du 10 juillet 2018
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

Microsoft Surface Go : une tablette de 10" avec Pentium Gold, disponible le 2 août dès 399 dollars

Elle dispose d'un écran tactile (10 points) PixelSense de 10 pouces au format 3:2 (1 800 x 1 200 pixels) dans un châssis (en magnésium) de 8,3 mm d'épaisseur pour un poids de 520 grammes sans le clavier et 770 grammes avec. Une béquille à l'arrière permet d'incliner l'écran jusqu'à 165°.

À l'intérieur, un Pentium Gold 4415Y est aux commandes. Pour rappel, derrière cette dénomination se cachent des Pentium de la génération Kaby Lake d'Intel. Le CPU est épaulé par 4 ou 8 Go de mémoire vive et 64 à 256 Go de stockage. Windows 10 S est installé par défaut, mais il est possible de passer à Windows 10 classique.

La tablette fonctionne sans ventilateur et dispose d'une batterie lui permettant de tenir pendant 9h selon le fabricant, avec une charge de 0 à 100 % en 2h. La connectique comprend un port USB Type-C 3.1 (génération non précisée), un port jack pour brancher un casque et un lecteur de carte microSD.

Une caméra de 5 Mpixels et une infrarouge compatible Windows Hello sont présentes sur la face avant, ainsi qu'une autre de 8 Mpixels à l'arrière. Vous pouvez également utiliser le stylet Surface Pen de Microsoft. Des détails techniques sont disponibles sur cet autre billet de blog.

La Surface Go sera dès aujourd'hui en précommande dans plusieurs pays, dont la France. Comptez 399 dollars pour la version Wi-Fi avec 4 Go de mémoire vive et 64 Go de stockage, contre 549 dollars pour passer à respectivement 8 et 128 Go. Un modèle 4G (avec emplacement SIM et modem Snapdragon X16) arrivera dans un second temps.

Aucun accessoire n'est inclus par défaut : le Type Cover (clavier) est à 99 ou 129 dollars suivant le modèle, le stylet Surface Pen à 99 dollars et enfin la Surface Mobile Mouse (ambidextre, Bluetooth) à 34,99 dollars.

Au cours de l’année dernière, la Commission d’accès aux documents administratifs (Cada) aura mis en moyenne 94 jours à traiter un dossier, soit une vingtaine de jours de plus qu’en 2016. Voilà l’un des principaux enseignements du dernier rapport d’activité de l’institution, que les citoyens peuvent saisir lorsqu’une administration refuse de leur transmettre un document public – de type rapport, statistiques ou code source.

L’autorité administrative indépendante revient sur ses principaux avis rendus l’année dernière – 5 315 au total, et continue d’insister sur sa surchauffe (voir notre article). La CADA affirme au passage que son nouveau site Internet sera finalement mis en ligne ce mois-ci.

La Cada dévoile son rapport d’activité 2017

Le service de location de trottinettes en libre-service a levé 335 millions de dollars lors d'un tour de table mené par GV (anciennement Google Ventures). Une information en partie dévoilée la semaine dernière.

De nouveaux investisseurs comme Alphabet, Fidelity Management and Research et Atomico entrent dans la danse, tandis que les anciens remettent également de l'argent dans le pot. Cette manne financière servira notamment à développer le service à l'international.

La jeune pousse annonce au passage que Uber fait partie de ce tour de table (montant de la participation non précisée) et devient un « partenaire stratégique ». Les trottinettes seront identifiées au nom des deux sociétés (Lime et Uber) et seront prochainement disponibles dans l'application du VTC.

Lime lève 335 millions de dollars et annonce un partenariat avec Uber
Mises à jour pour iOS, macOS, tvOS et watchOS : Apple protège le port Lightning

Apple a diffusé hier soir de nouvelles versions de ses systèmes. Bien que mineures, iOS 11.4.1, macOS 10.13.6, tvOS 11.4.1 et watchOS 4.3.2 comportent quelques apports.

iOS introduit ainsi la fameuse protection du port Lightning, détectée pendant la phase bêta. Dans la section Face/Touch ID et code, une nouvelle option apparaît : Accessoires USB. Si désactivée, elle bloque tout transfert de données si l'utilisateur ne s'est pas authentifié depuis une heure.

La fiche technique d'Apple ne donne pas de raison particulière, mais beaucoup estiment (comme iGen) que la mesure doit aider à combattre les « pirate box » de type GrayKey.

Si l'utilisateur est sûr de lui, il peut activer l'option, iOS récupérant alors son ancien comportement. Tout branchement USB devient autorisé, comme dans le cas de périphériques d'aide à la saisie. Notez que les écouteurs ne sont pas concernés.

iOS 11.4.1 corrige également deux soucis. Le premier touche les AirPods en les empêchant d'afficher leur dernière position connue. Le second pouvait provoquer des erreurs de synchronisation avec les comptes Exchange.

