du 23 avril 2018
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

eSIM : les États-Unis enquêtent sur une collusion entre AT&T, Verizon et la GSMA

L'eSIM permet entre autres de changer facilement d'opérateur sans installer une nouvelle carte SIM dans son terminal. Outre-Atlantique, la justice a ouvert une enquête visant AT&T, Verizon et la GSMA. En cause, une possible collusion visant à empêcher les consommateurs de passer facilement à un autre opérateur, comme l'explique le New York Times

Interrogé par The Verge, Verizon affirme que c'est « beaucoup de bruit pour rien [...] La réalité est que nous avons une divergence d'opinions avec deux fabricants d'équipements téléphoniques pour le développement des normes eSIM. Rien de plus ».  

De son côté, AT&T indique être « conscient de l'enquête ». L'opérateur y collabore et « continue à travailler de manière proactive au sein de la GSMA, y compris avec ceux qui pourraient être en désaccord avec les normes proposées ».

Enfin, la GSMA a publié un court communiqué : « Cette norme contient un large éventail de fonctionnalités, y compris l'option de verrouillage de l'eSIM. Aux États-Unis, les consommateurs auraient cette option ; toutefois, ils devraient y consentir explicitement en vertu d'accords commerciaux spécifiques avec leur opérateur mobile, par exemple lors de l'achat d'un appareil subventionné ».

En attendant les conclusions de l'enquête, « l'élaboration de la dernière version de la spécification est suspendue » ajoute la GSMA.

Le télescope spatial fêtera demain l'anniversaire de son décollage (lire notre analyse). Comme chaque année, l'agence spatiale américaine profite de cet événement pour mettre en ligne de nouvelles prises de vue.

Cette fois-ci, la nébuleuse du lagon est à l'honneur. Il s'agit d'une « vaste nurserie stellaire située à 4 000 années-lumière » explique la NASA. Au cœur de l'image se trouve une jeune étoile 200 000 fois plus brillante que notre soleil.

Initialement prévu pour cette année, le James Webb Telescope (remplaçant d'Hubble) est finalement repoussé à 2020 pour le moment. « Tout le matériel de vol du télescope est maintenant prêt, cependant les problèmes mis en lumière avec l'élément spatial nous incitent à prendre les mesures nécessaires » expliquait récemment la NASA.

Pour ses 28 ans, Hubble livre une photo de la nébuleuse du lagon

En partenariat avec la start-up Blockchain Partner, l'agence lancera cet automne une « Blockchain des Fréquences » pensée pour les fréquences libres. Ces dernières sont « de plus en plus sollicitées, notamment lors de grands événements médiatiques » explique l'ANFR.

Cette blockchain permettra ainsi d’accompagner cette croissance et « d’expérimenter un nouveau mode de gestion du spectre, tourné vers le numérique, l’auto-organisation des acteurs et l’anticipation de leurs besoins » ajoute l'agence.

La première phase du projet sera testée à French Tech Central de Station F, avec une mise en fonction opérationnelle attendue pour fin 2018. Il s'agit de la « première participation d’une agence de l’État à une blockchain ouverte aux usagers » selon l'ANFR.

L'ANFR annonce « la première blockchain française d'État »

Il n'est toujours pas question d'un pilote graphique unifié avec les Radeon ou même d'une mise à jour de ce dernier pour les Ryzen 3 2200G et Ryzen 5 2400G (voir notre test). Mais les performances sont effectivement annoncées à la hausse.

Cela passe par une amélioration de l'AGESA et donc des UEFI/BIOS proposés par les constructeurs de cartes mères. Pour en profiter, il faut avoir au moins la version 1002a. Pour rappel, celle-ci peut être visualisée avec des logiciels tels que HWiNFO.

AMD améliore les performances de ses APU Ryzen dans Minecraft, Overwatch et PUBG
Les générateurs de mots de passe en ligne audités par un chercheur

Aaron Toponce s'est « amusé » à passer en revue bon nombre de générateurs en ligne, ou disponibles sous forme d'extensions pour Chrome et Firefox notamment.

Différents critères sont testés, l'ensemble des notes étant disponibles dans un tableau Google Sheets. Langues gérées, type de licence, générateur côté client ou serveur, présence d'un CRNG, HTTPS, niveau d'entropie, trackers et autres sont ainsi passés en revue.

