du 22 mai 2018
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

5G : l'Arcep compte ouvrir des ondes « millimétriques » (26 GHz)

L'autorité des télécoms met en consultation publique un plan pour libérer la bande des 26 GHz (PDF), aujourd'hui utilisées pour les faisceaux hertziens (des réseaux point à point à longue distance et très haut débit). L'objectif : qu'elle accompagne la bande des 3,5 GHz, censée couvrir la plupart des besoins des opérateurs et industriels se lançant dans la 5G.

« En France, les fréquences de la bande 25,5 - 27 GHz sont attribuées au ministère des Armées, au Centre national d’études spatiales, et l’administration chargée la météorologie. La bande 26 GHz accueille donc également des stations terriennes du service d’exploration de la Terre par satellite, du service de recherche spatiale et du service fixe par satellite » explique le régulateur, qui verrait donc la 5G coexister avec les utilisations existantes.

La bande des 26 GHz permettrait d'étendre la capacité de la 5G à des connexions à très basse latence ou de très grande capacité suivant les besoins. Les connexions actuelles via ces ondes fournissent des débits de plusieurs dizaines de Gb/s (voir notre analyse). SFR a déjà obtenu des débits de 70 Gb/s en 5G par ce biais. Les acteurs intéressés ont jusqu'au 18 juin pour répondre.

À l'approche du Règlement général sur la protection des données (RGPD), l'accès des internautes aux informations que les services en ligne possèdent sur eux devient encore plus sensible.

Le site fournit un lien direct vers les pages de récupération des données sur une centaine de sites. Parmi eux figurent les principales plateformes, dont Facebook, Google ou WhatsApp. Pour certains, comme Spotify, il fournit une lettre de réclamation de ses informations personnelles au service client, en l'absence de fonction de téléchargement direct.

My Data Request liste les pages de téléchargement de ses données personnelles

Après des bêtas en 2017, le service est maintenant disponible sur les ordinateurs pour 14,99 euros par mois, sans engagement.

La société rennaise explique que son offre est désormais disponible sur la Fire TV d'Amazon dans trois pays : France, Allemagne et Royaume-Uni. Le service permet d'accéder à « une centaine de jeux dont certains directement jouables avec la télécommande de la Fire TV ».

Blacknut prévoit ensuite d'étendre son service aux mobiles et tablettes, sans précision sur le calendrier.

Jeux vidéo en streaming : Blacknut débarque sur la Fire TV, y compris en France

On sait depuis quelques temps maintenant que le constructeur chinois va renforcer sa présence chez nous, après sa montée en puissance en Espagne.

C'est désormais le grand jour, un premier magasin ouvrant dans le centre de Paris à 17h. Attendez-vous à voir de nombreux médias faire le jeu de la marque (attendue et très communautaire) tout au long de la journée. Un Facebook live se tiendra dès 14h.

Cette boutique devrait reproduire celles déjà en place dans d'autres pays, et permettre d'acheter plus facilement nombres de produits Xiaomi, comme ses smartphones, accessoires et autres solutions réseau (voir notre analyse).

Xiaomi ouvre sa première boutique française au 39 boulevard Sébastopol, à Paris
 Google et Microsoft révèlent deux nouvelles failles dans les CPU

Encore et toujours des suites pour les failles Meltdown et Spectre, dont les chercheurs continuent de trouver des variantes.

Les nouvelles venues sont nommées 3a et 4 (CVE-2018-3640 et CVE-2018-3639). Leurs détails ont été communiqués à l'US-CERT par Google et Microsoft. Exploitées, elles permettraient à un pirate d'obtenir des informations sensibles.

Une partie des correctifs déjà en place, notamment dans les navigateurs, atténue le risque. Il faudra par contre en repasser par de nouveaux firmwares.

Dans un communiqué, Intel explique avoir déjà envoyé son microcode en version bêta à tous les constructeurs concernés pour des tests. Dans cette mouture, il devient possible de couper l'exécution spéculative, entraînant une chute de performances de l'ordre de 2 à 8 %.

Cependant, Intel précise bien que cette coupure est désactivée par défaut. Le fondeur transfère sur l'utilisateur le choix épineux : performances maximales ou sécurité ? Dans une note technique, Microsoft indique de son côté travailler également avec AMD et ARM, eux aussi concernés.

