du 05 juin 2018
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

Microsoft a bien racheté GitHub, pour 7,5 milliards de dollars

C'est fait ! Après des rumeurs insistantes ces derniers jours, les deux sociétés ont officialisé le changement de propriétaire du service, utilisé par plus de 28 millions de développeurs dans le monde.

Microsoft met en avant son implication dans le développement logiciel et la promotion de l'open source ces dernières années. Le groupe et ses employés sont ainsi l'un des plus gros contributeurs en la matière désormais. De son côté, le nouveau PDG de GitHub (Nat Friedman, fondateur de Xamarin) l'assure : la société va rester indépendante, garder son esprit et continuer d'avancer pour faciliter la vie des développeurs et permettre la promotion de l'open source.

GitHub et Microsoft travaillent main dans la main depuis bien longtemps, Visual Studio (Code) ayant intégré la plateforme de manière plus ou moins native, Windows disposant d'un client GitHub, etc. Cela devrait donc se renforcer.

Mais déjà, des voix s'élèvent contre l'acquisition de la plus grosse base de code open source par le géant américain, notamment sur Twitter. D'autres rappellent que GitHub a toujours été une société privée, ainsi qu'une plateforme en ligne dont le code principal n'est pas ouvert, et que ce rachat n'y change rien.

Ainsi, les problèmes de centralisation posés par le service existaient déjà, l'acquisition par Microsoft ne faisant que les mettre en lumière. De son  côté, le concurrent GitLab se frotte les mains, promotion à l'appui, et indique que nombreux sont ceux qui importent leurs projets au sein du service.

Pour rappel, git étant par nature décentralisé, il est très facile de déplacer un dépôt d'un service à un autre. Les choses se complexifient par contre un peu dès que l'on se penche sur les services annexes comme la gestion de bugs, le wiki, etc. Les plus taquins noteront que la première réaction de la communauté est néanmoins de remplacer l'utilisation d'un service centralisé et privé par un autre. La différence étant l'existence d'une version open source communautaire.

Dans tous les cas, il faudra sans doute du temps pour comprendre les implications de ce rachat et voir où Microsoft va mener GitHub désormais. Il faut espérer que cela sera pour le meilleur, ce qui semble être actuellement le cas de ses outils pensés pour les développeurs. Plutôt que pour le pire, comme l'évolution de Skype ces dernières années.

Comme nous avons pu le voir dans une analyse détaillée, derrière des prix plus bas, ces forfaits cachent de multiples augmentations et autres dispositions qui peuvent poser problème aux clients du FAI.

Mais plutôt que d'assumer ses choix, ce dernier a décidé de proposer une solution de contournement. Ainsi, il nous a été remonté qu'un bouton permettant d'accéder aux « offres historiques Freebox » avait été mis en ligne par les équipes de Free.

Celui-ci permet de s'abonner aux anciennes offres, sans engagement ou frais d'activation, mais pas de retrouver les prix proposés parfois en vente privée. Un comble pour celui qui aime vanter des grilles tarifaires simples.

Dans tous les cas, il ne faudra pas hésiter à regarder chez la concurrence, qui propose souvent des promotions plus attractives, notamment sur le long terme. Free n'ayant toujours pas décidé de se démarquer de la concurrence en favorisant ses abonnés fidèles.

Free n'assume pas totalement ses nouvelles offres Freebox

Dans sa présentation de la réforme de l'audiovisuel, la ministre de la Culture Françoise Nyssen annonce la fin de France 4 (« au moins le canal hertzien »).

La chaîne jeunesse « devrait effectuer une bascule numérique » indique de son côté Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, sans plus de précision et sans répondre aux questions des journalistes.

Aucun calendrier n'est précisé concernant la fermeture de la chaîne 14 de la TNT. En attendant, ce canal prochainement libéré attise déjà les convoitises de certains. Une nouvelle chaîne pourrait arriver, LCI et Franceinfo pourraient passer à la HD avec l'espace libéré, etc.

Une possibilité évoquée par le Parisien serait aussi une préemption de l'État pour remonter Franceinfo par exemple. « Inacceptable et inquiétant » pour BFMTV (sur le canal 15), qui demande un décalage de toutes les chaînes de la TNT d'un cran.

