IPv6 activé pour 10 % des clients mobiles Orange et Sosh

Il y a quelques jours, un internaute constatait une connexion en IPv6 sur sa ligne Sosh. Contacté, l’opérateur nous confirme avoir débuté l’activation en août chez ses clients grand public. Selon lui, la transition de l’ensemble du parc devrait prendre une année.

Pourquoi ce délai ? « C’est un projet de déploiement d’évolutions logicielles à implémenter au fur et à mesure sur le réseau d’Orange. Orange doit s’assurer que la qualité de service IPV6 et bien équivalente à la qualité de service en IPv4 » nous explique la société.

Si vous êtes éligible, l’opérateur recommande de sélectionner « IPv6 » dans l’APN Orange, au lieu de « IPv4/IPv6 ». Il note que l’itinérance reste en IPv4.

La transition vers le « nouveau » protocole réseau est encore balbutiante en France. Selon le régulateur, l’Arcep, il était complètement absent des réseaux mobiles l’an dernier. Des clients Bouygues Telecom ont déjà constaté des connexions en IPv6 sur leurs mobiles, sans que l’opérateur ne nous le confirme pour l’instant.

Nous avons également contacté Free Mobile et SFR à ce sujet.

Le 12 octobre, la commission LIBE est censée apporter la dernière touche au règlement ePrivacy pour le parlement, en adoptant en séance plénière le rapport de l’eurodéputée Marju Lauristin. Selon IAPP et Contexte, le vote sera reporté. IAPP évoque un délai d’au moins d’une semaine.

Les trois commissions pour avis ont rendu leur copie ces derniers jours, alarmant la Quadrature du Net et Qwant sur le respect du consentement de l’utilisateur. ePrivacy, dont l’application est prévue en mai 2018, en même temps que le RGPD, doit protéger des angles morts de son cousin, notamment sur les métadonnées, les communications et les cookies.

Le vote d’ePrivacy repoussé au Parlement européen

Certains l'attendaient, d'autres n'y croyaient plus, c'est désormais officiel : le navigateur Edge de Microsoft existera sous Android et iOS. L'éditeur indique répondre à la demande de ses utilisateurs voulant une même « expérience » sur PC et sur leurs appareils mobiles, et donc un même navigateur. Un point de vue qui a clairement du sens.

Cette application est pour le moment accessible sous la forme d'une préversion (en anglais), uniquement sous iOS via  TestFlight. Pour Android il faudra encore attendre un peu.

La société évoque de nombreuses nouveautés à venir, et l'arrivée de la Fall Creators Update devrait sans doute venir renforcer l'ensemble. Nous aurons l'occasion de revenir plus en détail sur cette nouvelle stratégie d'ici peu.

Le navigateur Edge de Microsoft en test sur iOS, bientôt sur Android

En plus des décrets relatifs aux avis en ligne et à la loyauté des plateformes, l’exécutif a publié au Journal officiel du jeudi 5 octobre deux ordonnances programmées par la loi Lemaire de 2016.

La première a trait à l'identification électronique et « aux services de confiance pour les transactions électroniques ». La seconde porte sur la dématérialisation des relations contractuelles dans le secteur financier.

Comme d’habitude, un rapport vient détailler chacune de ces ordonnances (voir ici et ).

Le gouvernement publie deux ordonnances prévues par la loi Numérique
Le DSM 6.2 bêta de Synology est disponible, pour les NAS à partir des DS-x11

Comme prévu, le fabricant de NAS a mis en ligne la première bêta de son interface d’administration 6.2. Les NAS à partir des DS-x11 peuvent en profiter, à condition d’avoir installé le DSM 6.0 au minimum.

La version 6.2 sera la dernière mise à jour majeure pour certains modèles de la série x11, x12 et x13. Comme toujours, version bêta oblige, à utiliser en connaissance de cause, car des bugs peuvent venir jouer les troubles fête.

Nous reviendrons sur toutes les nouveautés de cette version dans la journée.

Google a dévoilé ce mercredi la version compacte de son Google Home : Mini. Proposé à 59 euros en précommande en France, il fait l'objet d'une promotion spécifique chez certains revendeurs.

C'est notamment le cas de Darty qui vend l'enceinte connectée avec trois mois d'abonnement à Deezer pour le même prix. L'écoute de musique et la radio restent les fonctionnalités principales de ces appareils, surtout en France où les services « intelligents » sont encore peu nombreux.

