France TV demande une rémunération à Canal+ pour l'accès à certains fonctionnalités, myCanal bridé

Il n'y a pas que M6 et TF1 qui souhaitent limiter les possibilités des services tiers lorsqu'il s'agit de reprendre leurs flux en proposant des fonctionnalités avancées. France TV fait de même, comme le révèle l'équipe en charge de myCanal.

« À la demande de France Télévisions, nous sommes dans l’obligation de restreindre l’accès à certaines fonctionnalités liées aux chaînes et contenus à la demande de France 2, France 3, France 4, France 5, France Ô et Franceinfo » précise l'annonce qui évoque une demande de rémunération contestée par la société, filiale de Vivendi.

Ainsi, les utilisateurs n'ont désormais plus accès aux fonctions de téléchargement ou de retour au début du programme (Start over). Cette décision s'inscrit dans le cadre d'une volonté de France TV de revoir à la hausse ses revenus, les FAI et autres services tiers étant actuellement considérés comme une cible de choix par les acteurs de l'audiovisuel. Cela avait même mené à une « guerre » de communication assez directe entre SFR et TF1 cet été.

D'autres pourraient être impactés par cette décision, comme Molotov, qui ne s'est pour le moment pas exprimé publiquement sur le sujet.

C'est ce jeudi 19 octobre que devait sortir la « Definitive edition » d'Age of Empires, mais la promesse n'aura finalement pas été tenue. En effet, l'équipe en charge du titre vient d'annoncer son report à une date non précisée.

Il faudra donc sans doute attendre début 2018 pour pouvoir jauger le titre, qui ne semblait clairement pas prêt. Pour tenter de se faire pardonner, l'équipe précise que cette semaine, la bêta fermée sera rendue accessible à un nombre bien plus important de joueurs afin d'engranger de nombreux retours complémentaires et améliorer l'expérience de jeu.

Age of Empires : Definitive Edition, la sortie repoussée aux calendes grecques

Sur les forums d'Overclock.net, Elmor (qui travaille avec l'équipe Republic of Gamers d'ASUS) a livré quelques détails sur la prochaine mise à jour AGESA 1.0.0.7 qui servira de base aux UEFI des constructeurs.

Elle apportera le support des prochaines générations de CPU (Raven Ridge et Pinnacle Ridge) ainsi que quelques améliorations. AMD aurait également modifié largement la structure de l'ensemble, demandant un effort d'implémentation supplémentaire aux constructeurs selon l'overclocker.

Aucune date de disponibilité des premières UEFI, même en bêta, n'a été donnée.

AGESA 1.0.0.7 : Raven Ridge (APU Zen) et UEFI plus structurées en approche chez AMD
IGN rachète Humble Bundle (mais sans doute pas en « pay what you want »)

Humble Bundle est un service de vente de jeux très prisé par les amateurs de titres indépendants. Il propose des packs et une formule « pay what you want » qui ont fait son succès, en plus de son implication dans les oeuvres caritatives.

Désormais, on peut également trouver des logiciels, des livres et même une offre par abonnement mensuel au sein du service dont l'expansion continue. C'est sans doute cela qui a poussé le géant du média dans le domaine des jeux vidéo IGN à faire une offre d'achat, qui a été acceptée.

Comme souvent dans ce genre de cas, les deux entités promettent de rester séparées, Humble Bundle devant gérer ses activités de manière indépendante avec une équipe qui ne doit pas changer énormément.

Les possibilités de synergies devraient néanmoins être nombreuses, le groupe Ziff Davis (qui possède IGN) disposant de plusieurs marques exploitées à travers 50 éditions en 25 langues dans 114 pays. La société revendique ainsi une audience globale de 178 millions de visiteurs par mois.

Pour rappel, en France la marque IGN est exploitée sous la forme d'une licence par le groupe Webedia.

Certains attendaient cette annonce comme le messie, c'est désormais une réalité : LastPass est disponible sous forme d'une WebExtension et donc compatible avec Firefox 57.

Pour rappel, cette nouvelle version du navigateur doit sortir le mois prochain et coupera totalement les ponts avec les extensions sous leur forme classique. Les développeurs ont dû s'adapter, et certains le font plus tardivement que d'autres.

