du 26 juin 2018
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

iOS 12, tvOS 12 et macOS Mojave : c'est l'heure des bêtas publiques

Apple a publié hier soir les premières bêtas ouvertes à tous. Celle de Mojave la semaine dernière était une erreur : les aventuriers des préversions peuvent dorénavant se lancer dans le grand bain.

Ces bêtas d’iOS 12, tvOS 12 et Mojave sont basées sur les Developer Preview 2 sorties la semaine dernière pour les développeurs. Les versions finales étant attendues pour septembre, en même temps que la présentation des nouveaux iPhone, les bugs sont encore potentiellement nombreux.

L’un en particulier peut s’avérer pénible sous iOS 12 : le GPS ne positionne pas correctement l’utilisateur dans les applications l’utilisant, qu’elles soient d’Apple ou tierces. iGen, qui évoque le problème, recommande de lancer une application et d’attendre quelques minutes.

Pour le reste, les nouveautés sont celles présentées à la WWDC. Les testeurs de Mojave pourront notamment se pencher sur le thème sombre et les piles de bureau, tandis que sur les appareils mobiles, iOS 12 affichera des notifications groupées et de meilleures performances.

Rappelons que tous les appareils actuellement compatibles avec iOS 11 peuvent installer la bêta de la version 12. Sans doute pour revenir dans les bonnes grâces des utilisateurs agacés par les soucis et performances d’iOS 11.

Mercredi 27 juin, à partir de 8h, le coup d'envoi des soldes d'été sera officiellement donné, aussi bien dans les boutiques physiques que sur Internet. Elles dureront six semaines, pour se terminer le mardi 7 août.

Cette période commerciale est strictement encadrée et la DGCCRF propose un petit guide de toutes les choses à savoir. De notre côté, la Team Bons Plans est sur le qui-vive pour vous proposer les meilleures offres dès demain matin.

Soldes d'été 2018 : rendez-vous demain matin dès 8h

Alors que les Américains viennent de reprendre la tête de celui qui a le plus gros (supercalculateur), le CEA et Atos hissent leur machine à la 14e place.

« Tera 1000 devient ainsi le supercalculateur généraliste le plus puissant d’Europe, atteignant une puissance de calcul de 25 pétaflops pour une consommation énergétique extrêmement compétitive de 4 MW » expliquent-ils. Cette étape ouvre la voie à une puissance de classe exaflopique pour le début de la prochaine décennie.

Tera 1000 est composé de deux parties : une première avec des processeurs Intel Xeon V3 en production depuis 2016 et  une seconde avec des Xeon Phi Knight Landing interconnectés par un réseau Bull X Interconnect (BXI).

Tera 1000 : le supercalculateur le plus puissant d'Europe entre dans le « Top 15 »
Firefox Monitor : Mozilla officialise son partenariat avec Have I been pwned

On savait depuis un moment que le service allait être utilisé dans le navigateur. Il permet pour rappel de vérifier qu'un email n'a pas vu ses données fuiter. Cette intégration est désormais officielle.

Dans un billet de blog, Mozilla détaille ainsi l'arrivée de Firefox Monitor. L'outil prend la forme d'une page web où l'on peut tester une adresse email. Il s'agira sans doute d'un complément au service d'alerte qui doit arriver dans Firefox 64.

La fondation dit avoir travaillé avec Cloudflare et Have I been pwned (HIBP) pour éviter toute problématique liée à la vie privée, l'email n'étant jamais fourni à un tiers sans anonymisation. La méthode utilisée est détaillée par ici.

De son côté, Troy Hunt, créateur d'HIBP, précise que les premières fuites dans la presse passaient à côté de la stratégie, qui se veut globale et sur le long terme. Il revient aussi sur le défi technique des différentes intégrations de son service.

Pour le moment, Firefox Monitor va être activé sur 250 000 utilisateurs (principalement américains) pour une première phase de test. Si tout se passe bien, l'outil sera ensuite rendu accessible à tous.

