains jusqu’au 31 octobre (pensez à vérifier que c’est bien le cas dans votre interface de gestion Freebox), le tarif de l’abonnement n’est pas le même, celui de la Freebox révolution est à 39,99 euros par mois avec TV by Canal Panorama.

Freebox HD/Crystal : les frais de migration vers la Freebox Révolution offerts

Vous n'avez jamais entendu parler de tbh ? Votre ado peut-être (mais sans jamais l'avoir utilisé). Cette application, disponible uniquement sur iOS, annonce en effet des chiffres record : 5 millions de téléchargements et 2,5 millions d'utilisateurs actifs rien que sur les dernières semaines. Elle a en effet été lancée le 3 août dernier, en Géorgie.

Son principe ? Permettre à des utilisateurs de donner leur avis sur un tiers de manière anonyme, mais avec quelques spécificités. Car ce « feedback » est forcément positif, il s'agit de choisir dans une liste de personnes pour leur attribuer une qualité. L'équipe indique avoir cherché à créer un réseau social « pour que les gens se sentent mieux, pas pire ».

Mais ce service n'est surtout proposé de manière progressive que dans certains États américains, avec la possibilité pour les utilisateurs de se regrouper par établissement scolaire. Tous les détails sont expliqués par ici.

La société vient de se faire racheter par Facebook, « comme ça, Snap ne pourra pas le faire » ironisent nos confrères de Techcrunch. Les sociétés annoncent partager les mêmes valeurs et vont bien entendu s'aider mutuellement à proposer de meilleurs produits et à rendre le monde toujours plus beau. Vous connaissez la chanson.

Il faudra maintenant voir si le service continue d'exister en tant que tel ou si Facebook le digère d'une manière ou d'une autre à travers ses différents services.

Facebook se paie l'application de sondage positif tbh deux mois après son lancement

Jamais à court d’idées lorsqu’il s’agit de rallier l’opinion publique à ses missions (voir cette actualité), l’agence spatiale américaine propose à ceux qui le souhaitent d’envoyer leur nom sur la planète rouge.

Pour cela, il faut remplir le formulaire avant le 1er novembre. Votre carte d’embarquement numérique sera ensuite envoyée sur Mars en même temps que la mission InSight.

Pour rappel, elle devait décoller en 2016, mais elle a été reportée à 2018 à cause d’« un problème technique sur l'instrument SEIS fourni par le CNES ».

Envoyez votre nom sur Mars avec la mission InSight de la NASA

L'application propose depuis longtemps un classement automatique de vos photos en fonction des personnes qui sont dessus (via de la reconnaissance faciale). Désormais, les chiens et les chats ont droit au même traitement de faveur.

Cette fonctionnalité est en cours de déploiement et vous retrouverez vos compagnons dans un nouvel album personnalisé : People & Pets.

En plus des personnes, Google Photos identifie maintenant les animaux
Noctua met enfin en vente sa gamme colorée Chromax

Présenté au Computex (voir cette actualité), ces produits arrivent dans le commerce. Cette gamme signe l’entrée du fabricant dans le monde de la couleur et de la personnalisation (mais toujours pas des LED, rassurez-vous).

Chromax comprend des ventilateurs (12, 14 et 15 cm) noirs avec des coins colorés interchangeables. À Taipei, le fabricant nous avait affirmé que les performances étaient exactement les mêmes et que seul le look était différent.

On trouve également des accessoires pour personnaliser le dessus des ventirads de la marque, ainsi que des câbles de couleur. Tous les détails ainsi que les prix (de 9,90 à 26,90 euros) sont disponibles par ici

Comme prévu, Huawei a présenté hier ses nouveaux smartphones haut de gamme Mate 10 et Mate 10 Pro. Ils exploitent tous les deux un SoC Kirin 970 (10 nm) pensé pour l’intelligence artificielle avec son Neural Processing Unit (NPU) dédié aux réseaux de neurones.

Le SoC dispose de huit cœurs et d’un GPU Mali-G72 avec 12 cœurs, épaulé par 4 ou 6 Go de mémoire vive. Le Mate 10 dispose d’un écran LCD 16:9 de 5,9 pouces (2 560 x 1 440 pixels), contre une dalle OLED de 6 pouces au format 2:1 (2 160 x 1 080 pixels) pour la version Pro. Leica est encore une fois partenaire de Huawei pour les capteurs optiques : 20 Mpixels monochrome et 12 Mpixels couleur à l’arrière, 8 Mpixels en façade.

Pour le reste, on retrouve du Wi-Fi 802.11ac, du Bluetooth 4.2 (dommage d’avoir fait l’impasse sur Bluetooth 5), de l’USB Type-C, etc. Les caractéristiques techniques détaillées se trouvent par ici pour le Mate 10 et par là pour le Mate 10 Pro.

Côté tarif, le Mate 10 est annoncé à partir de 699 euros (4 Go de RAM, 64 Go de stockage) avec une disponibilité pour le mois d’octobre, mais a priori pas en France. De son côté, le Mate 10 Pro sera vendu mi-novembre dès 799 euros (y compris en France) avec 6 Go de mémoire vive et 128 Go de stockage.

Huawei annonce ses Mate 10 (Pro), dès 699 euros

Le premier est un SoC pour smartphones gravé en 14 nm FinFET. Il vient logiquement se placer entre les Snapdragon 630 et 660 lancés au mois de mai. Le Snapdragon 636 est d’ailleurs compatible broche à broche avec ces derniers.

