du 28 juin 2018
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

Windows 10 : une tonne de nouveautés dans la build 17704, notamment pour Edge

Comme nous l'avons souligné récemment dans notre dossier, Edge ne manque pas de qualités, mais de fonctions. Le navigateur garde un côté « brut » trahissant sa relative jeunesse.

La nouvelle préversion de Windows 10 gomme en partie ces défauts. Outre certaines petites retouches graphiques (dont un ombrage sur les bords de l’onglet actif), Edge gagne un menu général complètement remanié. Plus clair, il met en avant les fonctions principales.

Le menu s’accompagne de plusieurs autres changements. L’accès aux paramètres divise maintenant les options en plusieurs panneaux thématiques. Il était temps. L’utilisateur peut également choisir les icônes apparaissant à droite de la barre d’adresses : notes, favoris, partage, etc. Il peut même toutes les supprimer.

Autre réglage, attendu celui-là : le blocage des médias. Trois niveaux sont proposés. Par défaut, l’option est sur « Autoriser », les vidéos gardant leur comportement habituel. « Limiter » n’empêche pas la vidéo de démarrer, mais coupe le son. « Bloquer » se passe de commentaire. En sélectionnant ce dernier, Edge prévient que certains sites peuvent mal fonctionner.

La nouvelle build inclut une version nettement remaniée de Skype. Interface revue, se voulant plus efficace, plus grande concentration des informations, accès simplifié aux contacts, réarrangement des participants dans les appels vidéo, prise de captures d’écran, plusieurs thèmes et autres améliorations sont de la partie.

Le Diagnostic Data Viewer est également enrichi. Permettant de visualiser les données télémétriques engrangées par Windows, il adopte une interface un peu plus claire et fournit une nouvelle catégorie pour lire les détails des rapports d’erreurs envoyés par le système.

Parmi les autres améliorations, notons un réglage pour améliorer le confort de visionnage des vidéos en environnement très lumineux, des statistiques sur l’aide à l’utilisateur quand il écrit via le clavier virtuel, l’installation de polices pour les non-administrateurs ou encore une nouvelle colonne dans le gestionnaire des tâches pour afficher le niveau de consommation énergétique d’une application.

Enfin, Windows Defender, renommé Windows Security, dispose d’une nouvelle option pour bloquer les comportements suspicieux., généralisant la technologie Exploit Guard à tous les utilisateurs.

L’utilisateur pourra également activer le dispositif d’accès contrôlé aux dossiers, permettant de surveiller les dossiers principaux (Documents, Images,…) contre les modifications par les malwares. Windows prévient que ce réglage peut entraîner un mauvais fonctionnement de certaines applications, mais que l’interface du centre de sécurité a simplifié l’ajout d’exceptions.

Comme toujours, seuls les testeurs inscrits dans le canal rapide du programme Windows Insider pourront récupérer la nouvelle build. Bien que Microsoft ait évoqué une accélération du canal lent, il n’y a pour l’instant aucune différence avec les précédents cycles de développement.

Il s'agit pour le moment d'une expérimentation à Paris baptisée « Bail Century21 Airbnb-compatible ». Elle est disponible dans les quatre premiers arrondissements pour les logements gérés par Century 21. Elle pourrait ensuite s'étendre dans d'autres villes françaises.

Ce service permet à un locataire de sous-louer son logement lorsqu'il ne l'utilise pas : « Dès que le propriétaire a donné son accord, tout est ensuite géré par un professionnel de confiance. C’est l’agence qui se charge de la mise en ligne de l’annonce sur le site de Airbnb et de toutes démarches administratives applicables ».

Le locataire ajoute ensuite des renseignements, le prix, ses disponibilités, etc. Les revenus sont ensuite partagés en trois, suivant la formule suivante : 70 % pour le locataire, 23 % pour le propriétaire et enfin 7 % pour l'agence Century 21.

