du 25 septembre 2018
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

Office 2019 disponible pour Windows 10 et macOS High Sierra/Mojave

Microsoft a profité de sa conférence Ignite dédiée aux entreprises pour annoncer la disponibilité d’Office 2019.

Si vous êtes abonné à Office 365, cette annonce n’est pas pour vous. La mouture 2019 est en effet une licence perpétuelle, sans abonnement, qui récupère toutes les nouveautés sorties depuis Office 2016. Les abonnés, eux, reçoivent de nouvelles fonctionnalités tous les mois.

Les acheteurs récupèreront bon nombre de fonctions, dont Morph dans PowerPoint pour animer des objets 3D entre les diapositives, Shape pour dessiner des formes à main levée reconnues ensuite par Office, la boite prioritaire pour Outlook ou encore le Focus Mode dans Word, qui permet de lire ce qui est à l’écran tout en surlignant le texte correspondant.

Office 2019 n’est pour l’instant disponible que pour les licences en volume dans les entreprises, sous Windows ou Mac. Elle comprend Word, Excel, PowerPoint, Outlook, Project, Visio, Access et Publisher, mais uniquement les quatre premiers sur macOS.

Il faudra attendre quelques semaines supplémentaires pour que le produit soit accessible au grand public et aux PME.

Rappelons que s’agissant d’une licence perpétuelle, elle ne recevra que des correctifs, les nouvelles fonctions étant réservées à Office 365. On ne sait même pas si la suite pourra profiter des nouvelles interfaces en cours de travaux, notamment pour Outlook.

Une FAQ a été mise en ligne, en anglais uniquement pour l'instant.

Avec l'arrivée d'une nouvelle version du modèle de base en avril, on se doutait que le reste de la gamme allait rapidement suivre. C'est désormais chose faite.

Quatre Yubikey 5 ont été dévoilées, reprenant les formats actuels de la marque en USB Type-A ou Type-C selon les cas : 5 Nano, 5C Nano, 5 NFC et 5C. On note que le modèle classique (Yubikey 4) disparaît au profit d'une nouvelle version de la Neo devenant la 5 NFC.

Côté prix, Yubico a coupé la poire en deux : 45 dollars. Les précédentes étaient proposées respectivement à 40 et 50 dollars. Le reste de la grille tarifaire est inchangé.

Ne vous attendez à rien de transcendant pour ce qui est des nouveautés, la seule étant la compatibilité FIDO2. Pour rappel, ce standard doit se répandre dans les navigateurs et les services en ligne, notamment à travers l'API Web Authentification (WebAuthn) et permettre une connexion sans mot de passe via des solutions de sécurité comme les Yubikey.

Ce n'est bien entendu pas la seule possibilité, les développeurs pouvant opter pour une authentification à deux facteurs ou plus : mot de passe ou PIN, action physique sur la clé, etc.

Une mise à jour ne sera donc pas forcément vitale pour le moment, puisque FIDO2 commence seulement à être exploité. Mais Yubico prépare sa gamme pour les étapes à venir et l'affrontement contre de nouveaux concurrents.

Les Yubikey 5 sont là, avec support de FIDO2

Sauf report de dernière minute, le décollage aura lieu cette nuit. La fenêtre de tir est ouverte entre 23h53 et 00h38.

Deux satellites sont à bord de la mission VA243 : Horizon 3e et Azerspace-2/Intelsat 38 comme second passager.

Ce sera le 100e lancement pour la fusée Ariane 5 en 22 ans de services, mais aussi le 300e lancement réalisé par Arianespace avec le lanceur lourd Ariane 5, le moyen Soyouz et le léger Vega.

Pour rappel, Ariane 6 est déjà en route et le premier lancement est prévu pour 2020.

VA243 : suivez en direct le 100e lancement d'une fusée Ariane 5
Une faille 0-day dans macOS Mojave permet d'accéder à des informations personnelles

Le chercheur Patrick Wardle a découvert une faille dans la dernière mouture du système d'exploitation d'Apple qui vient tout juste d'être mis en ligne. Cet ancien de la NSA n'en est pas son coup d'essai (ouvrir un malware via Safari, contourner GateKeeper, mots de passe en clair, clics simulés, etc.).