Si les cartes graphiques sont évidemment ciblées par le fabricant, elles ne sont pas les seules. Micron pense que ces puces auront un intérêt pour l'intelligence artificielle, le réseau et le secteur automobile.

Comme SK Hynix, il s'agit pour le moment de modules de 8 Gb (1 Go), contre 16 Gb pour Samsung. Micron annonce qu'il est capable de grimper jusqu'à 20 Gb/s par broche, pour un total de 64 Go/s au maximum.

Micron commence à produire en volume de la GDDR6

Annoncé il y a deux semaines, le smartphone s'est fait démonter par MyFixGuide. Bien évidemment, une attention particulière a été apportée au système de la caméra rétractable.

C'est également l'occasion de s'attarder sur le système Screen SoundCasting permettant de diffuser du son via l'écran.

Le Vivo Nex et sa caméra rétractable se font démonter
The Signals Network, un réseau pour protéger des lanceurs d'alerte

Créé avec la fondation The Signals, ce réseau regroupe plusieurs médias internationaux, dont Die Zeit, The Daily Telegraph, The Intercept, WikiTribune et Mediapart. L'organisation a été fondée par Gilles Raymond, derrière l'application News Republic, revenue en juin 2016 pour 57 millions de dollars.

Comme le rappelle Mediapart, les médias ne protègent pas de tout. « Pour que les choses soient claires, The Signals ne demande pas à de potentiels lanceurs d’alerte d’agir illégalement, pas plus qu’il ne les encourage ou leur conseille de le faire » déclarent nos confrères.

La fondation ne reçoit aucune information. Elles sont transmises par e-mail à chaque média (comme lanceurdalerte [@] mediapart [.] fr), qui les analyse avec les autres membres du réseau. The Signals aidera sur le reste, par exemple un soutien juridique ou psychologique, notamment si l'affaire va en justice, voire pour protéger sa vie privée.

Aux Échos, Gilles Raymond ajoute qu'un premier réseau européen de partenaires, y compris d'avocats, a été monté. Cette initiative serait une première par son ambition, c'est-à-dire protéger les lanceurs d'alerte au-delà de ce que peuvent les médias eux-mêmes.

La version 1.2.6 de l'outil est désormais disponible, avec quelques correctifs et autres petites améliorations.

Dans la liste des nouveautés, outre le support de WebStorm pour macOS ou la coloration syntaxique des fichiers Cake, il est question d'un thème sombre.

Il s'agit pour le moment d'un simple test, le temps de peaufiner les détails. Le paramètre est disponible dans la section Appearance des options.

GitHub Desktop intègre désormais un thème sombre

Il va bientôt être possible de soumettre une adresse précise afin de savoir pourquoi une page est référencée ou non, quand elle a été inspectée pour la dernière fois, etc.

Google vient annoncer que l'outil d'inspection d'URL allait bientôt être rendu accessible à tous au sein de la nouvelle version de sa Search Console, afin de faciliter la vie des éditeurs.

Sa diffusion doit se faire progressivement, au cours des prochaines semaines.

Nouvelle Search Console de Google : un outil pour tout savoir du statut d'une URL
L'université du Michigan présente le plus petit « ordinateur » au monde et tacle IBM

Lors de sa conférence Think 2018 (lire notre compte rendu), IBM présentait Salt, « le plus petit ordinateur au monde », de 1 mm² seulement. La semaine dernière, l'université du Michigan a repris le titre, en revenant sur le « record » d'IBM

Elle fait part de sa « surprise » sur la définition d'un ordinateur selon IBM. Lorsqu'il n'est plus alimenté en courant, ce dernier ne conserve pas ses données en mémoire, contrairement à un ordinateur de bureau ou au Michigan Micro Mote de 2 x 2 x 4 mm seulement.