NVIDIA vient d'annoncer à ses clients qu'ils ne seraient plus facturés pour ce service, proposé depuis le lancement de la console sous Android TV.

L'email indique que GeForce Now évoluera dans les prochains mois pour justifier cette décision. Pour rappel, la version Mac/PC, actuellement en test, est déjà fournie gratuitement.

Bien entendu, cela ne concerne que le service d'abonnement, pas les titres vendus à l'unité. De plus, il nous a été confirmé qu'il ne serait plus possible de s'abonner pendant la transition.

GeForce Now gratuit sur SHIELD, en attente d'un nouveau modèle économique

Comme son nom l'indique, celui-ci dispose de 16 emplacements (12 de 3,5 pouces et 4 de 2,5 pouces). Il est animé par un CPU Ryzen 3 1200, 5 1600 ou 7 1700, épaulé par 4 à 64 Go de mémoire vive.

Série « X » oblige, le NAS dispose de deux ports réseau à 10 Gb/s (compatibles 1, 2,5 et 5 Gb/s), en plus de quatre ports gigabit et huit USB 3.0.

Trois emplacements PCIe sont aussi de la partie : 1x PCIe 3.0 x8, 1x PCIe 3.0 x4 et 1x PCIe 2.0 x4). Côté logiciel, le package QuAI est de la partie, ainsi que vQTS pour virtualiser l'interface d'administration QTS. Tous les détails du TS-1677X sont disponibles par ici.

Comme d'habitude, le fabricant annonce une disponibilité immédiate, mais ne donne aucun prix. Pour rappel, le TS-1277 avec 12 emplacements et un Ryzen 5 1600 est vendu plus de 2 500 euros.

QNAP ajoute le TS-1677X à sa gamme de NAS Ryzen

Cette ligne de conduite, incluse depuis 2000 dans le document, a été en partie supprimée entre fin avril et début mai, selon Gizmodo. Le groupe a retiré les premières références à cette promesse, laissant les notions d'excellents produits et de respect de l'utilisateur, et une mention finale.

L'expression est souvent utilisée par les critiques de Google (et de sa maison-mère Alphabet) lorsque son éthique est mise en doute. Dernièrement, 3 100 employés ont réclamé le retrait d'un projet avec le Pentagone, centré sur l'intelligence artificielle. Une douzaine d'entre eux auraient depuis démissionné.

Google met en retrait « Don't be evil » dans son code de conduite
Une GeForce GTX 1050 3 Go aux airs de 1050 Ti

À défaut de lancer sa nouvelle génération de GPU, NVIDIA multiplie les références sur la gamme actuelle. Une GeForce GTX 1050 dotée de 3 Go  (2 Go pour le modèle classique) vient ainsi de voir le jour. Elle est détaillée sur le site de la marque.

Son GPU dispose de 768 CUDA Cores, comme une GTX 1050 Ti. Elle affiche également des fréquences supérieures : 1 392 et 1 518 MHz contre 1 291 et 1 392 MHz. Sa différence se situe au niveau de la mémoire. Avec 3 Go sur 96 bits plutôt que 4 Go sur 128 bits, elle affiche une bande passante mémoire de 84 Go/s contre 112 Go pour sa grande sœur.

Reste maintenant à découvrir ses performances et son prix, si elle arrive sur le marché français. Elle n'est en tous cas pas détaillée sur le site local de NVIDIA.

Il avait pris les rênes du groupe (alors Lucky-GoldStar) en 1995. Il l'a fait prospérer, le chiffre d'affaires ayant été multiplié par cinq sous sa présidence (plus de 20 ans).

« En devenant le troisième président de LG à l'âge de 50 ans, Koo a développé trois entreprises clés, dans l'électronique, la chimie et les télécommunications, et a contribué à la compétitivité industrielle et au développement économique national de la Corée du Sud » explique le groupe.

Koo Bon-moo s'est éteint dimanche des suites d'une maladie au cerveau. « Koo Kwang-mo, le fils adoptif de Koo Bon-moo, devrait lui succéder » affirme Reuters, ajoutant que « ce changement ne devrait pas perturber les activités du groupe » selon un analyste.

