du 27 septembre 2018
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

Voici l'Oculus Quest, un casque de VR autonome (Snapdragon 835), à partir de 399 dollars

Le nouveau casque de réalité virtuelle de Facebook (auparavant connu sous le nom de code Projet Santa Cruz) ressemble à un mélange entre l'Oculus Go (avec un Snapdragon 821) et le Rift qui se connecte à un ordinateur. Selon le fabricant, c'est « le tout premier système de jeu tout-en-un conçu spécialement pour la réalité virtuelle ».

Il propose six degrés de liberté (6DoF), des manettes tactiles (proches des actuelles Oculus Touch) et intègre un SoC Snapdragon 835 lui permettant d'être autonome (pas de connexion avec un PC). Des caractéristiques techniques qui ne sont pas sans rappeler le casque Lenovo Mirage Solo (Daydream), disponible pour 399 euros.

Par contre, l'Oculus Quest propose une définition plus élevée de 1 600 x 1 440 pixels par œil, contre 1 200 x 1 080 pixels pour le Rift et un écran unique de 2 560 x 1440 pixels pour les Go et Mirage Solo. Le nouveau casque de Facebook sera disponible à partir du printemps 2019, dès 399 dollars avec 64 Go de stockage.

Oculus annonce une cinquantaine de jeux pour son lancement, dont Robo Recall, The Climb et Moss. Le nouveau Vader Immortal: A Star Wars VR Series sera également disponible sur le Quest.

De nombreuses vidéos ont été mises en ligne sur le compte YouTube Oculus.

Au début de la semaine, Comcast remportait les enchères mises en place par le régulateur pour le rachat de Sky avec 17,28 livres par action, contre 15,67 livres pour son concurrent la 21st Century Fox.

Cette dernière détient pour rappel 39 % de Sky et n'avait pas encore expliqué ce qu'elle comptait en faire. C'est désormais chose faite : la société a l'intention d'accepter l'offre de Comcast. Elle rapportera 11,6 milliards de livres sterling.

La 21st Century Fox va céder ses 39 % de Sky à Comcast

La caméra HiRISE de la sonde Mars Reconnaissance Orbiter a pris une photo de la surface de Mars (à 267 km d'altitude) où l'on peut apercevoir le rover .

Si l'Agence spatiale américaine peut le voir (sous la forme d'une bouillie de pixels), elle n'arrive toujours pas à communiquer avec lui. Pour rappel, il est passé en hibernation il y a plusieurs mois à cause d'une violente (et longue) tempête de sable privant le rover de Soleil et donc d'énergie.

La NASA se donne jusqu'à mi-octobre pour essayer de renouer le contact avec Opportunity, après cette date elle devrait considérer la mission comme terminée. Le rover est sur la planète rouge depuis 14 ans et a parcouru plus de 45 km pour le moment.

Mars : Opportunity repéré par la NASA, mais toujours silencieux
Découverts bancaires : 60 Millions de consommateurs s'attaque à des frais qu'elle estime illégaux

Nos confrères expliquent le principe mis en place par la Banque populaire et la Caisse d’épargne depuis l'année dernière : les banques prennent désormais comme référence le solde en fin de journée pour traiter les opérations débitrices.

Conséquence : si vous finissez la journée dans le rouge, la banque considère que « tous les paiements de la journée sont en incident, y compris ceux qui se situaient dans le vert au moment où ils ont été effectués ». « Simple et… très rémunérateur » pour les banques.

Si la dernière opération vous fait passer dans le rouge, mais que vous en avez réalisé trois autres dans la même journée sans être en incident, la banque vous prélève tout de même quatre fois des frais. « Si le compte finit dans le vert, aucune commission d’intervention ne vient désormais sanctionner le passage dans le rouge en cours de journée » note par contre 60 Millions de consommateurs.

La Fédération nationale des Caisses d’épargne confirme la mise en place de ce nouveau mode de calcul, désormais en vigueur dans toutes les caisses du réseau. Il est également présent dans les Banques populaires (même groupe) et s'étend au Crédit Mutuel.

