du 31 août 2018
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

Une carte pour connaître le déploiement de la fibre de Free près de chez vous

La fibre est encore trop souvent limitée à un seul opérateur dans une même zone géographique. Nombreux sont ceux qui attendent une vraie concurrence sur ce terrain, qui tarde parfois à venir.

Free, souvent critiqué sur le sujet, a fait un pas supplémentaire dans sa conquête du FTTH en mettant en ligne une carte de France avec le statut de son déploiement zone par zone.

Elle peut être interrogée pour une adresse ou une ville en particulier, indique celles en déploiement, à l'étude ou déjà déployées. Cette carte détaille également les débits xDSL à attendre, là aussi zone par zone.

Un travail mené alors que l'Arcep veut mieux organiser l'information des citoyens sur les offres leur étant accessibles, pendant que le plan France THD continue péniblement son chemin.

Pour rappel, Orange propose depuis longtemps une telle carte. Il en est de même pour Bouygues Telecom ou SFR. Le premier n'indique par contre pas les zones en cours de déploiement, SFR les mélangeant avec les zones déployées. Le FAI d'Altice ne différencie pas non plus les zone où il propose du câble ou de la fibre.

L'Arcep propose de son côté une carte de couverture FTTH d'une zone, se contentant pour le moment de fournir un pourcentage de raccordements. L'observatoire de France THD se concentre pour sa part sur les débits proposés adresse par adresse, et devrait être entièrement transféré à l'Arcep dans les prochains mois.

Cette semaine, Thema d'Arte a diffusé le documentaire The Cleaners, qui rencontre plusieurs des modérateurs chargés de vider les réseaux sociaux des contenus choquants ou inappropriés.

Pour le promouvoir, la chaine a placé une bande-annonce sur YouTube, rapidement refusée par la plateforme, clame-t-elle, en réaction à un mail de réponse d'Adwords. La vidéo comporterait des « contenus choquants ». Arte ne compte pas s'opposer à cette suppression, qui offre une formidable publicité à son émission.

La bande-annonce d'un reportage sur les « nettoyeurs du web »… nettoyée de YouTube

Après les MX500 fin 2017, Crucial dévoile sa nouvelle série d'entrée de gamme. Trois capacités sont pour le moment disponibles : 120, 240 et 480 Go. Les débits sont les mêmes : jusqu'à 540 Mo/s en lecture et 500 Mo/s en écriture, contre respectivement 560 et 510 Mo/s pour les MX500.

Ces débits prennent en compte « l'accélération d’écriture SLC » permettant d'utiliser la 3D NAND (type non précisé) comme de la SLC afin d'augmenter les débits, à condition qu'il reste suffisamment d'espace libre. L'endurance en écriture est de 40 To pour le modèle de 120 Go, 80 pour celui de 240 Go et enfin 120 pour 480 Go.

Les tarifs sont respectivement de 31,19 euros, 52,79 et 83,99 euros sur la boutique officielle du fabricant, où ils sont indiqués comme étant en stock. Ils sont également vendus chez plusieurs revendeurs, Amazon, Materiel.net et Top Achat pour ne citer qu'eux, mais avec une disponibilité pour le 4 septembre.

Les SSD Crucial BX500 sont disponibles, à partir de 0,17 euro par Go

À l'instar de ce qui existe déjà sur l'App Store (iOS) et le Play Store (Android), il s'agit d'indiquer que le jeu permet d’acquérir des biens virtuels avec de l’argent réel.

Selon le Sell (Syndicat des Éditeurs de Logiciels de Loisirs), ce nouveau pictogramme devrait arriver d'ici la fin de l'année sur les boîtes des jeux vidéo vendus en magasins et sur les principales plateformes en ligne.

Cette nouvelle signalétique « achats intégrés » rejoint donc le niveau d'âge (3, 7, 12, 16 et 18 ans) et les autres descripteurs de contenu : langage grossier, discrimination, drogues, peur, jeux de hasard, sexe et violence.

Une signalétique Pegi pour les achats intégrés dans les jeux vidéo
 Assurance de produits high-tech : l'UFC-Que Choisir porte plainte contre la SFAM et la Fnac

La SFAM est une société proposant des assurances pour les produits nomade et multimédia. Ses contrats sont notamment relayés dans les boutiques Fnac.