Sur la seule liste des générateurs en ligne, la note maximale, 10, n'est atteinte que par celui de Toponce (qui se fait donc un peu de publicité au passage). Plusieurs obtiennent quand même 8, notamment Clavel, One Shall Pass, SSH.com ou encore Strong.

Parmi les reproches les plus courants, l'utilisation d'un générateur déterministe, les licences propriétaires, l'absence de CRNG et la présence de trackers. LastPass, par exemple, n'obtient que 4,5 sur 10, du fait de certains éléments flous, d'une génération propriétaire côté serveur et de quelques trackers.

Le tableau contient plusieurs onglets, selon le type de générateur que l'on cherche : purement web, phrases de passe, extensions Chrome ou Firefox, et plus récemment les gestionnaires complets. Peu ont encore été testés, KeePassXC obtenant pour l'instant la première place du podium avec 6/7. LastPass et 1Password n'obtiennent que 3/7, et le récent Bitwarden 5/7. Dashlane n'a pas encore été testé.

Une adresse à mettre de côté donc, le tableau se remplissant petit à petit. Sur Twitter, le travail de Toponce a été particulièrement bien accueilli.

Lancé en 2004, Flickr est très rapidement passé sous le giron de Yahoo et donc de Verizon depuis son rachat. Le service de photo est désormais la propriété de SmugMug. Le montant de la transaction n'est pas détaillé.

Dans un entretien à USA Today, le PDG de la société, Don MacAskill, explique vouloir « réunir les marques SmugMug et Flickr pour renforcer l'ensemble de la communauté de la photographie et elle sera mieux connectée ».

« Flickr restera une communauté autonome de photographes amateurs et professionnels et accordera au service longtemps négligé l'attention et les ressources qu'il mérite » précisent nos confrères.

SmugMug rachète Flickr, qui devrait rester une « communauté autonome »

Suite à une demande CADA de Next INpact, la Direction interministérielle au numérique (DINSIC) mettra en ligne, dès aujourd’hui, l’intégralité des avis qu’elle a rendu au fil des dernières années – soit près d’une quarantaine normalement – sur les projets informatiques de plus de 9 millions d’euros.

L’institution rappelle pour l’occasion qu’elle évalue chaque projet selon cinq axes : stratégie, finances, gouvernance, réalisation et planning. « Chaque avis rendu est accompagné de recommandations spécifiant les axes d’amélioration à prendre en compte pour le bon déroulement du projet. »

Ces documents seront disponibles sur la plateforme nationale d’Open Data, data.gouv.fr (aux formats PDF et ODT). « Dans une volonté de transparence et d‘ouverture, et dans la continuité de la Loi pour une République numérique, la liste de ces avis sera (...) enrichie régulièrement, promet l’institution dirigée par Henri Verdier. Les avis des projets classifiés ou ceux faisant actuellement l’objet d’un appel d’offre seront publiés dans un second temps. »

La DINSIC publie ses avis sur les grands projets informatiques de l’État

La marque était déjà une filiale du groupe Carrefour, il ne s'agit donc que d'un changement de nom, probablement pour unifier les services autour sa marque phare.

« Un nouveau nom, des nouvelles promotions et des nouveaux frais de livraison vous attendent » explique le site : ils sont gratuits à partir de 100 euros d'achat.

Pour le moment, Carrefour livré chez vous est disponible dans les régions/agglomérations suivantes : île de France, Bordeaux, Grenoble, Lyon, Marseille, Metz Montpellier, Nancy, Nice, Toulon, Toulouse, Strasbourg, Angers, Caen, Le Havre, Nantes, Rennes.

Les applications mobiles (Android et iOS) ont évidemment été mises à jour en conséquence.

Ooshop devient Carrefour Livré Chez Vous
Qwant a rencontré des soucis de disponibilité ce dimanche

Un peu moins d'un mois après une précédente panne d'ampleur, le moteur de recherche ne répondait plus dimanche matin, à partir de 4/5h. Le site évoquait une maintenance en cours.

Le compte Twitter a indiqué vers 9h30 que les équipes étaient en train de travailler à une résolution. C'est finalement peu avant 15h que tout est rentré dans l'ordre. Les détails de la panne n'ont pas été donnés.