L'équipe de LastPass précise d'ailleurs que cette première mouture n'est qu'une bêta et que certaines fonctionnalités sont pour le moment inactives puisqu'il manque le lien entre l'application classique et l'extension.

LastPass : une première Beta pour Firefox 57 et ses WebExtensions

En 2011, Canal+ était encore une chaîne « tendance », capable de lancer de nouveaux programmes qui réunissaient jusqu'à 2,5 millions de téléspectateurs (en complément des lectures en replay). C'était le cas de Bref., une pastille humoristique créée par Kyan Khojandi et Bruno Muschio.

Comptant 82 épisodes, cette mini-série a été diffusée jusqu'à l'été 2012, puis rendue disponible en DVD et en Blu-ray. Elle est désormais disponible sur YouTube.

C'est ce qu'annonce le compte officiel, alors que Kyan Khojandi précise que c'est « enfin possible ». Attention tout de même à ne pas vous laisser embarquer dans une séance de binge watching dès ce lundi matin, il faut bosser : hop hop hop !

Bref. L'intégrale disponible sur YouTube

La carte graphique, qui devrait être dévoilée d'ici une dizaine de jours, commence à livrer ses premiers secrets. Ainsi, Videocardz nous apprend qu'un premier résultat sous Ashes of the Singularity a été publié.

Mais comme aucun détail n'est donné sur la composition et les fréquences de la carte, il est difficile d'en tirer la moindre conclusion (ce que ne manqueront sans doute pas de faire certains). Nos confrères rappellent pour leur part qu'une GTX 1080 obtient en général dans les 7 000 points, contre 6 200 points ici.

Pour NVIDIA, tout l'enjeu avec cette carte est de la rendre intéressante sans forcément aller ruiner les modèles supérieurs comme les GTX 1080(Ti). Un pari qui s'avère difficile. Certains prêtent d'ailleurs à la société la volonté d'interdire la commercialisation de modèles overclockés pour ne pas envenimer les choses. À voir donc quand les cartes seront en vente, à la fin du mois.

GeForce GTX 1070 Ti : un premier score, mais pas grand-chose de plus
OCS gère désormais la recherche universelle de Siri

La version 1.8 de l'application OCS pour l'écosystème d'Apple vient d'être mise en ligne. Elle apporte quelques améliorations au niveau de la fluidité des téléchargements ou de la stabilité, mais surtout une nouveauté.

Il est désormais possible de profiter de la recherche universelle de Siri pour trouver des contenus au sein du service. Une solution notamment utilisée par tvOS pour l'Apple TV.

L'équipe donne quelques exemples de phrases pouvant être prononcées : « Je veux regarder Game Of Thrones » ou « Montre-moi Silicon Valley sur OCS ». Pour le moment, l'application Android n'a pas eu droit à une mise à jour similaire, sa dernière évolution datant d'août.

Un bug gênant avait été découvert la semaine dernière sur l’enceinte connectée : elle écoutait parfois de manière aléatoire son propriétaire à cause d’un dysfonctionnement de la commande tactile.

Un correctif avait été déployé afin d’atténuer le problème, mais le géant du Net a finalement décidé de « supprimer définitivement toutes les commandes tactiles sur la partie supérieure de Google Home Mini ». Le constructeur affirme ainsi vouloir « éviter toute confusion et vous donner une totale tranquillité d'esprit lors de l'utilisation de votre Google Home Mini ».

Le déploiement de cette nouvelle mise à jour est normalement terminé depuis hier. Pour rappel, elle sera disponible à partir de demain pour 59 euros.

Google désactive définitivement les commandes tactiles de l’enceinte Home Mini

Nouvelle intégration d'un service payant au sein du réseau social qui se voit définitivement comme l'Internet dans Internet : la possibilité de commander vos repas chez les restaurateurs du coin.

Le géant américain dispose en effet déjà de toutes les informations sur ceux proposant une page à leur client, mais joue ici sur deux tableaux puisqu'il s'associe aussi bien à des tiers comme EatStreet, Delivery.com, DoorDash, ChowNow et Olo, qu'à des restaurants en direct.