France 4 va disparaître de la TNT

Belle prise pour le moteur de recherche français qui vient de nommer ce promoteur du libre et du respect de la vie privée, ancien président de Mozilla Europe, au poste de vice-président « Advocacy ».

De manière plus concrète, il aura en charge l'évangélisation sur les valeurs du groupe, qui continue de se développer assez rapidement et de gagner des parts de marché en Europe. Il travaillera conjointement à ce lobbying avec les autres responsables, dont Guillaume Champeau, actuel directeur de l'éthique et des relations publiques de Qwant.

Jusqu'à maintenant, Tristan Nitot était chief product officer pour Cozy Cloud. La startup n'a pas encore annoncé le nom de son remplaçant.

Tristan Nitot quitte Cozy Cloud pour Qwant
 ASUS ZenBook Pro avec ScreenPad, Max-Q, Wi-Fi 802.11ax Mesh, VivoWatch BP et Project Precog

Après sa conférence RoG, ASUS remet une pièce dans le jukebox pour le reste de sa gamme. Là encore, les annonces étaient nombreuses, aussi bien sur les portables que les produits réseau et les accessoires.

Commençons par les nouveaux ZenBook Pro de 14 (UX480) et 15,6 pouces (UX580), tous deux dotés d'une dalle 1080p ou 4K UHD. Principale nouveauté : le ScreenPad. Il s'agit d'un pavé tactile faisant également office d'écran tactile couleur (5,5", 1080p) pour lancer des applications via des raccourcis par exemple. Ce second écran peut également être personnalisé par les développeurs.

Le ZenBook Pro de 15,6 pouces dispose d'un processeur Core i5/i7/i9 de 8ème génération, avec 16 Go maximum de DDR4 et une Geforce GTX 1050 (Ti). L'USB 3.1 Type-C et Thunderbolt 3 sont de la partie. De son côté, le modèle de 14 pouces arrivera plus tard, mais sera certifié Max-Q avec une GeForce GTX 1050. Tous les détails sont disponibles par ici.

Continuons avec le Zenbook S (UX391) de 13,3 pouces (1080p ou 4K UHD tactile), avec un Core i5-8250U ou i7-8550U. Le fabricant met en avant sa finesse (12,9 mm) et son poids plume de 1 kg. L'écran NanoEdge dispose d'une nouvelle charnière ErgoLift qui incline le clavier de 5,5° pour améliorer le confort de frappe selon ASUS. De plus amples informations par là.  

On descend encore d'un cran avec les VivoBook S15 (S530, 1,8 kg), S14 (S430, 1,4 kg) et S13 (S330), des portables de 13,3 à 15,6 pouces (dalles NanoEdge) disponibles en cinq couleurs. Un processeur allant jusqu'au Core i7 de 8ème génération et une GeForce MX150 sont présents. De son côté, le Vivobook Flip 14 est une machine hybride avec un écran de 14 pouces pouvant s'incliner à 360°. Il mesure 17,5 mm d'épaisseur pour un poids de 1,5 kg. Il est compatible avec le stylet Pen de la marque.

Le fabricant évoque le Project Precog, encore au stade de développement : « le tout premier ordinateur portable convertible à deux écrans avec Intelligence Artificielle ». Il intègre pour cela une puce dédiée Intel Movidius. Les deux écrans sont reliés par une charnière capable de pivoter à 360° et ils adaptent automatiquement l'affichage en fonction des périphériques branchés et/ou la position de vos doigts pour le clavier virtuel.

Du côté des routeurs Wi-Fi, nous avons le AiMesh AX6100. Il s'agit d'un pack composé de deux RT-AX92U, des routeurs Wi-Fi 802.11ax à 4,8 Gb/s. Ils exploitent la technologie AiMesh de réseau maillé d'ASUS et peuvent être utilisés avec d'autres produits compatibles AiMesh pour étendre la couverture.