Qwant se repose pour rappel sur ses propres infrastructures pour fonctionner. Une indépendance technique qui est l'un de ses points fort concernant son discours de préservation de la vie privée, qui semble néanmoins poser quelques soucis ces dernières semaines.

De quoi inciter le français à repenser les choses ? Si la communication se fait assez rapidement en cas de problème, l'absence d'une page de statut plus complète ou d'un « post mortem » par les équipes techniques une fois les problèmes réglés sont des éléments qui manquent encore.

Le précédent d'OVH a montré l'importance de la communication détaillée dans ce genre de cas. Elle l'est d'autant plus pour un moteur de recherche, élément central de la navigation des internautes. En cas de panne, ils doivent aller chercher leurs réponses ailleurs et peuvent y prendre leurs habitudes. Un risque important lorsque cela se reproduit.

Elle porte le numéro 2425, propose une vue sur la mer et deux lits « king size ». Mais elle dispose surtout d'un équipement haut de gamme pour les amateurs de jeux vidéo et de performances.

Voici un rapide tour d'horizon : TV OLED de 65 pouces (même pas un Big Format Display de NVIDIA ?), PC Alienware (Core i7-7800 et GTX 1080 Ti), deux manettes Xbox Elite, un casque de réalité virtuelle Oculus Rift, un ordinateur portable connecté à un écran de 34 pouces, des fauteuils ergonomiques, etc.

Comptez entre 349 et 359 dollars la nuit pour profiter de la vue et de l'équipement. Quelques photos et une vidéo de présentation ont été mises en ligne par Alienware.

Au Hilton à Panama, une chambre pour joueurs équipée par Alienware

Amazon veut permettre à tout un chacun de créer des « skills » pour son assistant numérique, sans avoir besoin de savoir coder. Plus d'une vingtaine de modèles sont d'ores et déjà disponibles pour créer des quiz, des blagues personnalisées, une histoire, etc.

Pour le moment, Blueprints n'est disponible qu'aux États-Unis et en anglais. Rappelons que le lancement d'Alexa en France est pour bientôt, mais aucune date n'a été annoncée par Amazon.

Avec Blueprints, créez simplement des compétences pour Alexa

Après son TVS-882BR en juin dernier (avec un lecteur Blu-ray), le fabricant revient avec une nouvelle version de son NAS haut de gamme : le TVS-882BR-RDX.

Comme son nom le laisse supposer, il dispose d'un emplacement pour les cartouches Tandberg RDX QuikStor. Les utilisateurs peuvent évidemment y lire les fichiers stockés via File Station, mais aussi s'en servir comme point de sauvegarde avec Hybrid Backup Sync.

Suivant les versions, le NAS peut disposer d'un Core i5-7500 ou i7-7700 avec 16 ou 32 Go de mémoire vive. Quatre ports réseau Gigabit et un emplacement PCIe 3.0 x8 sont présents. Une version TVS-882BRT3-RDX avec un port Thunderbolt 3 est aussi disponible.

Les NAS sont d'ores et déjà proposés sur le marché selon le fabricant, mais le prix n'est pas précisé.

QNAP dévoile son NAS TVS-882BR-RDX avec lecteur de cartouches Tandberg RDX
Altice France est désormais propriétaire de NextRadioTV (BFM, RMC, 01Net, etc.)

C'est fait ! Presque deux ans jour pour jour après le rachat de 49 % des parts du groupe de médias, et quelques mois après la nomination d'Alain Weill comme PDG d'Altice France (ex-SFR Group).

NextRadioTV est désormais sous le « contrôle exclusif par le groupe SFR de la société Groupe News Participations » indique le CSA, qui vient de donner son accord, après une série d'auditions et une étude d'impact. Il fait suite à de nouveaux engagements en faveur de la diversité pour la chaîne Numéro 23 précise le Conseil. Ils sont détaillés dans cette lettre.

De son côté, Altice France est ravi de cette décision, se plaçant comme le « premier acteur de la convergence télécoms-médias en France ». Les prochains mois vont être importants à suivre, NextRadioTV devant à son tour déménager dans les nouveaux bureaux d'Altice France.

Il y a quelques jours, les syndicats CGT du groupe se disaient inquiets des conséquences de la nouvelle stratégie sur l'emploi.