Comme le 660, il dispose de huit cœurs Kryo 260, mais avec une partie graphique moins évoluée : Adreno 509 au lieu de 512. Le Bluetooth 5 est une nouvelle fois de la partie. Ses caractéristiques techniques détaillées sont disponibles par ici.

Du côté de la 5G, le fabricant annonce avoir réalisé avec succès une connexion via son modem Snapdragon X50 sur des ondes millimétriques (28 GHz). De plus, un premier design de référence pour smartphone 5G est disponible pour les partenaires de Qualcomm.

La société précise que son modem sera prêt pour le lancement commercial de la 5G… début 2019. Pour rappel, les opérateurs tablent davantage sur 2020 pour le moment, mais il y a toujours un écart entre une annonce et le début de sa mise en place. Dans tous les cas, il faudra encore attendre quelques temps avant que la 5G ne soit une réalité.

SoC Snapdragon 636 et modem Snapdragon X50 5G chez Qualcomm

Certains ont pu s’étonner que les bêtas 3 d’iOS 11.1, tvOS 11.1 et watchOS 4.1 soient déjà mises à disposition hier soir. Elles ne corrigent que quelques bugs, dont le souci de ralentissement quand on affichait les actions rapides d’une application, via 3D Touch.

Ces bêtas colmatent cependant aussi la faille WPA2 dévoilée hier, et sur laquelle nous reviendrons en détail dans la matinée. Apple, de par son implémentation spécifique du protocole, n’était pas frappée de plein fouet, mais au moins le problème est réglé. C'est aussi le cas d'autres constructeurs/éditeurs.

Notez que ces bêtas sont disponibles aussi bien pour les développeurs que pour les testeurs publics.

Apple corrige la faille WPA2 dans ses bêtas
Indiegogo s'attaque à l'eCommerce avec Marketplace

L'une des tendances du moment est de transformer l'ensemble des services en ligne en revendeurs, d'une manière ou d'une autre. Elle n'a pas échappée à Indiegogo qui a décidé de lancer Marketplace.

Comme son nom l'indique, l'idée est de proposer un endroit unique où les utilisateurs pourront acheter directement les produits issus de campagnes de financement participatif, mais pas que.

En effet, Indiegogo précise que l'on pourra y trouver des produits « innovants » sans plus de précision. Sur la page dédiée au projet, la plateforme confirme qu'elle est ouverte à tous, se démarquant ainsi de l'offre InDemand.

Espérons tout de même qu'un tri suffisant sera effectué pour éviter que cela ne vire au n'importe quoi. La liste des produits actuellement proposée est accessible par ici, un filtre permet d'y voir ou non les campagnes de financement participatives actuellement en cours.

Ici, Indiegogo veut sans doute marquer son territoire et éviter de laisser le terrain de la vente de produits à des géants comme Amazon et son Launchpad, ou même des boutiques, comme Boulanger en France, qui proposent de plus en plus de partenariats avec des start-ups.

Kaspersky recommande de faire particulièrement attention aux documents Word reçus dans les pièces jointes. Le malware FinSpy y réside et cherche à exploiter une faille 0-day dans le lecteur Flash.

Adobe a publié un bulletin de sécurité, avec une solution simple : récupérer la dernière mouture du produit. Estampillée 27.0.0.170, elle est disponible pour Linux, macOS et Windows.

Les versions intégrées dans Chrome et Edge sont décrites par Adobe comme automatiquement mises à jour. Si le lecteur n’est pas installé sur votre machine, il n’y a donc pas de risque particulier.

Une faille 0-day dans Flash exploitée par un malware

Un tribunal texan a rejeté des requêtes d’Apple dans l’affaire qui l’oppose depuis 2010 à VirnetX. Le groupe de Cupertino doit donc près de 440 millions de dollars selon le plaignant, pour la violation de plusieurs brevets sur la sécurisation des connexions dans FaceTime.

Cet été, un recours collectif a été lancé par des utilisateurs d’iOS, sur lesquelles l’entreprise aurait coupé FaceTime sur les versions antérieures à la 7. L’objectif : s’assurer que l’ensemble des communications passent par une nouvelle infrastructure, sûre juridiquement.

À TechCrunch, le groupe annonce qu’il compte faire à nouveau appel du jugement, face à un VirnetX plus connu pour ses procès que pour ses produits.

Brevets : Apple perd 440 millions de dollars sur FaceTime et compte faire appel

Pour la console de salon, la nouvelle mise à jour est disponible depuis hier soir. Les nouveautés sont nombreuses, notamment du côté de l’interface : épinglage de blocs (jusqu’à 40) sur l’écran d’accueil pour le personnaliser, découverte facilitée des contenus et nouveaux thèmes.

Le Guide se veut plus pratique à utiliser, avec une navigation horizontale simplifiée et l’affichage d’informations pertinentes selon le contexte. Par exemple, indiquer quels amis sont en train de jouer au même jeu, ou lister les invitations dans le panneau Multijoueur.

D’autres améliorations sont présentes : un panneau de Bienvenue revisité, le choix des contacts pouvant voir le flux d’activité, un nouveau flux Communauté, le passage automatique des flux vidéo en 1080p si la bande passante le permet, la possibilité de brancher une caméra USB pour discuter sur Skype ou commenter pendant une partie diffusée, ou encore le rapatriement rapide des réglages et informations sur la Xbox One X, qui arrivera le mois prochain.

La Xbox One a déjà sa Fall Update