du 04 avril 2018
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

Free et M6 signent un accord, de nouvelles fonctions en approche

L'opérateur et le groupe audiovisuel enterrent la hache de guerre. Sans grande surprise, le montant du contrat n'est pas publié.

En plus des chaines en direct, M6 fournira certaines émissions pour une durée étendue, d'autres avant leur diffusion TV, en plus de programmes uniquement proposés à la demande. Les « fonctionnalités innovantes » sont aussi mises en avant, à savoir les désormais classiques start over, magnétoscope dans le cloud (nPVR) et « Cast ».

Pour rappel, depuis l'été dernier, TF1 et M6 renégocient leurs contrats de diffusion avec les opérateurs, dans une série de bras de fer ayant causé quelques dégâts, notamment pour TF1 chez Canal+ et chez Orange. La filiale de Bouygues et l'opérateur historique ont signé ensemble, tout comme SFR et TF1 (qui ont tous deux intérêt à commercialiser leurs chaines).

Selon Le Figaro, Canal+ et Free temporisent face à TF1. Ils espèreraient maintenir la pression jusqu'à l'été, alors que la diffusion du groupe audiovisuel dépend de plus en plus de ces acteurs numériques… dont il espère tirer des revenus pérennes.

L'Organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne avait prévenu hier après-midi qu'une panne de son système de gestion de flux (ETFMS) pouvait provoquer un retard de près de la moitié des 29 500 vols attendus en Europe.

Un plan d'urgence avait été mis en place, mais les plans de vol déposés par les compagnies aériennes avant 12h26 ont été perdus. C'est la première panne de cette envergure depuis 2001 affirme Eurocontrol.

Le retour à la normale est arrivé hier soir aux alentours de 20h (heure française), « après de nombreux tests internes et en coordination avec les aéroports, les compagnies aériennes et le contrôle du trafic aérien à travers l'Europe et au-delà ».

Dans tous les cas, « le contrôle du trafic aérien n'a pas été directement affecté et il n'y a pas de conséquences sur la sécurité découlant de cet incident » affirme l'organisation.

Eurocontrol : une panne a perturbé le trafic aérien européen

Comme prévu, Spotify est entrée en bourse hier sous le symbole « SPOT » , avec une introduction directe, c'est-à-dire sans lever de fonds supplémentaires.

Alors que le prix de référence fixé par le New York Stock Exchange (NYSE) était de 132 dollars, la plateforme de streaming a fait une ouverture en fanfare avec 165,90 dollars par action.

Elle est depuis redescendue à 149 dollars, soit tout de même une hausse de près de 13 % par rapport aux estimations.

Spotify réussit son entrée en bourse, son action dépasse les estimations
Sur Facebook, les règles protectrices du RGPD ne sortiront pas d'Europe

Selon Reuters, le réseau social ne compte pas fournir à d'autres internautes les nouvelles fonctions de vie privée proposées en amont du Règlement général sur la protection des données (RGPD), appliqué dès le 25 mai. Il renforce le contrôle sur l'acquisition et la manipulation de données personnelles, ainsi que les sanctions en cas de manquement (la seule raison pour laquelle beaucoup d'entreprises s'y intéressent).

Dans un entretien téléphonique, Mark Zuckerberg promet que des ajouts feront bien leur apparition pour ses membres non-européens, mais refuse de détailler quelles modifications et quelle protection ils apporteront.

La question est sensible pour le réseau social, qui écope encore les conséquences du scandale Cambridge Analytica (voir notre analyse), du nom de la société de profilage politique qui a récupéré les données de 50 millions d'internautes en 2014. Selon le Guardian et le New York Times, elles auraient été utilisées lors de la campagnes de Donald Trump en 2016 ; ce que la société nie.

De nombreuses enquêtes ont été lancées des deux côtés de l'Atlantique, contre Facebook et Cambridge Analytica. Mark Zuckerberg a multiplié les entretiens, comme en témoigne celui inhabituel à Reuters. Il s'est aussi dit prêt à témoigner devant les parlements qui le souhaitent, même s'il a rapidement refusé de voyager au Royaume-Uni pour s'expliquer.

Après une victoire en première instance, la Cour d'appel sanctionne encore plus lourdement l'opérateur explique l'association, le condamnant notamment à verser 30 000 euros de dommages et intérêts. Cette décision est susceptible de recours.

En cause, une vingtaine de clauses abusives/illicites. De plus, « partageant le constat de l’association que la très faible taille de la police retenue dans les conditions générales d’abonnement (moins de 3 mm) rendait quasiment impossible leur lecture et empêchait le consommateur de prendre effectivement connaissance des conditions au moment de la conclusion du contrat, la Cour d’appel a, aussi légitimement que sévèrement, sanctionné l’opérateur en déclarant illicite l’ensemble des 9 versions des conditions générales d’abonnement et d’utilisation ».

