du 05 octobre 2017
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

Razer, le tweet, la photo, et l'intelligence collective

Le responsable de la division mobile de Razer, qui travaille sur un smartphone maison, a publié une photo de son patron dans laquelle on voit un bout de bidule noir et rectangulaire avec un logo Razer dépasser de sa poche.

Ce pourrait très bien être une coque sur un iPhone, une porte carte de visite, un jeu de tarot, un nouveau prototype de batterie révolutionnaire, ou mieux… quoi que ce soit, tant que ça permet de se faire de la publicité gratuitement.

Mais non, dans l'ère actuelle où tout le monde combat le clickbait et les fake news, vérifie ses informations, personne n'ira publier quoi que ce soit sans avoir au moins grapillé un petit élément intéressant, ce qui reviendrait à alimenter la machine à buzz. Non…

La firme canadienne a annoncé qu’à partir du 16 octobre ses actions ne s’échangeront plus sur le NASDAQ mais sur le NYSE, un marché boursier plus généraliste où davantage d’entreprises sont présentes.

Selon BlackBerry, ce nouveau partenariat doit lui permettre de soutenir sa croissance et profiter aux actionnaires. Le symbole boursier de l’entreprise restera le même, à savoir BB.

BlackBerry passe du NASDAQ au NYSE

Répondant à une question de la députée Laure de la Raudière, le secrétaire d’État Julien Denormandie a déclaré : « L’engagement de parvenir à un territoire fibré pour tous les Français en 2025, nous le prenons donc très concrètement ! ».

Laure de la Raudière a publié, avec son collègue Éric Bothorel, un rapport sur l’état du très haut débit avec 20 propositions (voir notre analyse). L’une des principales est le passage de tout le pays à la fibre dans huit ans, après le bon débit (8 Mb/s descendant) en 2020 et le très haut débit (30 Mb/s) dont 80 % de fibre en 2022.

La fibre pour tous en 2025, promet le gouvernement
Synology : DSM 6.2 imminent, Drive, routeur Mesh, les entreprises en ligne de mire

Nous étions hier à l'événement annuel de Synology (notre suivi en directi) où la société nous a confirmé l'arrivée de la nouvelle version de son interface DSM d'ici peu. Elle pourrait ainsi être mise en ligne avant la fin de la semaine, les derniers éléments étant en train d'être mis en place.

Elle apportera de nombreuses nouveautés dont son application Drive qui va désormais remplacer Cloud Station. Les applications de synchronisation seront quasiment inchangées,  mais l'on aura désormais droit à une interface spécifique prenant place au sein de la suite Office, assez proche de Google Drive. D'autres améliorations sont de la partie comme la prise en charge de webhooks par le chat, l'import de calendriers, etc.

Le public visé par cette mise à jour semble clairement être le monde de l'entreprises, de nombreuses amélioration se focalisant par exemple sur la protection des données. Il n'a d'ailleurs pas du tout été question des outils consacrés au multimédia.

On note également l'annonce d'un routeur Mesh d'ici la fin de l'année. Compatible avec le modèle RT2600ac de la marque, il proposera de composer un Wi-Fi unifié à la manière d'Orbi, Deco ou Google Wifi (voir notre analyse). La compatibilité avec le RT1900ac est à l'étude.

Nous reviendrons bientôt plus en détails sur l'ensemble des annonces de Synology.

Alors que la suite de la série à succès de Netflix arrivera le 27 octobre, la plateforme propose un jeu « d'action-aventure tel que ceux auxquels joueraient nos héros des années 80 ».

Pour ne rien gâcher, il est gratuit et il n’y a aucun achat in-app (pour le moment ?).

Stranger Things : un jeu 8-bits mobile en attendant la saison 2

Très attendue par ceux qui n'en peuvent plus de devoir éviter le long fil de leur casque de réalité virtuelle, la solution sans fil de TPCast arrive en France.

Pour le moment, le site de la marque évoque seulement la boutique Alternate, même si l'annonce officielle mentionne également LDLC (où la fiche produit n'existe pas encore). Le produit est proposé à 364 euros, contre 349 euros annoncés.