L'université du Michigan prend donc acte de la définition utilisée par IBM et explose le record d'un facteur 10, excusez du peu. Son nouvel « ordinateur » ne mesure en effet que 0,3 mm de côté. En plus d'un processeur et de la RAM, des cellules photovoltaïques sont présentes pour assurer le fonctionnement : « une station de base fournit de la lumière pour l'alimentation et la programmation, et reçoit également des données ».

L'université ne donne par contre pas d'indication sur le coût de fabrication, alors que l'ordinateur d'IBM reviendrait à « moins de dix centimes ».

La problématique des nuisances sonores générées par les avions n'est pas nouvelle, mais l'agence spatiale américaine semble faire des progrès sur ce terrain.

Elle a en effet mené une série de vols d'essai avec un bon résultat à la clé : une baisse de 70 % du niveau de bruit sur les « parties non propulsives » de l'avion pendant l'atterrissage. Il reste donc encore du travail pour faire de même sur les moteurs.

Une solution pourrait être de passer sur des avions électriques, une piste envisagée par EsayJet qui prévoit des vols commerciaux d'ici dix ans. Ce changement devrait permettant de réduire de 50 % le bruit au décollage et à l'atterrissage.

Les travaux de la NASA pour réduire le bruit d'un avion à l'atterrissage

Selon le géant du Net, il s'agit de l'une des fonctionnalités les plus demandées par les utilisateurs. En plus des mesurer des distances à plusieurs points, vous pouvez obtenir la superficie d'une zone.

Les outils sont en place sur la version web (Chrome uniquement) et Android. Ils arriveront prochainement sur iOS.

Google ajoute des outils de mesure de distances et aires à Earth
Metal Gear Rising injouable sur Mac à cause des DRM

Un sujet apparu sur Reddit attire l'attention : le jeu Metal Gear Rising, dans sa version macOS, n'est plus jouable.

En cause, les DRM qui normalement protègent le titre contre le piratage. Non qu'ils soient incompatibles avec la plateforme d'Apple, mais la société qui en est à l'origine, Transgaming, a tout simplement fermé.

Les DRM étant pilotés par des serveurs et ceux-ci n'étant plus accessibles, ils ne peuvent plus vérifier si la copie du jeu est authentique. Conséquence, Metal Gear Rising ne peut plus se lancer.

Konami, à l'origine du jeu, n'a pas répondu aux questions posées par certains médias, comme VG247 ou Variety. Steam, qui héberge le jeu, a par contre mis à jour sa fiche pour ne plus laisser que Windows dans les plateformes supportées.

L'auteur du fil Reddit indique que la plateforme Mac n'y est pour rien et que le cas illustre à nouveau l'échec des DRM, qui « punissent les gens ayant achete des jeux légalement ». Ils s'attendent après tout à ce que les titres soient jouables après la disparition des éditeurs impliqués.

Dans un avis daté du 22 juin, la Cour suprême des États-Unis déclare que les données de géolocalisation sont protégées par le quatrième amendement de la Constitution. Pour les obtenir, les forces de l'ordre doivent présenter un mandat en bonne et due forme. Tout accès non motivé leur est refusé.

L'affaire a été initiée par Timothy Carpenter, que le FBI a pu suivre pendant 127 jours via son opérateur mobile, avec un total de 12 898 points de localisation. Selon le plaignant, il s'agissait bien d'une violation du quatrième amendement, ce que deux tribunaux ont contesté, avant que la Cour suprême ne lui donne raison.

« La partie la plus importante de cette décision est peut-être la reconnaissance explicite que les individus peuvent maintenir une attente raisonnable en matière de vie privée dans les informations transmises à des tiers » pense l'Electronic Frontier Foundation, qui félicite cet avis.

Outre-Atlantique, les données de géolocalisation sont protégées par la Constitution

Il s'agit pour rappel d'espace ou de magasins entièrement dédiés à la téléphonie et aux objets connectés. Les Bbox et autres forfaits mobiles (avec et sans engagement ?) seront mis en avant.