Pour 60 Millions de consommateurs, « prélever des frais d’incident sur une opération qui ne provoque pas d’incident, cela s’appelle une facturation sans objet. C’est donc une pratique illégitime et, selon notre interprétation, illégale ».

L'association demande désormais à l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) de se prononcer sur cette pratique.

Cette annonce avait déjà été faite au CES de Las Vegas, mais elle ne concernait alors que les États-Unis. Désormais, c'est aussi le cas dans l'Hexagone.

« Vous pouvez utiliser l'Assistant via Android Auto sur l'écran de votre voiture en connectant votre téléphone Android à votre véhicule (compatibilité requise) » explique le géant du Net. Ce dernier en profite pour rappeler qu'Android Auto est compatible avec plus de 500 modèles de voitures d'une cinquantaine de marques.

L'Assistant Google disponible sur Android Auto en France

C'est la cinquième édition de cette compétition, regroupant des chercheurs du monde entier. Ils passent sur scène et ont trois minutes pour présenter en français et le plus simplement possible leur thèse.

18 candidats (et autant de pays) s'affronteront pour cette finale, dont un Français : Philippe Le Bouteiller. Doctorant au sein de la communauté Université Grenoble Alpes à l'Institut des sciences de la Terre, il exposera son sujet : « Approche eulérienne de l'équation de Hamilton-Jacobi par une méthode Galerkin discontinue en milieu hétérogène anisotrope. Application à l'imagerie sismique ».

Inutile de vous déplacer dans l'auditoire Erna Hamburger à l'Université de Lausanne (UNIL), l'événement affiche déjà complet. Il sera par contre retransmis en direct sur la page Facebook et sur site web de l’UNIL.

« Ma thèse en 180 secondes » : suivez en direct la finale internationale, à partir de 18h
NVIDIA n'en finit plus de retarder la livraison de ses GeForce RTX 2080 Ti

Attendue au départ pour le 20 septembre, la carte devait finalement arriver chez les premiers utilisateurs quelques jours plus tard. La date du 27 septembre était alors évoquée.

Sur son forum, la société a précisé en début de semaine que les clients allaient recevoir un email personnalisé contenant la date d'expédition de leur précieuse cargaison.

Las, certains disent ne pas avoir reçu cette information, d'autre se plaignent du délai qui leur est annoncé : du 5 au 9 octobre, soit une grosse semaine de retard supplémentaire. Une information confirmée par Computerbase qui publie l'un des emails envoyés.

Autant dire que la déception est de mise pour ceux qui ont payé 1200 dollars sur la boutique de NVIDIA, sans doute en espérant récupérer une Founders Edition au plus vite.

Les choses ne semblent pas plus vertes du côté des revendeurs. Si l'on trouve désormais quelques GeForce RTX 2080 en stock en France, il n'y a toujours aucun signe de la RTX 2080 Ti.

Si NVIDIA nous a confirmé cette semaine que tout devrait se tasser d'ici quelques jours, il apparaît clairement que quelque chose s'est mal passé. Reste à comprendre quoi.

Comme souvent dans pareil cas, on aurait aimé un peu plus de transparence dans la communication de la marque, plutôt que quelques mises à jour vagues sur son forum. La moindre des choses, ne serait-ce que vis-à-vis des clients qui ont craqué pour une carte très haut de gamme, ce qui implique un service à la hauteur.

En juin, la société de Patrick Drahi annonçait la vente partielle de ses pylônes pour faire entrer de l'argent.

En France, une nouvelle filiale SFR TowerCo est ainsi créée. Elle est détenue à 49,99 % par le fonds d'investissement KKR et à 50,01 % par Altice, qui reste donc majoritaire. Dans le cadre d'une procédure simplifiée du contrôle des concentrations, la Commission n'y voit rien à redire.