Rien ne dit en effet que, si le succès est au rendez-vous, Facebook ne va pas se mettre à proposer à des hordes de livreurs précaires en vélo la chance de porter un tshirt bleu soyant marqués un « f » contre la superbe perspective de disposer d'un simple contrat de partenaire auto-entrepreneur.

Pour le moment, cette solution n'est proposée qu'aux États-Unis, et rien n'est précisé concernant une éventuelle extension à d'autres pays.

Facebook continue de manger le monde et vous propose de commander vos repas

Centrée sur les étudiants en informatique et les entreprises qui pourraient les former ou les embaucher, la plateforme ouvrira bientôt ses portes.

Le cofondateur d’Apple a d’abord imaginé Woz U comme un service en ligne, mais travaille déjà à l’ouverture d’une trentaine d’écoles réparties sur la planète.

Les entreprises pourront dès le départ recruter des étudiants, puisque les CV seront disponibles sur la plateforme. Les programmes de recrutement seront personnalisables et le service devrait s’enrichir avec le temps de fonctionnalités permettant de trouver toujours plus vite de nouveaux talents.

Selon Steve Wozniak, l’objectif de son service est d’établir des contacts directs et d’aider les étudiants à obtenir des postes ou simplement des connaissances, sans pour autant s’endetter sur de longues années. On ne sait pas cependant quand la plateforme sera lancée, ni quels seront ses tarifs (pour les étudiants comme pour les entreprises).

Steve Wozniak va lancer une plateforme d’apprentissage, Woz U

Un an après la version 4.0.0 et suite à huit mois de bêta, la nouvelle mouture du système d’exploitation pour Raspberry Pi (entre autres) est disponible.

Plusieurs changements sont de la partie, dont la prise en charge de nouvelles architectures pour les processeurs : Odroid XU4 et C2, PC x86 (32 et 64 bits) et le Raspberry Pi Zero W. La partie Bluetooth a été entièrement réécrite et prend désormais en charge celui du Raspberry Pi 3.

Comme prévu, de nouveaux systèmes sont disponibles : Apple II, Commodore 64, Dreamcast, DOS et PSP. La Gamecube et la Wii sont également de la partie, mais seulement sur PC 64 bits.

Des vidéos de présentations des nouvelles fonctionnalités sont disponibles par ici.

Rétro-gaming : Recalbox disponible en version 4.1, avec le support du Raspberry Pi Zero W
Game Streaming : GeForce Now en bêta ouverte aux USA… et bientôt en France

Depuis maintenant plusieurs mois, NVIDIA a annoncé qu'il allait porter son service de streaming de jeux vidéo GeForce Now sur Mac et PC. De premiers tests ont été effectués via un programme limité à certains utilisateurs ces derniers mois.

Désormais, les vannes s'ouvrent un peu plus, sur Mac. C'est en effet le marché principalement visé par la société puisque ceux qui disposent d'une machine Apple ont en général une simple partie graphique intégrée Intel ou une puce Radeon qui n'est pas toujours parmi les plus performantes.

Ils sont donc les premiers intéressés par un service de jeu vidéo en streaming, en plus d'une tendance à la dépense un peu plus élevée que la moyenne. Pour le moment, ce test n'est accessible que par les utilisateurs américains, mais selon nos informations, il le sera bientôt sur le territoire français. Pour le moment, on peut seulement s'inscrire sur une liste d'attente.

Reste la question du prix. Tout est gratuit actuellement, mais cela ne durera pas. Et contrairement à la solution proposée sur les produits de la gamme SHIELD, il n'est pas ici question d'un abonnement à 10 euros par mois, avec accès à un catalogue de vieux titres à la manière de Netflix.

NVIDIA a en effet déjà précisé que le modèle serait celui d'une facturation à l'heure, avec un tarif plus ou moins élevé en fonction de la puissance graphique accessible. Au CES de Las Vegas, il était ainsi question de 25 dollars pour 20 heures de jeu sur l'équivalent d'une GTX 1060, ou 10 heures pour une GTX 1080, hors coût des jeux.

