du 03 juillet 2018
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

SUSE à nouveau rachetée, cette fois par EQT

SUSE a souvent changé de mains. L’un des plus connu est celui par Novell en 2004. Six ans plus tard, l’entreprise était à nouveau rachetée, par Attachmate. En 2014, Micro Focus récupérait l’ensemble et faisait de SUSE une division indépendante.

Le nouvel acheteur se nomme EQT. Ce fonds d’investissement suédois (au capital de 50 milliards de dollars) indique que sa mission sera, comme d’habitude, de transformer cette acquisition en une structure durable. Le fonds dit attacher une grande importance aux stratégies environnementales et sociales.

Bien que les résultats de Micro Focus aient été à la baisse ces derniers mois, ceux de SUSE se portent très bien. Sept ans de croissance continue sous la houlette de Nils Brauckmann, l’actuel PDG. Ce dernier devrait d’ailleurs rester en place, évoquant l’avenir brillant qui s’offre à SUSE dans le communiqué.

La somme versée par EQT n'est pas officiellement connue, mais il serait question de 2,5 milliards de dollars. Le rachat lui-même dépend d’une validation par les actionnaires de Micro Focus et les autorités de contrôle.

Concernant les distributions Linux de SUSE, gratuites ou payantes, rien n’est censé changer.

Accusée de discriminer les vidéos traitant des questions LGBT, la plateforme a conclu le « mois des fiertés » par un fil d'excuses sur Twitter. Elle y promet d'améliorer l'application de sa politique de monétisation, beaucoup de vidéos parlant de ces sujets étant démonétisées à tort selon leurs auteurs.

Google s'affiche pourtant comme une société ouverte, YouTube consacrant une part de ses conférences aux créateurs évoquant ces questions.

L'an dernier, YouTube avait déjà présenté ses excuses après avoir massivement placé en « mode restreint » des vidéos similaires, les rendant invisibles aux internautes. En mai, elle était accusée de retirer la publicité de la plupart des vidéos parlant de sexualité féminine, via la campagne #MonCorpsSurYouTube.

 YouTube présente ses excuses aux vidéastes LGBT

Le fabricant, qui vient de fêter ses 20 ans (lire notre compte rendu du Computex), annonce une nouvelle version de son boîtier Core P5 TG (pour Tempered Glass). Le Core P5 TG Ti est désormais dans la famille haut de gamme TT Premium.

Comme son prédécesseur, il dispose de quatre vitres en verre trempé de 5 mm. Les dimensions sont les mêmes (608 x 333 x 570 mm) pour un poids plus faible de 16,3 kg au lieu de 18,45 kg sur le Core P5 TG. Quatre ports USB 3.0 sont présents sur le nouveau, contre deux seulement sur l'ancien.

Une carte graphique de 280 mm peut être installée lorsqu'un radiateur de watercooling est présent, contre 320 mm sans. C'est bien moins que l'ancien qui pouvait monter jusqu'à 480 mm. Un comparatif des deux boîtiers est disponible ici.

Aucun prix ou date n'a par contre été annoncé par Thermaltake

Un nouveau boîtier « open frame » Core P5 TG Ti chez Thermaltake

Les géants de la distribution profitent de l'été pour nouer des partenariats. Après Alibaba et Bolloré, c'est au tour de Carrefour de signer avec le groupe de distribution britannique Tesco.

En plus de « relations stratégiques avec les fournisseurs », les deux protagonistes annoncent « l'achat en commun de produits de marque propre et de biens non marchands ». Cet accord sera régi par des cycles opérationnels de trois ans.

Bien évidemment, en pareille situation le but est « d'améliorer l'assortiment et la qualité des produits à des prix encore plus bas au bénéfice des clients, augmentant ainsi la compétitivité des deux enseignes ».

Cet accord devrait être finalisé dans les deux mois.

Carrefour et Tesco s'allient sur les achats de produits
Gmail : des employés d'applications tierces auraient accès au contenu des e-mails

Selon le Wall Street Journal, des employés de certaines sociétés ont accès aux e-mails d'utilisateurs de Gmail. En cause, les applications tierces auxquelles les internautes donnent (explicitement) la permission de lire leurs messages. En échange de certaines fonctionnalités, comme la comparaison de prix ou la planification de voyages depuis Gmail.

Ces applications offrent à des sociétés de marketing une porte d'entrée vers les habitudes des consommateurs, avance le WSJ. Une pratique qui serait devenue commune. Plus que les applications elles-mêmes, ce seraient bien les employés qui pourraient lire les messages, quand les utilisateurs autorisent cet accès.