Koo Bon-moo, patron de LG, est décédé à l'âge de 73 ans

Il s'agit de machines complètes avec une carte mère TB250-BTC (Pro), un processeur « Intel 3930 » (probablement un Pentium G3930), 4 Go de mémoire vive, un SSD de 90 ou 120 Go, une alimentation de 1 300 à 1 600 watts et des cartes graphiques.

L'iMiner A578X6 propose six Radeon RX570, huit pour l'iMiner A578X8D et enfin 12 RX560 pour l'iMiner A564X12P. Les performances oscillent entre 148 et 220 MH/s selon le fabricant.

Pour le moment, Biostar ne donne pas d'indication sur les tarifs et la disponibilité.

iMiner de Biostar : des machines dédiées au minage de cryptomonnaies

Début janvier, et suite à la faille KRACK sur le WPA2, la Wi-Fi Alliance annonçait WPA3, avec une sécurité renforcée, mais peu de détails techniques.

La semaine dernière, Qualcomm sautait le pas en affirmant qu'il avait l'intention de proposer ce nouveau mécanisme de sécurité dans ses puces à partir de cet été. La première à en profiter sera le Snapdragon 845. Là encore, (très) peu de détails sont donnés.

Qualcomm va intégrer WPA3 dès cet été, en commençant par le Snapdragon 845

Après avoir lancé son premier NAS avec six emplacements physiques en septembre dernier (le DS3018xs), le fabricant reprend le même châssis, mais descend d'un cran. Le DS1618+ dispose en effet de six emplacements de 3,5 pouces, mais peut en gérer jusqu'à 16 avec deux unités d'expansion DX517.

Le NAS est animé par un SoC Intel Atom C538 avec 4 Go de mémoire vive (extensibles jusqu'à 32 Go). La connectique comprend quatre ports réseau gigabit, deux USB 3.0 et deux eSATA. Un emplacement PCIe 3.0 x8 est également présent.

Le fabricant annonce des débits maximum de 1,55 Go/s en lecture et de 585 Mo/s en écriture… à condition d'utiliser un port 10 Gb/s proposé en option. La disponibilité est immédiate, mais le prix n'est pas indiqué.

Avec le DS1618+, Synology élargit sa gamme de NAS avec six emplacements
Un nouveau lobby américain réclame le démantèlement de Facebook

Le groupe Freedom From Facebook, formé par plusieurs organisations « de gauche » dont Democracy Now et MoveOn, estime la société dangereuse pour la démocratie, après la diffusion de désinformation lors de l'élection présidentielle de 2016 et le scandale Cambridge Analytica.

À la commission du commerce (la FTC), le groupe demande de séparer Facebook d'Instagram, Messenger et WhatsApp, des plateformes devenues des parts intégrantes de la stratégie de l'entreprise. Il compte aussi rendre ces services compatibles avec les concurrents et imposer des règles de vie privée plus contraignantes.

Il n'est pas dit que la FTC écoute ces requêtes, voire puisse mener ces actions. Cette campagne ressemble bien plus à un message politique des organisations impliquées, voire à une lettre d'intention.

Freedom From Facebook promet une campagne publicitaire à six chiffres pour faire valoir ses demandes, soit rendre Facebook « sûr pour la démocratie », en s'appuyant sur une mobilisation des internautes auprès de la FTC. Un mode d'action qui avait déjà fait ses preuves sur la neutralité du Net outre-Atlantique.

Début mars, le studio annonçait des applications mobiles pour Android et iOS. Après une phase de bêta, cette dernière s'est ouverte à tous début avril. La version Android était attendue pour les « prochains mois », sans plus de précision.

Dans une note de version détaillant des modifications sur iOS, l'éditeur en profite pour revenir sur la mouture Android, dont la mise en ligne est désormais prévue pour cet été.

Le studio Epic Games derrière ce jeu annonce qu'il va mettre sur le tapis 100 millions de dollars de prix pour les compétitions professionnelles de la saison 2018-2019.

Fortnite : cet été sur Android, 100 millions de dollars pour la saison 2018-2019

C'est en tout cas l'annonce faite par le fabricant, détenteur de la licence Nokia pour les téléphones portables. Il revendique avoir vendu 70 millions de smartphones Nokia, pour un chiffre d'affaires de 1,8 milliard de dollars en 2017.

