du 30 mars 2018
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

Apple : mises à jour pour tous les systèmes et sur la vie privée

C'est hier soir que toutes les plateformes d'Apple ont reçu d'importantes mises à jour : iOS 11.3, macOS 10.13.4, tvOS 11.3 et watchOS 4.3.

Les améliorations sont nombreuses, particulièrement pour iOS : nouveaux réglages et indications plus précises pour la batterie, sécurité renforcée dans Safari, plus de transparence sur la confidentialité de certaines données, divers classements pour les commentaires de l'App Store, quatre nouveaux animojis pour iPhone X, entre autres.

Nous reviendrons plus en détails dans la journée sur ces nouveautés.

Apple permettra également aux utilisateurs, début mai, de récupérer l'ensemble des données collées à leur compte iCloud. Bloomberg, qui rapporte les intentions de l'entreprise, précise qu'en plus de cette archive, il sera possible de corriger des informations, désactiver temporairement le compte ou le supprimer avec des contrôles simples.

Des décisions suivant de près les tacles de Tim Cook en direction de Zuckerberg suite au scandale Cambridge Analytica. Elles seront d'abord disponibles en Europe, ce qui n'a rien d'un hasard : Apple prépare tout simplement l'arrivée du Règlement Général pour la Protection des Données, le 25 mai.

En partenariat avec TDF, les deux sociétés introduiront une nouvelle fonctionnalité en avril : la double réception. « Une offre complète et innovante, sans box et avec une seule télécommande » précise Molotov dans son annonce, qui lui permet de moins dépendre des chaînes gratuites qui pourraient tenter de lui imposer leurs conditions à l'avenir.

Ainsi, si une antenne est reliée à votre TV, vous pourrez utiliser le flux TNT directement au sein de Molotov, et donc bénéficier de l'ensemble de ses fonctionnalités, avec une qualité d'image qui ne dépend pas de celle de votre connexion internet. Une manière de d'adresser aussi à ceux qui sont dans une zone mal desservie de ce point de vue, tout en se plaçant comme une bonne alternative aux box et autres enregistreurs.

Tous les modèles de TV Samsung depuis 2017 (voir cette liste) sont concernés. Ils seront mis à jour « à partir de la 2e quinzaine d’avril ». Les modèles 2018 seront directement livrés avec cette fonctionnalité.

Molotov va gérer la diffusion de flux TNT sur les téléviseurs de Samsung

Dans un communiqué, l'exécutif communautaire déclare la fin des noms de domaine en « .eu » détenus par des entreprises et ressortissants britanniques une fois le Royaume-Uni sorti de l'Union européenne.

La Commission prend les devants en cas de départ de l'UE sans accord sur ce point. Sans cela, à compter du 29 mars 2019 à minuit, les bureaux d'enregistrements ne seront plus tenus de traiter les enregistrements et renouvellements de noms de domaine en « .eu » de Britanniques. Les bureaux pourront aussi révoquer les noms de domaine sans se justifier.

Il semble tout de même probable (selon la rédaction de la Commission) qu'un ressortissant du Royaume-Uni puisse renouveler son nom de domaine juste avant la date fatidique, pour le conserver encore un temps. Selon The Register, 317 000 sites sont concernés.

Brexit : la Commission européenne prévient de la mort des 317 000 « .eu » de Britanniques

Désormais, vous pouvez obtenir une adresse en pseudo@pm.me à travers le service suisse de communication chiffrée. Pour recevoir des emails, mais aussi en envoyer si vous êtes un client payant.

La nouvelle version du site gère la prévisualisation des évènements aux format ICS, ce qui fonctionne aussi sous iOS et bientôt sous Android.

Le cas de contacts aux noms proches peut également être réglé simplement puisqu'une fonctionnalité de fusion a été introduite.

Quelques petites corrections ont été annoncées pour la gestion des signatures, la prise en compte des langues avec une écriture « de droite à gauche » (RTL), l'introduction d'un raccourci pour afficher certaines commandes (MAJ + Espace), etc.