L'institution « conclut que l'opération envisagée ne soulèverait pas de problème de concurrence dans la mesure où KKR et SFR Filiale ne sont pas actives sur le même marché ou sur des marchés liés ou connexes ».

Pour rappel, Altice a fait de même au Portugal avec Towers of Portugal, mais celle-ci est par contre détenue à 75 % par d'autres sociétés. L'opération a été finalisée début septembre.

Pylônes SFR en France : l'Europe valide le contrôle conjoint de SFR TowerCo par KKR et Altice

Canalplay vivrait ses derniers mois selon nos confrères de Satellifax. Le média spécialisé dans les questions relatives à l'audiovisuel indique en effet qu'il sera bientôt remplacé.

La nouvelle offre serait ainsi attendue « dans le courant du premier trimestre 2019 » et s'orientera plus sur les séries que les films.

Un choix assez logique étant donné que ces derniers doivent patienter quelques années avant de pouvoir être diffusés de la sorte, du fait de la chronologie des médias.  

Canal+ serait en train de préparer une nouvelle offre de SVOD
Uber : une amende de 148 millions de dollars, pas de class action aux États-Unis

Fin 2016, le VTC était victime d'un piratage d'envergure avec 57 millions de comptes concernés. 50 millions d'usagers étaient impactés, ainsi que 7 millions de chauffeurs, avec 600 000 numéros de permis de conduire.

La société avait essayé d'étouffer l'affaire en payant 100 000 dollars aux pirates pour qu'ils effacent les données dérobées. Finalement elle a été rendue publique en novembre 2017, une enquête étant alors ouverte.

Aujourd'hui, le directeur juridique d'Uber annonce qu'un « accord avec les procureurs généraux des 50 États et du District de Columbia » a été trouvé. Il ne donne pas plus de détails, mais TechCrunch précise que la société a accepté de payer 148 millions de dollars pour régler cette affaire.

Dans le même temps, Uber remporte une victoire juridique importante aux États-Unis : « les chauffeurs de VTC ne peuvent pas poursuivre la plateforme dans le cadre d'une class action » explique Les Échos.

Les chauffeurs d'Uber souhaitaient en effet être reconnus et reclassés comme des employés de la société, alors qu'ils sont pour le moment des travailleurs indépendants.

Alors que les joueurs PC, Xbox One, Switch, Android et iOS peuvent jouer ensemble, ce n'était pas le cas sur la PlayStation 4 à cause d'un refus de Sony.

À l'IFA de Berlin, le directeur général de Sony (Kenichiro Yoshida) affirmait même que jouer sur PS4 proposait la « meilleure expérience » et qu'il ne voulait pas faire de compromis. Finalement, l'éditeur a fini par céder.

Il vient en effet d'annoncer le lancement d'une bêta multiplateforme de Fortnite sur PlayStation 4. Elle « permet le jeu, la progression et le commerce multiplateformes entre les systèmes PlayStation 4, Android, iOS, Nintendo Switch, Xbox One, Microsoft Windows et Mac ».

C'est « un changement majeur » dans sa politique reconnaît Sony, qui laisse au passage la porte ouverte à un mode multiplateforme d'envergure pour d'autres titres, mais sans donner plus de détails.

Fortnite : volte-face de Sony qui lance une bêta multiplateforme sur la PlayStation 4

Quelques jours après Toyota, c'est donc au tour du groupe Jaguar Land Rover de sauter le pas.

Un porte-parole de la société affirme à MacRumors que les modèles 2019 des voitures avec le système InControl Touch Pro ou Touch Pro Duo seront compatibles avec Android Auto de Google et CarPlay d'Apple.

Il s'agira d'une option payante, facturée 280 dollars ou plus suivant les modèles. Certaines anciennes voitures pourront également en profiter grâce à une mise à jour. Le calendrier n'est pas précisé, mais le déploiement semble déjà avoir commencé au Royaume-Uni.