« Sous couvert d'une offre de "30 € remboursés" apposée sur l'étiquette du produit, et d'un discours commercial de certains vendeurs bien peu éclairant, les consommateurs se voient très fortement incités à souscrire à l’assurance SFAM lors de l’achat de produits high-tech, cette assurance ayant même parfois tout simplement été imposée », expliquent nos confrères.

L'UFC-Que Choisir a mené une enquête, vidéo en caméra cachée à l'appui, et « confirme que le discours de certains vendeurs, les supports de vente et la documentation contractuelle passent sous silence les conditions permettant aux consommateurs d’obtenir le remboursement effectif des 30 euros promis ».

L'association porte donc « plainte contre ces deux acteurs pour pratiques commerciales qu’elle estime susceptibles d’être qualifiées de trompeuses et agressives ». De plus, SFAM étant actionnaire de Fnac (11,35 % depuis février), l'UFC saisit aussi pour avis l'Autorité de la Concurrence.

L'enceinte connectée avait été présentée lors de la conférence #MadeByGoogle en octobre dernier (lire notre compte rendu). Disponible depuis décembre aux États-Unis, elle débarque en France, pour 399,90 euros.

Pour rappel, elle intègre évidemment Google Assistant (comme les Google Home et Home Mini), mais en misant sur une meilleure qualité audio avec deux boomers de 11,4 cm et la technologie Smart Sound. Cette dernière lui permet de s'adapter automatiquement à l'acoustique de la pièce où elle se trouve.

Le géant du Net en profite pour rendre son Assistant numérique bilingue. Il comprend désormais deux langues différentes et vous répond automatiquement dans la langue de la question. Allemand, français, espagnol, italien et japonais : vous avez le choix pour le duo.

Google prévoit d'étendre cette fonctionnalité à plus de langues dans les mois à venir.

L'enceinte Google Home Max disponible en France pour 399,90 euros, Assistant devient bilingue

À l'occasion de la Google I/O, c'est la question que se sont posée deux employés de Google : Ben Galbraith et Malte Ubl. Ils en ont tiré un graphique, largement amélioré depuis.

En effet, un site est désormais consacré à la question, permettant de voir l'évolution dans le temps de Chrome, Edge, Firefox ou Safari sur ce point. On peut aussi voir le nombre d'API supportées par chacun.

Les données collectées sont exploitables par qui le souhaite, le code source du projet étant lui-même disponible sur GitHub.

Combien d'API spécifiques à un navigateur en particulier ?

Les utilisateurs d’iPhone et d'ampoules connectées Hue de Philips peuvent se réjouir : elles deviendront compatibles avec les Raccourcis Siri d’iOS 12 dès cet automne.

Il s’agit pour rappel d’une des nouveautés du système qui devrait être déployé dans deux ou trois semaines. Les Raccourcis ressemblait trait pour trait aux routines de l’Assistant Google : l’affiliation de mots ou phrases parlées pour déclencher des actions dans certaines applications.

Pour que ce soit possible, il faut bien sûr que les développeurs mettent à jour leur code, pour que les fonctions compatibles soient exposées à Siri. L’exemple donné par UberGizmo est parlant : une commande lancée sur un HomePod pourrait à la fois lancer une liste sur Apple Music et basculer sur une ambiance lumineuse adaptée.

De quoi réjouir Apple, qui a toujours de grandes ambitions en domotique, surtout l’introduction de son application Maison dans iOS 11.

Philips rendra ses Hue compatibles avec les Raccourcis Siri d'iOS 12
Office 365 : installations illimitées et sixième utilisateur, pour un prix inchangé

Depuis quelques années, Microsoft propose sa suite bureautique sous forme d'un abonnement à 10 euros par mois ou 100 euros par an (hors promotions). Pour ce prix, un maximum de cinq utilisateurs peuvent en profiter, à travers dix appareils, chacun dispose de 1 To dans OneDrive.

Mais voilà, le nombre de machines peut croître de manière importante dans la maison, et cette limite n'a pas forcément de sens puisque personne ne va aller acheter une seconde licence pour la dépasser.

Microsoft semble l'avoir bien compris, et annonce qu'à compter du 2 octobre, l'installation pourra être effectuée sans limite. De plus, le nombre d'utilisateurs par abonnement passera de cinq à six, l'éditeur précisant que « chacun pourra installer Office sur tous les appareils et se connecter à cinq en même temps ».

Si la limite est atteinte, il faudra qu'une machine soit déconnectée. Si l'une d'entre elles n'est pas connectée à internet, on peut y utiliser Office pendant 30 jours, avec parfois un avertissement. Passé ce délai, les applications passeront en lecture seule.