À BleepingComputer, il explique avoir trouvé un moyen de contourner les protections pour « accéder aux contacts confidentiels des utilisateurs via une application sans privilège ». Il ajoute que cette faille 0-day découle de la manière dont Apple a mis en place ses protections. Il ne s'agit pas d'une clé « magique » ouvrant toutes les portes, mais permettant tout de même de passer certaines protections.

Il ne donne pour le moment pas plus de détails techniques, les gardant au chaud pour la conférence Mac Security qu'il organise à Hawaï en novembre prochain. Il regrette également qu'aucun bug bounty ne soit proposé sur macOS (contrairement à iOS et iCloud).

Sur Twitter, il affirme qu'il « aimerait » remonter cette faille à Apple via ce genre de programme, puis donner les sommes récoltées à des œuvres de charité.

La démonstration publique d'un bug le jour du lancement du système d'exploitation est certainement un moyen de mettre la pression sur Apple. Pour le moment, la société ne s'est pas exprimée sur le sujet et n'a pas répondu aux demandes de plusieurs de nos confrères américains.

La plateforme de streaming explique qu'un « accord définitif » a été signé entre les deux parties. Les 3,5 milliards de dollars s'échangeront sous forme d'actions. L'année dernière, SiruisXM avait déjà injecté 480 millions de dollars.

Selon Pandora, « ce regroupement crée la plus grande société de divertissement audio au monde, avec plus de 7 milliards de dollars de revenus pro forma attendus en 2018 ». La transaction devrait être finalisée au premier trimestre 2019.

En bourse, l'action de SiriusXM a perdu près de 10 % depuis le début de la semaine. Pour expliquer cette sanction, plusieurs analystes avancent le fait que la société aurait surpayé la plateforme de streaming.

Le groupe de radio SiriusXM va racheter Pandora pour 3,5 milliards de dollars

Après les iPhone Xs (Max), nos confrères s'attaquent à la quatrième génération de la montre connectée d'Apple. Sans grande surprise, elle obtient exactement la même note que la précédente version : 6 sur 10.

L'écran et la batterie peuvent être remplacés, même si l'opération n'est pas simple. Par contre, l'utilisation de résine rend la plupart des réparations au niveau de la carte mère caduque et des microsoudures sur le boîtier ne facilitent pas les opérations.

iFixit donne 6 sur 10 à l'Apple Watch Series 4
Intel adapte sa production pour faire face à la demande en 14 nm, et éviter l'envol des prix ?

Les revendeurs français commencent à montrer des signes de fébrilité lorsque l'on évoque avec eux la question de leurs stocks de puces Coffee Lake. Ils se vident sérieusement et l'approvisionnement s'avère compliqué, ce qui pourrait aboutir à une hausse des prix. Au risque d'envoyer les clients chez la concurrence.

Intel fait en effet face à une très forte demande sur l'ensemble de sa gamme, qui n'a pas migré en 10 nm comme cela était initialement prévu. Résultat : ça coince. Ce, alors que les Core de 9ème génération doivent arriver sur le marché et qu'AMD revient en force sur l'ensemble des segments avec ses processeurs Ryzen. Bref, il faut agir.

Sur les chipsets, la solution un temps évoquée de passer une partie de la production chez TSMC aurait été repoussée, au profit d'un retour à du 22 nm pour le H310 qui devient le H310C.

Côté processeurs, dans une Product Change Notification (PCN) récente repérée par Wccftech, Intel évoque l'utilisation d'un site au Vietnam, précisant que cela sera sans impact sur la finition ou la qualité des produits.

Cette note fait suite à d'autres du même genre envoyées depuis début avril (voir ici ou ), concernant différents chipsets et puces d'entrée de gamme. Cette fois, le site vietnamien sera en charge de plusieurs puces Core de 7ème génération, et entrera en service le 8 octobre.

Une date importante pour Intel puisque qu'il lancera son « nouveau » chipset haut de gamme : le Z390.