Clauses abusives : victoire de l'UFC-Que Choisir contre SFR en appel

Dans un courrier envoyé aux employés d'Apple, Tim Cook explique que le nouveau venu sera en charge de la « stratégie d'apprentissage automatique et d'intelligence artificielle », comme le rapporte le New York Times.

Il rendra directement compte à Tim Cook. « John partage notre engagement envers la protection de la vie privée » affirme ce dernier. Il sera notamment en charge d'améliorer Siri, l'assistant numérique d'Apple.

Pour rappel, John Giannandrea est arrivé en 2010 chez Google, suite au rachat de Metaweb dont il était le directeur technique.

Apple recrute John Giannandrea, responsable intelligence artificielle chez Google
Dell met à jour ses XPS 15, Vostro et Inspiron AIO, le XPS 15 2-en-1 en vente dès 1 799 euros

Suite à l'annonce d'Intel, le fabricant vient d'annoncer une nouvelle version de son XPS 15. Le portable profite d'un processeur Core de 8ème génération avec six cœurs et une GeForce GTX 1050Ti. Il sera disponible à partir du 10 mai.

De son côté, la version 2-en-1 du XPS 15 avec Radeon RX Vega M intégrée au CPU (Kaby Lake-G) est disponible sur le site du fabricant depuis le 29 mars, à partir de 1 799 euros.

Toujours dans les portables, le Vostro 15 7000 passe lui aussi au Core de 8ème génération, avec une GeForce GTX 1060 Max-Q de NVIDIA. Il intègre un lecteur d'empreintes et un module TPM 2.0. Il sera lui aussi disponible en mai.

Dans un registre différent, le fabricant renouvelle sa gamme de PC tout-en-un Inspiron AIO, intégrant les fonctionnalités Dell Cinema et Mobile Connect dévoilées au CES (lire notre compte rendu). La gamme comprend des Inspiron AIO de 21,5 pouces, de 23,8 pouces et de 27 pouces.

Enfin, pas moins de six nouveaux moniteurs de 23 à 27 pouces sont annoncés dans la Famille S. Ils profitent de la technologie ConfortView et les versions de 24 et 27 pouces intègrent une dalle InfinityEdge quasiment sans bord. Ils seront en vente le 7 avril.

Lorsque vous cherchez un film, le moteur de recherche peut vous proposer des informations sur les horaires des séances, les notes, le casting, etc.

« Grâce à notre dernière mise à jour, vous pouvez comparer rapidement les films en fonction des facteurs qui vous intéressent le plus : les avis, les horaires, l'emplacement du cinéma et bien plus, le tout sur une même page », explique l'entreprise.

Cette fonctionnalité est disponible sur la version mobile du moteur de recherche, ainsi que sur l'application Android. Elle arrivera plus tard sur iOS. Elle est pour le moment limitée aux États-Unis et en Inde (en anglais et en hindi).

Google facilite la recherche d'une séance de cinéma

Comme l'a remarqué PC gamer, ces ordinateurs ont disparu de la page d'accueil de la boutique de Steam, mais elles ne sont pas (encore ?) complètement abandonnés. La Steam Machine Alienware est ainsi toujours disponible sur cette page.

Dans un billet de blog, Valve confirme un « nettoyage de routine », reconnaissant que les Steam Machines n'ont pas rencontré le succès escompté.

Pierre-Loup Griffais, développeur sur la plateforme, explique : « les raisons pour lesquelles nous nous sommes battus autour d'une plateforme de jeu compétitive et ouverte n'ont pas vraiment changé ». Il ajoute que son équipe travaille « toujours à faire des systèmes d'exploitation Linux un endroit idéal pour les jeux et les applications ».

Valve ne met plus en avant ses Steam Machines, mais réaffirme son amour pour Linux
Facebook supprime des comptes « russes » et ajoute des fonctions contre la désinformation

Sous le feu des critiques depuis l'élection de Donald Trump fin 2016, pour les les « fake news » qu'aurait diffusées sa plateforme, le réseau social continue sa lutte contre la propagande politique.

Dans un communiqué intitulé « L'IRA n'a pas sa place sur Facebook », l'entreprise déclare avoir supprimé 70 comptes Facebook et Instagram (et 138 pages) liés à l'Agence de recherche Internet russe, considérée par de nombreuses enquêtes comme une usine à désinformation politique, exploitant une large quantité de faux sites et de comptes montés de toutes pièces sur les réseaux sociaux.