Une offre qui aura l'intérêt de montrer qu'il existe des alternatives à Spotify ou Google Play Music.

Home Mini : en France, certains revendeurs le proposent avec trois mois de Deezer offerts

Si le forfait Essentiel du service de SVOD reste à 7,99 euros, les offres Standard et Premium passent de 9,99/11,99 euros à 10,99/13,99 euros. Une augmentation de 10 % et 19 % environ, qui fait passer l'abonnement intermédiaire au-delà de la barre symbolique des 10 euros.

Un choix déjà opéré par OCS par exemple, le bouquet de chaînes détenu par Canal et Orange étant proposé à 11,99 euros par mois dans son offre comprenant les TV et autres appareils connectées.

Cette hausse touche pour le moment les nouveaux abonnés, les anciens tarifs s'affichant toujours pour les autres. Mais il se pourrait bien que, comme pour les augmentations précédentes, celle-ci finisse par concerner tout le monde.

Si Netflix n'a pas spécialement explicité les raisons de cette hausse, l'action du service de SVID a largement profité de cette annonce puisqu'elle est passée de 184 dollars à 194 dollars en à peine une journée, son nouveau plus haut historique.

Netflix : une hausse de certains tarifs, y compris en France

Du 9 au 21 octobre, vous pouvez rapporter votre smartphone dans une des boutiques Bouygues Telecom afin qu’il soit recyclé. Pour cette opération, l’opérateur s’est associé au WWC France, Suez (qui s’occupera du recyclage) et Recommerce, spécialisée dans l’achat et la vente de smartphones d’occasion.

Un bon d’achat de 10 euros vous sera remis, valable uniquement le jour même dans la boutique Bouygues Telecom où vous avez déposé votre smartphone, dans la limite de 15 000 bons pendant cette opération. Si le mobile a encore une valeur d'usage, il pourra être racheté par Recommerce, le prix dépendra alors de son état et de sa vétusté.

Un site dédié est disponible à cette adresse avec les détails de l’opération.

Bouygues Telecom lance une opération recyclage des vieux téléphones

Il y a quelques jours, AMD diffusait ses pilotes Radeon Software Crimson ReLive Edition 17.9.3. Aujourd'hui, ils viennent d'être mis à jour avec une certification WHQL.

AMD ne publie que de temps en temps une version non estampillée comme bêta de ses pilotes, les derniers (17.8.1) datant ainsi d'août. Si vous n'attendiez que ça pour vous mettre à jour, foncez.

Les Radeon Software Crimson ReLive Edition 17.9.3 certifiés WHQL

Depuis hier, certains clients Sosh peuvent profiter de communications illimitées depuis la France vers les fixes et mobiles d’Amérique du Nord.

Vous n’avez rien à faire, cette option est automatiquement ajoutée à votre forfait précise l’opérateur. L’offre mobile + Livebox à 49,99 euros profite évidemment du même ajout.

Sosh ajoute les appels vers les USA et le Canada à son forfait à 24,99 €
Crédit Agricole veut déjà s'attaquer à Orange Bank

Nos confrères des Échos nous apprennent que le Crédit Agricole va à son tour lancer une initiative dans le domaine bancaire avec une offre « anti-Orange Bank ». Mais dans le domaine, il faut faire attention à ne pas tout mélanger. Offre en ligne, mobile et « néo-banques » ne couvrent pas des pratiques et offres identiques.

Ici, il serait question d'une « offre bancaire simplifiée se composant d'un compte courant, accessible via un téléphone mobile, et d'une carte de paiement, le tout à un tarif que l'on imagine proche de celui proposé par Orange Bank ». La gratuité ne serait pas forcément de mise, mais plutôt une tarification faible.

On semble plutôt dans le cadre d'une réponse tardive et plus chère à Boursorama qu'à une offensive prenant la mesure du chamboulement en cours dans le secteur. Tout se jouera sur la simplicité d'utilisation, les possibilités offertes et surtout la procédure à suivre pour l'ouverture de compte.

Car c'est bien sur ce point que se distinguent les nouveaux acteurs, et sur lequel les banques et leurs systèmes d'information – parfois antiques – ont du mal à s'aligner.

On ne peut pas dire que les Stories sur Facebook rencontrent le même succès que celles sur Instagram. Les deux appartenant au même groupe, le réseau social a une idée pour essayer de doper son service : la publication croisée.