Après Maps, c'est donc au tour de Waze de suivre le même chemin. Rien de surprenant puisque les deux applications appartiennent à Google.

Dans les notes de version de la mouture 4.43.4, il est indiqué : « connectez votre appareil et utilisez Waze facilement sur l'écran intégré de votre véhicule (sur les modèles compatibles) »

Pour rappel, cette intégration est possible avec iOS 12 et l'ouverture aux applications tierces de CarPlay.

Waze est maintenant compatible CarPlay

Trois semaines après le « oui » de la Commission européenne, Apple annonce avoir finalisé le rachat de l'application permettant d'identifier des chansons.

« Nous sommes ravis de rassembler nos équipes » indique Oliver Schusser, vice-président d'Apple Music. Bonne nouvelle pour les utilisateurs : « L'application proposera bientôt son expérience sans publicité pour tous les utilisateurs » affirme Apple dans son communiqué.

Apple finalise le rachat de Shazam et va retirer les publicités
Roku Premiere : un petit lecteur 4K UHD et HDR10 à moins de 40 dollars

Les dimensions sont de 8,4 x 3,6 x 1,8 cm. Il dispose d'une sortie vidéo HDMI 2.0a prenant en charge la 4K UHD (3 840 x 2 160 pixels) à 60 ips. Le HDR10 est aussi de la partie, ainsi que du Wi-Fi 802.11n. Comme les autres produits de la marque, il permet de diffuser des contenus en streaming.

Le petit boîtier est proposé en précommande pour 39,99 dollars et sera disponible début octobre. Une version « + » sera proposée en exclusivité chez Walmart avec une télécommande vocale en prime. Elle sera vendue pour 10 dollars de plus.

Le constructeur met à jour son Roku Ultra au passage, également en 4K UHD. Du Wi-Fi 802.11ac, une prise Ethernet (100 Mb/s) et un port USB sont présents.

Des écouteurs JBL (normalement facturés 39,95 dollars selon Roku) sont livrés dans le bundle et peuvent être branchés sur la télécommande. La disponibilité est là encore prévue pour octobre, avec un tarif de 99,99 dollars.

Enfin, le système d'exploitation maison Roku OS sera prochainement compatible avec Google Assistant et prendra en charge Pandora Premium. Parmi les autres fonctionnalités, nous avons la mise à niveau automatique du volume (pendant les publicités et en changeant de chaîne par exemple).

Le déploiement de Roku OS 8.2 sur les TV a déjà commencé et se terminera en novembre, tandis que Roku OS 9 arrivera sur les lecteurs multimédia à partir de novembre. Tous les détails sont disponibles par ici.

Lancée en 2015, Astro est une application regroupant et triant vos emails. Elle intègre un assistant numérique Astrobot.

Le service ne prend désormais plus de nouvelles inscriptions, et il fermera ses portes le 10 octobre pour les autres. Cet arrêt brutal fait suite au rachat d'Astro par Slack. Les deux partenaires veulent maintenant « construire l’avenir de l’interopérabilité entre Slack, les emails et calendriers ».

 Emails : Slack rachète Astro, qui arrêtera ses services le 10 octobre

Pour en profiter, il faut simplement lancer l'application et pointer la caméra de votre smartphone sur un objet (ou un code-barre). La reconnaissance visuelle fait ensuite le reste pour trouver le même objet (ou un approchant) dans la boutique d'Amazon.

Des liens pour lancer l'application du revendeur ou vous rendre sur son site web sont proposés, aux côtés d'informations comme les tarifs et la moyenne des notes. Cette fonctionnalité est en cours de déploiement auprès d'un petit nombre d'utilisateurs aux États-Unis.

Aucun détail n'est fourni sur l'accord financier entre Snapchat et Amazon. Selon la déclaration d'un porte-parole de Snapchat reprise par TechCrunch, la « motivation » première serait d'ajouter des fonctionnalités et faire de l'application un élément central entre votre vie numérique et physique.

Bien évidemment, cela n'exclut pas un volet financier, par exemple avec une affiliation sur les ventes, mais le porte-parole n'est pas entré dans ce genre de détail.