Android Auto et CarPlay arrivent sur des voitures Jaguar et Land Rover, à partir de 280 dollars
Désinformation : les plateformes s'accordent avec la Commission européenne

Les géants du Net ont choisi les termes de la lutte contre les « fake news », alors que l'exécutif communautaire menaçait de les leur imposer.

Facebook, Google et d'autres sociétés s'entendent sur un code de conduite, en amont d'élections dans plusieurs pays européens l'an prochain. La commissaire européenne au numérique, Mariya Gabriel, a bien entendu déclaré sa vigilance sur le sujet. Elle en attend les premiers résultats d'ici la fin d'année.

Le détail n'est pas connu, même si le texte concerne les cinq domaines déjà exposés par la Commission européenne.

Attaque des revenus publicitaires des désinformateurs, transparence des publicités politiques (déjà initiée par Facebook et Twitter), lutte contre les faux comptes et robots, signalement de contenus trompeurs et mise en avant des contenus d'autorité et aide à la recherche sur la désinformation sont au programme.

Ce code de conduite suit une charte signée l'an dernier entre plateformes et la Commission européenne, qui a contrôlé la suppression des contenus liés au terrorisme en 24 heures. En avril, elle proposait d'imposer aux plateformes la suppression en une heure.

La semaine dernière, un rapport français a apporté 20 propositions pour « reciviliser » Internet, avec une large emphase sur la responsabilité des plateformes (voir notre analyse).

Le Monde rapporte que l’exécutif néerlandais a présenté mardi 25 septembre un projet de loi prohibant « l’utilisation du téléphone portable à vélo ». Le texte pourrait « entrer en vigueur à partir du 1er juillet 2019 », sachant qu’une amende de 230 euros est actuellement de mise pour les automobilistes.

En France, comme l’explique la Sécurité routière, l’interdiction de conduire avec un « téléphone tenu en main » (ou relié à des oreillettes) prévaut y compris pour les cyclistes. L’amende encourue est de 135 euros.

Aux Pays-Bas, le gouvernement veut interdire les téléphones aux cyclistes

Alors que les fêtes de fin d'année approchent, les constructeurs multiplient les promotions et autres bundles. En plus d'offrir le jeu Call of Duty: Black Ops 4 avec certains produits RoG, ASUS étend son partenariat avec Activision.

C'est maintenant au tour de produits de la gamme RoG d'être décorés aux couleurs du jeu : clavier, souris, tapis, carte mère, routeur Wi-Fi, écran, carte graphique, ordinateur complet… tout y passe. Là encore, le jeu est offert pour l'achat de ce genre de produits.

« Une intégration unique » avec Aura Sync d'ASUS permet de contrôler les systèmes RGB du fabricant pour faire écho à ce qui se passe dans le jeu. Pour rappel, Call of Duty: Black Ops 4 sortira le 12 octobre.

ASUS propose une série de produits aux couleurs de Call of Duty: Black Ops 4
Les présences en hémicycle mieux comptabilisées sur « NosDéputés.fr »

L’association Regards Citoyens, qui gère le site « NosDéputés.fr », a annoncé hier que ce dernier intégrait désormais « la présence des députés lors des scrutins publics ». Un ajout rendu possible « grâce à la publication par l’Assemblée des délégations de vote » (voir notre article).

Faute de transparence, il était jusqu’ici impossible d’être sûr qu’un député ait pris part personnellement à un vote (et non par délégation de vote). « Contrairement aux commissions, les services de l’Assemblée n’effectuent pas le relevé de la liste des présents dans l’hémicycle. C’est pourquoi NosDéputés.fr ne [pouvait] refléter pour les séances plénières que la participation active aux débats, détectée jusqu’ici uniquement par les interventions orales », explique le collectif.

Ce qui pénalisait d’une certaine manière les élus présents, mais qui ne s’exprimaient pas. « Grâce à la publicité des délégations de vote, ce sont aujourd’hui plus de 22 000 présences individuelles de députés silencieux lors de séances en hémicycle qui ont pu être ajoutées afin de mieux valoriser les travaux des députés lors des séances publiques », avance Regards Citoyens.