En France, Airbnb et Century 21 proposent de la sous-location, avec partage des revenus

Si le Snapdragon Wear 1100 est un produit d'entrée de gamme ciblant aussi bien les enfants et les personnes âgées, cette nouvelle référence se positionne plus haut et vise spécifiquement le marché des montres 4G pour les enfants.

Elle se place logiquement au-dessus du Snapdragon Wear 2100, avec quatre cœurs Cortex-A7, un modem 4G de 5e génération et une autonomie en hausse de 14 % selon le constructeur. Ce dernier propose une version modifiée d'Android Oreo spécialement pensée pour son SoC et occupant moins de 512 Mo.

Huawei est partenaire privilégié de Qualcomm sur le Snapdragon Wear 2500, mais sans plus de détails pour le moment. Les premiers échantillons sont envoyés aux clients et les kits de développement attendus pour le troisième trimestre de cette année.

Qualcomm Snapdragon Wear 2500 : une puce pensée pour les montres connectées des enfants

Après une « chaire industrielle sur l'informatique quantique » en mai, les deux partenaires mettent « à disposition des utilisateurs industriels du CCRT un des simulateurs quantiques les plus performants au monde ». La machine est baptisée Atos Quantum Learning Machine (QLM) et elle se trouve au centre de Bruyères-le-Châtel du CEA.

Le CCRT, ou Centre de calcul recherche et technologie, regroupe des sociétés comme ArianeGroup, EDF, IFP Energies nouvelles, Ineris, l'Onera, Safran, l'Oréal, Thales, Valeo, etc. Elles pourront ainsi « expérimenter des technologies de rupture afin de mieux maîtriser l’évolution de leurs applications et de relever les défis associés à la simulation numérique, le Big Data ou encore l’Intelligence artificielle et le "Machine Learning" ».

Le CEA et Atos continuent de miser sur l'informatique quantique et lancent un « simulateur »
SD Association : SD Express (PCIe et NVMe) jusqu'à 985 Mo/s, cartes SDUC jusqu'à 128 To

L'organisme en charge des cartes SD vient de faire un doublé. Jusqu'à présent, nous avions les cartes SD, SDHC et SDXC jusqu'à 2 To. Désormais, il y a également les SDUC (pour Ultra Capacity) de 128 To maximum.

Pour en profiter, il faut évidemment que la carte et le lecteur/terminal soient certifiés SDUC. La rétrocompatibilité descendance est assurée : un lecteur SDUC peut lire et écriture sur des cartes SDXC, SDHC et SD. Néanmoins, la réciproque n'est pas vraie : un lecteur SDXC ne peut pas lire une carte SDUC par exemple. Tous les détails se trouvent par ici.

De son côté, SD Express est une évolution de l'interface. Elle exploite PCIe 3.0 et NVMe 1.3 afin de proposer un débit théorique maximum de 985 Mo/s. Pour rappel, la SD de base est limitée à 25 Mo/s, la SD UHS-I grimpe à 104 Mo/s, la UHS-II à 312 Mo/s et la UHS-III à 624 Mo/s.

Là encore la rétrocompatibilité est de mise : une carte SD Express peut être utilisée dans un lecteur SD des précédentes générations, mais les débits seront alors limités par le moins rapide des deux. Un tableau détaillé est disponible sur la page 9 de ce document.

La construction du remplaçant de Hubble est terminée depuis fin 2016, et le lancement était prévu pour octobre 2018. En septembre dernier, la mise en orbite était repoussée de plusieurs mois avec une fenêtre entre mars et juin 2019. Il y a quelques mois, la date était de nouveau repoussée d'un an avec un lancement en mai 2020.

Devinez quoi ? La NASA vient d'annoncer un nouveau report. Cette fois-ci, le lancement est attendu pour le 30 mars 2021. Ces retards à répétition entraînent évidemment une hausse du coût de la mission : il passe de 8,8 milliards à 9,66 milliards de dollars.