Depuis la caméra de Snapchat, cherchez des produits sur Amazon
Moteur de recherche : la vision de Google pour ses 20 prochaines années

La date de son anniversaire fait débat, même au sein des employés du géant du Net. Dans le doute, autant le fêter deux fois… Après un premier billet de blog le 4 septembre (première date anniversaire), rebelote en cette fin septembre alors que le 27 approche (seconde date anniversaire).

Cette fois-ci, c'est de l'avenir dont il est question et, bien évidemment, cela passera par l'intelligence artificielle, le machine learning et la personnalisation toujours plus forte des réponses. « La recherche n’est pas parfaite et nous en sommes très conscients » reconnaît Ben Gomes (vice-président de Google) durant une conférence de presse.

Les deux prochaines décennies seront tournées vers trois axes de développement selon le moteur de recherche. Tout d'abord, aller au-delà de simples réponses « pour vous aider à reprendre vos tâches là où vous en étiez et découvrir de nouveaux intérêts et loisirs ».

Vous pourrez ajouter du contenu personnalisé aux « Collections » de recherche (regroupement autour d'un thème commun). Le déploiement commencera cet automne et toute ressemblance avec des « Stories » sur les réseaux sociaux ne serait certainement que fortuite...

Le fil des contenus de Google (Feed) va changer de design et de nom pour devenir Discover. Parmi les nouveautés, un en-tête sur les cartes expliquant pourquoi vous la voyez.

Enfin, dernier changement annoncé par Google : le passage à une recherche plus visuelle. L'accent sera également mis sur la reconnaissance d'objet. Dans cette optique, Google Lens sera prochainement intégré à Google Images.

La société s'est associée à VIA qui dispose d'une licence pour fabriquer de tels processeurs. Comme le relève Anandtech, il fait suite au KX-5000 annoncé plus tôt dans l'année.

Ses caractéristiques évoquent une architecture LuJiaZui (x86-64) et un cache L2 de 8 Mo, mais peu d'autres détails sont donnés. Notamment sur les différences avec la précédente architecture WuDaoKou.

Zhaoxin se contente ainsi d'annoncer qu'il peut faire face à des Core i5 de 7ème génération d'Intel. L'objectif de la société est de proposer une alternative chinoise aux puces x86, et de monter progressivement en puissance. Peut-être dans l'espoir de les vendre un jour à l'international ?

Il faudra alors rassurer sur la question de la sécurité et l'absence d'éventuelles portes dérobées. D'ici là, c'est la question des performances concrètes de ces nouveaux CPU à laquelle il faudra répondre.

KaiXian KX-6000 : le nouveau CPU x86 chinois de Zhaoxin (8 cœurs, 3 GHz, 16 nm)

Comme prévu, Mojave est disponible depuis hier soir 19h pour l’ensemble des possesseurs de Mac compatibles. Si votre modèle date d’au minimum mi-2012, il est pris en charge.

Les principales nouveautés sont un Mac App Store entièrement revu, un thème sombre, des actions rapides dans le Finder, les Piles sur le bureau, un outil capture remanié, de nouvelles applications (Bourse, Dictaphone et Maison) ou encore une sécurité qui se veut renforcée.

Le téléchargement fait environ 6 Go et peut donc prendre du temps, tout comme l’installation, selon la puissance de la configuration et surtout la présence d’un SSD. Comme toujours, une sauvegarde des données est chaudement recommandée. Mojave se récupère depuis le Mac App Store.

Nous reviendrons plus en détails prochainement sur les nouveautés de Mojave.

En marge de ce lancement, Apple diffuse aussi depuis hier soir une mise à jour 12.0.1 pour tvOS. On ne sait cependant pas ce qu’elle corrige, mais ce devrait être suffisamment important pour être géré une semaine à peine après l’arrivée de tvOS 12.

Apple : macOS Mojave disponible, tvOS 12.0.1 déjà diffusé
Telltale licencie 90 % de ses employés

Le studio de jeux vidéo, qui a connu le succès en 2012 avec sa série épisodique The Walking Dead, ne conserve que 25 employés sur 250.