Après avoir lancé Messenger Kids pour les plus jeunes à la fin de l'année dernière (une application critiquée par certains), le réseau social se pencherait sur les adolescents avec High School Networks for Messenger, c'est du moins ce qu'explique The Next Web.

L'application pourrait permettre aux lycéens de se connecter avec leurs camarades et professeurs de leur école et/ou classe. Facebook a pour le moment refusé de commenter l'information, difficile donc de savoir exactement de quoi il en retourne.

Facebook préparerait une version de Messenger pour les lycéens

C'est Premiere qui révèle l'information : la série au succès critique plus que mitigé n'est pas renouvelée. Sa saison 2 avait été diffusée par la plateforme de SVOD en février dernier.

Pour autant, Netflix ne relâche pas ses efforts en France. Elle distribue notamment Je ne suis pas un homme facile, produit par LoveMyTV/Mademoiselle Films. Des sociétés du groupe Makever, récemment racheté par Mediawan.

Elle travaille également sur plusieurs autres projets français, comme Mortel, Génération Q ou encore Osmosis, révèle Le Parisien à l'occasion d'une rencontre avec les journalistes organisée à Rome. Un documentaire sur les attentats du 13 novembre sera également diffusé le 1er juin prochain.

Ainsi, il serait question de 7 à 8 productions françaises par an « en plus de films ». De quoi rassurer le ministère de la culture et la filière alors qu'une nouvelle chronologie des médias est attendue ? Rien n'est moins sûr vu les règles 2018 du Festival de Cannes.

Marseille n'aura pas de saison 3 sur Netflix

Dans un billet de blog, les 12 employés de la société expliquent avoir accepté de rejoindre celle de Gabe Newell. « Nous conserverons nos emplois de développeurs de jeux vidéo et continuerons la production de notre projet actuel In the Valley of Gods » indiquent-ils.

Bref, malgré le rachat rien ne devrait changer si l'on en croit les dire des employés de Campo Santo. Ils affirment au passage à Polygon que leur prochain titre In the Valley of Gods ne sera pas une exclusivité PC sur Steam.

Valve se paie Campo Santo, le studio derrière Firewatch
Windows 10 April Update : dernière ligne droite et nouveau nom

La préversion 17134 semble bien être la dernière pour la nouvelle mise à jour majeure du système. Sortie la semaine dernière en canal rapide, elle a depuis rejoint les canaux lent et Release Preview.

Selon Neowin, l'écran d'accueil du navigateur Edge, après installation de la préversion, évoque par ailleurs une « April Update ». Ce serait ainsi le nom de la mise à jour, que nous avons observé également.

Avec une préversion en canal Release Preview, la diffusion serait donc proche. Microsoft a déjà deux semaines de retard sur le calendrier de départ (avec le Patch Tuesday du 10 avril) et a sûrement hâte d'en finir pour passer à la suite.

Une suite déjà en préparation puisque les builds s'enchaînent sur la branche Redstone 5, avec pour l'instant en nouveauté principale les Sets, fenêtres rassemblant diverses applications sous formes d'onglets.

En attendant, la liste des nouveautés de l'April Update n'a pas changé d'un iota. Vous les retrouverez détaillées dans notre dossier.

Le constructeur a mis en ligne sur son site la fiche de ces deux nouvelles références, rapporte TechPowerUp. La différence apportée par les Ryzen 3 2200GE et Ryzen 5 2400GE réside dans leur fréquence de fonctionnement.

La fréquence de base du CPU est de 3,2 GHz, contre 3,6 GHz et 3,8 GHz pour la valeur maximale, de quoi limiter leur échauffement et donc le TDP. Ils sont également livrés sans système de refroidissement. Les autres caractéristiques sont inchangées.

Aucun détail n'a été donné sur la commercialisation de ces puces en France ou leur tarif. Pour rappel, ce n'est pas la première fois que l'on entend parler d'APU Ryzen à TDP réduit, LG ayant déjà évoqué un modèle à seulement 12 watts pour l'un de ses PC tout-en-un.

Des APU Ryzen « GE » à 35 watts de TDP chez AMD

Cette déclaration a été faite par Mark DeJongh, directeur exécutif des programmes sur la voiture Avalon, comme l'indique Motor1 :

« Nous sommes une entreprise conservatrice et nous voulons nous assurer que tout va bien [...] Nous voulons protéger la vie privée de nos clients. Nous croyons fermement à notre position et à ce que nous faisons ».