Pour rappel, GeForce Now sur Mac et PC permettra de jouer à n'importe quel titre accessible depuis Steam ou d'autres services en streaming. Pas besoin d'une puissance de calcul importante sur la machine, seulement celle nécessaire pour décompresser un flux vidéo classique. En France, il devra faire face à Shadow qui propose une machine complète sous Windows, avec une GeForce GTX 1070 pour… 30 à 45 euros par mois selon le niveau d'engagement. Autant dire que la bataille risque d'être rude.

Comme l’année dernière, Elon Musk se prête au jeu des questions/réponses sur Reddit (AMA, Ask Me Anything). Cette session fait suite à la présentation de sa BFR (Big Falcon/Fucking Rocket), sa nouvelle fusée pour conquérir le monde, la Lune, Mars et l’ensemble du système solaire (voir notre compte rendu).

De nombreux sujets ont été évoqués sur la conception de la fusée, les prochains moteurs Raptor, la mise en place d’une ville sur Mars, etc.

Sur Reddit, Elon Musk répond aux questions des internautes sur sa fusée BFR

Le service de (S)VOD e-Cinema.com se propose de faire découvrir, chaque vendredi à 14h, un film étranger à destination des cinéphiles. À ne pas confondre avec l'offre de films « e-Cinema » qui sortent directement en VOD et pas en salle.

Annoncée au festival de Deauville, elle devait se lancer ce 20 octobre, mais cette date a été repoussée au 1er décembre prochain. Le mail d'annonce de cette nouvelle ne détaille pas les raisons, mais la plateforme technique n'est sans doute pas encore prête.

On s'étonnera par contre de l'argumentation employée par l'équipe dans ce message envoyé à ceux qui suivent le projet : « L’intérêt que vous portez à e-cinema.com est important pour nous. Pour le récompenser, nous avons décidé de vous faire bénéficier régulièrement d’avantages et, afin de vous apporter un service de qualité, nous retardons un peu le lancement de la plateforme ».

Un premier « cadeau » est annoncé pour dans deux semaines. La liste de films disponibles d'ici au 26 janvier – à raison d'un par semaine – est en effet connue : Outrage Coda, HEVN, The bachelors, Paradise, Babysitter, Killing Ground, The confirmation, Krisha et Ravens (Korparna).

Pour rappel, le service mise sur un modèle économique double : la location à l'unité pour 5,99 euros avec une précommande possible à 4,99 euros. La disponibilité sera assurée pendant douze semaines après l'achat et pendant cinq jours après le début de la lecture.

Un abonnement à 9,99 euros par mois pourra être souscrit, sans engagement. Une promotion de lancement sera également proposée. Une émission de 26 minutes sera diffusée chaque semaine, présentée par Audrey Pulvar. Le service espère pouvoir co-produire des films d'ici 2019.

e-Cinema.com ouvrira ses portes le 1er décembre

C’était prévu, la société de VTC a officiellement fait appel de la décision de la régie Transport for London de ne pas renouveler sa licence après le 30 septembre. Elle a attendu la date butoir du vendredi 13 octobre pour formaliser sa demande devant la justice.

« Alors que nous avons déposé notre appel, permettant aux Londoniens de continuer à utiliser notre application, nous espérons poursuivre les discussions constructives avec Transport for London » précise un porte-parole de la société à Reuters.

Nos confrères ajoutent qu’il s’agit de la première étape d’une bataille juridique qui pourrait durer des mois, voire des années. La première audience pourrait avoir lieu le 11 décembre.

Uber fait appel de son retrait de licence à Londres

3 ans, pas plus. C'est la durée pendant laquelle la SHIELD Tablet, lancée pendant l'été 2014, aura eu droit à des mises à jour majeures de la part de NVIDIA.

Manuel Guzman, en charge de ces questions chez le constructeur, a en effet confirmé qu'une mise à jour Android 7.x (Nougat) serait bientôt proposée, mais pas Android 8.0 (Oreo). La situation est encore pire pour la Tablet K1, sortie fin 2015. Espérons tout de même que des mises à jour de sécurité continueront d'être proposées.