Telltale a pâti de sa recette usée d'un jeu à choix, dont il n'a pas su se détacher, et dans laquelle les ficelles apparaissent rapidement.

Elle a aussi maintenu un moteur de jeu jugé vieillissant, Telltale Tool. En l'absence de moteur physique, notamment, les développeurs devaient animer à la main certains événements aujourd'hui banals. Une cause de ce qu'on appellerait « la fatigue Telltale », qui amenait aussi par nombreux ralentissements et bugs pour les joueurs.

Le personnel a rapidement crû pour accumuler les projets mais les performances commerciales ont chuté à compter de 2014, souligne Gamekult. Le studio aurait tenu grâce au jeu de survie 7 Days To Die, qu'il éditait.

Selon l'entreprise, les améliorations de l'an passé ne se sont pas traduites en ventes suffisantes pour tenir. À en croire deux employés, les problèmes de fond étaient compensés par de nombreuses heures supplémentaires, sans grande récompense.

Les 25 employés restants devraient honorer le contrat sur Minecraft Story Mode. La saison finale de The Walking Dead, à moitié publiée, pourrait être bouclée à l'aide de partenaires dont Telltale ne dit rien.

La série Stranger Things convenue avec Netflix et la seconde saison de Wolf Among Us passeraient bien à la trappe. Dans le cadre de son contrat avec Netflix, Telltale devait abandonner son vieux moteur pour Unity, référence actuelle pour les indépendants, rapportait Variety.

L’ancien directeur de cabinet d’Axelle Lemaire (secrétaire d’État au Numérique) a été chargé « d’assurer la mise en œuvre du plan « AI for humanity » annoncé par le président de la République le 29 mars dernier ».

Bertrand Pailhès, qui a d’ores et déjà pris ses fonctions au sein de la Direction interministérielle au numérique (Dinsic), « travaillera en étroite collaboration avec tous les ministres en charge de la mise en œuvre du plan ». Il prendra notamment part au comité de suivi mensuel de la stratégie d’intelligence artificielle.

Bertrand Pailhès nommé « Coordonnateur national pour la stratégie d’intelligence artificielle »

Dans un communiqué, le service de partage de photos annonce le départ de son directeur général Kevin Systrom et de son directeur technique Mike Krieger.

« Nous comptons prendre du temps pour explorer à nouveau notre curiosité et notre créativité » justifient-ils laconiquement.

Selon TechCrunch, des tensions sont apparues l'an passé entre les deux fondateurs et Mark Zuckerberg sur l'autonomie de la filiale de Facebook. Plusieurs de ses responsables sont partis discrètement ces derniers mois.

Elles seraient apparues en mai, lorsque le vice-président produits Kevin Weil s'est concentré sur son équipe « blockchain ». Il a été remplacé par Adam Mosseri, qui aurait pris trop d'initiatives au goût des fondateurs.

Zuckerberg aurait aussi voulu que les partages d'Instagram arrivent jusqu'à Facebook, alors que les fondateurs du service photo auraient préféré les conserver sur leur plateforme.

Pour Bloomberg, Instagram deviendra sûrement une filiale plus intégrée, au lieu du service indépendant qu'il était encore.

Récemment, il a passé le milliard d'utilisateurs, lancé son application vidéo IGTV et préparerait un service de shopping. La plateforme en elle-même est devenue un haut lieu de la publicité en ligne, à force de publications de vedettes sur leurs produits.

Les départs se succèdent en tout cas chez Facebook. En mai, Jan Koum, le fondateur de WhatsApp, avait claqué la porte du groupe. Des désaccords sur la publicité et le chiffrement auraient contribué à ce départ. Récemment, Zuckerberg estimait que le chiffrement compliquait la lutte contre la désinformation.

Les fondateurs d'Instagram partent, un désaccord avec Facebook évoqué
Les fichiers à la demande en test dans OneDrive pour Mac

Les Fichiers à la demande sont une fonctionnalité désormais courante de Windows 10 (depuis l’année dernière). Ils permettent pour rappel de ne télécharger que les fichiers ou dossiers que l’on souhaite, pour économiser de la place.