Depuis plusieurs années, le fabricant automobile n'avait pas cédé aux sirènes des géants du Net. S'il résiste encore à Google, Toyota a annoncé au début de l'année l'arrivée de CarPlay d'Apple sur la nouvelle Avalon, une première chez le fabricant.

Pour des questions de respect de la vie privée, Toyota ne veut pas d'Android Auto

Le service d'hébergement de pages de Framasoft, dont nous vous parlions en février, propose de nouveaux modules : agenda, lecteur SoundCloud, vidéo en arrière-plan et réseaux sociaux.

Des améliorations sont également au programme côté interface, et de nouvelles possibilités graphiques. Un formulaire d'initialisation a été mis en place pour une installation sur votre propre serveur.

Au passage, l'équipe diffuse une vidéo expliquant comment héberger son CV sur le service. Celle-ci est bien entendu hébergée via FramaTube (voir notre analyse).

Framasite gagne quelques fonctionnalités, un tuto pour y diffuser son CV
Un vice-président d'AMD critique plus précisément le programme GPP de NVIDIA, sans le nommer

C'est sur Twitter (ici, et ) que Scott Herkelman, en charge des Radeon, a fait connaître son opposition aux pratiques de son concurrent. Une approche plus directe que son communiqué publié à l'occasion de l'annonce de la gamme AREZ d'ASUS.

Néanmoins, ni NVIDIA ni le programme GPP ne sont cités, sans doute pour éviter des poursuites. AMD n'indique d'ailleurs toujours pas attaquer le père des GeForce pour pratiques anti-concurrentielles, ce qui permettrait d'en savoir plus.

Dans ses tweets, Herkelman remercie donc simplement ses partenaires rencontrés à l'occasion d'un évènement à Londres. Il évoque leurs préoccupations : un concurrent utilise l'allocation de puces et des soutiens financiers « pour limiter ou bloquer la possibilité de faire la promotion et vendre des Radeon, de la manière dont les clients et les constructeurs le désirent ».

Il invite les concernés à le contacter plus directement, sans détailler la manière dont AMD compte contre-attaquer dans les mois à venir, autrement qu'à travers les médias.

Selon Apple, un petit nombre de machines fabriquées entre octobre 2016 et octobre 2017 seraient touchées par un souci de batterie.

Une page officielle a donc été ouverte afin que les utilisateurs testent le numéro de série de la machine. Si le test répond que le MacBook Pro (sans Touch Bar) est concerné, il faudra contacter un Apple Store ou n'importe quelle boutique APR (Apple Premium Reseller).

Le remplacement de la batterie est gratuit. On ne connaît pas l'origine du problème, Apple précisant simplement qu'il n'est pas lié à la sécurité. Probablement un défaut provoquant une décharge plus rapide ou une charge plus lente.

MacBook Pro 13 pouces : un programme de remplacement pour la batterie
Bornes InLink à Londres : la vie privée pose toujours problème

Ces bornes, apparues à New York en 2016, proposent du Wi-Fi, une recharge rapide ou encore la possibilité de passer des appels, gratuitement. Ou plutôt, en échange de publicités diffusées sur l'écran. Google est l'un des soutiens du projet.

Ces bornes de trois mètres de haut ont posé problème outre-Atlantique, à cause de craintes liées à la vie privée. Le bilan des données récupérées via le Wi-Fi n'était pas clair, et les trois caméras, toujours actives, n'inspirent guère confiance.

Des craintes qui ont traversé l'océan. Londres et Leeds ont installé pour l'instant 135 de ces bornes. Elles sont déployées par British Telecom, parfois en remplacement d'anciennes cabines rouges, posant d'ailleurs un autre problème, culturel.

Les voix s'élèvent donc à nouveau, tant sur le manque de supervision du projet (la population n'a pas son mot à dire), que sur la question des données collectées.

Sur ce point, InLink se défend : « Nous n'avons pas le moindre intérêt à suivre les individus, que ce soit par Wi-Fi ou d'autres moyens ». L'entreprise précise avoir appris des premiers couacs depuis le lancement à New York. D'ailleurs, les caméras des premières bornes sont désactivées sur celles installées au Royaume-Uni.