Sans entrer dans les détails, l'agence spatiale évoque « des problèmes techniques, y compris des erreurs humaines » pour expliquer l'important retard sur le calendrier initial. De son côté, l'administrateur de la NASA Jim Bridenstine rappelle que « Webb est vital pour la prochaine génération de recherche, au-delà du télescope spatial Hubble ».

Le lancement du James Webb Space Telescope est encore repoussé... au 30 mars 2021

Puisqu'il fallait faire revenir les prédateurs sur Terre, le réalisateur Shane Black a une idée : « Quand un jeune garçon déclenche accidentellement leur retour sur Terre, seul un équipage hétéroclite d'anciens soldats et un professeur de sciences contestataire peuvent empêcher l’extinction de la race humaine ».

De plus, « les pires prédateurs de l'univers sont maintenant plus forts et plus intelligents que jamais, ils se sont génétiquement perfectionnés grâce à l'ADN d'autres espèces »… sinon la traque aurait certainement été trop simple. Au cinéma le 17 octobre.

Nouvelle bande-annonce pour The Predator, la traque est de retour
Ryzen Threadripper en 12 nm à 32 cœurs : quid du tarif ? Un revendeur l'affiche à 1509 euros

Outre les aspects techniques, l'une des différences majeures de la nouvelle gamme d'AMD face à celle lancée l'année dernière concerne la stratégie commerciale.

En effet, le Ryzen 7 1800X avait été annoncé à 560 euros, son remplaçant à 330 euros. Ce, après des mois de baisse (voir ici ou ). Plus récemment, on a même vu ce modèle proposé aux alentours de 220 euros par les revendeurs.

Toute la question est donc : avec une puce équipée 32 coeurs au lieu de 8, quel sera le tarif ? La logique voudrait qu'il soit quatre fois plus élevé. Un Ryzen 7 2700X étant proposé aux alentours de 330 euros, on pourrait donc s'attendre à un peu plus de 1300 euros.

Tout dépendra de la capacité d'AMD à miser sur le côté « exceptionnel » de sa puce, et de ses fréquences/performances. Un autre argument est à prendre en compte : le coût de la carte mère X399, bien plus élevé (comptez au moins 300/400 euros).

Un revendeur a affiché un processeur 2900X d'AMD à 1509 euros, avec une fréquence annoncée de 3,8 GHz. Une information qui va dans le sens d'une approche à peu près modérée. On attend maintenant l'annonce officielle, prévue pour le mois d'août.

La société (anciennement connue sous le nom de Rythm) commercialise un bandeau connecté devant favoriser le sommeil.

Après avoir déjà obtenu 22 millions de dollars de Xavier Niel, Laurent Alexandre et la MAIF, la société passe la seconde avec 35 millions de dollars de plus auprès de Johnson & Johnson et Bpifrance. Dreem a ainsi recueilli près de 60 millions de dollars en moins de quatre ans.

L'objet de cette levée de fonds est de se lancer à l'international, notamment aux États-Unis, tout en continuant à développer de nouveaux produits. Pour rappel, le bandeau connecté est actuellement vendu 499 euros, avec une offre satisfait ou remboursé pendant 30 jours.

Dreem lève 35 millions de dollars auprès de Johnson & Johnson et Bpifrance

Enfin ! Après quelques déboires et une mouture 7.0.1 lancée en test il y a peu, la nouvelle version d'Android TV arrive sur la fameuse console. Cela nous a été confirmé par plusieurs utilisateurs.

Au programme, pas de nouveauté par rapport à ce qui avait été annoncé il y a quelques semaines, seulement des correctifs qui permettent un déploiement global.

Un retard suffisamment important pour que NVIDIA se fasse coiffer au poteau par Xiaomi. Reste maintenant à savoir quand Google Assistant arrivera de manière complète sur la Shield TV.

NVIDIA publie la mise à jour 7.0.2 pour la Shield TV : Oreo disponible pour tous

Elgato est principalement connue pour ses solutions permettant de capturer des vidéos (boîtiers externes, cartes PCIe, etc.). C'est justement cette division « gaming » qui est cédée à Corsair, sans indication sur le montant de la transaction et le devenir des employés. Seule certitude pour l'instant : « Elgato Gaming continuera à être une marque distincte ».