La fonction faisait toutefois défaut au client macOS de OneDrive. Depuis hier soir, les inscrits au programme Office Insider peuvent récupérer une version bêta du client disposant des fameux fichiers à la demande.

Ils fonctionnent de la même manière que sous Windows. On peut choisir de n’avoir aucun fichier stocké en local, auquel cas le Finder ne montrera que des « placeholders », c’est-à-dire de simples empreintes des fichiers, sous forme d’icônes classiques. Ce n’est qu’à l’ouverture que les données seront téléchargées.

Certains fichiers ou dossiers peuvent également être marqués comme toujours téléchargés, pour ne jamais avoir à attendre ce téléchargement. Bien sûr, les fichiers à la demande ne sont pas obligatoires, l’utilisateur pouvant choisir de garder ses données locales, comme d’habitude.

Microsoft n’a pas donné de date de déploiement pour la version finale, qui sera distribuée via le Mac App Store, comme les précédentes moutures. Puisque la bêta est disponible dans Office Insider, les utilisateurs intéressés (mais pas trop aventureux) ne devraient attendre que deux ou trois mois maximum.

Craig Newmark, derrière le site de petites annonces, a signé un chèque de 20 millions de dollars. The Markup est fondé par Julia Angwin et Jeff Larson, connus outre-Atlantique pour plusieurs enquêtes chez ProPublica. L'entreprise est dirigée par Sue Gardner, ex-directrice générale de la fondation Wikimedia.

Le but : explorer les dessous de la Silicon Valley, les technologies et leurs effets sur la société. Chez ProPublica, ils avaient notamment révélé le tri ethnique permis par les outils publicitaires de Facebook, ainsi qu'un biais racial dans les scores de risque criminel.

Le fondateur de Craiglist finance The Markup, site d'enquête sur la Silicon Valley

Android Studio vient de paraître en version 3.2, avec bon nombre de nouvelles fonctionnalités à la clé.

Le support des Slices d’Android 9.0 Pie est ainsi pleinement intégré. Il s’agit pour rappel du pendant Google des raccourcis Siri dans iOS. Les développeurs déclarent les fonctionnalités qui seront ensuite affichées dans les suggestions de recherche et Assistant.

Sample Date est également un apport important. Il est en quelque sorte l’équivalent d’un lorem ipsum pour les données. Il permet ainsi de remplir tout ou partie d’une application avec des données test, pour visualiser un résultat qui dépendrait autrement de calculs.

Android Studio 3.2 introduit également l’AAB (Android App Bundle), un nouveau format de publication pour obtenir des APK plus petits. Côté serveurs, Dynamic Delivery peut optimiser l’APK pour servir une version adaptée à chaque appareil. Google encourage évidemment au passage à l’AAB.

Outre ces fonctions, Android Studio inclut plusieurs améliorations et mises à jour. Par exemple, un assistant « Quoi de neuf » liste les apports d’une mise à jour après son installation. Le support de CMake est renforcé, la plateforme IntelliJ passe en version 2018.1.6, Kotlin peut-être utilisé avec le SDK Android Pie et des Snapshots sont enfin disponibles dans l’émulateur.

Android Studio est disponible au téléchargement pour Linux, macOS et Windows. Les développeurs ayant déjà la mouture 3.1 peuvent installer la mise à jour depuis le menu correspondant. Les autres pourront récupérer l’environnement depuis son site officiel.

Android Studio 3.2 officialise le support d'Android 9.0 et d'App Bundle
 RGPD : les plaintes collectives seront traitées en priorité par la Cnil

Dans une interview aux Échos, Isabelle Falque-Pierrotin a dressé un nouveau bilan des plaintes, quatre mois après l’entrée en vigueur du règlement européen sur la protection des données (RGPD). « Les indicateurs explosent, prévient la présidente de la CNIL. Chez les particuliers, nous avons enregistré une augmentation de 64 % des plaintes et de la part les professionnels, nous avons reçu plus de 600 notifications de violations de données concernant environ 15 millions de personnes, soit environ 7 par jour depuis le 25 mai ».