High Sierra 10.13.6 inclut de son côté la compatibilité avec AirPlay 2. Un Mac peut donc diffuser du son sur plusieurs enceintes compatibles en même temps, y compris si elles sont réparties dans plusieurs pièces.

Dans la foulée, la mise à jour corrige quelques soucis, notamment dans Photos, qui ne parvenait parfois pas à reconnaître les fichiers AVCHD de certaines appareils photo. Mail empêchait aussi des messages de Gmail d'être déplacés vers un autre compte.

Toutes ces mises à jour sont disponibles dans les sections dédiées de chaque système. Exception faite, comme toujours, de la Watch, qui a besoin de son application compagnon sur iOS.

Il s'agit de la cinquième génération de puces en 3D du fabricant. Les précédentes étaient sur 64 couches, celles-ci grimpent d'un cran supplémentaire pour atteindre « plus de 90 couches » selon le discours officiel. Sauf surprise, il devrait être question de 96 couches, comme annoncé en 2017.

Samsung en profite pour apporter d'autres modifications, comme une interface « Toggle DDR 4.0 » permettant de monter jusqu'à 1,4 Gb/s, soit 40 % de plus que sur les V-NAND 64 couches. La latence en écriture est de 500 μs (-30 %), tandis qu'elle est « significativement réduite » à 50 μs en lecture.

Dans le même temps, l'efficacité énergétique reste « comparable » à l'ancienne génération selon le fabricant, principalement grâce à une baisse de la tension de 1,8 à 1,2 volt.

V-NAND : Samsung lance la production de masse des puces sur « plus de 90 couches »

Au travers d’une question écrite transmise aujourd’hui au ministre de l’Action et des comptes publics, la députée Aina Kuric (LREM) invite l’exécutif à « prévoir un taux de TVA réduit pour l'ensemble des produits reconditionnés, afin d'encourager leur consommation ».

L’élue fait notamment valoir que « contrairement à la fabrication du produit d'origine, l'activité de reconditionnement des produits créée bien souvent des emplois directement en France ».

Une députée propose une TVA réduite pour les produits reconditionnés
Minimal Ubuntu, une version dégraissée pour le cloud

Canonical fournit pour la première fois une version très élaguée de son système pour alimenter les machines virtuelles.

L'image Docker ne pèse ainsi que 29 Mo et contient l'essentiel pour assurer le fonctionnement. L'éditeur fournit cette édition pour les versions 16.04 et 18.04, toutes deux LTS.

Outre la faible empreinte sur le stockage, Canonical évoque un démarrage 40 % plus rapide qu'Ubuntu Server. L'image est également compatible avec Amazon EC2, Google Compute Engine (GCE), LXD et KVM/OpenStack. Microsoft devrait bientôt faire une annonce.

Chaque mouture exploitée par un service contient un noyau dédié (optimisé). La version téléchargeable de Minimal Ubuntu est pour sa part fournie avec un noyau optimisé pour KVM.

Attention, Minimal Ubuntu ne doit pas être confondu avec l'image Ubuntu minimale disponible depuis longtemps. Celle-ci, pesant environ 40 Mo, permet de choisir précisément les paquets qui seront téléchargés et installés.

Les images dédiées se récupèrent directement depuis les environnements cloud concernés. Les utilisateurs souhaitant tester Minimal Ubuntu dans un cloud privé pourront télécharger les images depuis le site de Canonical. Leur poids est d'environ 150 Mo.

Les deux groupes ont signé un protocole fixant un cadre entre l'opérateur et l'agence européenne pour la coopération policière afin « d'échanger des informations sur l’état de la menace sur les réseaux et les tendances en matière de cybercriminalité », et ce, au niveau européen.

Europol et Orange unis dans la lutte contre les cybermenaces

Selon ReCode, les dirigeants de la société et des banquiers contacteraient d'éventuels acheteurs. S'ils sont ouvert à une vente depuis des mois, « les représentants de la société ont été particulièrement agressifs le mois dernier » affirment nos confrères.

Créée en 2008 et entrée en bourse en 2011, Groupon « n'a pas réussi à transformer l'essai et n'a dégagé de profits qu'en 2015, avec des recettes en lente décroissance depuis 2014 » détaillent Les Échos.

Cette nouvelle a été bien accueillie en bourse, où le titre a grimpé de 10 %.

Groupon serait activement à la recherche d'un repreneur
YouTube : 25 millions de dollars pour les médias, mis en avant lors d'événements

La Google News Initiative, lancée en début d'année, intègre désormais un investissement de 25 millions de dollars sur la vidéo, déclare l'entreprise.  Bien entendu, YouTube est au centre des préoccupations.