Pour les professionnels, le Mini PC ProArt PA90 intègre une Quadra de NVIDIA, tandis que l'écran ProArt PA34V propose une dalle incurvée de 34 pouces. Encore plus grand, le VG49V affiche une diagonale de 49 pouces (3840 x 1080 pixels), un taux de rafraîchissement de 144 Hz et une compatibilité FreeSync. Nous pouvons également citer le tout-en-un Zen AiO 27 de 27 pouces avec écran 4K UHD, un Core de 8ème génération, une GTX 1050 et chargeur sans fil Qi sur le pied.

Terminons avec la montre VivoWatch BP. Elle intègre un ECG (électrocardiogramme), un PPG (cardio optique) et indique ainsi à son propriétaire diverses informations : rythme cardiaque, qualité du sommeil, activité physique et... Happiness Index. L'autonomie annoncée est de 28 heures.

Alors que l'on aurait pu penser que l'arrivée de Quantum et de meilleures performances allait permettre au navigateur de se relancer, cela ne semble pas être le cas.

Pour le site qui relève les parts de marché, la barre des 10 % serait désormais franchie sur les ordinateurs, Firefox étant très peu présent sur mobile. Chrome s'approche de son côté des 63 %.

Pour StatCounter, Firefox reste au dessus des 10 %, le site relevant 11,55 % selon son dernier indicateur. Mais il confirme la tendance à la baisse de ces derniers mois pour le navigateur de Mozilla.

Firefox passe sous la barre des 10 % de parts de marché selon Netmarketshare

Depuis plusieurs semaines, la Russie tente de bloquer la messagerie Telegram, qui refuse de livrer les clés de ses conversations chiffrées. L'État avait demandé aux boutiques d'applications de supprimer le service de leurs catalogues.

Pavel Durov, son patron, s'est plaint le 31 mai qu'Apple bloquait la mise à jour de l'application iOS depuis avril. Conséquences : des fonctions inutilisables sur le tout neuf iOS 11.4 (comme les stickers), et une conformité au RGPD retardée. On apprend au passage que la Russie compte pour 7 % des utilisateurs du service.

Le lendemain, miracle : la situation est débloquée. Aucune explication spécifique n'est fournie, et il ne semble pas non plus que Telegram soit bloqué en Russie.

Selon Telegram, Apple l'a empêché de mettre à jour son application iOS plus d'un mois
 NVIDIA temporise le lancement de ses prochaines GeForce et dévoile un DevKit Xavier

Jen-Hsun Huang a été clair : il n'est pas encore temps de lancer de nouveaux GPU pour le marché grand public. Interrogé à de multiples reprises à l'occasion du Computex, le PDG l'a redit : une annonce sera faite en temps et en heure.

Face à l'insistance de certains journalistes, il a indiqué que « non », le lancement n'était pas pour bientôt. Une manière de couper court au sujet, qui n'était pas vraiment sa préoccupation du jour.

Car NVIDIA continue de dérouler son plan de conquête du monde de demain à travers ses GPU, de la voiture autonome en passant par la robotique. Sur ce terrain, la société a d'ailleurs annoncé un kit de développement Jetson basé sur un SoC Xavier, à 1 299 dollars.

Cette puce, qui regroupe des cœurs ARM64 et un GPU Volta, ne sera ainsi plus réservée aux voitures. La disponibilité est attendue pour le mois d'août pour les développeurs.

Nous reviendrons d'ici peu sur la stratégie du groupe, et ses différentes annonces de ces derniers jours.

Alors que le Computex n'ouvre ses portes officiellement qu'aujourd'hui, les annonces autour du RGB se multiplient déjà chez la plupart des fabricants. Lian Li présente ainsi son Strimer, un produit récompensé par un d&i award, rien de moins !

Il vient remplacer le câble d'alimentation 24 broches reliant votre carte mère à votre alimentation, en y ajoutant des LED RGB, qui peuvent être contrôlées par la carte mère si elle dispose d'un connecteur compatible.

Pour le prix et la disponibilité, il faudra encore attendre.

« Première mondiale » chez Lian Li : un câble d'alimentation ATX 24 broches en version RGB

La néo-banque continue sa croissance : 300 000 clients en mars 2017, 850 000 un an plus tard et désormais plus d'un million. La société vise maintenant la barre des cinq millions à l'horizon 2020, indique TechCrunch.