De son côté, la société allemande Elgato Systems « se concentrera exclusivement sur Eve, sa gamme de produits pour la maison connectée » compatibles HomeKit. Elle change de nom au passage pour devenir Eve Systems.

Elgato vend sa division gaming à Corsair et devient Eve Systems
Premier rapport du NTSB sur l'accident mortel d'une Model S avec batteries en feu

S'agissant d'un rapport préliminaire, il ne précise pas les causes probables de l'accident, mais liste les éléments factuels en possession des enquêteurs.

Deux passagers étaient présents en plus du chauffeur de 18 ans : un à l'avant, l'autre à l'arrière. Ce dernier a été éjecté de la voiture et il est le seul survivant. L'accident s'est produit sur une route limitée à 30 miles/h (environ 48 km/h). Après un dépassement, le conducteur a perdu le contrôle du véhicule qui a ensuite heurté à plusieurs reprises le mur d'une résidence.

Après la seconde collision, la voiture a pris feu selon des témoins, cités par le NTSB. Entre 800 et 1 100 litres d'eau et de mousse étaient nécessaires pour éteindre l'incendie. Les batteries se sont de nouveau enflammées lors du chargement de l'épave pour l'emporter dans un garage. L'incendie s'est déclenché une troisième fois lorsque le véhicule est arrivé sur place. Ces deux incendies ont par contre rapidement été éteints.

Concernant les circonstances de l'accident, la voiture roulait à 116 miles/h (environ 186 km/h) trois secondes avant l'accident. La vitesse était redescendue à 108 miles/h (174 km/h) deux secondes avant lorsque le conducteur a appuyé sur les freins. Quand les airbags ont été déclenchés, la vitesse était de 86 miles/h (138 km/h).

Dans tous les cas, l'enquête continue, aussi bien sur l'accident, les incendies et les procédures mises en place par les pompiers.

Il s'agit d'une évolution du TS-1635 présenté il y a près de deux ans. Le TS-1635AX reprend exactement le même châssis avec 12 baies de 3,5 pouces et 4 de 2,5 pouces.

À l'intérieur par contre, un SoC Marvell Armada 8040 (quatre cœurs Cortex-A72 à 1,6 GHz) est aux commandes au lieu d'un Annapurna Labs Alpine AL-514 (quatre cœurs Cortex-A15 à 1,7 GHz), toujours avec 4 ou 8 Go de mémoire vive.

Comme l'indique la lettre « X » dans son nom, le NAS dispose de deux ports réseau 10 GbE (SFP+), en plus de deux RJ45 Gigabit et trois USB 3.1 Gen 1. Deux emplacements PCIe sont toujours présents. QNAP annonce une disponibilité immédiate, sans donner de prix. On le trouve toutefois déjà en vente chez certains revendeurs pour 1 649,95 euros.

NAS QNAP TS-1635AX : 16 baies et deux ports réseau 10 GbE

La machine de 13,3" (1080p) est en effet disponible sur la boutique espagnole de la marque. Pour rappel, elle embarque un processeur Core i5-8250U, 8 Go de mémoire, 256 Go de stockage (SSD) et une GeForce MX150 (2 Go).

La disponibilité de la bête est annoncée pour le mois de juillet. Le communiqué laisse entendre une extension européenne, sans plus de détails. L'ensemble des caractéristiques techniques du Mi Laptop Air est disponible par ici.

Cette machine rencontrant déjà un petit succès en import, une distribution plus directe pourrait faire bouger les lignes chez nous, et sans doute pénaliser quelques constructeurs historiques.

Xiaomi lance son portable Mi Laptop Air en Espagne à 899 euros et vise l'Europe

Pour tenter de reprendre la main, le constructeur doit lancer ces puces d'ici la rentrée, accompagnée du chipset Z390. Mais pour marquer le coup, un changement de nom pourrait avoir lieu.