L'an dernier, Google a cessé l'analyse des e-mails pour personnaliser la publicité, tout en conservant le profilage du compte.

Il est toujours possible de supprimer les applications douteuses. Les applications « Se connecter à l'aide de Google » ont potentiellement accès au contenu des messages (si elles l'ont demandé), tout comme les « applications tierces ayant accès à votre compte ».

Il y a un peu moins de deux semaines, Brian Krzanich démissionnait à cause d'une « relation passée » avec un autre membre d'Intel. En fin de semaine dernière, un autre dirigeant était contraint de quitter ses fonctions : Ron Black, PDG de Rambus.

Dans un communiqué, le conseil d'administration explique qu'il a décidé de mettre un terme à son contrat, avec « effet immédiat ». Cette rupture fait suite à un incident dans lequel la conduite de Ron Black était « en deçà des normes de la société », mais sans rapport avec sa situation financière et commerciale. Nous n'avons pas plus de détail pour l'instant.

M. Black quitte également ses fonctions au sein du conseil d'administration. En attendant la nomination d'un nouveau président, Luc Seraphin prendra les commandes de Rambus. Il était auparavant vice-président et directeur général de la division mémoire.

Rambus limoge son PDG Ron Black, avec effet immédiat

La première avait été lancée en 2015 dans certains pays, alors que les deux autres étaient issus de rachats. Ils finiront néanmoins tous au même endroit : à la poubelle.

Cela montre à quel point le secteur peut parfois s'emballer. L'acquisition de tbh avait par exemple été saluée, cette application faisant « fureur » chez « les jeunes » fin 2017. Quelques mois plus tard il n'en reste plus rien.

Facebook indique que toutes les données des utilisateurs vont être détruites dans les 90 jours, pour ces trois services.  

Facebook met fin à trois services : Hello, Moves et tbh

Le géant de la vente en ligne vient d'annoncer la date de sa prochaine période de promotions dédiée à ses clients Prime : elle débutera le lundi 16 juillet à 12h en France et durera 36 heures.

Le revendeur annonce de grosses promotions sur ses produits maison, ainsi que sur les objets connectés avec Alexa. Comme lors des précédentes éditions, de nouvelles offres seront régulièrement mises en ligne au fil de la journée.

Pour en profiter, il faut donc être membre Prime, un abonnement payant à 49 euros par an, ou 5,99 euros par mois. Vous pouvez également essayer l'offre gratuitement pendant 30 jours, vous permettant ainsi de profiter de l'Amazon Prime Day.

Rendez-vous le 16 juillet pour l'Amazon Prime Day
Samsung enquête sur son application Messages, accusée d'envoyer des photos de manière aléatoire

Gizmodo relate cette histoire pour le moins embarrassante. Plusieurs clients avec un smartphone Galaxy (notamment Note 8 et S9) et utilisant l'application Samsung Messages (installée par défaut) affirment que leur téléphone a envoyé des photos de manière aléatoire à leurs contacts. Encore plus embêtant, l'application ne laisse aucune trace de ces envois.

En se basant sur les retours des utilisateurs, nos confrères pensent que le problème pourrait être en lien avec la récente mise à jour RCS sur le réseau de T-Mobile. L'opérateur réfute être à l'origine, affirmant que « ce n'est pas un problème T-Mobile ».

De son côté, le fabricant de smartphones enquête : « Nous sommes au courant des rapports à ce sujet et nos équipes techniques se penchent dessus. Il est demandé aux clients concernés de nous contacter directement au 1-800-SAMSUNG ».

En attendant, deux solutions de contournement s'offrent à vous : changer d'application par défaut pour les SMS ou interdire à Samsung Messages l'accès à votre galerie.

Alors que les déclinaisons d'entrée de gamme en 12 nm se font attendre, de premiers tests ont été publiés. On peut ainsi découvrir ce modèle équipé de 4 cœurs (4 threads), cadencé à 3,5 GHz.

Malheureusement, les résultats diffusés ne se font pas à sa fréquence de base, mais overclocké à 4,3 GHz environ. Il faudra donc sans doute attendre encore quelques semaines pour voir ce qu'il apporte à l'offre actuelle sans de tels artifices.

Ryzen 3 2300X d'AMD : premiers résultats publiés

Le canal porte décidément bien son nom, particulièrement pour la branche de développement en cours, Redstone 5. Cette dernière mène à la future mise à jour 1809.

La build en question est la 17692. Ce n'est pas la plus récente, puisqu'on trouve la 17704 dans le canal rapide. Mais pour les testeurs du canal lent, il s'agit bien de la première préversion de cette branche, et la liste des améliorations et nouveautés sera longue.