Selon Codemasters, ce nouvel opus vous fera voyager dans six lieux de rallye à travers le monde. Des voitures de la saison 2018 seront présentes ainsi que huit des circuits officiels WorldRX « au lancement »... préparez-vous donc à des DLC.

La Porsche 911 RGT Rally sera offerte à ceux qui précommandent le jeu. Il existe également une version Deluxe jouable quatre jours avant le lancement officiel, avec les deux premières saisons post-lancement et cinq voitures supplémentaires : Ford Escort MkII, Lancia Stratos, Subaru Impreza 1995, AUDI Sport quattro S1 E2 et Ford Fiesta OMSE SuperCar Lite.

Sur Steam, DiRT Rally 2.0 est disponible en précommande pour 54,99 euros, contre 74,99 euros pour la version Deluxe. Le jeu sera lancé officiellement le 26 février 2019.

DiRT Rally 2.0 sera disponible le 26 février 2019, une première bande-annonce en attendant

Des chercheurs de chez Qualys ont averti d’une vulnérabilité de type « integer overflow » dans plusieurs noyaux Linux sortis en juillet 2017. Exploitée, la brèche permet à un utilisateur une élévation de ses privilèges.

La faille touche plusieurs distributions professionnelles, ayant tendance à rester plus longtemps sur certaines versions du noyau.

Comme l’indique notamment la fiche de RedHat, la faille CVE-2018-14634 n’affecte que les systèmes 64 bits, principalement des machines embarquant au moins 32 Go de mémoire vive, l’exploitation de la faille réclamant de grandes ressources. Red Hat Enterprise Linux 6, 7 et Red Hat Enterprise MRG 2 sont concernés.

La brèche touche les moutures 2.6.x, 3.10.x et 4.14.x du noyau, mais seulement si les distributions n’ont pas intégré un commit datant lui aussi de juillet 2017 et estampillé da029c11e6b1. La plupart l’ont fait, mais pas RedHat, CentOS 6 et Debian 8 (Jessie).

Tous prévoient prochainement des mises à jour correctives.

Une faille dans les noyaux Linux sortis pendant l'été 2017
Android Messages se dote enfin d'une vraie recherche

Après l’arrivée d’un thème sombre il y a quelques semaines, Google commence cette semaine le déploiement d’une nouvelle fonction Recherche pour Android Messages.

C’est peu dire que cette recherche remaniée est plus puissante que l’ancienne. On peut ainsi taper le nom d’une personne et obtenir l’ensemble des documents échangés, photos, vidéos ou même positions géographiques.

À l’inverse, l’utilisateur peut chercher directement des catégories de pièces jointes dans toutes les conversations. Pratique quand on se souvient d’avoir partagé un document quelconque, mais plus avec qui.

Messages ne fait ici bien sûr que s’aligner avec des solutions concurrentes proposant ce type de recherche depuis longtemps. Rappelons que Messages s’occupe des SMS et que Google a de grandes ambitions sur le standard RCS, qui doit permettre au vénérable texto des fonctions d’ordinaire réservées à WhatsApp, Telegram et autres (groupes, statuts de lecture, etc.).

La nouvelle recherche est actuellement en cours de déploiement. Si vous ne l’avez pas encore,  il suffit donc d’attendre un peu.

Les performances sont annoncées à la hausse pour le nouvel opus de la série phare d'Ubisoft, mais de 3 à 5 % seulement selon les cas.

Le second titre est seulement indiqué comme supporté, sans plus de détails. L'équipe précise au passage que des bugs ont été corrigés, mais que les RX Vega peuvent parfois afficher une fréquence plus élevée que la normale pour la mémoire.

AMD publie ses pilotes 18.9.3 pour Assassin's Creed : Odyssey et Forza Horizon 4

Le Bureau de la Haute assemblée a officiellement entériné hier différentes mesures en gestation depuis plusieurs mois : mise en ligne d’une liste des « cadeaux » d’un montant supérieur ou égal à 150 euros, publication d’un « registre de déport » en Open Data, etc. Pour en savoir plus, vous pouvez retrouver notre article consacré à cette réforme.