Ainsi, la limitation n'est pas retirée, elle est comptabilisée autrement. Cela devrait néanmoins être à l'avantage de l'utilisateur puisque le prix reste inchangé, qu'il dispose de plus de flexibilité et qu'un sixième compte a droit à 1 To de stockage en ligne.

Microsoft précise au passage que l'abonnement sera automatiquement partagé avec les membres de votre famille, déclarés comme tels dans votre compte.

Pour rappel, ce logiciel permet de réaliser des effets RGB et de gérer les couleurs des périphériques compatibles.

Lors du développement du jeu, le fabricant a travaillé avec 4A Games et Deep Silver pour proposer une immersion visuelle durant vos parties. Du vert en cas de risque de radiation, du rouge si vous risquez d'être repéré par des ennemies, etc.

Le constructeur promet de nouveaux détails plus tard dans l'année. Pour rappel, Metro Exodus sortira le 22 février 2019. Il est d'ores et déjà disponible en précommande, à partir de 59,99 euros.

Metro Exodus : des interactions avec les produits RGB de Corsair via iCUE

Depuis un an, Google édite un outil signalant si un internaute a acheté un objet en magasin physique aux États-Unis, après l'exposition à une publicité numérique. Son nom : Store Sales Measurement.

Selon AdAge, ce service réservé à des annonceurs triés sur le volet ne serait pas si magique qu'il y parait. Il se fonderait sur des données bancaires vendues par le géant Mastercard. Sans prévenir ses clients. Le partenariat serait le résultat de quatre ans de négociations entre les deux groupes. Le géant de la publicité clame avoir accès à 70 % des utilisateurs de cartes de paiement et de crédit outre-Atlantique.

Ces informations auraient coûté plusieurs millions de dollars à Google, selon deux personnes interrogées par AdAge. Google et MasterCard ont refusé de s'exprimer sur la question.

Google aurait acheté des données bancaires à Mastercard

Annoncé à l'occasion des 15 ans du constructeur, le Night Shark RGB mise beaucoup sur la couleur avec une paroi latérale en verre trempé de 3 mm et trois ventilateurs RGB de 120 mm (deux en façade) livrés dans le bundle. Un contrôleur RGB adressable à huit ports est également présent.

Le boîtier prend en charge les cartes mères mini-ITX jusqu'au E-ATX. La connectique comprend deux ports USB 2.0 et deux USB 3.0, mais pas d'USB Type-C, dommage. Tous les détails techniques se trouvent par ici.

Le fabricant propose aussi des versions Red et Blue avec des ventilateurs n'affichant qu'une seule couleur, ainsi qu'une déclinaison Lite sans ventilateur. Le reste des caractéristiques est identique.

Côté tarif, Night Shark RGB est disponible en précommande chez Amazon pour 92,90 euros, contre 82,90 euros pour les Red et Blue et enfin 72,90 euros pour la version Lite.

Sharkoon Night Shark RGB, Red, Blue et Lite : quatre versions d'un boîtier vitré, dès 72,90 euros
OpenPGPjs passe en version 4.0

ProtonMail vient d'annoncer une nouvelle mise à jour majeure de son outil de chiffrement pensé pour les environnements JavaScript, notamment les navigateurs.

Elle permet ainsi le (dé)chiffrement, la signature ou la vérification de données pendant leur téléchargement ou leur envoi sur un serveur distant. Une problématique courante dans le domaine, soulevée par Mozilla pour Firefox Send.

On retrouve d'ailleurs les mêmes limites, notamment du côté du support des navigateurs, encore partiel pour certaines fonctionnalités. L'équipe doit donc s'adapter aux différentes situations en attendant que les choses avancent.

Le fichier à utiliser par les développeurs est ainsi séparé en deux, avec une version moins complète, mais plus légère et adaptée aux anciens navigateurs.

Les prochaines phases de développement devraient d'ailleurs se concentrer sur la réduction en taille d'OpenPGPjs, de meilleures performances sur les opérations avec une clé publique et une nouvelle implémentation du chiffrement ECC plus efficace.

Le service de VTC planche depuis plusieurs années sur son projet et s'est associé à la Nasa. Les premiers tests sont prévus pour Dallas et Los Angeles en 2020, avec un lancement commercial pour 2023.