En 2018, il souhaite « élargir de manière agressive sa gamme de smartphones Nokia et doubler les canaux de vente sur les principaux marchés cette année ». « Notre objectif est de devenir l'un des principaux acteurs du marché mondial des smartphones » déclare le directeur général Florian Seiche.

HMD Global (Nokia) lève 100 millions de dollars

Après des années de disettes et de mauvaises nouvelles, le fabricant change (enfin) de braquet. Le constructeur a en effet annoncé des bénéfices de 6 milliards de dollars en 2017, et affirme désormais avoir obtenu le feu vert de l'ensemble des autorités pour la vente de sa division Memory.

Il espérait pour rappel la boucler avant le 31 mars (date de clôture de ses comptes), mais la Chine n'avait toujours pas donné son accord.

Toshiba a donc mis en place la procédure de vente avec K.K. Pangea afin que cette transaction se termine « aussi vite que possible ». Pour le moment, la date butoir est fixée au 1er juin.

Toshiba : feu vert des autorités pour la vente de sa division Memory
En Chine, Apple demande le retrait de CallKit des applications iOS

Selon des développeurs, Apple bloque désormais les applications utilisant la fonction en Chine. Depuis iOS 10, CallKit permet d'intégrer une application de VoIP à l'interface d'appel du système, pour rendre leur utilisation transparente à l'utilisateur.

Selon un message d'Apple, cité par un développeur, le ministère chinois de l'industrie et des technologies de l'information réclame le retrait de la fonction. Les concepteurs peuvent soit retirer CallKit de leurs applications, soit le désactiver pour la Chine, soit abandonner l'AppStore chinois.

Les suppressions d'applications en Chine ne sont pas rares. L'an dernier, 674 réseaux privés virtuels (VPN) ont disparu de l'AppStore, après cinq ans de restrictions par le gouvernement.

En novembre, le blog GreatFire tançait Apple pour sa décision, se pliant aux lois locales pour opérer dans le pays, alors que le groupe vante régulièrement ses valeurs humanistes.

« Adhérer aux lois locales n'est pas une décision portée par des valeurs. Au contraire, c'est la décision par défaut d'une entreprise sans valeurs. À l'inverse, Apple pourrait tout aussi bien justifier l'absence de censure aux États-Unis en blâmant les lois américaines protégeant la liberté d'expression » jugeait l'auteur du blog.

En 2018, il est encore très courant de voir un DVD fourni avec une carte mère. Il contient en général l'ensemble des pilotes et des outils permettant de faire fonctionner la machine une fois montée. Et ce, sans connexion internet.

Mais les lecteurs optiques tendent à disparaître. Entre la généralisation des accès internet et la montée en capacité des clés USB, à moindre coût, ils perdent leur intérêt. Des constructeurs et sociétés comme Microsoft ont pourtant encore du mal à se débarrasser de la fameuse galette, fabriquée à bas coût.

EVGA a décidé de sauter le pas. La marque spécialisée, aux fonctionnalités avancées, vient d'annoncer que ses modèles seraient désormais livrés avec une clé USB de 8 Go, dont les prochaines H370.

À qui le tour ?

Des clés USB de 8 Go pour les pilotes des cartes mères EVGA

L'opérateur n'a pas fait d'annonce, mais a mis en place une page dédiée sur son site, repérée par Engadget. L'offre concerne les ASUS NovaGo, HP Envy x2 et Lenovo Miix 630, trois machines animées par un Snapdragon 835.

Sprint ne donne pas vraiment de détails sur les conditions de son offre, précisant simplement qu'elle « n'inclut pas les taxes, frais et suppléments ». Des règles d'utilisation, des restrictions et des limites au niveau des débits peuvent s'appliquer.

L'offre gratuite est valable jusqu'au 31 décembre de cette année, avant de passer à 15 dollars par mois ensuite.

Faute de détails, difficile pour le moment de juger cette offre, mais elle s'inscrit dans la promesse initiale des « Always Connected PC ». Pour rappel, les machines sont encore assez peu disponibles dans nos contrées et pour des tarifs élevés, puisqu'il faut compter plus de 1 000 euros pour le HP Envy x2.