Selon les premiers chiffres fournis par la même autorité, 100 jours après l’entrée en application du règlement, la Cnil nous avait indiqué avoir été saisie en tout de « 2 770 plaintes contre 1 780 sur la même période en 2017, qui était déjà une année record ». Soit hausse globale de près de 56 %.

Les plaintes, qui « portent essentiellement sur les obligations de transparence et le consentement », concernent pour certaines les géants du Net. Ces plaintes collectives seront traitées en priorité, assure IFP chez nos confrères. Elle sait que les autorités de contrôle jouent ici leur crédibilité. Quant à Mark Zuckerberg, qui voit dans le RGPD un texte « très positif », elle répond que cette posture est surtout « un enjeu d'image et de marketing » de la part du réseau social. 

Sur son site, la CNIL dévoile d’autres chiffres, notamment ces 24 500 organismes qui ont désigné un délégué à la protection des données. La commission fait d’autres annonces, comme la mise en ligne prochaine d’un Mooc pour se familiariser avec les fondamentaux du règlement, ou encore de fiches pratiques pour les collectivités. 

En mars, Uber cédait ses activités en Asie du Sud-est à son concurrent Grab et devenait actionnaire de ce dernier (à hauteur de 27,5 %).

L'autorité de la concurrence singapourienne avait annoncé cet été qu'elle prononcerait une amende car cette fusion nuit à la concurrence. Le montant est désormais connu : 13 millions de dollars singapouriens, soit 8,1 millions d'euros au cours du jour. Dans le détail, Uber écope de 6,6 millions de dollars (4,1 millions d'euros) et Grab de 6,4 millions de dollars (4 millions d'euros).

Parmi les griefs de l'autorité de la concurrence : une hausse de 10 à 15 % des tarifs depuis la fusion, une baisse du nombre de points gagnés par les chauffeurs avec une monétisation plus difficile de ces derniers et le passage en force de contrats d'exclusivité.

L'amende est donc assortie de mesures pour laisser de la place aux concurrents et baisser le prix des courses.

Après leur fusion, Uber et Grab écopent d'une amende de 8,1 millions d'euros à Singapour

Le centre Maîtrise de l'information de la Direction générale de l'armement (DGA) compte passer de 1 400 à 2 000 personnes dans les sept prochaines années, rapporte Le Télégramme.

La DGA-MI a la charge de valider une grande partie des équipements de l'armée, de la furtivité des avions aux systèmes d'information. Ils doivent aussi concevoir de nouveaux systèmes, de la radio à la cyberdéfense. Depuis 50 ans, son rôle est d'être « à l'avant-garde » technique de l'armée. Les effectifs auraient quadruplé depuis 2012, selon le quotidien.

L'armée recrute 600 personnes à la DGA-MI, près de Rennes
 Chrome 69 se connecte automatiquement en cas d'accès à un service Google

Polémique autour d’une découverte faite dans Chrome 69 : le navigateur se connecte automatiquement au compte Google si l’utilisateur s’est connecté à n’importe quel service lié, comme Gmail.

Ce fonctionnement n’existait pas avant. On pouvait lancer Chrome, ouvrir Gmail et pourtant garder un navigateur déconnecté, avec ses données locales. Ce qui pose d’évidentes questions de vie privée.

En effet, Chrome active automatiquement Sync une fois la connexion au compte effectuée. Cela signifie-t-il qu’ouvrir Gmail déclenche la synchronisation dans le navigateur ?

Non, répond Adrienne Porte Felt, ingénieure et responsable chez Google. La connexion à Chrome est décrite comme un indicateur visuel, pour que l’utilisateur sache qu’il pourrait se rendre dans d’autres services sans avoir à retaper son mot de passe (ce qui est le cas depuis longtemps).

Elle se montre claire : bien que la connexion au compte soit automatique, elle ne déclenche aucune synchronisation. Bleeping Computer confirme après des tests dans Chrome 69 : la synchronisation est bien désactivée, attendant que l’utilisateur la déclenche manuellement une première fois.