Aujourd'hui, Uber cherche une nouvelle ville pour s'installer et cinq pays sont en finale : l'Australie, le Brésil, la France, l'Inde et le Japon. Dubaï était pendant un temps évoqué, mais n'a finalement pas été retenu. Une fois le gagnant désigné, il faudra attendre cinq ans avant le lancement du service précise la société.

UberAir : cinq pays (dont la France) en lice pour accueillir le taxi volant

À partir de demain (1er septembre), les revendeurs européens ne pourront plus s'approvisionner, mais pourront tout de même écouler leurs stocks, les produits disparaitront donc progressivement. La raison est simple : les ampoules halogènes sont trop gourmandes en électricité et leur durée de vie est inférieure aux produits concurrents.

Si vous avez une lampe halogène sur pied chez vous, il est probablement inutile de courir dans les boutiques pour faire du stock : les modèles R7s (linéaire) et G9 (capsule) ne sont pas concernés. De plus amples informations sont disponibles dans le communiqué du syndicat de l'énergie.

Pour les autres formats, les ampoules LED prennent le relai, comme ce fut le cas pour les ampoules à incandescence il y a plusieurs années.

C'est le début de la fin pour les ampoules halogènes, à deux exceptions près
Apple : conférence du 12 septembre et grosses fuites sur les iPhone XS et Watch 4

Après les premières fuites, la confirmation de la date était attendue, c'est désormais fait. La conférence se déroulera au Steve Jobs Theater à Cupertino et débutera à 19h heure française. Comme toujours, un live sera proposé.

Trois nouveaux iPhone seraient présentés : le successeur de l’actuel iPhone X, qui serait nommé « XS », une version plus grande de ce dernier (la dalle grimperait à 6,5 pouces) et un iPhone LCD qui reprendrait le nouveau design, succèderait à l’iPhone 8 et aurait une dalle de 6,1 pouces.

La nouvelle gamme n’aurait donc plus aucun écran sous les 5,8 pouces de l’iPhone XS classique (dont 9to5mac affirme que c’est bien le nom). On resterait également sur des dalles OLED pour la série X et le (Super)LCD pour le modèle classique. En outre, TouchID disparaîtrait, ne laissant plus que FaceID sur tous les modèles. Enfin, un modèle or serait prévu.

9to5mac, très en forme, publie également une photo de ce qui serait l’Apple Watch 4. Le plus gros changement serait une augmentation de 15 % de la taille de l’écran, sans touche au châssis ou presque. Même recette que pour l’iPhone X : une réduction des bordures.

Apple profiterait de cet espace supplémentaire pour créer une nouvelle « face » améliorant la densité d’informations. Autour d’une horloge analogique, watchOS afficherait ainsi jusqu’à huit complications. On repère également sur la photo un trou sous la couronne, qui pourrait être le micro.

Ces rumeurs seront confirmées ou pas dans moins de deux semaines. La tendance depuis des années est cependant nette : les présentations d’Apple réservent de moins en moins de surprises.

Comme prévu, le géant du Net a ajouté des clés U2F dans sa boutique aux États-Unis. Pour 50 dollars vous obtenez un modèle Bluetooth/NFC et un second USB/NFC.

Même si les premiers tests le mentionnent peu, il ne s'agit pas de produits créés par Google, mais bien de clés du chinois Feitian (voir notre test) dont le logo a simplement été retiré. Cela permet à la société américaine de les recommander sans avoir à renvoyer ses utilisateurs sur Amazon.

Dans le même temps, Yubico – qui a récemment dit tout le mal qu'il pensait du Bluetooth pour une clé de sécurité – a décidé de travailler sur une nouvelle solution pour iOS. Ainsi, outre le NFC supporté de manière partielle par Apple, l'idée est de passer par une implémentation exploitant le port Lightning.

Le développement du SDK mobile a donc évolué dans ce sens, en espérant qu'iOS simplifiera bientôt les choses sur ce point. Avec la montée en puissance des problématiques de sécurité et du standard WebAuthn, il ne saurait en être autrement.

Clés de sécurité : Google met ses Titan en vente, Yubico veut pousser l'utilisation du port Lightning

Si vous êtes développeur ou testeur public et que vous avez actuellement la dernière bêta d’iOS 12 ; vous avez sans doute remarqué un phénomène pénible : une notification vous avertit très régulièrement qu’une nouvelle bêta est disponible.

Non seulement l’alerte est affichée très fréquemment, mais elle est erronée : il n’y a aucune nouvelle préversion disponible au téléchargement. Elle apparaît généralement au déverrouillage du téléphone, ou dès que l’on se sert du centre de notifications et qu’on le rejette vers le haut.