Ainsi, il ne serait plus question de Core i7 mais bien de Core i9-9900K (8C/16T), déclinés en i5-9600K (6C/6T) et i7-9700K (6C/12T) selon nos confrères de Wccftech. Les différences avec la gamme 8000 actuelle risquent d'être plus que fines si cela se confirme.

Processeurs à huit cœurs : Intel opterait pour le nom Core i9-9900K face aux Ryzen d'AMD
L'objet interstellaire Oumuamua serait finalement une comète

Lorsqu'il a été découvert en octobre dernier, les scientifiques pensaient qu'il s'agissait d'une comète. Elle avait donc été baptisée C/2017 U1.

Elle a ensuite rapidement été cataloguée comme astéroïde à cause de l'absence de poussière et d'émanation de gaz, et donc renommée 1I/2017 U1. Finalement, une nouvelle étude indique qu'il s'agirait bien d'une comète, comme le rapporte la NASA.

Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques ont remarqué que la vitesse de l'objet céleste changeait de manière inattendue : « Nos mesures de haute précision sur la position d'Oumuamua ont révélé que quelque chose autre que les forces gravitationnelles du Soleil et des planètes affectaient son mouvement ».

Selon Davide Farnocchia de la NASA, « cette force subtile sur Oumuamua est probablement causée par des jets de matière gazeuse expulsés de sa surface », un phénomène courant pour les comètes du système solaire. Il devrait être suffisamment important pour modifier la trajectoire de la comète, mais pas assez pour être détecté depuis la Terre.

Dans tous les cas, la petite (et courte) visite de la comète n'en finit pas d'intriguer les scientifiques qui analysent toutes les données récupérées.

Lors d'une audition au Sénat hier, Maxime Saada n'a pas mâché ses mots. Le service de vidéo à la demande par abonnement (SVOD) serait passé de 800 000 clients à 200 000 en l'espace de deux ans, alors que Netflix en gagnerait 100 000 par mois.

« En deux ans, on a été rayés de la carte de ce marché, qui est en train de se substituer à la télévision. Il a suffi de deux ans ! » a-t-il lancé, plaintif. Il blâme le cadre réglementaire et fiscal, mais n'évoque aucun choix stratégique pour expliquer le naufrage. Tout juste reconnaît-il que l'absence des contenus maison a pu contribuer à la désertion des internautes. Ici encore, la réglementation l'aurait empêché de proposer des exclusivités.

Saada déclare également que Canal+ n'a pas été sollicité sur Salto, la future plateforme de SVOD de TF1, France Télévision et M6. « On a été un peu en froid avec TF1 » justifie-t-il.

Canalplay est mort, selon le patron de Canal

Pas question de laisser Tencent accaparer toute la couverture médiatique pour avoir rejoint la fondation au grade le plus élevé.

Google était déjà membre depuis un moment, mais uniquement au rang Silver. Pour une entreprise très impliquée dans les projets open source, le constat cadrait peu.

L'éditeur ouvre donc davantage son portefeuille et sort les 500 000 dollars réclamés par an pour passer Platinum, contre 100 000 jusqu'à présent. Dans la foulée, Sarah Novotny, responsable de la stratégie open source, rejoint le comité directeur de la Linux Foundation.

Jim Zemlin, directeur de la fondation et déjà heureux de l'arrivée de Tencent, se réjouit à nouveau, notant que Google « est l'un des plus gros contributeurs à l'open source ».

Google devient à son tour membre Platinum de la Linux Foundation

Le service de police de la ville américaine ne va pas au-delà de son expérimentation en centre-ville, officiellement sur des officiers consentants, selon Florida Politics. La possibilité d'un retour de la reconnaissance faciale n'est tout de même pas écarté, même si la forme est à déterminer.

Amazon a été vertement critiquée par des employés et associations de défense des libertés pour la commercialisation de Rekognition aux forces de l'ordre. L'association ACLU de Floride avait envoyé une lettre (PDF) à la mairie d'Orlando, le 25 juin, exigeant la suspension du programme pilote.