Transparence : réformes imminentes au Sénat
Twitter veut combattre la déshumanisation dans ses nouvelles règles

Twitter travaille actuellement sur de nouvelles règles pour formaliser une traque au langage « déshumanisant ». Il s’agit pour l’éditeur de tout propos exprimant l’idée que l’interlocuteur est moins qu’humain.

« La déshumanisation peut survenir quand d’autres sont dépouillés de leurs qualités humaines (déshumanisation animale) ou de leur nature humaine (déshumanisation mécanique). Les exemples peuvent inclure la comparaison de groupes à des animaux ou virus, ou réduire des groupes à leurs organes génitaux ».

La définition de Twitter est suffisamment large pour recouvrir de nombreux types de conversations déjà observées sur la plateforme. Ne sont-elles pas déjà visées par les règles actuelles ? En grande partie si, mais certains tweets peuvent y échappent, dont la déshumanisation basée sur l’affiliation d’une personne à un groupe identifiable.

Là aussi, Twitter éclaircit cette notion : « Tout groupe de personnes pouvant se distinguer par leurs caractéristiques partagées telles que race, ethnicité, nationalité, orientation sexuelle, genre, identité de genre, religion, âge, handicaps, maladies graves, occupations, idées politiques, lieu ou pratiques sociales ».

Twitter propose donc tout simplement de réviser ces règles pour intervenir sur des tweets « déshumanisants ». L’éditeur récolte actuellement des retours via une consultation publique disponible sur cette page (anglais uniquement).

Les commentaires et choix des utilisateurs seront ainsi collectés jusqu’au 9 octobre. Après quoi les nouvelles règles seront travaillées par un groupe représentant diverses divisions de l’entreprise (ingénierie, recherche, application des règles et autres).

Selon Twitter, l’évolution des règles interviendrait avant la fin de l’année. L’éditeur semble sûr de lui, mais veut s’assurer avec les retours des internautes que tous les angles ont bien été couverts. On se demande toutefois si l’effort de modération supplémentaire pourra être, l’entreprise ayant été de nombreuses fois critiquée pour son laisser-faire.

L'autorité des marchés financiers a enrichi sa liste des acteurs proposant des crypto-actifs sans autorisation. Une dizaine de nouvelles entrées ont été ajoutées le 20 septembre, portant le total à près de 50.

Cette liste avait déjà été enrichie en mars, le régulateur français affirmant sans cesse sa vigilance sur le sujet.

L'AMF ajoute des sites de cryptomonnaies à sa liste noire

Nokia avait promis que la nouvelle version majeure du système de Google serait déployée sur ce modèle avant fin septembre.

Dans un tweet, Juho Sarvikas, responsable production chez HMD Global, avertit que ce déploiement aura un peu de retard. En cause, quelques bugs découverts, spécifiques à la certification de la plateforme.

Le responsable assure que ces problèmes n'en seront bientôt plus, mais qu'ils impliquent un petit délai pour l'arrivée d'Android 9.0 sur le Nokia 7 Plus.

Rappelons que le smartphone faisait partie des smartphones tiers pris en charge par le programme Android Beta. Même avec ce retard, il restera l'un des premiers à profiter de Pie, après l'Essential et le OnePlus 6.

Du retard pour Android 9.0 Pie sur le Nokia 7 Plus
Une ex-modératrice de Facebook porte plainte pour traumatisme

Selena Scola aurait subi un syndrome de stress post-traumatique après le visionnage quotidien de milliers de contenus choquants pendant neuf mois, rapporte le New York Times.

Selon la plainte déposée devant un tribunal californien, à San Mateo, Facebook n'a pas su protéger ses modérateurs des publications en question, comprenant des images de viols, de suicides, de décapitations et de meurtres.

Chaque semaine, les 7 500 modérateurs passeraient en revue plus de 10 millions de publications potentiellement contraires aux règles du réseau social.