Windows 10 sur ARM : Sprint propose « gratuitement » de la data illimitée

Les deux partenaires viennent d'annoncer « la production et l'expédition de 3D NAND [64 couches] avec 4 bits par cellules, une première dans l'industrie ». Par rapport à la TLC (trois bits par cellule), la densité est en augmentation de 33 %.

Intel et Micron en profitent pour détailler un peu la troisième génération de 3D NAND, avec 96 couches cette fois-ci. Pour rappel, d'autres comme Western Digital (SanDisk) travaillent également sur ce genre de puces. Ajouter des couches permet là encore d'augmenter la densité et donc de proposer toujours plus de stockage sur une surface équivalente.

De son côté, Micron met en place un plan d'action visant à racheter jusqu'à 10 milliards de dollars de ses actions en circulation.

3D NAND Intel-Micron : jusqu'à 96 couches en 3D, une puce QLC de 1 Tb disponible
Cambridge Analytica se déclare en faillite aux États-Unis

La société de profilage électoral, au cœur d'un scandale mondial après avoir aspiré des données de dizaines de millions d'internautes en 2014, s'est déclarée en faillite il y a quelques jours outre-Atlantique.

En début de mois, Cambridge Analytica et sa maison-mère britannique (SLC Elections) annonçaient mettre la clé sous la porte, suite à une trop grande chute de son activité depuis les révélations du Guardian et du New York Times en mars.

Le scandale a mené à une très forte pression politique sur Facebook, puis à une très médiatique double journée d'audition au Congrès américain. Le groupe a promis de nombreuses mesures (dont certaines auraient pu être prises il y a des années) pour apaiser les parlementaires et les actionnaires. L'action du groupe est depuis revenue à son niveau de départ.

Il est aussi apparu que des dirigeants de SCL Elections auraient monté la société Emerdata, sise dans le même bâtiment. Il n'est donc pas dit que l'activité disparaisse réellement, malgré les apparences.

Le format semble en plein essor depuis qu'Apple l'a adopté par défaut dans iOS, pour des questions d'efficacité. Il est également supporté en lecture par Windows 10 depuis la récente April Update.

La nouvelle version de GIMP en profite donc, en import comme en export,

Cette mouture 2.10.2 corrige également 44 bugs, ajoute deux nouveaux filtres GEGL (Spherize et Recursive Transform), améliore la prise de captures sous Windows et le calcul d'histogrammes, et attire l'attention des développeurs sur la nouvelle documentation du XCF, le format de travail de GIMP.

GIMP 2.10.2 supporte le HEIF

Dans une lettre au Parlement britannique du 14 mai, repérée par The Outline, la directrice des affaires publiques de Facebook a quantifié la présence du groupe sur des sites tiers.

« Entre le 9 et le 16 avril 2018, le bouton J'aime de Facebook est apparu sur 8,4 millions de sites, le bouton Partager sur 931 000 et 2,2 millions de Pixels Facebook étaient installés sur des sites » écrit ainsi Rebecca Stimson.

La question est sensible pour les parlementaires des deux côtés de l'Atlantique, la collecte de données de navigation via ces différents outils étant en grande partie invisible aux internautes. Lors de sa double audition au Congrès américain, Mark Zuckerberg a admis que des profils temporaires étaient construits sur cette base pour les internautes, détaillés publiquement par la suite. Le réseau social a déjà été sanctionné par la CNIL pour son abus de cookies, l'an dernier.

Facebook peut suivre les internautes sur 8,4 millions de sites

La plateforme d'échange japonaise (piratée au début de l'année), fait du ménage et supprime les Augur, Dash, Monero et Zcash.

Dans un billet de blog, la société explique que cette décision ferait suite aux lois et réglementations locales de la FSA, l'autorité japonaise des services financiers.

Coincheck supprime quatre crypto-monnaies, dont Monero et Zcash
Des développeurs réclament à Apple des améliorations sur l'App Store

Ils sont une petite quinzaine à s'être réunies au sein d'une Union qui n'en est pas vraiment une. Ils y voient une manière de se faire entendre.

La Developers Union cherche avant tout à faire bouger Apple sur un point précis : autoriser les applications à proposer des versions de démonstration, autrement dit les fameuses démos.