Pour rappel, ce canal ne diffuse que les builds dont la qualité est jugée suffisante pour les testeurs plus frileux. Ces versions restent cependant des bêtas, contiennent des bugs et peuvent provoquer des comportements erratiques.

Les intéressés peuvent s'inscrire au programme Windows Insider depuis les Paramètres du système, dans la section Mise à jour et sécurité.

Windows 10 : enfin une première build RS5 pour le canal lent

Quelques semaines après la précédente bêta qui avait finalisé les API, la nouvelle vient apporter un coup de polish.

Google indique dans son billet que cette Beta 3 n'apporte aucune nouveauté. À ce stade, avec une version finale attendue pour plus tard cet été, il n'est plus question que de corrections de bugs et d'optimisations diverses.

Les possesseurs d'appareils Google compatibles peuvent installer la nouvelle version en OTA dès maintenant. Les autres constructeurs sont censés suivre le mouvement dans les semaines qui viennent. Beaucoup avaient après tout sauté la Beta 2.

Android P : la Beta 3 disponible, avec essentiellement des corrections
Un nouveau bug Facebook a débloqué des contacts de 800 000 utilisateurs

Il y a un mois, le réseau social avait identifié un bug sur le niveau de confidentialité des publications – 14 millions de personnes étaient concernées. Hier, rebelote avec un nouveau « bug » pour 800 000 utilisateurs.

Entre le 29 mai et le 5 juin, des contacts bloqués ont pu être partiellement débloqués. S'ils ne pouvaient pas voir les publications limitées à vos seuls amis, certaines avec une audience plus large leur étaient accessibles (amis et amis de vos amis par exemple). Ils pouvaient également vous contacter sur Messenger.

Facebook apporte quelques précisions : ce bug n'a pas rétabli les liens « d'amitié » rompus et 83 % des 800 000 utilisateurs concernés n'avaient bloqué qu'une seule personne. Le problème est désormais résolu et la liste des personnes bloquées revenue à la normale.

Comme avec le précédent bug, les utilisateurs concernés reçoivent une notification leur demandant de vérifier la liste des bloqués.

Il y a plusieurs jours, la plateforme pour photographes annonçait la fin de sa place de marché et des photos en Creative Commons. Outre le refus de nouveaux contenus, elle compte bientôt empêcher leur téléchargement.

Pour y répondre, Jason Scott de TEXTFILES a mis au point une archive. Plus de 150 000 éléments sont en banque pour le moment. 3 To de photos seraient déjà copiées dans l'Internet Archive.

500px : une archive des photos Creative Commons avant leur disparition

Ces plans sont le résultat d'un traitement par des réseaux de neurones des données de Bing Maps accumulées avec le temps.

L'équipe s'est appuyée sur un outil open source maison, CNTK Unified Toolkit (licence MIT), pour analyser les photos et y reconnaître les bâtiments. Elle a ensuite nettoyé les données de leurs faux positifs, puis appliqué un algorithme de polygonisation.

Résultat, 124 885 597 plans ont ainsi été cumulés. Ils sont désormais offerts au projet OpenStreetMap, qui contient lui-même environ 30 millions de plans aux États-Unis. Les données sont également disponibles sur le dépôt GitHub de Microsoft, sous licence CC BY 4.0.

Microsoft fournit 125 millions de plans de bâtiments américains à OpenStreetMap

Le constructeur a bien du mal à maintenir sa position dans le marché mobile, dépassé par d'autres entreprises asiatiques comme Samsung, Huawei et Xiaomi.

Elle va donc licencier 1 500 personnes dans ses usines à Taiwan soit 23 % de ses effectifs, avec évidemment des économies substantielles espérées à la clé. La vague de départ forcés vient de commencer et se poursuivra jusqu'en septembre.

Selon HTC, l'opération est une conséquence de l'ajustement à la demande. Elle affirme vouloir continuer à innover et migrer une partie de ses installations vers l'automatisation – comprendre les robots.

HTC licencie 1 500 personnes à Taiwan
Dématérialisation des démarches administratives : l’État lance un tableau de bord

Avec quelques petits jours de retard par rapport à ce qui avait été annoncé en février dernier, la Direction interministérielle au numérique (DINSIC) a ouvert hier « NosDemarches.gouv.fr ». Le site se présente comme un « tableau de bord ouvert et contributif » des services publics numériques.

L’objectif est de permettre aux citoyens de suivre les progrès effectués en matière de dématérialisation des démarches administratives, l’exécutif ambitionnant d’arriver à un taux de 100 % d’ici la fin du quinquennat.