Scola assure que son syndrome se déclenche « en touchant une souris d'ordinateur, à l'entrée dans un bâtiment froid, à la vue de violence à la télévision, en entendant un grand bruit ou en étant surprise ».

L'exposition des modérateurs est un sujet sensible, objet d'un documentaire récemment diffusé sur Arte, Les Nettoyeurs du web. Critiqué pour les trous de sa modération, Facebook a promis de passer le nombre de ces nettoyeurs à 20 000.

Parfois le 4 septembre, parfois le 27 : le géant du Net jongle lui-même entre les deux dates de son anniversaire. Depuis une dizaine d'années, la seconde semble remporter les suffrages dans les Doodles. En 2018, Google.fr ne déroge pas à la règle.

Sur Archive.org, le premier instantané du moteur de recherche date du 2 décembre 1998. Pour rappel, la société a récemment partagé sa vision pour les prochaines années, évidemment remplie d'intelligence artificielle et de personnalisation toujours plus forte.

Pour la deuxième fois ce mois-ci, Google fête ses 20 ans

En marge de la conférence Oculus, ILMxLAB (lancé par Lucasfilm en 2015) a mis en ligne une vidéo pour le premier épisode de cette série, qui sera disponible sur le nouveau casque autonome Oculus Quest.

Cette aventure vous transportera dans la forteresse de Dark Vador sur la planète Mustafar. Deux autres épisodes sont prévus afin de former une trilogie.

Une bande-annonce pour Vader Immortal: A Star Wars VR Series, qui sera disponible sur l'Oculus Quest
 Google partage ses données d'ensoleillement avec Engie en France

Le projet Sunroof s’étend à la France, qui devient ainsi le premier pays à en profiter après les États-Unis. Google s’est associé pour l’occasion à Engie.

Sunroof « évalue l’ensoleillement des toits, en tenant compte des tendances météorologiques historiques, de la position du Soleil selon les saisons, de la forme des toits et de l’ombre induite par les objets situés à proximité, comme les arbres ou les bâtiments adjacents ». Les données proviennent de Google Earth et Maps.

Environ 2 000 villes françaises sont ainsi dans les bases de données du géant. Le partenariat avec Engie assure de la visibilité à ce dernier, puisque l’internaute est orienté vers son site officiel pour y demander un devis d’installation de panneaux solaires.

Par exemple, pour 20m² de toiture utilisée sur le toit d’une résidence bordelaise, Engie estime la production d’électricité à 4 090 kWh par an, ce qui représenterait 542 euros d’économies annuelles. Des estimations rapides que le prestataire propose évidemment de compléter par l’envoi d’un technicien.

D’autres partenariats sont manifestement à venir. Google roule des mécaniques sur le sujet, vantant son passage total aux énergies renouvelables depuis l’année dernière et la disponibilité de ses données d’ensoleillement.

Pour l’instant, 60 % du territoire est couvert, avec une prédilection bien sûr pour les zones urbaines. Le chiffre doit cependant progresser, mais on ne sait pas à quel rythme.

Le réseau de distribution de contenu (CDN) Cloudflare annonce la formation de cette Bandwith Alliance, qui inclut le français Scaleway (Online).

La société présente cette alliance comme un avantage direct pour les clients, souvent facturés pour la bande passante consommée.

Cloudflare est déjà présent dans le programme d'interconnexion directe de Google Cloud, et rejoint celui (en gestation) de Microsoft Azure. Pour rappel, ces connexions directes permettent de réduire les intermédiaires, donc en principe les coûts et de maîtriser l'infrastructure.

La méthode est habituelle pour ces sociétés mondiales, que ce soit entre elles ou avec les opérateurs télécoms. Les contrats avec ces derniers sont souvent payants, un coût justifié par l'asymétre des flux envoyés et reçus.

 Cloud : Azure, Cloudflare, IBM et d'autres réduisent les factures de bande passante entre eux

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.