du 15 octobre 2018
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

Faille Facebook : 30 millions de comptes touchés, secret sur l'identité des pirates

Fin septembre, Facebook comblait une faille de sécurité qui a exposé les données de 50 millions d'internautes, via la fonction « Voir le profil en tant que ». Une faille présente depuis juillet 2017.

La société revient sur ses chiffres. L'accès à 30 millions de comptes a effectivement été récupéré, soit 40 % de moins qu'envisagé au départ, assure Facebook. Pour près de la moitié, des données de localisation et orientations personnelles étaient exposées.

Les pirates contrôlaient certains comptes, qui leur ont permis de récupérer les jetons d'accès de 400 000 membres, en sautant automatiquement  de ces comptes à ceux d'amis et ainsi de suite.

Le fil d'actualité, le nom des amis, les groupes auxquels le compte est abonné et le nom des conversations Messenger récentes étaient visibles pour ces profils. Dans le cas des administrateurs de Pages, le dernier message reçu était aussi accessible.

Ces 400 000 comptes ont ensuite servi à accéder aux données de 30 millions de comptes. Pour 15 millions, le nom et les coordonnées étaient visibles.

Pour 14 autres millions, de nombreuses autres données s'ajoutent : « le nom d'utilisateur, le genre, la langue, le statut amoureux, la religion, la ville de naissance et l'actuelle, la date de naissance, les types de terminaux utilisés, le cursus scolaire, l'emploi, les derniers dix endroits visités ou marqués par des tiers, le site web, les Pages ou personnes suivies et les 15 dernières recherches ».

Enfin, les attaquants n'auraient récupéré aucune donnée du dernier million d'utilisateurs, promet le groupe.

Dans une conférence de presse le 12 octobre, le vice-président Guy Rosen a refusé de révéler la moindre information sur les pirates ou leurs intentions. La société aurait interdiction de s'exprimer sur le sujet, dans le cadre de son enquête avec le FBI. Elle souligne tout de même que les attaquants étaient bien organisés, avec l'infrastructure adéquate.

Une nouvelle publication scientifique vient d'être publiée sur les trous noirs. Rien de bien exceptionnel si ce n'est la présence de Stephen Hawking parmi les signataires. Pour rappel, l'astrophysicien est décédé en mars dernier.

Baptisée Black Hole Entropy and Soft Hair (et librement téléchargeable), elle est cosignée par Sasha Haco (premier auteur), Malcolm J. Perry et Andrew Strominger, d'anciens collègues de Stephen Hawking.

« Nous sommes profondément attristés de perdre notre très cher ami et collaborateur, Stephen Hawking, dont les contributions à la physique des trous noirs ont toujours été extrêmement stimulantes. Cet article résume l’avancement de notre projet », indiquent les auteurs.

Stephen Hawking : une publication scientifique posthume sur les trous noirs

En août, le moteur de recherche avait présenté son projet de câble reliant les États-Unis et la France, sans donner plus de détails.

Le géant du Net ne sera finalement pas seul sur cette opération : il s'associe à Orange, qui sera responsable de la partie française du câble. L'opérateur devra ainsi construire et exploiter la station d'atterrissement et fournir les liaisons terrestres.

« En contrepartie, Orange bénéficiera de paires de fibres optiques d’une capacité de plus de 30 Tb/s chacune ». Cette capacité servira à développer les services du groupe entre les deux continents, mais aussi à en vendre à ses partenaires.

La mise en service de Duant est pour rappel prévue pour 2020.

Câble transatlantique Dunant entre États-Unis et France : Orange est partenaire de Google

L'annonce de la faille a été menée par Associated Press, qui donne de plus amples informations en s'appuyant sur les déclarations d'une source.

La brèche pourrait être en place depuis plusieurs mois chez un partenaire en charge de gérer les déplacements de certains employés, mais elle n'aurait été détectée que récemment. Au moins 30 000 de ces employés seraient concernés, avec des informations personnelles et des numéros de cartes bancaires.

« Il est important de comprendre qu’il s’agissait d’une faille d’un partenaire commercial [NDLR : son nom n'est pas indiqué] unique proposant un service à un très petit pourcentage du personnel », affirme Joseph Buccino, porte-parole du Pentagone.

L'enquête est toujours en cours et les personnes concernées seront contactés affirment le Département de la Défense. Le partenaire incriminé est toujours sous contrat avec le Pentagone, mais des mesures ont été prises pour y mettre fin, assure Joseph Buccino.