Chacun peut au passage solliciter la dématérialisation d’une démarche ne pouvant pour l’instant être effectuée qu’en papier, afin que ce projet soit étudié en « priorité ». Il est par ailleurs possible de faire part de ses retours, bons ou mauvais, sur une procédure en particulier (demande de carte grise, déclaration de perte de carte d’identité...).

« NosDemarches.gouv.fr sera régulièrement mis à jour grâce aux retours utilisateurs, dans une logique d’amélioration continue », promet-on à la DINSIC.

Alors que les testeurs de Windows 10 ont droit à une première préversion Redstone 5 dans le canal lent, ceux de la Xbox One peuvent mettre la main sur une build 1810.

Les joueurs intéressés – et conscients des risques –  doivent dans se trouver dans le canal Alpha, en mode Skip Ahead.

Curieusement, cette mouture n'apporte pour l'instant aucune nouveauté. Elle contient les mêmes fonctionnalités que la dernière mise à jour stable, la 1806. Cependant, les ajouts devraient arriver dans les semaines qui viennent. En attendant, la build contient une série de correctifs.

Xbox One Insiders : première build pour la future version 1810

À l'instar de ce qui existe déjà pour les vélos, Lime permet à ses utilisateurs de louer au débotté une trottinette électrique. Le service est d'ailleurs disponible depuis peu à Paris.

Selon le Financial Times, le fonds d'investissement Google Ventures aurait réalisé un tour de table et décidé d'injecter 300 millions de dollars. La jeune pousse serait ainsi valorisée à 1,1 milliard de dollars. Cette manne devrait lui permettre de continuer à se déployer et de lutter face à son concurrent Bird, dont la valorisation dépasserait les 2 milliards de dollars.

Alphabet (Google) aurait investi 300 millions de dollars dans les trottinettes électriques en libre-service Lime
Uber : l'application Windows 10 devient une PWA

Signe des temps, Uber a mis à jour son application disponible dans le Store pour la transformer en Progressive Web App. Une migration qui n'étonnera personne, les PWA étant bienvenues dans la boutique du système depuis l'April Update.

Twitter avait d'ailleurs sauté sur l'occasion, se débarrassant du même coup d'une version UWP bien à la traîne. S'agissant d'une version web mobile dans un conteneur, l'application ne contient pas toutes le fonctions habituelles des moutures Android et iOS.

Cependant, l'essentiel est là : réservation de trajets et gestion des coupons. D'autres, comme l'historique des précédents voyages, renvoient vers une page web. Rappelons que les PWA ont pour gros avantage de pouvoir être mises à jour côté serveur. L'utilisateur n'a rien à faire, les nouveautés arrivant simplement au chargement du contenu web.

Il sera particulièrement intéressant de suivre la valse des éditeurs dans ce domaine. Maintenant que les PWA sont invitées au même rang que les applications classiques, il est probable que la solution intéresse de nombreux acteurs.

Quatre ans après s'être retirée, Dell va revenir en bourse

Le fabricant américain s'était retiré en 2013 afin de se réorganiser plus sereinement. En 2015, il croquait EMC pour 67 milliards de dollars et, par effet domino, devenait propriétaire de plus de 80 % de VMWare, côtée en bourse.

L'opération annoncée hier a pour but de « simplifier la structure du capital » de Dell. Ce n'est pas totalement une surprise puisque cette possibilité avait été évoquée au début de l'année.

Elle consiste en rachat (109 dollars par action, dans la limite de 9 milliards, soit une prime de 29 %) ou échange d'actions reflets de sa filiale VMWare en actions Dell.

À l'issue de cette opération, les actionnaires détiendront entre 20,8 et 31 % de Dell Technologie. Michael Dell détient pour rappel 72 % du groupe Dell Technologies et cette réorganisation ne changera rien sur ce point.

La finalisation de cette transaction est attendue pour le quatrième trimestre de l'année

Dans une course sans fin pour redorer son blason et blinder les accès aux informations personnelles depuis les applications tierces, Facebook ajoute de nouvelles barrières.

Parmi les mesures « promulguées », l'obligation d'utiliser ses propres jetons d'accès pour le Graph API Explorer, la fin du Profile Expression Kit au 1er octobre, le retrait des API Topic Search, Topic Insights and Topic Feed et Public Figure au 1er août ou encore le retour de l'API Pages, mais uniquement à travers Page Public Content Access.

Facebook : nouvelles restrictions d'accès aux informations pour les développeurs

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.