HTC Vive : l'adaptateur sans fil TPCast en précommande à 364 euros
Netgear Orbi passe en version 2.0 avec daisy chaining, l'application mobile mise à jour

Comme nous l'avions annoncé il y a peu, le constructeur vient de publier les firmwares 2.0 pour l'intégralité de sa gamme de Wi-Fi unifié Orbi. Au programme des nouveautés, le daisy chaining, qui permet à plusieurs éléments d'un même groupe d'être reliés ensemble sans passer par le routeur central.

Il est aussi possible de voir à quel borne sont reliés les différents appareils. L'option est à activer dans les paramètres Wi-Fi avancés. La mise à jour vous sera proposée dans votre interface de gestion et sera entièrement automatisée. Notez que vous avez aussi la possibilité de passer par l'application mobile pour effectuer cette opération.

Celle-ci a droit à une nouvelle version permettant la mise à jour de firmware ou le reboot, en plus de petites corrections.

Le lancement de Coffee Lake-S serait-il un « paper launch » ? Cela semble être le cas selon certaines de nos sources qui évoquent une très faible disponibilité dans les stocks des revendeurs, malgré une annonce dans la journée. Il nous a été confirmé que très peu de puces seraient proposées, personne (même chez les partenaires) n'étant apparemment capable de fournir une date pour un retour à la normale.

Le service commercial d'Intel serait à peu près aussi disponible que ses nouvelles puces, alors qu'une multitude de tests s'apprêtent à être publiés. Interrogée sur le sujet, la marque ne nous a pour le moment pas répondu.

Une preuve supplémentaire que ces produits ont été lancés de manière précipitée afin de contrer la vague Ryzen d'AMD ? Si cela se confirme, on ne pourra que regretter un tel choix de la part du fondeur, qui avait déjà avancé à la dernière minute la date d'officialisation de ses puces et de leurs tarifs.

Si une partie de la nouvelle stratégie d'Intel semble intéressante, notamment sa position sur le nombre de cœurs intégrés, on note encore de trop nombreuses erreurs dans la communication et dans certaines pratiques. Pendant ce temps, AMD continue de se frotter les mains, bien que la société ait déjà revu à la baisse le tarif de certains de ses Ryzen, pour répondre aux baisses ponctuelles organisées par Intel afin de vider les stocks des revendeurs.

Elle annoncera prochainement ses APU mobiles, qui devront enfoncer le clou dans le domaine des PC portables.

Processeurs Core de 8ème génération : des tests, mais peu ou pas de disponibilité

Intel vient de diffuser une Product Change Notification (PCN) dans laquelle il annonce renommer ses Pentium G4560, G4620 et G4600 (Kaby Lake). Connus pour être aussi intéressants (voir notre test) que peu disponibles, ils auront désormais un nom à la hauteur de leur réputation : les Pentium Gold.

Un type de dénomination qui n'est (malheureusement ?) pas nouveau chez Intel. Il  est déjà utilisé pour les Xeon Scalable qui existent en différentes variantes, masquant des différences de fonctionnalités parfois complexes à appréhender (comme i3, i5, i7) : bronze, argent, or et platine.

Selon nos confrères de TechPowerUp! le but est de distinguer les Pentium basés sur une architecture « Core », de ceux issus de la série Atom, comme les Apollo Lake connus sous le petit nom de Celeron ou Pentium J dans le segment des ordinateurs de bureau. À partir de la prochaine génération, Gemini Lake, ils pourraient ainsi être connus sous le nom de Pentium Silver.

Reste à confirmer ce changement. Les Core i3, i5 et i7, pour le moment épargnés, pourraient être eux aussi concernés.

Faites place aux Pentium Gold

Les nouveaux produits d’Apple connaissent quelques ratés de jeunesse. Après l’iPhone 8 et son haut-parleur qui crachotait, voici la Watch Series 3 et ses connexions étranges.

En sortant d’un réseau Wi-Fi connu, la montre essaie en effet de rejoindre le premier réseau public disponible plutôt que de basculer sur la 4G. Là encore, une mise à jour logicielle vient corriger le tir.