Ainsi, il devient possible de publier des Stories sur Facebook, directement depuis Instagram. Cette fonctionnalité a été repérée par nos confrères de TechCrunch, puis confirmée par un porte-parole de Facebook, qui ajoute qu’elle est en cours de déploiement, au moins aux États-Unis.

Depuis Instagram, publiez vos Stories directement sur Facebook

La maison mère de Free a regarni sa trésorerie en souscrivant un emprunt de 650 millions d’euros sur sept ans, avec un taux annuel de 1,5 %.

La société ne détaille pas quel usage il sera fait de cette somme et explique vouloir « tirer avantage des conditions de marché actuellement favorables, pour renforcer sa liquidité et allonger la maturité de sa dette, tout en améliorant le coût moyen de son endettement ».

Iliad emprunte 650 millions d’euros sur les marchés

Nos confrères de TechCrunch ont repéré un test intéressant de Facebook, qui continue de chercher des solutions contre le phénomène des fausses informations, et des sites spécialisés dans ce genre de pratiques.

Un peu à la manière d'un Decodex du Monde, le réseau social veut désormais donner des informations sur ceux qui diffusent des contenus d'actualité. Ainsi, un petit « i » pourrait apparaître, avec un texte descriptif lors d'un clic.

Ce dernier semble issu de Wikipédia, et aucun code couleur ne viendrait faire la différence entre « bons » et « mauvais » médias. Le but serait surtout de séparer des autres les sites ayant une certaine réputation, sans trop se mouiller.

Il faudra maintenant attendre de voir si ce test est concluant et si Facebook généralisera cette fonctionnalité. Une chose est sûre : il faudra bien plus que ça pour que le réseau social rassure sur le rôle qu'il joue dans la propagation de fausses informations.

Facebook : un bouton d'information en test sur les sites

Après le Lenny 4 Plus, c’est au tour du Sunny d’avoir droit à sa déclinaison Plus quelques semaines après son lancement. Les caractéristiques techniques sont au ras des pâquerettes : écran de 5”, définition de 480 x 854 pixels, 1 Go de mémoire vive, 8 Go de stockage, caméras 2 et 5 Mpixels, 3G jusqu’à 21 Mb/s, etc.

Il sera disponible le 9 octobre, pour 69,99 euros.

Encore un smartphone 3G chez Wiko : le Sunny 2 Plus de 5” à 69,99 €
Lenovo : une édition spéciale au look rétro pour les 25 ans du ThinkPad

Le 5 octobre 1992, le constructeur dévoilait son premier ThinkPad 700C. Aujourd’hui, il profite de cet anniversaire pour annoncer son ThinkPad Anniversary Edition 25. Il joue évidemment sur la corde nostalgique avec un clavier sur sept lignes (rétro-éclairé cette fois-ci), des boutons de volume dédiés, des LED et un logo multicolore.

Il est équipé d'un écran tactile Full HD de 14", animé par un Core i7-7500U, 16 Go de DDR4, 512 Go de SSD PCIe et une GeForce 940MX. Une caméra infrarouge compatible Windows Hello est de la partie, ainsi que de l’USB 3.0 et Thunderbolt 3.

Toutes les caractéristiques techniques sont disponibles ici. Il sera prochainement proposé sur le site du fabricant et dans les boutiques partenaires pour 1 899 dollars.

Le fabricant vient d’annoncer un kit de montage pour ses systèmes de watercooling Silent Loop (120 à 360 mm) afin de les rendre compatibles avec les processeurs Threadripper d’AMD (socket TR4). Il est dès à présent disponible pour 8,50 euros.

Le fabricant ne précise pas s’il sera inclus dans le bundle des kits Silent Loop à l’avenir. Mais gageons que ce cera le cas.

Un adaptateur TR4 (Threadripper) pour le Silent Loop de be quiet!

Après avoir teasé l’information durant la conférence Synology 2018, le constructeur annonce officiellement l’arrivée des IronWolf, IronWolf Pro et BarraCuda Pro de 12 To. C’est donc en-dessous des 14 To de Western Digital, qui a le désavantage de ne pas pouvoir remplacer un disque dur classique, car il exploite la technologie SMR.

Si le BarraCuda Pro s’adresse principalement aux ordinateurs, les IronWolf sont pensés pour les NAS. La version Pro est recommandée pour les systèmes avec plus de huit baies. Elle est annoncée avec une charge de travail plus importante (300 To/an au lieu de 180 To/an) et une garantie de 5 ans.