ProtonMail passe en version 3.13 et lance son domaine pm.me
Loi Antiterroriste : pas de censure pour la perquisition de données

Saisi dans le cadre d’une question prioritaire de constitutionnalité (voir notre article), le Conseil constitutionnel a validé hier une bonne partie de la loi du 30 octobre 2017, qui autorise l’Intérieur à prendre différentes mesures directement inspirées de l’état d’urgence : assignations, perquisitions notamment informatiques, etc.

Les « Sages » de la Rue de Montpensier ont notamment jugé conforme à la Constitution les dispositions fixant les conditions dans lesquelles l'autorité administrative peut, à l'occasion d’une visite, procéder à la saisie de données qui s'y trouvent, ainsi qu'à leur exploitation.

« Le législateur a énoncé un ensemble de garanties propres à limiter l'atteinte, notamment en définissant avec précision les conditions de recours aux visites et saisies et limité leur champ d'application à des personnes soupçonnées de présenter une menace d'une particulière gravité pour l'ordre public, explique le Conseil constitutionnel.

Il a soumis toute visite et saisie à l'autorisation préalable du juge des libertés et de la détention, qui doit être saisi par une requête motivée du préfet et statuer par une ordonnance écrite et motivée (...). En l'absence de l'occupant, les agents ne peuvent procéder à la visite qu'en présence de deux témoins qui ne sont pas placés sous leur autorité. »

Après une fin « grandiose », la première saison de Westworld ouvrait de nombreuses possibilités. De quoi laisser les fans imaginer le pire (ou le meilleur) pour les épisodes qui seront diffusés à partir du 22 avril sur HBO (et OCS).

La nouvelle bande-annonce publiée ne donne guère d'indices, sinon que tout ce « petit monde » va se retrouver dans une situation impossible à gérer sur fond de Heart-Shaped Box, avec une guerre de camps à la clé.

Quelques plans laissent entrevoir le fait que l'on sortira du parc et son univers far west, sans forcément dévoiler dans quelle mesure. Des journalistes seront-ils sur le coup comme dans Les rescapés du futur ?

La réponse dans les semaines qui viennent.

Westworld expose le chaos de sa saison 2

Installé au Royaume-Uni depuis 2010, la société est ensuite passée dans la besace de Google en janvier 2014. Elle s'est largement fait connaître avec son programme AlphaGo en venant à bout des meilleurs joueurs de Go au niveau mondial.

Hier, lors de la conférence AI for Humanity au Collège de France à Paris pour la remise du rapport de Cédric Villani (lire notre compte rendu), Demis Hassabis a annoncé l'ouverture d'un laboratoire de recherche fondamentale sur l'intelligence artificielle en France. 

« Je me réjouis d’autant plus que Rémi Munos, l’un des principaux chercheurs de DeepMind et auteur de 150 articles scientifiques, fera son retour dans son pays, la France, où il dirigera ce nouveau laboratoire » ajoute Demis Hassabi, co-fondateur de DeepMind. Une quinzaine de personnes sont attendues dans le laboratoire parisien, à partir de septembre.

DeepMind va ouvrir un laboratoire à Paris, dirigé par le français Rémi Munos

Mi-février, SFR ajoutait le coût de location aux tarifs affichés sur son site, et c'est désormais au tour de Bouygues Telecom de faire de même.  Pas de surprise : les nouveaux correspondent aux anciens avec trois euros de plus.

Ce changement fait suite à une lettre de la DGCCRF envoyée en septembre aux fournisseurs d'accès en leur demandant d'indiquer clairement le tarif de leurs abonnements avec la location. À l'époque, Bouygues nous avait confirmés avec « reçu le courrier et étudier bien évidemment le sujet ». Six mois plus tard, le changement est enfin effectif.

Orange est désormais le seul des quatre opérateurs nationaux à ne pas faire de même.

Bouygues Telecom inclut à son tour la location de la box à ses prix
La FCC autorise SpaceX à déployer 4 425 satellites pour son réseau mondial Starlink

Il y a un peu plus d'un mois, la société envoyait dans l'espace une Fusée Falcon 9 avec un satellite d'observation espagnol à son bord et deux microsatellites maison : Microsat-2a et Microsat-2b. Il s'agissait alors des prémices du réseau d'Internet mondial Starlink (lire notre analyse).

La FCC vient de donner son feu vert pour la première phase de ce projet comptant pas moins de 4 425 satellites à des altitudes comprises entre 1 110 et 1 325 km. Pour rappel, la seconde phase est constituée de 7 518 satellites sur des orbites de 335 à 346 km.