Elle se récupère comme d’habitude dans Réglages > Général > Mise à jour logicielle.

Alors que WD vient de dévoiler un disque dur de pas moins de 14 To avec technologie SMR, son concurrent Seagate semble lui préparer une réponse.

Nous avons pu assister à une présentation de la marque hier chez Synology, où elle teasait une annonce pour demain. Il y sera question « de la plus haute capacité HDD pour votre Synology ». 15, 16, 20 To ? Les paris sont ouverts. À moins que cette mention de Synology ne cache une astuce...

Seagate annoncera un record en capacité de stockage demain

Depuis des années; le géant du Net travaille de manière rapprochée avec les éditeurs, notamment pour s'afficher comme un ami des médias, alors que tous voulaient à une époque la tête (ou des revenus) de son service Google News. Multipliant les fonds de soutien, les campagnes de publicité massives ou les partenariats divers, la société continue de lancer des initiatives… en attendant de pouvoir gérer les abonnements.

Ainsi, on apprend que le New York Times proposera un Google Home à tout nouvel abonné de son offre All access (ou supérieure). Celle-ci est proposée à 26,99 dollars par mois (avec une remise de 10 dollars la première année). Nos confrères de The Verge précisent que l'offre a rapidement été retirée, puisqu'il était possible de s'abonner pour profiter de l'offre avant de l'annuler. Il a ensuite été rendu obligatoire de s'abonner sur un an pour en profiter.

Dans un genre un peu différent, Recode nous apprend que Google paie des éditeurs afin qu'ils fournissent du contenu à son project Stamp. Ce dernier exploite le format AMP pour proposer des contenus à la manière de Snapchat Discover. Le montant de cet « encouragement » n'a pas été dévoilé, mais il assure aux participants qui acceptent de jouer le jeu un avantage sans doute confortable par rapport à d'autres n'étant pas dans les petits papiers de Google.

Une pratique qui pose question et contribue à favoriser certains acteurs (parfois déjà dominants dans leur secteur) selon les décisions d'une société privée, dont la toute puissance n'est plus un mystère pour personne.

Google, partenaire de la presse

Fin mai, l’association et l’opérateur trouvaient un terrain d’entente pour une indemnisation symbolique (12 euros maximum) des anciens clients. En cause, la mauvaise qualité du réseau 3G de Free Mobile dans les mois suivant son lancement.

Aujourd’hui, l’UFC-Que Choisir se félicite de cette action de groupe et dresse un bilan : 141 632 clients ont bénéficié de cet accord, soit un total de près de 1,7 million d’euros à débourser au maximum pour Free Mobile.

141 632 clients Free Mobile ont profité de l’action de groupe de l’UFC-Que Choisir

Une mise à jour vient d'être déployée sur Android et iOS pour l'application qui accompagne la ribambelle de produits estampillés Google Home (et les Chromecast).

Les notes de version mettent seulement en avant un nouveau look, qui « vous permet de parcourir plus efficacement votre musique et vos vidéos préférée ». Pour le reste, il ne semble pas y avoir de changement.

Notez qu'outre-Atlantique, une voix masculine est désormais proposée en complément de la voix par défaut de l'assistant selon Android Police. Pour le moment, ce ne semble pas être le cas chez nous.

Nouveau look pour l'application Google Home

Sonos vient de dévoiler la One, une enceinte connectée. Pour son lancement, seul l’assistant numérique d’Amazon sera disponible, il faudra attendre 2018 pour profiter de celui de Google.

Fidèle à son habitude, le fabricant met en avant la qualité sonore de son produit qui intègre deux amplificateurs numériques de classe D, un tweeter et un mid-woofer. La One est évidemment compatible avec le système de calibration Trueplay.

Six micros sont également présents et « une technologie de capture vocale avec annulation de l'écho permet à l'enceinte de continuer à vous entendre par dessus la musique ». La Sonos One sera disponible à partir du 24 octobre pour 229 euros.