NVIDIA est connu pour assurer un bon suivi de ses produits Android, mais n'hésite pas à les passer à la trappe lorsqu'il ne s'y intéresse plus outre mesure. Ce fut le cas de sa manette/console SHIELD Portable, dont le support a été assuré de juillet 2013 à juillet 2016.

La SHIELD TV ayant été lancée en 2015, 2018 sonnera-t-elle la fin de son support également ? Rien n'est moins sûr, la console de salon n'ayant pas été réellement remplacée (pour le moment), puisque son édition 2017 est surtout un modèle plus compact.

La SHIELD Tablet (K1) de NVIDIA n'aura pas Android 8.0
LG va ouvrir une usine de batteries pour voiture électrique en Pologne

Les véhicules électriques ont le vent en poupe ces derniers mois, notamment avec l’affaire du « dieselgate ». Les annonces de constructeurs automobiles et des villes/pays en leur faveur se multiplient, notamment en Europe.

Le vieux continent ne dispose par contre pas d’usine permettant de produire des batteries à grande échelle, ce qui ne devrait plus être le cas dès l’année prochaine. Comme l’indique Reuters, LG va installer une usine à Wroclaw en Pologne (moins de 200 km de l’Allemagne), en prévoyant un investissement de 1,4 milliard d’euros environ.

La production devrait être de 100 000 batteries par an, dès l’année prochaine. 2 500 personnes devraient travailler dans cette usine, dont 400 ingénieurs.

Il était déjà possible de piloter un Chromecast (audio) via l’assistant numérique de Google, mais uniquement depuis une enceinte connectée Home.

Désormais, vous pouvez faire de même depuis votre smartphone. Cette fonctionnalité a été déployée à l’ensemble des utilisateurs sous Android et iOS affirme Google à nos confrères de The Verge.

Google Assistant : commandez votre Chromecast depuis votre smartphone

Du fait des nouvelles règles imposées à ses chauffeurs, Uber avait menacé de quitter le Québec à compter du 14 octobre. Finalement, la société n’en fera rien pour le moment.

Jean-Nicolas Guillemette, responsable Uber au Canada, explique avoir eu « la confirmation que les nouvelles exigences de formation qui nous empêcheraient d’opérer n’auront pas à être initiées avant quelques mois ». Il compte bien profiter de ce sursis pour continuer le dialogue avec le gouvernement.

Il y a quelques jours, un nouveau ministre provincial des transports a été nommé : André Fortin. S’il a confirmé la durée de la formation des chauffeurs (35 heures), il a lâché un peu de leste sur la vérification des antécédents judiciaires : les nouveaux chauffeurs ont huit semaines pour effectuer leur contrôle, tandis que les anciens doivent renouveler l’opération tous les deux ans.

Sur Twitter, André Fortin explique qu’« Uber connaît nos exigences et ses obligations, maintenant la balle est dans leur camp ».

Volte-face d’Uber au Québec

La date n’était évidemment pas choisie au hasard : vendredi 13 Netflix a mis en ligne la bande-annonce finale de la saison 2 de Stranger Things.

Le monde à l'envers, Eleven et la bande de jeunes aventuriers sont de retour, et ils devront affronter un nouveau monstre. La mise en ligne est programmée pour le 27 octobre sur Netflix.

Une nouvelle bande-annonce pour Stranger Things saison 2

TPCast propose déjà un modèle pour les casques de réalité virtuelle HTC Vive. Il sera disponible d’ici la fin du mois en France, et on peut d’ores et déjà le précommander pour 349,95 euros.

Mais la société ne compte pas en rester là et proposera d’ici la fin de l’année une version dédiée à l’Oculus Rift. Le fabricant annonce des vidéos 2K à 90 ips avec une latence de moins de 2 ms, le tout avec une autonomie de 5 heures maximum.

Pour le moment, le tarif de l’adaptateur pour Oculus rift n’est pas précisé.