Il existe soit un problème dans la dernière bêta, soit le serveur d’Apple émet un mauvais signal. Il n’y a pour l’instant pas de solution, car un redémarrage de l’appareil ne change rien au problème.

« Dommage », car les bêtas d’iOS 12 sont rapides et relativement stables depuis la première et aucun souci du genre n’avait émaillé encore son parcours. Mais c’est à ça que servent les tests.

iOS 12 bêta : une pénible notification de mise à jour

Après les dons aux chaînes en 2014, la plateforme de streaming se lance dans les collectes de fonds et les œuvres caritatives.

Pour le moment en bêta, les outils permettent à des organisations de mettre en place un bouton pour des dons sur leur chaîne. Des youtubeurs peuvent également se regrouper autour d'une même collecte de fonds et aussi envoyer l'argent récupéré via les Super Chat à une organisation à but non lucratif de leur choix.

Comme toujours en pareille situation se pose la question des frais. Durant la phase bêta, YouTube affirme qu'il « couvrira tous les frais de transaction afin que 100 % des dons soient versés à but non lucratif ». Ce qui se passera après la bêta n'est par contre pas précisé.

YouTube Giving : des outils pour aider à lancer des campagnes de dons
Twitter : un processus de certification pour les publicités politiques aux États-Unis

Après Google, c'est au tour de Twitter de revoir sa politique sur les publicités, toujours sur fond d'ingérence de la Russie dans les élections américaine de 2016 et alors que celles de mi-mandat approchent.

Twitter met ainsi en place un processus de certification spécifique pour les États-Unis, avec l'obligation pour les annonceurs d'envoyer une photo, une copie du passeport, nom, adresse, email, etc. Les agences de presse peuvent être exemptées, sous certaines conditions. Ces changements seront effectifs à partir du 30 septembre.

Ils concernent les publicités autour d'une élection ou d'un candidat clairement identifié, ainsi que celles liées à des questions législatives d'importance nationale. Avortement, changement climatique, armes, santé, immigration, sécurité sociale et impôts sont par exemple cités.

« L’objectif est de fournir au public une plus grande transparence des publicités visant à changer la position des personnes sur des questions susceptibles d’influer sur les résultats des élections » expliquent Del Harvey et Bruce Falc de Twitter.

Enfin, des informations plus détaillées seront mises en ligne dans le Centre de transparence des publicités de Twitter, notamment avec des informations de facturation, le montant des dépenses et les informations de ciblage.

Parfois connu sous le nom de Galaxy X, le smartphone pliable du constructeur se fait attendre depuis plusieurs années. Selon les dernières rumeurs, il pourrait être présenté l'année prochaine.

Selon SamMobile (citant média de Corée du Sud), Samsung Display ne garderait pas son écran OLED pliable que pour lui au lancement. Des prototypes auraient déjà été envoyés à ses concurrents/partenaires Oppo et Xiaomi.

Les deux constructeurs pourraient donc dévoiler leur propre modèle rapidement après Samsung. Pour ce dernier, le but serait de faire rapidement grandir l'écosystème et la demande autour des smartphones pliables.

Smartphones : Samsung fournirait sa dalle OLED pliable à Oppo et Xiaomi

Apple a confirmé mercredi avoir racheté la société Akonia Holographics. Comme toujours dans de tels cas, la firme s’est contenté d’un très laconique message : « Apple rachète parfois de plus petites entreprises, et nous ne commentons en général pas nos objectifs ou plans ».

Akonia est une jeune entreprise. Fondée en 2012, elle s’est d’abord spécialisée dans le stockage des données holographiques, liées à la réalité augmentée, avant de se tourner vers les écrans pour cette dernière.

Elle a depuis accumulé plus de 200 brevets dans ce domaine, le site officiel vantant des lentilles de verre « fines et transparentes » capables d’afficher de grandes images aux couleurs « vibrantes ».

Le rachat vient automatiquement réalimenter le moulin à rumeurs, notamment de lunettes Apple qui sortiraient autour de 2020, ou d’un affichage holographique sur parebrise dans le cas d’une voiture.

Reuters rappelle d’ailleurs l’un des principaux défis dans ce domaine : produire des surfaces le plus transparentes possibles, tout en s’assurant de la luminosité des informations, sans pour autant nuire à la vision des objets derrière. Vaste casse-tête.

Apple rachète Akonia, spécialisée dans la réalité augmentée

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.