Le fabricant profite de ce lancement pour faire d’autres annonces : la compatibilité AirPlay 2 arrivera en 2018, le contrôle depuis des applications de streaming comme Pandora et Tidal (en plus de Spotify) d'ici la fin de l'année, l’ouverture prochaine de ses API à tous les développeurs, etc. La liste complète se trouve ici.

L’enceinte connectée Sonos One sera compatible avec Alexa et Google Assistant
Google : 3 ans de mise à jour pour ses Pixels 2, les Pixel baissent de 100 dollars

Sur la page consacrée aux caractéristiques techniques de sa nouvelle gamme Pixels 2, Google a livré quelques détails sur sa politique de mise à jour. Il y est précisé qu'elles seront assurées pour une durée de trois ans, tant pour l'OS et les logiciels intégrés que pour la sécurité.

Le géant du net et ses partenaires continuent de faire face aux critiques sur la fragmentation sous Android, malgré les efforts du côté des Play Services et bientôt la mise en place du projet Treble. Pour rappel, Apple propose cinq ans de mise à jour sur ses appareils sur iOS, quand il est possible de passer un PC sur la dernière version de Windows ou d'une distribution Linux sur des délais bien plus longs que cela.

Finissons par une bonne nouvelle, qui ne concernera pas la France : Android Authority nous apprend que les Pixel (XL) de première génération ont droit à un rabais de 100 dollars.

Sur son blog, l’opérateur présente ses camions équipés d’une antenne qui peut se déployer jusqu’à 15 mètres de hauteur. Elle permet de renforcer la couverture réseau déjà en place lors d’un événement ponctuel.

Bouygues Telecom explique que cette solution a déjà été utilisée pendant le Salon international de l’air et de l’espace du Bourget (voir notre compte rendu) en juin dernier. Le B-Truck avait alors écoulé 650 Go de data, dont 90 % en 4G(+). Actuellement, trois B-Truck sont en circulation.

Pour rappel, Orange propose également une solution de virtualisation de son réseau. Par exemple, un cache CDN peut être déployé en quelques minutes en cas d’attroupement inattendu de personnes.

Des B-Trucks Bouygues Telecom pour renforcer ponctuellement la couverture 4G

Le fabricant annonce que son Spectre 13 de deuxième génération est désormais « l'ordinateur portable tactile le plus fin du monde » avec 1 cm d’épaisseur.

Il dispose d’une dalle de 13,3 pouces avec une définition 1080p ou 4K en option. Il est animé par un Core i5/i7 de 8ème génération, avec un maximum de 1 To de SSD PCIe et 16 Go de mémoire vive.

Des caractéristiques techniques que l’on retrouve également sur le Spectre x360, qui propose en plus un écran pouvant se retourner à 360°. Les deux portables seront disponibles dès le 29 octobre, respectivement à partir de 1 299,99 euros et 1 149,99 euros.

Les HP Spectre 13 et x360 passent au Core de 8ème génération
Le satellite Sentinelle 5P en piste pour un lancement le 13 octobre

Arrivé le mois dernier en Russie, l’ESA a procédé à l'inspection du Sentinelle 5P afin de vérifier qu’il n’avait pas subi de dégât durant son voyage. Les voyants sont au vert et le lancement est donc toujours programmé pour le 13 octobre.

Pour rappel, ce satellite est le « précurseur de Sentinelle 5 », une mission du programme Copernicus consacrée à la surveillance de la Terre.

Il s’intéressera spécialement à notre atmosphère et dispose d’un spectromètre (Tropomi) « capable de mesurer les concentrations d’aérosols et de nombreux gaz à l’état de traces tels que le dioxyde d’azote, l’ozone, le formaldéhyde, le dioxyde de soufre, le méthane ou le monoxyde de carbone, qui sont tous présents dans l’air que nous respirons et influent par conséquent sur notre santé et le climat de notre planète ».

Prendre en photo la Station Spatiale Internationale lorsqu’elle passe devant un astre (Lune, Soleil, etc.) est un jeu courant chez les photographes.

Mais l’Agence spatiale européenne a mis en ligne une photo un peu particulière, résultant d’un passage de l’ISS (à 400 km d’altitude) et d’un oiseau (à 86 mètres de l’objectif). Le résultat donne l’impression que les deux ont la même taille.