Oculus Rift : TPCast proposera un adaptateur sans fil d’ici la fin de l’année
Samsung lance son Connect Tag, un traceur GPS sur les réseaux NB-IoT

Comme son nom l’indique, il permet de suivre les déplacements d’une personne ou d’un objet. Il se géolocalise grâce aux signaux GPS en extérieur, au Wi-Fi et aux antennes de téléphonie mobile en intérieur.  

Il intègre une batterie de 300 mAh, lui procurant une autonomie d’une semaine. Il dispose d’une eSIM et exploite les réseaux bas débits NB-IoT pour communiquer, un concurrent de Sigfox, LoRa et du LTE-M.

Il sera d’abord disponible en Corée du Sud, avant d’arriver dans d’autres pays au cours des prochains mois. Le prix du Connect Tag de Samsung n’a pas été dévoilé (ni le coût de l'éventuel forfait mobile associé). Dans tous les cas, il entrera en concurrence avec d’autres objets connectés proposant les mêmes services.

Les changement apportés par Microsoft à son système avec la Creators Update ne sont pas suffisants pour la Data Protection Authority néerlandaise.

L’autorité estime que Windows 10 n’informe pas clairement l’utilisateur sur les données qu’il absorbe, et pourquoi. Le processus d’installation active par défaut l’émission complète des données et encouragerait l’utilisateur à laisser ce réglage en place. Pour Wilbert Tomesen, vice-président de la DPA, Windows 10 finit par composer un “profil intrusif” de l’utilisateur.

L’autorité clôt ainsi l’enquête sur le système par une conclusion nette : Windows 10 viole la loi néerlandaise sur la protection des données. Il n’est pour le moment pas questions de sanctions, Microsoft ayant indiqué vouloir se mettre en conformité avec tous les cadres juridiques. La DPA prévient cependant que si les actions entreprises ne sont pas suffisantes, une amende pourrait être imposée.

On rappellera que Windows 10 avait inquiété la CNIL et d’autres autorités européennes. La sortie de la Creators Update avait donné satisfaction à la plupart des pays, dont la France.

Aux Pays-Bas, la vie privée sous Windows 10 inquiète toujours

Début octobre, un juge en Virginie recommandait le blocage de Sci-Hub, une bibliothèque ouverte d’écrits scientifiques, par les opérateurs, hébergeurs et moteurs de recherche.

La CCIA, qui représente entre autres Facebook, Google et Microsoft, s’y oppose officiellement dans un amicus curiae, rapporte Torrent Freak. Ils demandent à être exclus de toute injonction contre Sci-Hub, n’étant pas en lien direct avec le site.

Pour eux, l’affaire doit être réglée via le Digital Millenium Copyright Act (DMCA), qui exclut les demandes aussi larges, quand la saisie de noms de domaine enfreignant le droit d’auteur est courante outre-Atlantique.

Des géants du Net s’inquiètent du blocage de sites aux États-Unis

Comme d’autres, le fabricant explique qu’il utilise la technique de la carotte et du bâton lors de l’examen annuel des performances de ses employés. D’un côté il peut être question d’une promotion, de l’autre un licenciement.

Ces derniers semblent avoir été particulièrement nombreux puisque des chiffres de 400 à 700 licenciements sont évoqués par nos confrères américains, y compris chez les superviseurs et les chefs d’équipe.

Tesla s’est pour le moment refusé à donner le moindre chiffre officiel, se contentant d’affirmer que ses effectifs continuent de croître avec de nouvelles embauches un peu partout dans le monde.

Le fabricant ne donne pas non plus les raisons des licenciements, mais certains pourraient être en rapport avec le retard à l’allumage de la Model 3 dont la production est moins élevée que prévue.

Des centaines de licenciements chez Tesla

Le ransomware se retrouve selon ESET sur diverses sources tierces d’applications, surtout sous forme d’un faux lecteur Flash. Si vous avez l’habitude d’aller chasser en-dehors du Play Store, le danger existe donc.

Une fois en place, il chiffre le contenu du smartphone puis verrouille la session après avoir lui-même changé le code PIN. Il réclame actuellement 0,013 bitcoin, soit environ 62 euros. Comme souvent dans ce genre de cas, la somme réclamée est peu élevée pour encourager la victime à payer.