Le Pentagone révèle une faille de sécurité qui affecterait 30 000 personnes
Samuel Demeulemeester (Doc Teraboule) quitte Canard PC Hardware

Fondateur de x86-Secret, il avait rejoint Presse Non Stop il y a 13 ans, notamment pour fonder ce magazine. Il s'agissait d'abord d'un hors-série, indépendant et publié tous les trois mois depuis 2009.

Soit « plusieurs centaines d’articles scandaleux qu’aucun éditeur raisonnable n’aurait jamais dû accepter de publier » précise l'ancien « rédacteur en chef irascible » qui indique « faire ses adieux à la presse en général ».

Un départ qui s'inscrit dans un contexte doublement particulier. Celui de Canard PC tout d'abord, qui a connu des soucis avec deux campagnes de financement participatif successives et le départ de plusieurs journalistes ces derniers mois.

Mais aussi le contexte de la presse consacrée au matériel informatique de manière générale. Avec la fermeture de nombreux sites, dont le célèbre Hardware.fr en mai dernier.

« Doc TB » invoque d'ailleurs un état d'esprit similaires à celui de Marc Prieur pour son départ : « j’ai moi aussi perdu la motivation pour commenter une énième déclinaison de Skylake ou la dernière carte-mère qui ne se distingue de la précédente que par ses deux ports USB supplémentaires ».

Il parle également de ses « centres d’intérêt qui ne sont plus vraiment en phase avec ce qui peut faire vivre économiquement un magazine papier aujourd’hui », alors qu'il a longuement travaillé sur des projets annexes comme son Universal Chip Analyzer (U.C.A.).

Il dit aussi avoir « envisagé de se tourner vers Internet pour élargir le cercle des lecteurs, mais il n’existe guère de modèle économique sain et viable pour le type de presse que j’ai encore envie de faire », tranche-t-il.

Il va donc se tourner vers « de nouveaux horizons professionnels » mais « compte bien continuer de lutter contre le bullshit marketing », précisant qu'il ne s'agit pas de devenir attaché de presse ou « Youtubeur spécialisé dans l’Unboxing Hardware ».

C'est Pierre Dandumont (Dandu) qui reprend les rênes de Canard PC Hardware à compter du N°39 qui sortira d'ici la fin de l'année. Il sera toujours accompagné de la même équipe : Mr Chat, Sonia et Toto. Elle devra « insuffler un nouveau souffle au magazine ».

Bonne chance à lui et à l'équipe, mais aussi à Samuel dans ses nouveaux projets.

Dans un message sur son forum, repéré par Mashable, la plateforme vidéo révèle le retrait récent de chaines de son programme partenaires. Elles ont 30 jours pour supprimer les contenus litigieux et soumettre une nouvelle candidature au programme.

La société compte lutter contre les vidéos dupliquées, republiées sans valeur ajoutée. L'appartenance au programme partenaires est une condition pour monétiser ses vidéos via la publicité.

« Si vous ajoutez un commentaire suffisamment original, une valeur éducative, narrative ou un montage de qualité, alors votre chaine est sûrement monétisable » veut rassurer YouTube.

Les contenus ciblés paraissent mis en ligne automatiquement, sans la moindre indication de présence (à l'écran ou dans la bande son) du vidéaste. La société ne détaille ni le nombre, ni la nature des chaines supprimées.

YouTube chasse les contenus republiés

Dans la pratique, il s'agit pour le moment d'intégrer le Mobile Data Center (MDC) de Huawei dans une Audi Q7 « pour les environnements de conduite automatique urbaine ». Il est question de véhicules de niveau 4, signifiant qu'il peut se conduire de manière totalement autonome, mais dans certaines conditions uniquement.

« Très bientôt, les consommateurs bénéficieront de services de conduite automobile plus sûrs, confortables, pratiques et intelligents », affirme William Xu, directeur du conseil d'administration et du marketing stratégique chez Huawei.

Les deux partenaires rappellent qu'ils avaient déjà signé un protocole d'accord sur le développement de véhicules intelligents et connectés au mois de juillet.

Voitures autonomes de niveau 4 : Audi et Huawei renforcent leur partenariat

Les services de la société française seront préinstallés sur « l’ensemble du parc informatique interne » de la collectivité.