Parfois, le hasard fait bien les choses.

Quand un oiseau a rendez-vous avec l’ISS, avec le Soleil en fond

Les modèles Mini ITX pour socket AM4 se multiplient. Après Gigabyte ou ASRock (dont nous avons utilisé le modèle pour nos tests du Ryzen 3 1200), c'est au tour d'Asus de sauter le pas.

Le fabricant ne l’a pas encore annoncé officiellement, mais un revendeur suédois (Inet) la propose déjà en vente. Deux emplacements DDR4, deux M.2 pour SSD et un port PCIe x16 sont de la partie, avec de l’USB 3.1 gen 2 et une partie audio SupremeFX sur un PCB séparé et placé à l’horizontale.

Elle est vendue 1 899 couronnes suédoises par le revendeur, soit environ 200 euros avec une conversion bête et méchante.

Une carte mère Mini ITX Strix B350-I Gaming pour Ryzen (AM4) chez ASUS

C’est du moins ce qu’a affirmé le PDG de la société, Evan Spiegel, lors d’une conférence au Vanity Fair Establishment Summit. C’est finalement assez peu compte tenu de toute la publicité qui a été faite autour du produit, notamment avec des Snapbots, notent nos confrères de TechCrunch.

Evan Spiegel en profite pour rappeler qu’il s’agit d’une première tentative de Snapchat sur le matériel, d’autres devant suivre. Le PDG n’a par contre pas donné de pistes précises sur les développements en cours pour les nouveaux produits.

Pour rappel, les Spectacles sont disponibles en France depuis le mois de juin, pour 150 euros.

Plus de 150 000 lunettes connectées Spectacles de Snapchat vendues

Depuis l’expérimentation de The Pirate Bay, qui a ajouté en douce un script minant des crypto-monnaies pour mesurer s’il s’agissait d’une alternative viable à la publicité pour se financer, plusieurs autres sites ont également tenté l’expérience.

Selon TorrentFreak, Cloudflare a décidé de suspendre les comptes de ceux qui déploient ce type de solutions, évoquant une « possible » violation des conditions d’utilisation.

Le CDN estime en effet que le module de minage est un malware, donc interdit par son règlement.  

Cloudflare bannit les sites utilisant des mineurs de crypto-monnaies

Depuis ce printemps, les utilisateurs de ces vieux systèmes sont cantonnés à la branche ESR (support à long terme) de Firefox. Ils devaient bénéficier de mises à jour de sécurité jusqu’en septembre. La limite dépassée, Mozilla indique désormais que le support ira jusqu’en juin 2018.

Attention cependant : même si Firefox reçoit des correctifs de sécurité jusqu’à l’été prochain, il est fortement conseillé de passer à une version de Windows plus récente, donc supportée.

C’est particulièrement vrai pour Windows XP, qui n’a plus aucun support technique depuis trois ans et demi. Il possède probablement une longue liste de failles connues et exploitées.

La sécurité d’un navigateur ne saurait se substituer à celle d’un système d’exploitation.

Firefox supportera Windows XP et Vista jusqu’en juin 2018

Pour Forza Motorsport 7, Microsoft avait choisi de revoir le fonctionnement de son pack VIP. Jusqu’ici, il permettait aux joueurs de gagner le double de crédits après chaque course. Mais l’éditeur a apporté, discrètement, une modification à ce pack remplaçant le bonus systématique par un autre, limité à 25 courses.

Problème, l’information n’a été dévoilée que tardivement, quelques jours seulement avant la sortie du jeu. Or, bon nombre de joueurs avaient précommandé une édition comprenant le fameux pack, en espérant, comme toutes les fois précédentes, un bonus permanent.

Face à la pression populaire, Microsoft est finalement revenu sur sa décision et le pack VIP reprendra sa forme initiale. Par ailleurs, les possesseurs actuels du pack ont également reçu quatre véhicules supplémentaires et un million de crédits, en attendant une mise à jour du jeu qui ramènera le bonus permanent.

Microsoft cède sur le pack VIP de Forza 7

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.