Ce n'est pas spécialement une surprise puisque Bouygues Telecom était déjà disponible chez Darty depuis des années, l'opérateur avait même racheté DartyBox en 2012. Rappelons tout de même qu'à cette époque SFR était partenaire de la Fnac, avec forfaits présents dans les « corners » du revendeur.

L'agitateur de talents en profite pour inaugurer son magasin de Sainte-Maxime « entièrement dédié au concept Fnac Connect ». Fnac Darty ne compte pas en rester là : « près de cinquante nouveaux magasins Fnac Connect franchisés seront créés en cinq ans ».

Les forfaits (fixes et mobiles) de Bouygues Telecom débarquent dans les Fnac Connect
Archos : une application Hello Connect pour les objets connectés, une ampoule Smart WiFi Bulb à 19,99 €

Comme nous l'avons déjà longuement expliqué, Archos se diversifie pour chercher de nouveaux relais de croissance. Les objets connectés sont l'une des pistes actuelles.

En partenariat avec Tuya Smart, le fabricant annonce ainsi son application Hello Connect « qui rassemble tous les objets connectés du quotidien en un seul endroit ». Autant dire que ce n'est pas la première du genre, loin de là, et qu'il y aura certainement fort à faire face à IFTTT, pour ne citer que lui.

Elle sera compatible avec Amazon Alexa et Google Assistant...exactement comme Tuya Smart (Android/iOS). Les (éventuelles) différences entre les applications Hello Connect et Tuya Smart ne sont pas précisées.

Récemment, le constructeur avait annoncé deux séries d'assistants numériques qui arriveront plus tard dans l'année : les Mate (5 et 7 pouces) avec Alexa et les Hello (7 et 8,4 pouces) avec Google Assistant.

Afin de renforcer son écosystème, Archos lancera également « une gamme complète d'objets connectés » d'ici la fin de l'année. En même temps que les assistants Hello, une ampoule connectée Smart WiFi Bulb sera proposée à 19,99 euros.

GitLab, qui a vu un afflux de projets dans son giron depuis le rachat de GitHub par Microsoft, propose depuis hier sa nouvelle version majeure.

Principale nouveauté, l'automatisation du pipeline CI/CD (Continuous Integration, Continuous Delivery) après les commits. Auto DevOps prend alors le relai.

Parmi les autres améliorations, signalons Licence Management, qui détecte automatiquement les licences dans les dépendances du projet, de meilleurs tests de sécurité pour le code, les dépendances et les conteneurs, une plus grande intégration de Kubernetes, un Web IDE plus riche ou encore les Incremental Rollouts.

GitLab 11 automatise les opérations DevOps

Il y a quelques jours, le Wall Street Journal révélait les négociations entre le premier opérateur américain et la société de publicité AppNexus, pour un rachat à 1,6 milliard de dollars. De quoi faire entrer en grande pompe AT&T dans la réclame en ligne.

C'est désormais officiel. Dans un communiqué, le groupe annonce la finalisation des discussions, sans pour autant donner de montant. L'acquisition est prévue pour le troisième trimestre. La société a toujours en ligne de mire la publicité TV personnalisée, en intégrant AppNexus à l'ensemble de ses services vidéo.

Publicité : AT&T confirme le rachat d'AppNexus
Tencent rejoint la Linux Foundation et ouvre sa propre plateforme de trading

Tencent vient de rejoindre la Linux Foundation. L’entrée se fait par la grande porte, en tant que membre Platinum, soit le plus haut grade (donc avec la plus grosse contribution à la structure). Il rejoint ainsi AT&T, Cisco, Huawei, IBM, Intel, Microsoft, Oracle, Qualcomm et Samsung.

Tencent est l’un des plus gros éditeurs chinois. En plus de ses participations dans le domaine du jeu, l’entreprise est à l’origine de messageries parmi les plus utilisées (en tout cas en Chine), QQ et WeChat.