Les clients réalisent pour plus d'un milliard de dollars de transactions par mois, affirme la néo-banque, qui en profite pour donner quelques chiffres : 59 % sont sous iOS, contre 41 % sur Android.

De plus, ses clients auraient économisé 31 euros en moyenne sur les transferts à l'international grâce à son partenariat avec TransferWise. Hasard du calendrier, ce dernier débarquera début 2019 chez le Groupe BPCE.

Enfin, N26 annonce de « grandes mises à jour » dans les semaines à venir, sans plus de détails.

Plus d'un million de clients pour N26

Les utilisateurs du moteur de recherche pensé pour les enfants de 6 à 13 ans peuvent profiter gratuitement d'un maximum de 2h de jeux par semaine via le service de la start-up rennaise.

« Les enfants y trouveront des jeux drôles, curieux, stimulants, ainsi que la version complète des Incollables par Qwant Junior CP-CE1-CE2 et CM1-CM2-6ème », explique le communiqué.

L'offre est disponible depuis le 1er juin et durant « toutes les grandes vacances d'été ».

Qwant Junior s'associe à Blacknut et propose 2h par semaine de jeux en streaming
 ASUS sur tous les fronts avec RoG : routeur 802.11ax, watercooling, portables, alimentation, etc.

Le fabricant tenait hier la première de ses deux conférences de presse, dédiée à la marque Republic of Gamers (RoG). Il était donc question de LED RGB, généralement synchronisables avec Aura Sync. En plus de l'attendu RoG Phone sur lequel nous aurons l'occasion de revenir prochainement, le fabricant a fait d'autres annonces.

Il était notamment question d'un routeur Wi-Fi 802.11ax, une évolution du 802.11ac : le Rapture GT-AX11000. En plus de proposer des fonctionnalités pour les joueurs, il est capable d'atteindre 10 Gb/s, un débit déjà proposé par D-Link. Pour rappel, cela fait plusieurs années que les fabricants planchent sur le sujet puisque Huawei dépassait déjà les 10 Gb/s en laboratoire lors du Computex 2014.

Deux ordinateurs portables pour joueur sont également présentés : les RoG Strix SCAR II et Hero II. Leur design est identique, avec un Core i7 de 8ème génération, une GTX 1070 et un écran de 15,6" à 144 Hz. L'agencement du clavier du premier est pensé pour les amateurs de FPS, le second pour ceux qui préfèrent les MOBA.

ASUS est ensuite passé aux kits de watercooling tout-en-un RoG Ryujin (360 ou 240 mm) et Ryuo (240 et 120 mm) pour les processeurs. Tous les deux intègrent un écran LiveDash OLED de 1,77 pouces afin d'afficher « les statistiques du système en temps réel et des GIF personnalisés ». Le Ryujin dispose en plus d'un « micro-ventilateur » afin de refroidir (un peu) l'étage d'alimentation (VRM) et les SSD M.2 situés à côté du socket.

L'axe de la diversification de la marque va jusqu'à la mise sur le marché d'une alimentation RoG Thor 1200W Platinum. Elle dispose d'un ventilateur de 135 mm certifié IP5X (étanche aux poussières) et d'un « panneau » OLED Power Display.

Le casque RoG Delta exploite un quadruple DAC Hi-Fi et dispose d'une connectique USB Type-C. ASUS explique qu'il propose des « pilotes exclusifs ASUS Essence » afin d'améliorer la qualité audio et qu'il s'agit du… « tout premier casque gaming avec éclairage RGB aux effets Circulaire et Arc-en-Ciel ». Tout un programme.

Puisqu'on est dans les système colorés, passons au tapis de souris RoG Balteus Qi avec RGB qui propose de la charge sans fil Qi et à la souris RoG Gladius II Wireless (16 000 DPI). Enfin, il était question d'un châssis RoG Strix Gaming avec alliage d'aluminium et verre fumé.

Pour les prix et la disponibilité, par contre, on repassera. Ces détails ne doivent pas intéresser les joueurs... sans doute.

Le fabricant de drones (entre autres) organise un teasing (email, réseaux sociaux) autour d'un événement qui se déroulera demain, à partir de 16h si l'on en croit le décompte affiché sur son site. Il n'est pas précisé de quoi il sera question, le seul indice étant « it's coming ». 