Fin mai, 30 organisations s'étaient mobilisées contre cette utilisation régalienne du produit d'Amazon. De quoi lancer le débat. Le patron de Kairos, une société spécialisée dans ces technologies, a déclaré qu'elles n'étaient pas assez abouties pour une utilisation par les forces de l'ordre, dans une tribune à TechCrunch. Selon lui, elles affecteraient négativement les personnes de couleur, en plus de l'invasion dans la vie privée qu'elles représentent.

Rekognition : Orlando ne renouvelle pas son contrat avec Amazon
Google critiqué pour avoir appelé les éditeurs à combattre la directive droit d'auteur

Dans un e-mail aux membres du programme DNI, Google déclare qu'il est urgent de s'opposer à la directive droit d'auteur en discussion dans les instances européennes, avec un lien vers l'annuaire des eurodéputés, pour ceux qui voudraient les contacter, révèle le Financial Times.

Le programme DNI, destiné à soutenir les médias, pour partie via un fonds, est un outil de séduction pour Google, comme l'est le Journalism Project lancé en janvier 2017 par Facebook. Le message de Madhav Chinnappa, directeur des relations stratégiques du groupe, est mal passé auprès d'une partie des membres du programme.

Pour l'organisation professionnelle Digital Content Next, Google aurait franchi une ligne rouge, dénonçant « une campagne de désinformation ».

Cet argument, utilisé par les défenseur de la directive (eurodéputés en faveur du texte comme Commission européenne), décrit l'opposition des groupes technologiques et des internautes comme une campagne malhonnête, à l'inverse de celle des ayants droit.

Selon Google, cet e-mail a été envoyé sur demande d'éditeurs cherchant le point de vue de l'entreprise. « Le but du groupe de travail DNI est d'échanger nos points de vue et d'améliorer la collaboration entre l'industrie de la presse et Google », défend ce dernier.

La directive lui déplaît notamment à cause de l'article 11, qui instaurerait un droit voisin sur les moteurs de recherche. Référencer un article de presse pourrait ainsi mener à une redevance au profit des éditeurs, « rémunération » qui n'existe pas aujourd'hui. En parallèle, l'article 13 amènerait un filtrage des vidéos YouTube et des autres plateformes d'hébergement dès leur mise en ligne, bloquant automatiquement celles considérées comme des copies d'œuvres soumises au droit d'auteur.

Passée sans encombre en commission Juri, la directive doit encore subir son grand oral en séance plénière au Parlement, le 5 juillet prochain.

« Nous sommes enfin arrivés à Ryugu » lâche l'agence spatiale japonaise sur Twitter. La sonde a décollé en décembre 2014 avec l'atterrisseur Mascot à son bord. Celui-ci est développé par l'agence spatiale allemande, en partenariat avec le CNES.

Après une première « photo » mi-juin, la sonde nous en propose cette fois-ci une autre de bien meilleure qualité, alors qu'elle se trouve à 280 millions de km de la Terre. L'astéroïde mesure environ 1 km de diamètre et il est désormais suivi de près (environ 20 km) par la sonde Hayabusa. Cette dernière devrait larguer l'atterrisseur Mascot en octobre de cette année et elle devrait ramener des échantillons sur Terre en 2020.

« Ryugu fait partie de la famille des astéroïdes de type C, carbonés et probablement hydratés. Il y a donc un intérêt pour comprendre l’origine du carbone et de l’eau sur Terre, mais aussi pour étudier la chimie du carbone lors de la formation de notre Système Solaire » explique Francis Rocard, responsable du programme d’exploration du système solaire au CNES.

Après 3 ans et demi de voyage, la sonde Hayabusa 2 est à 20 km de l'astéroïde Ryugu

Le litige remonte à 2011, lorsqu'Apple accusait Samsung de copier « grossièrement » ses produits. Apple avait gagné la première bataille en 2012, mais un nouveau procès était lancé suite à un désaccord sur le montant des dédommagements. Il y a tout juste un mois, Samsung était condamné à payer 533 millions de dollars à Apple.