Trois HDD de 12 To chez Seagate, deux dans la série IronWolf pour NAS

Elon Musk a récemment présenté une mise à jour de son plan pour coloniser Mars et explorer le système solaire (lire notre compte rendu). Cette fois-ci, le vice-président Mike Pence est monté au créneau : « Nous enverrons des astronautes américains sur la Lune. Pas seulement pour laisser des empreintes de pas et des drapeaux, mais afin de construire les fondations nécessaires pour envoyer des Américains sur Mars et au-delà ».

Pour rappel, Donald Trump avait déjà fait part de son intention d’envoyer des hommes sur Mars : « Je crois que nous voulons le faire pendant mon premier mandat, ou au pire pendant mon second. Alors je crois qu'il va falloir que nous accélérions un peu ça ».

Des ambitions refroidies par le responsable des vols habités à la NASA (William H. Gerstenmaier) : « Je ne peux pas fixer de date à laquelle des humains pourront embarquer pour Mars, pour la raison qu’avec le budget actuel [...], nous ne disposons pas des systèmes nécessaires ».

Il faudra maintenant voir si le gouvernement américain se donnera les moyens suffisants pour mettre en œuvre cette promesse.

Les États-Unis veulent retourner sur la Lune, puis aller sur Mars

La société vient d’annoncer officiellement les dates de son événement dédié aux développeurs (lire notre compte rendu de l'édition 2016). La keynote principale sera évidemment diffusée en direct.

Des mots clés comme intelligence artificielle, données et cloud sont évoqués dans le billet de blog, avec la volonté de créer « des applications qui auront un impact profond sur le monde », excusez du peu.

La conférence Connect(); 2017 de Microsoft se tiendra du 15 au 17 novembre
Opera 49 disponible en bêta : capture d’écran, selfie et autres nouveautés

Alors qu’Opera 48 est disponible depuis peu, la version 49 pointe le bout de son nez, en bêta pour le moment. Cette mouture met en avant la capture d’écran (comme Firefox avec Screenshots) avec la possibilité d’éditer l’image afin d’y ajouter un selfie, des stickers ou des dessins.

D’autres changements sont également de la partie avec un menu Easy Setup à la place de Customize Start Page, des ajustements dans le menu Opera, et un nouveau design pour la page de navigation privée. Vous avez également la possibilité de modifier l’ordre des icônes des extensions. Dingue non ?

Les notes de version détaillées se trouvent par ici.

Dans le cadre de la plainte du fonds italien Fininvest pour abus de marché dans le dossier Mediaset, la police est venue perquisitionner les locaux de Vivendi dans la journée d'hier.

Pour rappel, le groupe français a d’abord pris une participation amicale avec son compère italien avant de se lancer dans un raid éclair en dénonçant un accord signé quelques mois plus tôt. Fininvest, le fonds familial des Berlusconi, accuse Vivendi d’avoir fait baisser artificiellement la valeur de Mediaset pour lancer son offensive.

Dans un court communiqué, « Vivendi réaffirme avoir acquis sa participation dans Mediaset de manière légale et transparente et attend avec sérénité la clôture de ce différend ».

Le siège de Vivendi perquisitionné à Paris

Vivendi a révélé hier le résultat définitif de son OPA sur Havas. Le groupe français détient désormais 94,75 % du capital et 94,73 % des droits de vote du spécialiste de la publicité et de la communication.

À quelques millions d’actions près, le seuil des 95 % était atteint et permettait à Vivendi de procéder dans la foulée à un retrait obligatoire pour sortir Havas de bourse.

À 9,25 euros par action, l’opération a coûté 1,39 milliard d’euros à Vivendi.  

Succès de l’OPA de Vivendi sur Havas

Cette découverte a été remontée à nos confrères de Gizmodo par le chercheur Will Strafach de Sudo Security Group.

Cette autorisation spéciale remonte à 2015, au moment du lancement de l’Apple Watch. Elle permettait alors à Uber de copier le rendu d’une carte sur son application afin de le coller sur l’écran de la montre connectée, celle-ci ne pouvant visiblement pas le faire de manière autonome à l’époque.

Selon le chercheur en sécurité, cette fonctionnalité pourrait également permettre de surveiller toute l’activité d’un utilisateur sur son smartphone, à moins qu’une sandbox soit mise en place pour limiter cette possibilité à l’application Uber, mais ce n’est pas précisé.

Dans tous les cas, le service de VTC précise qu’il n’utilise plus cette fonctionnalité et qu’elle sera prochainement supprimée de l’application. Il serait temps en effet : pourquoi avoir attendu qu’elle soit rendue publique pour agir ainsi ?