Cette opération aurait demandé des mois d'enquête de la part de la société, qui promet plus d'informations dans les semaines à venir.

En parallèle, elle enrichit encore le « contexte » autour des contenus. En plus de la vérification par des médias partenaires (s'ils sont marqués comme trompeurs), elle fournit l'entrée Wikipédia associée à l'éditeur du contenu, des articles liés et des statistiques sur les partages. Deux fonctions sont ajoutées : la possibilité de voir plus d'articles de l'éditeur en question et qui, parmi ses amis, a partagé le contenu.

Un prochain test doit aussi permettre de chercher les contenus de l'auteur en question dans les Instant Articles, le service d'hébergement d'articles de presse du réseau social.

L'application dédiée au chiffrement vient d'être mise à jour et corrige surtout quelques bugs sur Linux, macOS et Windows.

Quelques petites améliorations sont également ajoutées sous Windows comme la possibilité de bloquer ou d'activer la commande TRIM, l'extension du mode Secure Desktop au code PIN des smart card, l'extraction des binaires de la version portable sans droits administrateur, etc.

Mais la grande nouveauté concerne l'arrivée de cinq nouvelles cascades d'algorithmes : Camellia-Kuznyechik, Camellia-Serpent, Kuznyechik-AES, Kuznyechik-Serpent-Camellia et Kuznyechik-Twofish. Kuznyechik a d'ailleurs droit à une amélioration côté performances, qui sont doublées dans le meilleur des cas.

Veracrypt passe en version 1.22 et propose de nouvelles cascades d'algorithmes

Alors que les yeux sont tournés vers Uber suite à son accident mortel à Tempe, Waymo continue ses expérimentations, affirmant même que sa voiture aurait identifié le piéton.

La semaine dernière, John Krafcik, PDG de Waymo (filiale de Google) annonçait un partenariat avec Jaguar Land Rover, en plus de celui historique avec Fiat Chrysler. Nos confrères de Bloomberg indiquent qu'un troisième fabricant s'apprête à signer un accord avec Waymo : Honda.

Selon Krafcik, il ne faut pas s'attendre à ce que ce partenariat débouche sur une « voiture traditionnelle conduite sur les routes », sans plus de précision. Il pourrait être question du transport de marchandises et de logistique.

Véhicules autonomes : Waymo se rapproche de Honda
Snapchat officialise ses mentions et appels vidéo de groupe

Après plusieurs mois de « scandale » autour de sa nouvelle interface, Snapchat propose d'un coup deux importantes nouveautés.

Les appels vidéo fonctionnent dans les groupes de conversation. L'un des participants lance l'appel, les autres recevant la notification. Jusqu'à 16 personnes peuvent entrer dans l'appel, avec possibilité de le rejoindre en mode audio uniquement. Si tout le monde passe en audio, le nombre maximum de participants passe à 32. Snapchat fait donc fort, mais on attendra de juger de la qualité des appels avec autant de personnes.

L'autre apport est un transfuge d'Instagram : la mention d'un contact dans un snap. On peut le faire apparaître en utilisant le symbole @. Le contact mentionné recevra une notification. Ceux visualisant le snap pourront faire glissement vers le haut pour voir la Story du contact.

Notez que Giphy est également de retour dans l'application (et dans Instagram). L'énorme base de gif avait été retirée suite à la découverte de plusieurs images racistes.

Dans la dernière mise à jour de sa feuille de route sur le déploiement des mises à jour du 2 avril, le statut de développement des familles de CPU suivantes est indiqué comme arrêté : Bloomfield (Xeon), Clarksfield, Gulftown, Harpertown Xeon C0/E0, Jasper Forest, Penryn/QC, SoFIA 3GR, Wolfdale (Xeon) et Yorkfield (Xeon). Intel ne donne pas les raisons précises de cet arrêt, d'autant que des versions bêta étaient disponibles pour certains.

Dans le même temps, les processeurs de la gamme Arrandale, Clarkdale (Xeon), Lynnfield (Xeon), Nehalem et Westmere disposent d'un firmware en version stable.

Spectre/Meltdown : Intel arrête le développement de firmwares de plusieurs processeurs

L'engin était censé apporter un petit colis dans un village voisin, mais tout ne s'est pas passé comme prévu.

Comme l'explique Reuters, vidéo à l'appui, le drone a décollé correctement, mais quelques secondes plus tard il a foncé droit dans le mur d'un petit immeuble résidentiel, ne faisant heureusement aucune victime autre que lui-même.