Il y a quelques jours, Parrot dévoilait son bilan pour le premier trimestre de l'année et les résultats ne sont pas bons : 17 millions d'euros de chiffre d'affaires sur les drones, en baisse de 22 % sur un an. Le CA total est de 22,1 millions d'euros (-23 %), avec 42 % pour les drones Business et 35 % pour le grand public.

Au total, le groupe annonce une perte nette de 18,9 millions d'euros, contre un bénéfice de 7 millions au premier trimestre 2017. Dans le communiqué, il est question d'un « redéploiement dès le second trimestre avec un premier lancement début juin ».  Il est également question de « nouvelles générations de produits », toujours à partir de ce mois-ci.

Après de mauvais résultats, Parrot fera une annonce demain. Un nouveau drone ?

Durant la rentrée des classes 2017, Apple annonçait l'arrivée du système de fichier APFS, à la place de HFS+. Un tel changement a des conséquences sur les performances et les fonctionnalités du système d'exploitation.

Aussi, le mouvement de Huawei pourrait être important pour la suite : le constructeur est en train de mener des essais sur le système de fichiers EROF (Extendable Read-Only File-System) sur Android, comme le rapporte Phoronix. Il mise principalement sur la compression des données pour se démarquer.

Pour le moment, il ne s'agit que des premières expérimentations et il n'est pas encore question d'une mise en place à grande échelle, indiquent nos confrères.

Huawei teste le système de fichier EROFS sur Android
« Whois » : la justice allemande rejette une attaque de l'ICANN contre un registrar

La semaine dernière, l'organisation responsable des ressources mondiales d'Internet attaquait un bureau allemand d'enregistrement de noms de domaine (EPAG). La raison : suite à l'application du RGPD, il a cessé de lui transmettre des données concernant les particuliers. Il n'alimente plus le « whois », l'annuaire mondial des titulaires de noms de domaine.

Cette attaque d'un de ses partenaires devait officiellement clarifier la situation. Le tribunal a très rapidement rejeté la requête. L'ICANN en retire donc que le bureau d'enregistrement n'est pas tenu de fournir toutes les coordonnées administratives et techniques réclamées. Les coordonnées du titulaire sont donc censées suffire, selon la justice.

L'ICANN n'est pas satisfaite de cette issue, et compte encore en discuter avec la Commission européenne et le G29, qui regroupe les CNIL de l'Union. L'affaire s'inscrit dans un chamboulement majeur pour le « whois », inadapté aux lois européennes sur la vie privée depuis plus de 15 ans.

L'organisation a cravaché ce premier trimestre 2018 pour trouver un modèle de mise en conformité, qu'il reste encore à appliquer (malgré les oppositions des États), en attendant le remplaçant du « whois » dans quelques années.

Jusqu'à récemment, le service de livraison des produits du quotidien (nourriture, boissons, entretien…) était facturé 5,99 dollars par commande pour les frais de livraison.

Désormais, les membres Prime ont la possibilité de profiter d'une livraison gratuite et illimité pour les commandes de plus de 40 dollars, à condition de payer 4,99 dollars par mois, en plus de leur abonnement Prime, qui est à 12,99 dollars par mois ou 119 dollars par an. Pour profiter de Prime Pantry, il faut obligatoirement déjà être client Prime.

Il est toujours possible de payer les frais à l'unité, mais le tarif augmente et passe à 7,99 dollars. Ce montant est également appliqué pour les commandes de moins de 40 dollars.

Pour rappel, Pantry est disponible en France pour les clients Prime, avec des frais de ports offert si votre commande comprend au moins cinq « articles éligibles ». Dans le cas contraire, ils seront facturés 3,99 euros minimum.

Aux États-Unis, Amazon Pantry passe à un abonnement mensuel de 4,99 dollars

Le géant américain a dévoilé les remises qui seront proposées pendant le salon outre-Atlantique, dont une de 50 dollars valable sur l'ensemble des consoles de la marque.

C'est ainsi la première fois que la Xbox One X sera proposée officiellement à 449 dollars plutôt que 499 dollars, soit 10 % de rabais.