Google compte monter un groupe de travail avec des médias (dont India Today, Jovem Pan et Vox Media) pour concevoir des produits et fonctionnalités dédiés sur la plateforme vidéo. Un fonds d'innovation doit soutenir la production vidéo de médias dans 20 marchés, avec un soutien de nouvelles équipes locales.

Dans un billet de blog, YouTube annonce lutter contre la désinformation lors d'événements en direct, en mettant en avant des articles de médias de confiance, pour le moment aux États-Unis. Cette fonction s'ajoute à l'intégration d'extraits vers des sources d'autorité sur des sujets à complots, comme les premiers pas de l'Homme sur la Lune.

Dans nos colonnes, en mars, Wikimedia regrettait d'ailleurs cette utilisation de l'encyclopédie par les grands groupes technologiques, sans contribution en retour.

Il y a quelques jours (le 28 juin), le site fêtait officiellement ses 20 ans. L'occasion pour l'équipe de faire un rapide point d'étape : « 101 000 contenus publiés (environ 37 300 journaux, 36 300 entrées de forum, 25 100 dépêches, 400 sondages, 170 liens (nouveauté 2018), 110 pages de wiki) ».

Comme prévu, LinuxFR propose une première série d'entretiens avec des visiteurs et contributeurs réguliers. Pinaraf, ZeroHeure, Bruce Le Nain, ʭ☯ et liberforce sont mis à l'honneur dans cette salve, avec une dizaine de questions identiques pour chacun.

Pour ceux qui voudraient faire vibrer la corde nostalgique, sachez qu'une version datant de février 1999 est disponible sur Web Archive (attention les yeux, le design n'était pas le même qu'aujourd'hui).

LinuxFR revient sur ses 20 ans

Le service a annoncé la nouvelle à ses clients dans un email hier, pour une raison simple : « Vous ne pourrez pas accéder à votre espace client [...] de 23h ce soir jusqu'à demain dans la matinée ». Les dispositifs de paiement ne sont pas affectés.

L'équipe ne précise pas les raisons de cette interruption, mais indique que la nouvelle application iOS sera « plus fluide, plus réactive, vraiment plus performante ». Il faut dire que ce n'était pour le moment pas le point fort de l'offre bancaire d'Orange.

Concernant Android, pas de date pour le moment. Une nouvelle mouture est seulement annoncée d'ici « quelques semaines ».

Orange Bank : une nouvelle version de l'application iOS dans la journée
Des certificats D-Link détournés pour signer des malwares

ESET a découvert une nouvelle série d'attaques utilisant des malwares signés numériquement par des certificats D-Link authentiques, les mêmes que ceux utilisés par le fabricant pour ses propres produits. Les chercheurs expliquent que « le certificat a probablement été volé », tandis que D-Link parle simplement d'un « détournement ».

Ce dernier explique qu'il « a été victime d'un groupe de cyberespionnage très actif qui utilise le malware Plead pour dérober des informations confidentielles à des sociétés et organisations basées en Asie de l'Est, notamment à Taiwan, au Japon et à Hong Kong ».

Deux malwares sont identifiés par ESET : Plead justement, qui permet de prendre contrôle de l'ordinateur à distance et ainsi récupérer des données, et un second (sans nom) récupérant des mots de passe sur les navigateurs (entre autres).

L'éditeur antivirus a évidemment contacté D-Link, qui a révoqué les certificats le 3 juillet. Le Taïwanais n'est pas le seul concerné : un certificat provenant de Changing Information Technology est également utilisé pour signer des malwares. Là encore, il a évidemment été révoqué, le 4 juillet.

Dans les deux cas, de nouveaux certificats ont été émis.

Google se félicite du succès de cet outil au sein d'Android Studio, qui serait massivement utilisé par les développeurs pour tester leurs applications mobiles. L'entreprise dit continuer à optimiser ses performances, notamment via Hyper-V.

Mais il est aussi question du support de nouvelles configurations. Ainsi, sous Windows ou Hyper-V, les puces Intel ne seront plus les seules à bénéficier d'optimisations matérielles. Une nécessité après le succès de Ryzen.

Android 3.2 Studio Beta est pour le moment nécessaire (voir les détails), mais cela devrait entrer dans la branche classique sous peu. Il s'agit dans tous les cas d'une bonne nouvelle pour les développeurs concernés, ainsi que pour AMD qui gagne ici quelques points de légitimité.

L'émulateur Android gère désormais les processeurs AMD Ryzen

Le jeu était utilisé pour les démos d'AMD depuis quelques mois, mais les joueurs peuvent désormais en profiter. Un patch vient en effet d'être diffusé pour apporter cette possibilité.

Ubisoft et le constructeur sont partenaires autour de ce titre, l'occasion de commencer à miser sur FreeSync 2 et le HDR, qui nécessitent une attitude proactive des développeurs pour le moment.