« Bien que nous ayons encore beaucoup à faire avec cette entreprise complexe, il s'agit d'un pas important vers la construction d'un réseau satellite de nouvelle génération capable de relier le monde entier et d'atteindre ceux qui ne sont pas encore connectés », indique Gwynne Shotwell, la présidente de SpaceX.

Pour rappel, ce réseau mondial n'est pas sans soulever certaines inquiétudes, notamment sur la question de la gestion des débris spatiaux. Les premiers lancements de Starlink sont prévus pour l'année prochaine.

Alors que la station spatiale chinoise se rapproche de l'atmosphère, les prévisions de l'ESA s'affinent. Désormais, l'agence spatiale européenne estime qu'elle devrait revenir sur Terre entre le 31 mars en début d'après-midi et le 1er avril au matin.

Les scientifiques ajoutent néanmoins que cette fenêtre reste « très variable » ; il n'est donc pas encore possible de prévoir exactement où des restes de débris pourraient s'écraser.  

Pour rappel, vous pouvez voir en direct la position de Tiangong-1 sur ce site. Pour suivre le retour sur Terre de la station chinoise, vous pouvez consulter ce billet de blog régulièrement mis à jour par l'ESA, ou bien le compte Twitter de l'institut de recherche allemand Fraunhofer FHR ; tous les deux étant actifs sur le sujet.

L'étau se resserre autour de Tiangong-1 : le retour sur Terre est prévu pour ce week-end

La procédure n'est pas nouvelle et elle était déjà en place depuis longtemps lorsqu'un officier l'estime nécessaire pour valider l'identité d'une personne.

Selon Bloomberg, le département d'État veut passer la seconde et « exiger que tous les demandeurs de visa américains soumettent leurs noms sur les réseaux sociaux, leurs adresses email et leurs numéros de téléphone ».

Si les nouvelles règles sont approuvées par le Bureau de la gestion et du budget, « les demandes pour tous les types de visa énuméreraient un certain nombre de plateformes de réseaux sociaux et exigeraient que le demandeur fournisse les noms des comptes qu'il a pu avoir au cours des cinq dernières années » expliquent nos confrères.

Cette proposition est en consultation publique pendant 60 jours.

Pour toute demande de visa, les USA veulent pouvoir scruter l'activité en ligne

Deux semaines après le changement de nom d'Android Wear en Wear OS by Google, le système d'exploitation pensé pour les « wearables » à droit à une première preview d'Android P.

Elle est destinée aux développeurs à des fins de tests et n'est disponible que pour la montre Huawei Watch 2 (Classic) pour le moment. Dans Android Studio, un émulateur est également proposé.

Les explications pour installer cette mise à jour sont disponibles par ici, tandis que les notes de versions détaillées se trouvent par là.

Wear OS : une première preview d'Android P, pour une seule montre connectée
Contre la désinformation, Facebook commence à vérifier les photos et vidéos

Dans une conférence de presse, les responsables de la sécurité du réseau social sont revenus sur leur guerre contre la désinformation, imposée par une énorme pression politique outre-Atlantique.

L'une des principales nouvelles, à peine mentionnée, est l'extension de la vérification des contenus via des tiers aux photos et vidéos, et non plus seulement aux liens vers d'autres sites. La société promet aussi plus de transparence dans cette collaboration avec les entités tierces.

En France, plusieurs médias sont associés à l'opération, et sont rémunérés pour cela. Ces partenariats devraient encore se multiplier, promet la société. Ce dispositif ne se limite plus désormais aux signalements, mais prédit les contenus potentiellement trompeurs à partir des signaux collectés auprès des internautes.

Une fois une actualité marquée comme trompeuse, le réseau social réduit drastiquement sa visibilité (jusqu'à 80 % de pages vues en moins), en plus du marquage et d'une notification aux personnes l'ayant déjà vu (même si cela conforterait plutôt leurs convictions).

« Plutôt que d'attendre des signalements d'utilisateurs, nous surveillons activement certains types d'activités liées aux élections, potentiellement dangereuses, comme des Pages d'origine étrangère distribuant du contenu politique trompeur » détaille le groupe.