La hache de guerre est désormais enterrée selon des documents judiciaires consultés par l'AFP : « Le tribunal a été informé par les parties que l'action en justice [...] avait été soldée, toutes les procédures [...] en cours dans ce dossier sont en conséquence terminées » y explique la juge fédérale Lucy Koh.

Cette dernière ajoute que « les deux groupes renonçaient aussi à engager de nouvelles poursuites sur ce thème », toujours selon l'AFP. Par contre aucun détail financier n'est précisé.

Violation de brevet : après 7 ans de bataille, Apple et Samsung trouvent enfin un accord
Dota 2 : l'intelligence artificielle Open Five veut battre des équipes professionnelles

Comme son nom l'indique, elle est développée par OpenAI, une alliance ouverte pour la recherche sur l'intelligence artificielle regroupant de nombreux acteurs.

Armé de cinq réseaux de neurones, un par « joueur », cette IA est déjà parvenue à battre des équipes de joueurs semi-pro à Dota 2. Pour s'entraîner, l'intelligence artificielle a mené l'équivalent de 180 années de match contre elle même.

L'algorithme Proximal Policy Optimization d'apprentissage par renforcement est utilisé sur des machines disposant de 256 GPU et pas moins de 128 000 cœurs CPU. Alors que la machine a prouvé sa supériorité sur l'Homme aux échecs et au jeu de Go, la situation est différente : l'IA ne connaît pas l'intégralité de l'environnement du jeu et ne sait pas tout ce que fait son adversaire.

Des matchs d'exhibitions sont prévus pour le 28 juillet et l'équipe vise le tournoi annuel The International en août prochain. « Nous ne savons pas si nous y arriverons, mais nous pensons qu’avec beaucoup de travail, ça peut marcher » affirment les concepteurs.

Les frontaliers le savent bien, les communications sont parfois difficiles à cause des différentes réglementation de chaque pays. Les ondes ne s'arrêtent en effet pas aux frontières.

L'ANFR annonce avoir signé avec nos voisins un « accord aux frontières pour le nouveau plan de fréquences TNT », dont le but est de libérer les 700 Mhz pour la 4G. « Avec cette signature s’achève l’ensemble des négociations » autour de cette bande de fréquence.

4G et 700 MHz : la France et la Belgique signent un accord aux frontières

Facebook testera prochainement une nouvelle fonction destinée à se débarrasser rapidement des publications contenant un ou plusieurs mots-clés.

Nommée Keyword Snooze, elle se composera d’un panneau dans lequel l’utilisateur écrira des mots. S’il saisit « spoil » par exemple, toutes les publications contenant le terme seront supprimées du flux pendant 30 jours. La fonction se répercute également dans les Groupes et Pages.

Le réseau social voit cet ajout comme un moyen de ne pas connaître à l’avance la fin d’un film ou les résultats des matchs sportifs.

Il s’agit pour le moment d’un test, donc limité à un petit nombre d’utilisateurs qui pourront activer la fonction depuis le menu à trois points en haut à droite d’une publication. Si l’expérience est concluante, Keyword Snooze sera généralisé.

Facebook teste Keyword Snooze, pour masquer des mots-clés

La plainte, déposée en mai, concerne la reprise des chaines de la filiale de Bouygues dans les bouquets Canal, dont le contrat a expiré en avril, rapporte Le Figaro. Depuis l'an dernier, TF1 tente d'imposer son offre Premium, avec replay amélioré et des services en ligne, aux opérateurs et distributeurs, espérant en tirer des dizaines de millions d'euros.

Après des batailles et des alliances de circonstance, plusieurs fournisseurs d'accès ont signé les nouvelles conditions, sous la menace de l'expiration des contrats de diffusion. Canal est d'ailleurs attaqué pour contrefaçon, puisqu'il diffuse toujours des chaînes sur lesquelles il n'a plus de droits, du point de vue de TF1.