Sur iOS, Apple avait donné à Uber la permission de copier l’écran de l’iPhone

Après l’iPhone 8 et ses soucis de haut-parleur, puis la Watch et sa connexion 4G capricieuse, Apple s’attaque aux défauts les plus évidents de High Sierra.

La mise à jour publiée corrige ainsi une importante faille de sécurité qui pouvait révéler les mots de passe des volumes APFS, des problèmes de fiabilité pendant l’installation du système, un souci de curseur en utilisant InDesign d’Adobe ainsi que des erreurs lors de l’envoi de courriers depuis un compte Yahoo dans Mail.

Attention, la mise à jour pèse tout de même 2 Go. Elle se récupère comme toujours depuis le Mac App Store.

High Sierra corrige plusieurs soucis de jeunesse, dont une faille d'APFS

C’est l’une des activités préférées de Microsoft : changer les noms de ses produits. Arrow devient donc Microsoft Launcher et devient plus officiel. Il s'agissait initialement d'un petit projet du Garage.

L’éditeur promet de nombreuses nouveautés à venir, disponibles en partie si les utilisateurs récupèrent la nouvelle préversion. On retrouve une certaine normalisation graphique propre à Microsoft, avec des éléments de Fluent Design, des résumés d'activités, les contacts fréquents, des options supplémentaires de personnalisation, etc.

Notez que Microsoft l’annonce dans le même billet que pour Edge sur Android et iOS. La stratégie de l’entreprise pour les plateformes mobiles fait ainsi encore un pas en avant.

Sur Android, Arrow devient Microsoft Launcher

Le régulateur boursier américain s’est dotée fin septembre d’une Cyber Unit chargée notamment de surveiller l’activité des ICO (voir notre explication) et des « méfaits perpétrés au travers de l’Internet clandestin ».

Elle devra également enquêter sur des intrusions dans les marchés d’échanges ou les cas de manipulation de cours orchestrés en envoyant de fausses informations sur les réseaux sociaux.

La SEC s’offre une cyberpolice
Des agents russes auraient dérobé d’importants documents à la NSA

Un article du Wall Street Journal révèle que l’agence américaine se serait fait dérober des renseignements cruciaux sur ses méthodes d’attaque et de défense. La faute incomberait à l’employé d’un prestataire (Reality Winner) qui aurait, en violation totale du protocole, ramené ces données chez lui.

Toujours selon le WSJ, les agents russes auraient été avertis de la présence de ces documents par une identification des fichiers via un scan de Kaspersky. L’éditeur se défend évidemment d’un nouveau rapport à charge contre lui. Il devient particulièrement délicat de démêler cette situation entre sécurité et géopolitique.

Nous reviendrons dans la journée sur ce nouvel incident.

L’année dernière, un homme a diffusé l’accouchement de sa compagne en direct sur Facebook. Pas uniquement à ses amis, comme il le pensait (c’est du moins ce qu’il a affirmé), mais de manière publique. Des extraits ont ensuite été repris dans les médias et le jeune papa a décidé de porter l’affaire devant les tribunaux pour violation du droit d’auteur.

Il a perdu l'affaire, le juge estimant que les extraits diffusés entraient dans le cadre d’une utilisation raisonnable (fair use) : entre 22 et 30 secondes ont été diffusées sur des chaînes de TV, sur 45 minutes de direct.

Aujourd’hui, nos confrères d’Ars Technica expliquent qu’il doit payer environ 120 000 dollars de frais d’avocat à ABC/Yahoo, COED Media Group et NBC. Une histoire qui rappelle une fois encore la nécessité de bien savoir ce que l’on fait lorsque l’on partage des photos et vidéos sur les réseaux sociaux.

Accouchement sur Facebook Live : le père doit payer 120 000 $ à des chaînes de TV

Les fêtes de fin d’année approchant, le constructeur nippon a, selon Digitimes, décidé de faire grimper sa capacité de production de 800 000 à 2 millions de Switch par mois.

Le constructeur fait en effet déjà face à des ruptures de stock au Japon, alors que la console n’est pas encore disponible à Taiwan ou en Chine. Si un tel rythme se confirme et que les ventes suivent, Nintendo n’aura aucun mal à tenir son objectif de 10 millions de consoles vendues d’ici fin mars 2018.

Nintendo va augmenter la cadence de production de la Switch