Sur le marché français, peu de référence de moniteurs FreeSync 2 sont disponibles. C'est notamment le cas du C49HG90DMU de Samsung, mais cela devrait se renforcer au fil des mois.

Far Cry 5 supporte FreeSync 2 et le HDR
OVH renommera ses services en OVH Cloud

Dans un podcast du Journal du Net, Octave Klaba, le fondateur du groupe roubaisien, a promis des évolutions dans les prochains mois. D'abord sur sa marque. « OVH ne va pas changer de nom, mais l'ensemble de nos sites web, de nos infrastructures vont passer sous une autre marque, OVH Cloud » a-t-il lancé en fin d'émission.

Le catalogue sera aussi unifié des deux côtés de l'Atlantique, en trois parties : Market (noms de domaines, hébergement, VoIP et accès Internet), Spirit (performances et bare metal) et Entreprise (dont le cloud public OpenStack).

OVH déclare d'ailleurs discuter avec l'État pour sa nouvelle stratégie cloud, se préparant pour le marché public prévu pour septembre.

Klaba revient aussi sur la panne de novembre, qui avait rendu indisponible une partie de son infrastructure. : « Ça a été un traumatisme pour les équipes », qui aurait mené à une importante remise en question interne. Surtout, le patron d'OVH met cet incident sur le compte de la conquête américaine, qui aurait amené la société à délaisser son infrastructure française.

Pour son Summit 2018, en octobre, en plus de la nouvelle marque, OVH compte annoncer la vérification et consolidation de son réseau. La logique interne changerait également : solidifier avant de lancer de nouveaux projets.

On avait été habitué à l'inverse ces derniers mois, avec la volonté du géant de Santa Clara de monter une équipe autour de son prochain GPU, attendu pour 2020.

Martin Ashton, Vice President du Core and Visual Computing Group chez Intel, fait son entrée chez AMD en tant que Corporate Vice President.

Il aura passé moins de deux ans chez son ancien employeur, après 25 ans chez Imagination Technologies.

Un transfuge d'Intel chez AMD

Mi-mai, HMD lançait en Chine son Nokia X6 de 5,8 pouces avec une encoche au niveau de l'écran (Notch). Mais une ouverture devrait prochainement avoir lieu.

Il changerait de nom pour l'occasion et deviendrait le Nokia 6.1 Plus, selon Mobile Magazine HK. Il serait disponible à partir du 19 juillet à Hong Kong avant de débarquer dans d'autres marchés, sans plus de précision pour le moment.

Le Nokia X6 s'ouvrirait au reste du monde sous le nom Nokia 6.1 Plus, dès le 19 juillet
Pour AT&T, HBO doit capter les spectateurs plusieurs heures par jour

La nouvelle direction de la chaine a été donnée lors d'une réunion d'équipe du 19 juin, regroupant 150 employés à New York, selon le New York Times. John Stankey, ponte de longue date d'AT&T et nouveau patron de Warner Media, y a ainsi décrit la stratégie et la prochaine année, qui promet d'être « dure », avec un accroissement du travail à mener.

La société devra désormais produire des émissions capables de retenir les spectateurs plusieurs heures par jour devant leur écran, tout en élargissant la base d'abonnés.

Les 40 millions de clients américains et 142 millions dans le monde ne suffiraient pas. Le nouveau responsable veut un taux de pénétration de 35 à 40 % dans les foyers, avec semble-t-il en ligne de mire Netflix et consorts.

« Ce ne sont pas des heures par semaines ou par mois. Nous avons besoin d'heures par jour. Vous concurrencez des appareils dans la main des gens, qui demandent leur attention toutes les 15 minutes » a lancé Stankey. Un choc des cultures, pour une société qui préfère habituellement la qualité à la quantité.

Le nouveau patron veut « engager » les spectateurs durant ce temps, pour obtenir plus de données et ouvrir la voie à différentes méthodes de monétisation, de la publicité à l'abonnement.

En juin, AT&T a bouclé le rachat de Time Warner (devenu Warner Media) pour la coquette somme de 85,4 milliards de dollars. HBO est connu pour ses grandes séries, comme Game of Thrones ou Westworld, qui ont attiré la confiance des spectateurs, sur laquelle AT&T compte capitaliser.

L'idée est de faire découvrir les articles tendance sur différentes thématiques, mots clés ou sociétés, en fonction des partages et autres interactions.

Cela passe par l'intégration d'une application Nuzzel News au sein d'Hootsuite, qui permet de gérer différents réseaux sociaux dans une même interface. Un guide d'utilisation a été mis en ligne.

Le billet de blog est discret sur ce point, mais la gratuité du service ne dure que 14 jours. Ensuite, il faudra payer entre 39 et 169 dollars par mois, le tarif classique de Nuzzel Media Intelligence.

Nuzzel s'associe à Hootsuite pour faciliter la veille

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.