Dans un document publié par Adrian Short sur Twitter toutefois, on peut lire que BT prévoit d'utiliser ces bornes comme détecteurs de qualité de l'air, de mouvements piétons, de vélos, de voiture et d'autres facteurs comme la lumière ou le son. Une affaire à suivre, donc.

C'est du moins ce qu'indique Jason Citron, directeur général du service, au Wall Street Journal. La majeure partie du financement ira à la croissance internationale et vers son service d'abonnement Nitro (4,99 dollars par mois).

Le détail de la provenance des fonds n'est pas indiqué, mais il s'agirait d'investisseurs existants selon des sources citées par nos confrères.

Discord lève 50 millions de dollars, sa capitalisation grimpe à 1,65 milliard de dollars

La société de production anglaise a mis en ligne pas moins de 16 013 fichiers WAV. Ils peuvent être téléchargés et utilisés sous la licence RemArc pour « des fins personnelles, éducatives ou de recherche ».

Vous pouvez naviguer facilement dans ces fichiers via un moteur de recherche, tandis qu'un lecteur permet de les écouter avant de les télécharger.

Pour le moment, le service est indiqué comme étant en bêta.

La BBC vous propose de télécharger plus de 16 000 effets sonores
Moto g6 et e5 : six smartphones avec Android 8.0, entre 149 et 299 euros

Dans les deux cas, les mobiles sont déclinés en versions play et plus, en plus du modèle de base. Le g6 reprend le même design que son prédécesseur, avec un écran de 5,7 pouces au format 18:9 (2 160 x 1 080 pixels). Il est animé par un Snapdragon 450 avec 3 ou 4 Go de mémoire vive, 32 ou 64 Go de stockage, extensibles via un lecteur de cartes micro-SD.

Il dispose d'un lecteur d'empreintes digitales, de la technologie Face unlock, de deux capteurs à l'arrière (12 et 5 Mpixels), d'un à l'avant (8 Mpixels) et d'une batterie de 3 000 mAh. Il est annoncé à 249 dollars.

De son côté, la version play est plus accessible avec un Snapdragon 427, un écran de 1 440 x 720 pixels (toujours 18:9), une seule caméra à l'arrière, un lecteur d'empreintes, mais pas de Face Unlock. La batterie est revue à la hausse avec 4 000 mAh et une autonomie annoncée de 36 heures. Il sera vendu à partir de 199 dollars.

Comme son nom l'indique, le g6 plus est plus grand avec un écran de 5,9 pouces (2 160 x 1 080 pixels), un Snapdragon  630, 4 ou 6 Go de mémoire vive, etc. Tous les détails se trouvent par ici. Comptez 299 euros cette fois-ci.

Côté entrée de gamme, la série e5 est également disponible en trois versions, toutes avec un lecteur d'empreintes digitales. Le modèle de base intègre un écran de 5,7 pouces (1 440 x 720 pixels), contre 5,2 pouces (1 280 x 720 pixels) pour le play et 6 pouces pour le plus (1 440 x 720 pixels).

Les batteries affichent respectivement 2 800, 4 000 et 5 000 mAh. Le tarif du e5 play n'est pas précisé, tandis que celui du e5 est de 149 euros, contre 169 euros pour l'e5 plus.

Ces nouveaux smartphones seront disponibles au cours des prochaines semaines, avec Android 8.0 Oreo aux commandes.

C'est la gamme CS500 qui apportera cette possibilité, annonce la société. Les EPYC 7000 seront ainsi disponibles à compter de cet été.

Ils seront proposés dans des châssis 2U, en configuration à quatre nodes double-socket et deux ports PCIe 3.0 x16, mais également avec un seule node mais une plus large capacité mémoire. Aucun tarif n'a pour le moment été annoncé.

Au tour de Cray de proposer des processeurs EPYC d'AMD dans ses serveurs

Futuremark change de nom et en profite pour s'installer sur un nouveau domaine : benchmarks.ul.com. Il s'agit certainement de mieux mettre en avant le nom de sa maison mère depuis 2014 : UL (Underwriters Laboratories).

« Nos marques de référence, telles que 3DMark, PCMark et VRMark, ne sont pas affectées. Nous continuerons à développer de nouveaux tests de référence tout en prenant en charge nos produits existants » affirme l'éditeur.

Une foire aux questions a été mise en ligne par ici.

Futuremark devient UL Benchmarks

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.