« En 2019, l’ensemble des agents de la région et les élus régionaux disposeront de Qwant, qui deviendra le moteur de recherche par défaut » précise le communiqué, qui annonce également le renouvellement de l'intégration de Qwant à l'initiative Monlycée.net.

La région Île-de-France opte pour Qwant comme moteur de recherche par défaut

Au mois de mois, le fabricant surprenait avec l'annonce de son téléphone qui devrait proposer un portefeuille universel pour les crpytomonnaies et une partie matérielle sécurisée dédiée.

Sur Twitter et Instagram, le fabricant donne rendez-vous lundi prochain, le 22 octobre, pour la présentation de son smartphone Exodus.

Exodus : HTC présentera son « smartphone blockchain » dans une semaine
Framasoft s'explique sur l'indisponibilité de Framapic

Le service d'hébergement de photos était inaccessible du 17 août au 24 septembre. L'association explique que cette indisponibilité suit « une vague de plusieurs signalements par semaine » nécessitant son intervention.

Ces réclamations n'ont pas été du goût de l'hébergeur du service, Hetzner, qui a laissé à Framasoft « 24 heures pour migrer framapic.org hors de son réseau ». Après une tentative infructueuse de solution, il a été décidé de déplacer le service ailleurs.

Quelques limitations ont été mises en place pour éviter de nouveaux problèmes, à commencer par le bannissement des nœuds de sortie du réseau Tor. Un choix « douloureux » pour l'équipe convaincue de l'intérêt de ce réseau, mais « un nombre conséquent de signalements concernaient des images envoyées via Tor ».

De plus, les adresses IP ayant déjà fait l'objet d'un signalement seront aussi bannies du service, ce qui était déjà plus ou moins le cas précédemment. D'autres blocages pourraient intervenir si cela s'avère nécessaire à l'avenir.

Framasoft précise que la fermeture temporaire de Framapic ne constituait pas un blocage des usages du fait de son initiative CHATONS misant sur la décentralisation. Ainsi, d'autres hébergeurs proposaient un service similaire.

L'annonce est commune à la plateforme de streaming et Marvel (qui appartient à Disney), comme l'indique Deadline.

Après des remerciements aux acteurs et aux fans, le communiqué indique également que « l'immortel Iron Fist continuera à vivre »… une phrase à plus d'un sens. Nos confrères pensent ainsi que Danny Rand pourrait revenir sur la plateforme de streaming que prépare Disney.

Iron Fist ne reviendra pas pour une troisième saison sur Netflix

Elle se place dans la lignée des Fēnix du fabricant, mais plus accessible. Robuste, elle est certifiée MIL-STD-810G. Son boîtier constitué de polymère renforcé de fibres est étanche jusqu'à 100 mètres. Son écran circulaire affiche 128 x 128 pixels.

Le positionnement par satellite prend en charge les réseaux GPS, GLONASS et Galileo. Les fonctions Garmin Explore pour planifier un trajet et TracBack pour obtenir un chemin retour sont de la partie. Un cardiofréquencemètre est également présent.

Le fabricant promet une autonomie de 14 jours en mode smartwatch et de 16 heures en mode GPS. La montre est compatible Garmin Connect et avec de nombreux accessoires de la marque : inReach Mini, caméras d’action VIRB, colliers pour chiens de chasse, etc.

Elle est d'ores et déjà disponible pour 299,99 euros.

Garmin Instinct : une montre GPS connectée multifonction et résistante, à 299,99 euros

Les chats dominent déjà Internet, et voilà maintenant qu'ils ont droit à des filtres dans l'application Snapchat : tête de licorne, lunette de soleil, gros yeux, tranche de pain de mie et même lèvres pulpeuses.

Totalement inutile et donc indispensable ? C'est à vous de voir…

Snapchat lance Cat Lenses… oui, pour ajouter des filtres sur votre chat
Des conducteurs verbalisés pour avoir pris en photo un accident

France 3 Grand-Est rapporte que la police de Mulhouse a sévi contre un phénomène présenté comme de plus en plus fréquent. Mercredi dernier, les forces de l’ordre ont ainsi mis une amende à une quarantaine d’automobilistes qui prenaient en photo un accident entre deux-poids lourds, survenu sur l’autoroute.