Dans le communiqué de presse, on peut lire que l’un de ses responsables, Liu Xin, intègre directement le comité directeur de la fondation. L’éditeur ajoute qu’il pourra bénéficier de « l’expertise de la fondation dans des domaines tels que la gouvernance open source, le juridique et la conformité, les évènements, le marketing et autres ».

Jim Zemlin, directeur de la Linux Foundation, se montre enthousiaste. Selon lui, cette arrivée montre l’implication de Tencent, dont les contributions à l’open source sont croissantes.

Dans le même temps, Tencent ouvre sa propre plateforme de trading, Qtrade. La société, consciente que de nombreux traders utilisent sa plateforme de messagerie QQ pour les obligations chinoises.

Qtrade fournit aux traders plusieurs services, comme la vérification d’identité des deux parties, ou l’enregistrement des discussions et transactions pendant cinq ans ou plus.

Selon Le Figaro, la marque au carré rouge pousse un amendement à la loi ELAN. D'abord rejeté au Sénat puis présenté à nouveau, il ouvrirait à l'opérateur la possibilité d'utiliser les goulottes du câble coaxial (du réseau Numericable) pour raccorder des habitations en fibre, sur un parc de 11 millions de lignes.

Le problème, exposé par nos confrères, est que le raccordement final de chaque logement est conçu pour être mené par un seul opérateur, souvent Orange, qui fournit assez de fibres pour tout le monde. Ouvrir cette réutilisation à SFR pourrait amener une concurrence dans ce déploiement vertical, voire des demandes de dérogation de Bouygues Telecom et Free.

SFR veut réutiliser les conduites du câble pour déployer la fibre

La Serial ATA International Organization, plus connue sous le nom SATA-IO, dévoile les nouveautés de la norme en version 3.4. Tout d'abord, il est possible de transférer de manière prioritaire des données en cache vers le stockage, en « minimisant l'impact sur les opérations normales ».

Vient ensuite la surveillance de la température de fonctionnement et des améliorations sur la gestion de la veille. Il est enfin question de « corrections et des clarifications » sur la norme SATA, sans plus de détail.

Norme SATA 3.4 : écriture prioritaire, surveillance de la température et autres améliorations
Tesla : une option « premium connectivity » payante à partir du 1er juillet

Jusqu'à présent, les clients du fabricant automobiles bénéficient d'une connexion à Internet sans surcoût pour la navigation, les vues satellites, le streaming audio, les mises à jour, etc.

Les choses vont changer dès le 1er juillet, comme l'explique Electrek. À partir de cette date, deux options seront proposées : Standard et Premium Connectivity. La première, gratuite, permet de profiter des applications consommant peu de data comme la navigation (mais pas l'affichage en temps réel des informations trafic) et certaines mises à jour de sécurité.

Pour profiter de tous les services, il faudra souscrire au pack Premium, dont le tarif devrait être aux alentours des 100 dollars par an, mais cela reste à confirmer. Nos confrères précisent que les clients achetant une Model S ou X auront droit à une année gratuite de Premium Connectivity, il en est de même pour la Model 3 à condition de prendre l'option Premium pour l'intérieur.

Les anciens clients et ceux passant commande avant le 1er juillet continueront de profiter de l'ensemble des fonctionnalités gratuitement.

Il est compatible avec les sockets LGA 115x et ne mesure que 17 mm. Il intègre une base en cuivre et un ventilateur PWM de 60 mm (de 1 500 à 2 500 tpm) avec 40 ailettes métallique (alliage d'aluminium). Tous les détails sont disponibles par ici.

Contrairement aux nombreux produits RGB annoncés au Computex (lire notre compte rendu), l'Engine 17 ne semble pas équipé de LED. Thermaltake ne donne par contre aucun prix ou date de disponibilité.

Thermaltake Engine 17 : un ventirad low-profil pensé pour les racks 1U

Nouvelle version importante pour l'application de gestion des fichiers de Google. Pour rappel, elle ambitionne de trouver les données à effacer, aider à la recherche et au partage.