Ce changement introduit une friction en matière d’expérience utilisateur. Les conditions d’utilisation de Chrome sont claires : si le navigateur est connecté, Sync prend le relai. En témoigne l’avatar de l’utilisateur en haut à droite.

Seulement voilà, Chrome 69 peut afficher cet avatar… qui ne veut plus tout à fait dire la même chose. Un même indicateur visuel peut signifier une connexion complète ou automatique, la première déclenchant Sync mais pas la seconde. Simple.

Google fait face désormais à l’idée qu’une simple connexion à Gmail déclenche l’envoi de données de navigation sur ses serveurs. La question fait débat, sur Twitter, sur des sites d’actualités ou encore chez des chercheurs en sécurité.

Matthew Green, par exemple, a publié un billet expliquant pourquoi il se débarrassait de Chrome. Pour lui, un tel changement change profondément le rôle de Chrome et n’aurait jamais dû avoir lieu, encore moins sans prévenir l’utilisateur. Il dénonce vivement l’absence totale de consentement et les risques pour l’utilisateur, particulièrement en cas de machine partagée.

Devant la levée de boucliers, Google sera probablement forcée de s’exprimer à nouveau. L’entreprise pourrait bien également faire machine arrière.

La communauté d'entraide entre particuliers recevra aussi un accompagnement et une formation, assure le groupe dans un communiqué. Elle a été fondée par trois bordelais et regroupe 850 000 membres dans plusieurs groupes, selon Sud Ouest.

Elle fait partie d'une première fournée de 115 communautés, dans 46 pays, à recevoir de l'aide de la société californienne, sur 6 000 candidatures. En France, Run Eco Team et Le Cocon des brindilles ont aussi été choisies.

En février, pour redorer son blason, Facebook annonçait son Facebook Community Leadership Program, avec cinq lauréats recevant jusqu'à un million de dollars. Ils gagnent aussi des liens plus étroits avec Facebook, accédant à des groupes fermés.

Facebook promet un million de dollars pour la communauté française « Wanted »

Selon Le Journal du dimanche, les ordinateurs et tablettes numériques du palais Bourbon délaisseront Google, jusqu'à présent utilisé par défaut, pour Qwant, ce dernier poussant le respect de la vie privée.

Le délai n'est pas précisé, mais la bascule aura « bientôt » lieu selon le député En marche et questeur de l'Assemblée nationale Florian Bachelier.

Pour rappel, Qwant (avec DuckDuckGo) est une des alternatives au moteur de recherche de Google mis en avant par Mounir Mahjoubi il y a une dizaine de jours.

Moteur de recherche : l'Assemblée nationale va « bientôt » passer à Qwant
 Une députée veut faire de 2020, « une année dédiée au numérique et au digital »

La députée Véronique Louwagie a déposé avec ses collègues LR une proposition de loi visant à faire de l’année 2020, « une année dédiée au numérique et au digital ». Sa PPL est courte. Deux petits articles : le premier consacre ce symbole. Le second invite les pouvoirs publics à s’engager « à promouvoir par tous les moyens cette disposition ».

Si elle est votée, 2020 sera « une année consacrée à la diffusion de la culture numérique et digitale, à son apprentissage, à sa sensibilisation par le biais de diverses actions telles que des campagnes, des ateliers, des mobilisations ».

L’élue met en avant différentes problématiques telles la fracture numérique, les difficultés nées de l’usage de ces outils en particulier dans le cadre des démarches administratives, l’essor du télétravail…

« En 2014, l’Organisation des Nations unies reconnaissait le droit d’accès à l’internet comme droit fondamental de l’Homme. Quatre ans plus tard, la France a, à son tour, reconnu le droit au maintien de la connexion internet (...) » se souvient la parlementaire. Or, « à quoi bon disposer d’une connexion internet si celle-ci est peu efficace ? À quoi bon disposer d’une connexion internet si nous ne savons pas utiliser l’outil numérique et informatique ? ».

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.