« Nous avions fini de sécuriser les lieux de l'accident, le Samu avait fini de prendre en compte le blessé, faire venir les engins de levage... Lorsque nous avons fini toutes ces missions, nous nous sommes rendus compte qu'un nombre incalculable de personnes ralentissait dans les deux sens de circulation au niveau de l'accident pour prendre des photos ou filmer avec leur téléphone portable. Nous avons donc décidé de procéder à des verbalisations pour usage de téléphone », raconte le capitaine Xavier Nicolas.

L’article R412-6-1 du Code de la route interdit pour mémoire « l’usage d'un téléphone tenu en main par le conducteur d'un véhicule en circulation ». Une telle infraction est passible d’une amende forfaitaire de 135 euros et d’un retrait de trois points du permis de conduire.

Les policiers ont expliqué avoir voulu « marquer les esprits », afin d’attirer l’attention sur ce phénomène « extrêmement accidentogène puisque cela provoque un bouchon et un ralentissement très important et très souvent, comme ça a été le cas mercredi, des suraccidents en amont du ralentissement ».

La mention « FAKE » apparaîtra devant la référence du produit à côté d'un logo d'avertissement si cette pratique venait à être détectée. Le choix s'explique par la multiplication des fausses cartes vendues à travers certaines plateformes en ligne.

D'autres fonctionnalités sont ajoutées comme la gestion des BIOS lorsqu'un GPU de la génération Turing est utilisé, mais aussi la gestion de multiples ventilateurs ou de leur vitesse pour ces cartes.

La consommation énergétique des modèles à base de GPU NVIDIA est désormais indiquée en valeur absolue et en pourcentage. Des informations détaillées sont enfin affichées à propos des sorties HDMI et DisplayPort.

Bien entendu, quelques correctifs sont également de la partie. Notamment des soucis au démarrage dans certains cas qui ont poussé le développeur à rapidement passer de la version 2.12.0 à la 2.13.0.

GPU-Z 2.13.0 fait la chasse aux fausses cartes graphiques utilisant de vieux GPU NVIDIA

Pour profiter d'eARC (enhanced Audio Return Channel), il faut installer la dernière mise à jour logicielle proposée pour l'un des deux amplificateurs.

Elle apportera également la compatibilité avec le service de streaming Amazon Music Unlimited pour les utilisateurs disposant d'un abonnement.

D'autres amplis pourront également profiter d'Amazon Music Unlimited : SC-LX901, SC-LX801, SC-LX701, SC-LX502, VSX-LX503, VSX-LX303, VSX-LX302, VSX-933, VSX-932, VSX-832, VSX-S520D et VSX-S520. Dans un second temps, ce sera également le cas des SX-S30 et SX-S30DAB.

Pioneer ajoute Amazon Music et eARC sur ses amplis SC-LX502 et VSX-LX503

Après les soucis rencontrés la semaine dernière, l'éditeur a publié un correctif au sein du patch 1.0.3.

Ainsi, les processeurs ne pouvant gérer le jeu d'instructions AVX sont désormais correctement supportés. De nombreux autres correctifs ont été apportés. Comptez ainsi un peu moins de 2 Go pour la mise à jour sur PC.

Un second patch 1.0.4 a été mis en ligne, ne concernant que les consoles. Il doit améliorer la stabilité du jeu et corriger deux bugs, dont un spécifique à la Xbox One de Microsoft.

Assassin's Creed Odyssey : Ubisoft ajoute le support des CPU ne gérant pas AVX
Core i9-9900K face aux Ryzen d'AMD : Principled Technologies publie ses nouveaux résultats

L'honneur est sauf pour Intel qui garde sa couronne de constructeur proposant le processeur le plus efficace pour les joueurs… mais à quel prix ?

Après de premiers résultats contestés, et une série d'explications, le laboratoire vient de publier le bilan de ses nouveaux tests en intégrant le Creator Mode en complément du Game Mode et en améliorant les performances de la mémoire entre autres petits détails dans la méthodologie.

Le gain de performance est ainsi plus faible, mais reste important. Il dépasse les 15 % dans quelques titres comme Total War : Warhammer II, CS : Go, Gears of War 4 ou encore Ashes of the Singularity.

L'apport de cet i9 face aux précédents Core i7 est par contre bien plus faible, et parfois même négatif comme dans Rise of the Tomb Raider ou Fortnite. Malgré tout il reste bien plus cher : 700 euros contre 500 euros pour un 8700K ou… 340 euros pour un 2700X.