L'Union est essentiellement portée par quatre développeurs, qui en sont à l'origine : Jake Schumacher, Loren Morris, Roger Odgen et Brent Simmons. Ce dernier est l'auteur d'applications connues comme NetNewsWire, TapLynx, Glassboard, MarsEdit et Vesper.

Sur son site, l'Union n'aborde qu'un autre sujet : la répartition des gains entre Apple et développeurs. La firme garde 30 % des revenus générés par les ventes d'applications et d'abonnements.

Les développeurs aimeraient évidemment tirer vers le bas ce pourcentage. Chez Apple, la seule manière d'y parvenir est de fournir un abonnement pendant un an. La pomme baisse alors sa part à 15 %.

On notera que la revendication vient après l'annonce par Microsoft d'une réduction drastique de sa propre « ponction » sur les applications grand public : 5 %. Les jeux et applications à visée professionnelle ne sont toutefois pas concernées.

On ne sait pas vraiment quelles chances pourrait avoir la Developers Union. Ce n'est pas à proprement parler un syndicat et il est complexe de faire changer d'avis Apple tant qu'elle n'en tire pas un bénéfice ou qu'elle n'a plus le choix. Interrogée, la société n'a d'ailleurs pas répondu à TechCrunch.

Le secrétaire d'État à la Culture, Matt Hancock, promet de s'attaquer aux éléments d'Ouest sauvage d'Internet, pour faire du Royaume-Uni l'endroit le plus sûr en ligne.

Ce discours, qui rappelle l'Internet civilisé de Nicolas Sarkozy il y a une décennie, est un nouveau pas dans la volonté de contrôle du Net affichée par le gouvernement britannique, après la déclaration conjointe avec Emmanuel Macron l'an dernier.

Le gouvernement lance donc une consultation publique sur les mesures à prendre (avant la publication d'un livre blanc) qui concerneraient entre autres les grandes plateformes. Des cibles de choix, après une série de scandales sur la désinformation et la protection de la vie privée.

Matt Hancock assure équilibrer la protection des enfants en ligne avec les libertés sur le réseau.

Le Royaume-Uni veut encore civiliser Internet

Adobe tient manifestement à se renforcer dans le domaine du commerce électronique. Magento en est l'un des chantres, avec une part de marché d'environ 30 %.

Pour Adobe, le rachat a un sens évident : intégrer les produits du Magento Commerce Cloud dans son propre Experience Cloud, pour former une seule plateforme capable d'opérer dans le B2B comme dans le B2C.

Comme toujours, le rachat est soumis à l'approbation des régulateurs.

Adobe rachète Magento pour 1,68 milliard de dollars

La plateforme de streaming vient d'annoncer un accord pluriannuel avec l'ancien couple présidentiel pour des contenus variés.

Il est notamment question de séries, de téléréalité, de documentaires et de reportages. Les contenus seront réalisés par la société Higher Ground Productions, créée pour l'occasion, et accessibles à l'ensemble des clients Netflix à travers le monde.

Le montant de la transaction n'est pas précisé, mais cette opération est sans aucun doute déjà un succès médiatique pour Netflix.

Barack et Michelle Obama vont produire des contenus pour Netflix
Des chercheurs identifient le premier corps du Système solaire d'origine extrasolaire

Notre système solaire comprend huit planètes (neuf pendant un temps avec Pluton), ainsi que de très nombreux astéroïdes et autres objets célestes. Parmi eux, l'astéroïde 2015 BZ509 est particulier : il s'agit du « tout premier corps du Système solaire dont l'origine extrasolaire est démontrée » affirme le CNRS.

Si l'astéroïde Oumuamua provenait lui aussi de l'extérieur de notre système solaire, il ne faisait que croiser notre route avant de repartir. « L'astéroïde 2015 BZ509, lui, est bien un membre permanent du Système solaire… mais il n'y serait pas né », c'est du moins la conclusion à laquelle sont arrivées Helena Morais, chercheuse (Unesp au Brésil), et Fathi Namouni (Laboratoire J.-L. Lagrange du CNRS) grâce à des calculs.

Si 2015 BZ509 est le premier astre du Système solaire dont l'origine extrasolaire a été identifiée, la liste pourrait bientôt s'allonger affirme le centre national de la recherche scientifique.