Selon ESET toutefois, DoubleLocker est basé sur le code d’un malware spécialisé dans les attaques bancaires. Il serait très simple selon l’entreprise pour les auteurs du ransomware d’en rétablir ces aspects dans une éventuelle mise à jour. Elle indique toutefois que les bases des antivirus ont sans doute été mises à jour à l’heure qu’il est.

Sur Android, DoubleLocker chiffre et verrouille les smartphones

À l’issue de la réunion annuelle du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale à Washington, le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a torpillé la proposition française.

« Je pense qu'une taxe sur le chiffre d'affaires n'est pas logique et que cela ne va pas dans la bonne direction » a-t-il affirmé. Pour lui, cela pénaliserait des entreprises qui ne génèrent pas de bénéfices, à l’instar de Netflix. Il nie vouloir esquiver tout impôt pour ces sociétés, attendant des propositions de l’OCDE sur le sujet lors de son prochain sommet en avril.

Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire s’estime tout de même satisfait de la rencontre, répétant que taxer le chiffre d’affaires est une première solution simple à mettre en œuvre, en attendant une idée plus pérenne.

Face à la France, les États-Unis refusent de taxer le chiffre d’affaires des géants du Net

Bloomberg s’est associé à iFixit (et d’autres) pour récupérer et démonter toutes les versions de l’iPhone lancées par Apple (du premier iPhone ou iPhone 8)… ou presque. Il manque en effet l’iPhone X (qui arrivera le 27 octobre à partir de 1 159 euros), les déclinaisons « S » et l’iPhone 5C qui arriveront dans une prochaine mise à jour du dossier.

D’un clic sur l'un des iPhone, vous pouvez obtenir une photo de son intérieur et des informations comme la date de lancement, son prix, le coût estimé de ses composants, etc.

Une plongée dans les entrailles de tous les iPhone d’Apple
Airbnb Select, des prêts et conseils pour améliorer les appartements

Aux États-Unis, Airbnb vient de lancer un programme de test, baptisé Select. L’idée ? Fournir des conseils aux propriétaires d’appartements et maisons en vue d’améliorer leur offre.

Mais l’entreprise va plus loin : elle octroie des prêts pour de petits travaux visant justement à augmenter le confort. Objectif pour Airbnb, s’assurer que les clients passeront de bons moments… et donc réutiliseront  ses services.

Ces conseils et prêts seraient destinés à fournir une expérience plus proche d’un hôtel, sans en payer le prix. L’évolution était prévisible, mais les contours de la société deviennent plus flous. En se lançant dans les prêts, ses activités se diversifient et perdent en netteté.

Par ailleurs, l’entreprise risque d’augmenter encore l’agacement qu’elle suscite. D’abord auprès de l'hôtellerie justement, puisqu’elle propose un service s’en approchant, mais sans en porter le nom. Ensuite parce qu’elle a une influence directe (et négative) sur le parc locatif habituel. Les propriétaires préfèrent de manière croissante se tourner vers la location récréative, moins contraignante et plus rémunératrice que la location classique.

Pour l’instant, la position de la plateforme reste de dire qu’elle n’est qu’un outil de mise en relation entre propriétaires et voyageurs, mais il est probable que ce ne sera plus suffisant dans les années qui viennent, le paysage juridique évoluant déjà, comme en France.

La guerre juridique que se livrent les deux entreprises continue son escalade. Qualcomm porte plainte à Pékin, pour la violation de trois brevets essentiels, non-standards, rapporte Bloomberg L’injonction demandée par le groupe pourrait affecter les ventes et la production de smartphones en Chine, un marché essentiel pour Apple.

Pour la firme de Cupertino, cette attaque est vouée à l’échec, s’appuyant sur des brevets dont les deux entreprises n’auraient jamais discuté. Dans tous les cas, ce coup de pression pourrait remettre les deux sociétés autour de la table des négociations.

Les disputes en justice durent depuis plusieurs mois, dans plusieurs pays, affectant les royalties de Qualcomm, qui a porté ses griefs devant le gendarme américain du commerce extérieur en août.

Qualcomm réclame l’interdiction de l’iPhone en Chine