Reste maintenant à découvrir le verdict de la presse et des différents tests qui seront publiés cette semaine. On pourra alors constater si ces chiffres sont, ou non, vérifiés.

Sur Reddit, Jim Vessella, producteur chez Electronic Arts, est venu interroger les fans de la franchise Command & Conquer sur les éléments qu'ils aimeraient retrouver, ou au contraire ne pas voir dans le cadre de la sortie de version remasterisées d'anciens titres.

Le message des joueurs est clair : aucune micro-transaction affectant le gameplay ne sera tolérée, pas plus qu'une refonte en free-to-play. Parmi les titres qui tiennent la corde chez les fans, Command & Conquer Generals et sa suite sont assez souvent évoquées.

Du côté d'EA, on rappelle cependant que le projet n'en est encore qu'à ses balbutiements, et qu'il ne faut pas attendre de résultats immédiatement. L'objectif est de sortir ces versions remasterisées à l'occasion du 25e anniversaire de la franchise, ce qui nous amène en 2020…

EA tâte le terrain pour des remasters de Command & Conquer

Les capacités des GeForce et Quadro RTX pourront en effet être exploitées dans des outils tels que Dimension CC pour le ray tracing, Premiere et After Effects pour l'accélération du calcul des effets visuels et de la compression vidéo.

Mais les deux sociétés travaillent également à la gestion de la 8K pour Redcine-X, ou sur la nouvelle application d'édition et de partage de vidéos Project Rush.

Adobe et NVIDIA exposent leur partenariat autour de Turing

Depuis-ce week-end, des petits malins ont trouvé une chaîne de caractères, qui lorsqu'elle est envoyée via système de messagerie de la PlayStation 4, fait purement et simplement planter la console.

Le message incriminé se compose d'un mot (souvent Juegas ou Fortnite) suivi par un caractère que la console n'est pas capable d'afficher, et un emoji cœur. La machine se bloque alors complètement. Un démarrage en mode sans échec, suivi d'une reconstruction des données présentes sur la console est nécessaire avant de pouvoir rejouer.

En attendant une réponse officielle de Sony, la parade consiste pour l'instant à se rendre dans le menu Gestion de compte, Vie Privée, Informations personnelles, Messagerie et de restreindre l'envoi de messages soit à vos amis (si vous leur faites confiance), soit à personne.

Un message fait planter les PlayStation 4
macOS Mojave : 1Password 7.2 renforce sa sécurité et ne valide plus automatiquement les formulaires

La nouvelle version du gestionnaire de mots de passe bascule du côté obscur pour suivre le mouvement de la dernière mouture du système d'exploitation d'Apple. Au passage, l'application intègre directement l'extension pour Safari.

L'éditeur promet une sécurité renforcée pour 1Password, garantissant que l'application « ne peut pas être manipulée ou modifiée par d'autres applications ou processus en cours d'exécution sur votre ordinateur ».

Elle est également passée à la moulinette du « notaire » de macOS Mojave, signifiant « qu'Apple l'a vérifiée comme étant exempt de logiciels malveillants ». Enfin, une « décision difficile » a été prise : les formulaires remplis par l'application (avec le mot de passe) ne sont plus automatiquement validés.

La première (et principale) raison mise en avant étant que l'équipe n'avait aucun moyen de savoir si le champ état légitime ou bien mis en place par un site malveillant. Pour autant, le focus reste sur le mot de passe, il suffit donc d'appuyer sur la touche « Entrée » pour valider un formulaire.

C'est la fin d'une époque, Groupe AB vient de changer de nom, et s'appelle désormais Mediawan Thematics. La branche distribution change elle aussi d'identité et devient Mediawan Rights.

Des changements qui font suite au rachat de Groupe AB par Mediawan en 2017, pour la bagatelle de 270 millions d'euros. Un tarif qui avait été décrit comme plutôt bas au vu du secteur d'activité de l'entreprise.

Groupe AB devient Mediawan Thematics

Après le GPU Turbo de Huawei, qui apporterait « environ 60% d'amélioration des performances, 30% de réduction de la consommation d'énergie » selon le fabricant, c'est au tour d'Oppo de se lancer.

Lors d'une présentation à Shanghai, le constructeur déclare que sa technologie permet un ajustement de la fréquence 100 fois plus rapide sur Android : 0,2 ms avec Hyper Boost, contre 20 ms avec le kernel Linux, selon les données fournies par Oppo.