Reste à voir si cela sera également le cas en France, où la console est proposée pour 499 euros habituellement. Côté promotions, il est en général question de manettes et de jeux offerts, le dernier rabais récent relevé par notre équipe étant de 474 euros.

La Xbox One X pour la première fois en promotion chez Microsoft à l'occasion de l'E3

C'est via sa filiale Natixis que le groupe bancaire annonce ce partenariat « qui permettra aux 15,1 millions de clients particuliers actifs des Banques Populaires et des Caisses d’Epargne d’effectuer des transferts d’argent vers plus de 60 pays au meilleur taux de change ».

Le groupe affirme que « c’est la première fois en Europe qu’un acteur bancaire majeur intègre directement l’API TransferWise à ses applications de banque mobile ». Néanmoins, d'autres, de taille plus modeste comme la néo-banque N26, exploitent déjà la solution de TransferWise.

La mise en place est prévue pour 2019, après une phase d'expérimentation.

Le Groupe BPCE s'associe à TransferWise pour les transferts d'argent à l'international
Boîtiers avec verre trempé, DDR4 RGB et blocs d'alimentation chez Corsair

Le fabricant ajoute de nouvelles références dans sa gamme de boîtiers Crystal : les Series 280X et 280X RGB. Ils prennent en charge les cartes mères Micro-ATX et Mini-ITX et proposent trois faces en verre trempé : le dessus, le devant et un côté.

La version RGB est livrée avec deux ventilateurs LL120 RGB et un contrôleur Lighting Node PRO Digital RGB pour gérer et synchroniser les lumières. Comptez 109,99 dollars HT pour le premier, 159,99 dollars pour le second, avec une disponibilité ce mois-ci.

Du côté de la mémoire vive, les Vengeance Pro DDR4 passent au RGB. Bien évidemment, les lumières des modules de DDR4 peuvent être contrôlées via le logiciel iCue, mis à jour pour l'occasion. Pour rappel, celui-ci permet de gérer l'ensemble des produits RGB compatibles de la marque.

Enfin, de nouveaux blocs d'alimentation sont dévoilés : SF Series 80 Plus Platinum de 450 et 600 watts, ainsi que les Vengeance Series 80 Plus de 650 et 750 watts. Ils seront disponibles en juillet, mais aucun prix n'est précisé.

Alors que le Computex de Taipei vient d'ouvrir ses portes, les grandes lignes des annonces de certains constructeurs commencent à se faire connaître. Et il s'agit souvent de se diversifier.

Dans le cas de Gigabyte, l'un des axes choisis est de se lancer dans la DDR4 sous sa marque « Gaming » Aorus. Bien entendu, il est question de diodes RGB et autres fréquences très élevées.

Reste à voir comment la marque compte faire la différence sur ce marché plutôt bouché. Nous aurons l'occasion de lui poser la question sous peu.

Gigabyte se lance dans... la mémoire

Il s'agira du nouveau vaisseau amiral du fabricant, qu'il présente comme le « smartphone ultime du futur ». Excusez du peu. Il est le fruit de quatre ans de développement, mais le fabricant ne donne pour le moment aucune indication sur ses caractéristiques techniques.

La présentation se déroulera au musée du Louvre, à Paris, le 19 juin prochain. Le choix de ce lieu n'est pas anodin selon le constructeur puisqu'il est censé renforcer son engagement envers l'art.

 OPPO présentera son smartphone Find X à Paris le 19 juin

À tour de rôle, les trois fabricants ont confirmé avoir reçu la visite des autorités locales. Samsung précise travailler avec les enquêteurs, mais sans donner le moindre détail supplémentaire, tandis que les autres se sont visiblement refusés à tout commentaire.

Cette enquête intervient au moment où les prix de ces puces « ont considérablement augmenté », explique Reuters, ce qui a certainement des conséquences non négligeables pour les fabricants chinois de smartphones.

« La Chine essaie de protéger son marché des PC et des smartphones contre la hausse du prix de la DRAM. En règle générale, les PC et smartphones chinois sont vendus à des prix/marges inférieurs à ceux des autres pays », commente un analyste interrogé par l'agence de presse.

DRAM : des enquêteurs chinois se rendent chez Micron, Samsung et SK hynix

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.