La nouvelle mouture accélère ce dernier point. Google indique que la connexion entre deux appareils ne prend plus que 5 secondes et que la vitesse de transfert est multipliée par quatre.

Cette accélération dépend cependant des conditions. L'application choisit la méthode de transfert lui paraissant la plus rapide. Sur des appareils récents, elle peut ainsi utiliser le Wi-Fi Direct en 5 GHz. On imagine que c'est le cas idéal.

Côté sécurité, un ajout de taille également. L'application aide à vérifier que l'on communique d'abord avec la bonne personne. Ensuite, les échanges sont chiffrés, ce qui aurait dû être le cas dès la première mouture.

Files Go fonctionne sur Android depuis la version 5.0. Par contre, elle est toujours disponible uniquement en anglais.

Sur Android, Files Go accélère les transferts de fichiers hors ligne
L'EFF lance STARTTLS Everywhere, pour sécuriser l'envoi d'e-mails

L'Electronic Frontier Foundation (EFF) veut amener STARTTLS à tous les serveurs e-mail, pour garantir le chiffrement des communications. Selon l'organisation, 20 % du million de sites les plus visités avec un serveur mail en 2015 n'utilisaient pas le protocole, et 40 % ne disposaient pas d'un certificat valide.

Sur son site officiel, l'initiative permet de tester n'importe quel nom de domaine. Il vérifie la présence de STARTTLS, l'utilisation d'une version sûre de TLS et la présence d'un certificat valide. Si l'ensemble des critères est atteint, il est possible d'enregistrer le nom de domaine dans une Policy List maintenue par l'EFF, pour éviter une attaque par « downgrade ». Elle est accessible via un fichier JSON.

L'organisation est déjà à l'origine de HTTPS Everywhere, une extension pour navigateur qui force l'utilisation de HTTPS quand disponible.

Cette application avait pour rappel été annoncée lors de la conférence F8 début mai (lire notre compte rendu). Il s'agit d'un « hub » regroupant plusieurs services dédiés aux vidéos.

Le fabricant annonce un rendu « équivalent à un écran de 180 pouces dans la vie réelle », qui n'est pas sans rappeler Plex VR mais sans la lecture de contenus à plusieurs. Parmi les services mis en avant nous retrouvons Netflix, Hulu, SHOWTIME, les vidéos Facebook, etc. D'autres, comme ESPN, arriveront dans un second temps.

Pour rappel, le casque autonome Oculus Go est disponible à partir de 219,99 euros.

Oculus TV disponible sur le casque de VR autonome Oculus Go

L'agence du département de la défense américaine dévoile quelques-unes de ses avancées dans le domaine des véhicules de combats (programme Ground X-Vehicle).

Dans le lot, des roues reconfigurables permettant de passer d'un modèle rond classique à des chenilles triangulaires sans avoir besoin de s'arrêter. Nous avons également la démonstration de suspension METS (Multi-Mode Extreme Travel Suspension) permettant de se déplacer à grande vitesse sur des terrains accidentés et/ou en pente, tout en gardant le véhicule droit.

Parmi les autres expérimentations : du pilotage automatique évidemment, mais aussi un système de fenêtres virtuelles pour voir ce qui se passe à l'extérieur en étant dans un véhicule fermé (et donc mieux protégé).

 Ground X-Vehicle de la DARPA : roues reconfigurables, fenêtres virtuelles, réalité augmentée

Hier soir, Eutelsat confirmait « examiner la possibilité de présenter une offre sur les titres Inmarsat », mais sans certitude. Il s'agissait surtout de répondre aux rumeurs.

Ce matin, le groupe rappelle que son  communiqué d'hier « a été fait pour des raisons de conformité avec la règle 2.2 du Takeover Code (code britannique régissant les offres publiques d'achat) » et met fin au suspense : Eutelsat n'a pas l’intention de déposer une offre sur les titres Inmarsat.

Eutelsat souffle le chaud et le froid autour d'un rachat d'Inmarsat

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.