Ce dernier a travaillé avec des fabricants comme Tencent, Netease, Unreal et Unity pour proposer des améliorations dans onze jeux, dont PUBG et Honor of Kings. Des améliorations du temps de lancement des applications sont également promises (jusqu'à 31,91 %), sur des plateformes de Qualcomm et MediaTek. « De manière générale, l'optimisation fournit une accélération importante dans 39 scénarios d'utilisation courante » affirme le fabricant.

Reste maintenant deux inconnues de taille : quand cette technologie sera disponible et sur quels smartphones.

Avec Hyper Boost, Oppo promet de meilleurs performances pour des jeux et applications sur smartphone

Le moteur de recherche misant sur le respect de la vie privée a dépassé ce palier les 8 et 9 octobre dernier (avec une pointe à 30 602 556 requêtes).

La moyenne sur le mois d'octobre est pour le moment de 29,2 millions, contre 27,1 millions en septembre, 24,5 millions en août, 23,5 millions en juillet, 23,7 millions en juin, etc.

Sur Twitter, DuckDuckGo rappelle qu'il lui aura fallu 7 ans pour atteindre la barre des 10 millions, deux ans de plus pour arriver aux 20 millions et maintenant moins d'un an pour les 30 millions.

Un autre moteur de recherche européen surfe sur le respect de la vie privée : Qwant, dont la v4 a récemment été mise en ligne.

DuckDuckGo a dépassé les 30 millions de recherches par jour
Depuis plusieurs années, une arnaque au SAV en Chine coûte très cher à Apple

The Information a publié une longue enquête sur cette pratique dont est victime Apple depuis plusieurs années ; elle a été reprise par Les Échos. Pour résumer, il s'agissait de retourner des iPhone achetés ou volés à l'Apple Store de Shenzhen, mais après avoir enlevé certains composants de valeur.

L'iPhone neuf ainsi récupéré et les composants dérobés étaient ensuite revendus. Une perte qui se chiffrerait en milliards de dollars pour la marque à la Pomme. Bien évidemment, cette dernière n'est pas restée les bras croisés.

Discrètement, elle a mis en place de nombreuses contre-mesures au cours des dernières années, mais les escrocs parvenaient finalement à contourner plus ou moins facilement le système. Le principal problème pour Apple étant de distinguer les demandes légitimes des frauduleuses.

Quatre ans plus tard, le taux de fraude en Chine serait passé de 60 à 20 %, les actions d'Apple portant visiblement leurs fruits. En 2013, la société a déboursé 3,7 milliards de dollars pour gérer les retours sous garantie, contre 4,32 milliards en 2017, en baisse de 340 millions de dollars par rapport à l'année précédente, une première depuis 2007 selon Les Échos.

Nos confrères ajoutent que les arnaques se répandent désormais dans d'autres pays, notamment aux Émirats arabes unis et en Turquie.

Après le déploiement de la mise à jour #22 de PlayerUnkown's BattleGrounds, les joueurs ont eu une mauvaise surprise : souvent, l'outil de matchmaking les plaçait sur un serveur très éloigné d'eux, augmentant drastiquement la latence en jeu. Un problème plus que sérieux sur un titre qui se veut compétitif.

PUBG Corp annonce toutefois avoir pris de premières mesures afin d'éviter que les joueurs ne soient connectés à un serveur trop éloigné. Par la suite, l'entreprise prévoit un autre correctif devant encore améliorer la situation, en regroupant, lorsque c'est possible, les joueurs parlant la même langue.

PUBG : une mise à jour corrige les soucis liés au verrouillage régional

Michael Vale, un professeur britannique s'est intéressé aux liens raccourcis t.co, générés par Twitter. Selon lui, il s'agirait d'un moyen de collecter des données, mêmes rudimentaires, sur l'activité de ses utilisateurs. Un point que l'entreprise dément formellement.

Cela n'a pas empêché Michael Vale de déposer une requête auprès de la Commission de protection des données (DPC), l'équivalent irlandais de la CNIL, comme l'explique The Verge. Une enquête est désormais en cours et doit déterminer si le service de raccourcissement d'URL de Twitter est bien en conformité avec le RGPD.

Enquête en Irlande sur les liens raccourcis de Twitter

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.