« La poste russe s'est empressée de prendre ses distances par rapport au crash, affirmant qu'elle était présente au lancement en tant qu'invitée » ajoutent nos confrères. Le drone a été fabriqué par Rudron/Expeditor 3M, également chargé des tests.

Un responsable local précisait que l'engin coûtait environ 20 000 dollars et qu'il avait l'intention de continuer les essais : « ceux qui ne risquent pas n'obtiennent pas de résultat » lance-t-il optimiste.

Le jour de son inauguration, un drone postal russe s'écrase dans un mur
Mozilla réitère son engagement dans la réalité mixte

Le père de Firefox a publié hier soir un billet de blog pour dire tout l'amour qu'il porte aux réalités augmentée et virtuelle. Dans la foulée, il tenait à expliquer au public pourquoi cet engagement était si important.

Une manière bien sûr de pousser son navigateur sur la rampe via une liste d'arguments : Firefox est le premier navigateur multiplateforme à supporter la réalité mixte, le seul open source, le tout par une société qui respecte la vie privée de ses utilisateurs. Un dernier argument loin d'être nouveau bien sûr.

Pour Mozilla, il est clair que les navigateurs sont le futur de la réalité mixte. Cette dernière serait plus une question d'expériences que d'applications, et le navigateur reste un accès privilégié à l'information. Le travail sur Firefox Reality continue donc, mais l'éditeur ne donne pas encore de date de sortie.

Mozilla communique bien sûr pour montrer son avance dans ce domaine. La société a d'ailleurs raison quand elle parle d'expériences : la réalité mixte demande une réinterprétation des interactions et un bouleversement des usages.

Le simple fait de regarder dans un casque n'est pas suffisant : la bataille sera remportée par celles et ceux qui sauront transmettre un sentiment d'évidence dans l'utilisation. Un travail de longue haleine.

En septembre dernier, Amazon dévoilait ses Echo Buttons, des boutons connectés pour jouer à des quizz. Aujourd'hui, le géant du Net propose une API (baptisée Gadgets Skill), mais en version bêta pour le moment.

Les développeurs peuvent ainsi récupérer des informations lorsque le bouton est pressé ou envoyer des commandes pour l'allumer de différentes couleurs. De la documentation technique est disponible par ici, un exemple de code par là.

Amazon ouvre ses Echo Button aux développeurs avec une API, en version bêta

L'agence spatiale américaine vient d'annoncer la signature d'un contrat avec le constructeur américain pour un montant de 247,5 millions de dollars afin de construire le X-Plane.

Le but de la mission « sera de démontrer la capacité à voler de façon supersonique tout en produisant des bangs sonores si silencieux que les gens au sol ne les remarqueront presque plus, s'ils les entendent ».

La NASA espère terminer la première phase (construction et livraison de l'avion) pour 2021, puis un premier essai en vol en 2022, avant d'étendre les expérimentations au-dessus des États-Unis.

À terme, le projet pourrait permettre des vols commerciaux dans des avions capables de franchir le mur du son, comme le faisait feu le Concorde.

La NASA et Lockheed Martin veulent construire un avion supersonique « silencieux »
Une première bêta pour Fedora 28

La distribution GNU/Linux propose aux testeurs de se pencher sur ses nouveautés, comme la prise en charge officielle d'AAarch64 pour la déclinaison Server, l'inclusion des Guests Additions pour VirtualBox ou encore Kubernetes 1.9.

Elle embarque également la version 3.28 de GNOME, sortie à la mi-mars. Les apports y étaient nombreux, avec le téléchargement automatique des ISO dans Boxes, des améliorations dans Calendrier et Contacts, un meilleur support du Thunderbolt 3 et Bluetooth LE, une nouvelle police par défaut ou encore un nouveau clavier virtuel.

La version Server de Fedora gagne de son côté un nouveau dépôt nommé Modular. Plutôt que de publier une déclinaison spécifique du système, les utilisateurs pourront puiser dans Modular dès le départ.

Quelques jours après le lancement de son smartphone haut de gamme avec Snapdragon 845, le fabricant met en ligne une vidéo présentant Xiao Ai.

Comme Siri ou Google Assistant, il peut répondre à des questions, transférer de l'argent, donner la météo, etc. Le Mix 2s est compatible, mais le cas des autres smartphones n'est pas précisé.

Pour le moment, Xiao Ai ne semble parler que chinois et le fabricant ne donne aucune autre indication.

Xiaomi présente son assistant numérique Xiao Ai

Le fabricant propose une nouvelle build 20180331 de son QTS 4.3.4.0537. Il n'y a pas de grosses nouveautés du côté des fonctionnalités, mais plusieurs changements importants tout de même.