Annoncé en 2016, ce projet du réseau social a pour but de proposer une connexion haut débit via un réseau maillé sur les bandes millimétriques à 60 GHz (lire notre analyse).

Après Nokia, c'est donc au tour de Qualcomm de rejoindre Facebook. Le but est le même : développer la norme 802.11ay, une évolution du 802.11ad, également dans la bande des 60 GHz (lire notre analyse sur les normes Wi-Fi). Chez Qualcomm, cela passera par les puces QCA6428 et QCA6438, toutes les deux pre-802.11ay

Les premiers essais de connexions haut débit utilisant la bande des 60 GHz sont attendus pour mi-2019, avec l'idée d'atteindre des débits de l'ordre du Gb/s.

Terragraph : Qualcomm s'associe à Facebook pour déployer son réseau haut débit sur les 60 GHz

Comme d'autres, le fabricant avait profité du CES de Las Vegas pour annoncer que l'assistant numérique d'Amazon sera disponible sur certaines machines. Aujourd'hui, Acer revendique être « le premier de l'industrie à expédier des ordinateurs portables avec Alexa ».

Ce dernier est préinstallé sur les Spin 3 et 5, tandis que le Nitro 5 Spin suivra le mouvement le mois prochain. Pour les anciens clients, une mise à jour sera disponible via l'Acer Care Center.

Il s'agit de « la première étape des plans d'Acer pour déployer Alexa sur son portefeuille de PC » explique le fabricant.

L'assistant numérique Alexa préinstallé sur les portables Spin 3 et 5 d'Acer
 Tesla publie (enfin) une partie du code source de ses voitures

Dans un communiqué, la Software Freedom Conservancy « félicite le fabricant pour son premier pas vers la conformité à la licence GPL ». L'organisation en profite pour rappeler qu'elle demande à Tesla de se conformer depuis… 2013 et qu'il reste encore du travail.

Il ne s'agit en effet que d'une première salve, pas de l'intégralité des sources soumises à licence GPL pour le moment. Il est notamment question de Buildroot, « utilisé pour construire l'image du système de l'Autopilot » explique le fabricant.

La version actuelle est estampillée 2018.12, mais elle sera mise à jour pour suivre les évolutions, affirme Tesla dans un communiqué repris par Electrek.

Dans tous les cas, les sources ne contiennent évidemment pas les applications propriétaires de Tesla. Inutile donc d'espérer créer un Autopilot maison. D'autres publications suivront ajoute enfin le constructeur.

Le père de Windows compte se renforcer dans l'IA et rachète une start-up spécialisée dans le domaine. Elle travaille sur des systèmes permettant d'interagir de manière beaucoup plus naturelle avec un assistant numérique.

Microsoft ajoute qu'il va « créer à Berkeley un centre d'excellence de l'IA conversationnelle afin de repousser les limites de ce qui est possible ». Le montant de la transaction n'est pas précisé.

Cette annonce intervient juste après la conférence Google I/O (lire notre compte rendu) où l'intelligence artificielle et l'interaction avec les humains étaient justement au cœur des annonces.

Intelligence artificielle : Microsoft rachète Semantic Machines

 C'est ce qu'affirme Reuters en se basant sur des sources proches du dossier. « Par cet accord, la Chine pourrait renoncer aux droits de douane sur les importations de produits agricoles américains qu’elle avait envisagés pour répondre aux droits de douane américains sur l’acier » expliquent nos confrères.

Toujours selon des sources de Reuters, un accord de principe aurait été signé entre le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin et le vice-Premier ministre chinois Liu He. Dans les conditions, il pourrait être précisé que ZTE doive procéder à d'importants changements dans sa direction et son conseil d'administration.

Pour rappel, depuis mi-avril le département du Commerce interdisait aux sociétés américaines de vendre des composants au fabricant chinois. Ce dernier avait alors cessé ses principales activités.

Dans un tweet, Donald Trump avait volé à la rescousse de ZTE afin qu'elle puisse se « remettre rapidement au travail ». Une position qui ne plaît d'ailleurs pas à certains législateurs américains.

 ZTE : les États-Unis et la Chine auraient conclu un accord de principe

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.