TF1 attaque Canal+ en justice

En janvier, le réseau social suivait un mouvement global en interdisant les réclames pour des produits souvent trompeurs, comme les options binaires, les crypto-monnaies et les levées de fonds en crypto-monnaies (ICO).

Désormais, Facebook entrouvre la porte pour des annonceurs présélectionnés, leur donnant le droit de promouvoir leurs produits liés à ces devises. Pour obtenir cette approbation, tout publicitaire doit soumettre une candidature, avec leurs éventuels permis ou présence sur les marchés financiers.

 Facebook réautorise (un peu) les publicités sur les crypto-monnaies
Une faille WordPress permet d'effacer des fichiers critiques sans droits particuliers

La brèche a été signalée par les chercheurs allemands de RIPS Technologies il y a 7 mois, sans action pour l'instant de la part de WordPress.

La vulnérabilité réside dans la fonction de suppression des miniatures d'images. Elle accepte les paramètres sans poser de question. Cette fonction peut être détournée pour effacer n'importe quel fichier de WordPress.

Un facteur limite toutefois la dangerosité de la faille : l'utilisateur doit avoir au moins le rang d'auteur pour déclencher les hostilités. La faille reste néanmoins active, et un auteur existant pourrait se faire dérober ses identifiants.

En supprimant le fichier wp-config.php, un pirate pourrait même forcer le site à revenir sur l'écran d'installation. Certaines actions lui seront impossibles, mais il pourrait rediriger le site vers une base de données qu'il contrôle sur un autre serveur.

En attendant que WordPress réagisse, les chercheurs proposent un patch à appliquer pour se prémunir de la faille.

Lors d'un colloque, le cerbère de l'audiovisuel a redit sa confiance dans la technologie de diffusion, malgré une utilisation en baisse. « Le développement de modes de diffusion concurrents à la TNT ne va pas en sonner le glas » a ainsi lancé son président Olivier Schrameck, cité par Les Échos.

Il rappelle qu'un quart des foyers n'ont accès qu'à la TNT, en réponse au coup de semonce tiré par l'Arcep, qui verrait bien un allègement de la régulation de ce mode de diffusion, concurrencé par la TV par Internet. Pour l'autorité des télécoms, la finalité pourrait être l'utilisation de ces précieuses fréquences à d'autres réseaux.

Pour l'avenir, à l'horizon 2030, le Conseil voit plusieurs scénarios pour l'audiovisuel, avec une piste idéale : une symbiose entre acteurs historiques de l'audiovisuel et ceux du numérique, qui n'est pas acquise, les deux mondes risquant le conflit ouvert.

Pour le CSA, la TNT a encore un avenir

Le fabricant explique qu'il peut désormais générer automatiquement une clé d'accès uniquement valable pendant la durée de la réservation sur Airbnb, simplifiant ainsi la procédure pour les loueurs et les locataires.

Trois modes de fonctionnement sont proposés : un code PIN, l'accès via l'application August, ou les deux... ce qui n'est pas sans rappeler ce que l'on trouve déjà dans certains hôtels.

Les serrures connectées August veulent simplifier le partage des « clés » via Airbnb

Comme de multiples jeux en ligne, Overwatch dispose d'une fonction pour signaler les joueurs ayant un comportement négatif.

L'éditeur tente maintenant la fonction inverse avec les Approbations. Depuis la dernière mise à jour, il est possible de signaler ceux ayant bien joué, soit par leurs compétences, soit par leur comportement agréable. Idéalement un mix des deux.

Le système a deux impacts importants. Ces signalement rapportent ainsi des points d'expérience et un niveau global d'approbation. Ce dernier peut servir dans les recherches de groupe, dans lesquelles il sera possible de définir un niveau minimal pour participer.

En espérant que l'outil ne laisse pas trop de joueurs sur le carreau en créant une classe élitiste.

 Overwatch : Blizzard veut récompenser les bons joueurs par des Approbations

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.