« Cette mise à jour QTS modifie le système de fichiers de la partition système en ext4 pour les modèles basés sur ARM avec les processeurs Annapurna Labs » explique le fabricant, il ne sera donc pas possible de revenir en arrière une fois la mise à jour installée.

Des mises à jour du noyau Linux sont installées (la version dépend du NAS) et des correctifs de sécurité sont appliqués, notamment sur Samba. Les notes de version détaillée se trouvent par ici.

Le constructeur rappelle que le firmware 4.3.4 est le dernier pour les NAS suivants : TS-1679U-RP, TS-1279U-RP, TS-1079 Pro, TS-879U-RP, TS-1270U-RP, TS-870U-RP, TS-470U-RP, TS-470U-SP, TS-1269U-RP, TS-869U-RP, TS-469U-RP, TS-469U-SP, TS-879 Pro, TVS-870, TS-870 Pro, TS-870, TVS-670, TS-670 Pro, TS-670, TVS-470, TS-470 Pro, TS-470, TS-869 Pro, TS-869L, TS-669 Pro, TS-669L, TS-569 Pro, TS-569L, TS-469 Pro, TS-469L, TS-269 Pro, TS-269L et IS-400 Pro.

QNAP déploie une mise à jour de sécurité pour son QTS 4.3.4
Coffee Lake : les nouveaux processeurs et cartes mères disponibles chez les revendeurs

Hier, le fondeur lançait de nouveaux Core de 8ème génération, notamment sur le mobile, et des chipsets B360, Q370, H310 et H370 (LGA 1151) plus accessibles (lire notre analyse).

Les fabricants de cartes mères ont rapidement emboîté le pas avec pléthore de nouvelles références aussi bien chez ASUS, ASRock, Gigabyte et MSI pour ne citer que ces quatre-là.

Les revendeurs ne sont pas en reste avec des cartes mères B360 dès 68,31 euros et H370 dès 94,91 euros chez Top Achat. Materiel.net en propose également à partir de 85,99 euros (B360), tandis que le prix plancher est de 69,90 euros chez Rue du Commerce.

Les processeurs Core de 8ème génération sont également en vente chez Rue du Commerce, respectivement à partir de 149,90 euros pour l'i3-8300, 221,31 euros pour l'i5-8500 et 234,90 euros pour l'i5-8600. Ils sont également en stock chez Materiel.net et Top Achat, mais pour quelques euros de plus.

Elle repère les logiciels installés pour fournir des statistiques sur celles que la plateforme a déjà dans sa base.

Il y a quelques jours, l'équipe nous exposait certains de ses plans. Elle attendait la première version stable de son outil pour le proposer sur le Play Store et la boutique libre F-Droid, sur laquelle il n'est pas encore disponible.

Exodus Privacy sort son application Android

Au début de l'année, le gouvernement reconnaissait que le dispositif n'était « pas pleinement respecté ».

De nouveau interrogé mi-février sur d'éventuelles « nouvelles mesures législatives ou réglementaires permettant de limiter le démarchage téléphonique, de manière réelle et efficace », Bercy explique qu'un « nouveau mécanisme permettant via un numéro spécial de dénoncer un appel non désiré et de générer automatiquement une enquête » serait « inopérant ».

Il n'existe en effet pour l'instant aucune « possibilité directe de disposer du nom et des coordonnées d'une personne qui appelle via un réseau téléphonique », ajoute le gouvernement dans sa réponse.

Enfin, « pour améliorer le dispositif existant, les opérateurs téléphoniques ont été sollicités et des travaux sont en cours pour explorer toutes les pistes d'amélioration de celui-ci ».

 Bloctel : « des travaux sont en cours » pour améliorer le dispositif indique Bercy
Framaclic, un raccourcisseur de liens qui compte les clics

Le nouveau service de l'association Framasoft est l'évolution de Frama.link. Ce dernier pouvait compter les clics, mais uniquement sur l'ordinateur où l'adresse courte avait été générée, via un cookie.

Framaclic demande pour sa part de créer un compte, qui permettra de garder les statistiques privées. Le service est basé sur Dolomon (Download Monitor) et s'utilise en pointant la liste des liens que l'on souhaite surveiller. Des catégories et des étiquettes peuvent faciliter l'organisation.

Les statistiques fournies sont anonymes et ne comportent donc aucune adresse IP. Framaclic génère également des courbes d'évolution des clics dans le temps.

Le service étant jeune, l'association demande à ce que les utilisateurs ouvrent des tickets d'incidents s'ils rencontrent des problèmes. Le code est sous Affero GPLv3.

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.