C'est l'un des indicateurs passés sous le radar de l'entreprise en 2016, sur lequel le Sénat américain a directement attaqué l'entreprise. Facebook ne fait donc ici que corriger une erreur. Le réseau social implémente également peu à peu la transparence sur les publicités politiques, promise en octobre.

Pour être acceptées, les réclames politiques devront émaner d'une page d'une personne à la carte d'identité et à l'adresse physique vérifiée (via une carte postale). Lesdites Pages devront aussi déclarer quelle personne ou parti elles soutiennent. Une archive publique de ces publicités est promise pour l'été.

Le groupe Under Armour déclare avoir laissé s'envoler ces informations. Ces dernières n'incluent pas d'état civil ou de données administratives, promet l'entreprise. Les noms, adresses e-mail et mots de passe hashés sont, par contre, bien dans la besace du ou des pirates.

La société s'est aperçue le 25 mars de l'intrusion, qui aurait eu lieu fin février. Les utilisateurs concernés ont été prévenus quatre jours après, via une notification dans l'application et par e-mail. Under Armour les invite à changer leur mot de passe.

Quatre jours est-il réactif ? Sûrement, mais pas encore assez. Le futur Règlement européen sur la protection des données (RGPD), appliqué le 25 mai, imposera un signalement sous 72 heures pour une telle fuite de données.

Les données de 150 millions de membres de MyFitnessPal dans la nature

Ce programme mondial concerne des véhicules construits avant avril 2016, indique The Verge. Le fabricant précise qu'il s'agit d'une action de prévention et qu'aucun incident n'est pour le moment à déplorer.

Dans un courrier adressé aux clients concernés, le fabricant explique qu'il a « observé une corrosion excessive des boulons de direction assistée ». Le problème est accentué dans les zones froides où du sel est utilisé sur la voirie.

En cas de défaillance, « le conducteur est toujours capable de diriger la voiture, mais une force accrue est nécessaire » en raison de la perte de l'assistance précise Tesla. Le volant peut ainsi être plus difficile à manœuvrer à faible vitesse ou à l'arrêt.

Si les clients ne constatent pas de problème, ils peuvent continuer à rouler affirme le constructeur. Il informera les propriétaires des voitures de la marche à suivre lorsque la procédure sera mise en place dans les différents pays.

Tesla rappelle 123 000 Model S à cause d'un problème sur la direction assistée

L'Europe se prépare à envoyer une nouvelle sonde vers Mars, avec un rover à son bord. Celui-ci devra se poser en douceur sur la surface de la planète… une opération toujours risquée comme le rappelle douloureusement Schiaparelli.

Pour freiner la chute du module, des parachutes seront utilisés. Le plus grand d'entre eux, de 35 mètres de diamètre, a passé avec succès ses tests en Suède . Il s'agit d'une « étape majeure du projet » pour Thierry Blancquaert de l'ESA.

Une infographie sur la séquence de déploiement des parachutes est disponible ici.

ExoMars 2020 : le parachute principal de 35 mètres réussit son test
Sécurité routière : le système d'alerte automatique eCall sera obligatoire dès demain

Ce projet est en gestation depuis plusieurs années dans les instances Européenne, mais il touche enfin au but : à compter du 31 mars 2018, « tous les nouveaux modèles de véhicules devront être équipés de cette technologie qui peut sauver des vies ». Pour rappel, il permet de contacter automatiquement le 112 en cas d'accident.

Attention, il s'agit bien des nouveaux modèles, pas des voitures neuves sur des modèles existants. Ainsi, selon une estimation de la Commission européenne, il faudra probablement attendre 2035 pour que le parc automobile européen soit entièrement équipé.

« Avec eCall, la réponse des services de secours sera réduite de 50 % dans les zones rurales et de 40 % dans les zones urbaines, ce qui permettra d’éviter jusqu’à 1 500 décès chaque année. La législation garantit que l’appel public d’urgence utilise le numéro d’urgence européen 112 et fonctionne sur une base transfrontalière »  explique le Parlement européen.

eCall ne concerne pour le moment que les véhicules personnels et les fourgonnettes. Une étude devra par la suite déterminer s'il faut étendre ce dispositif à d'autres moyens de transport comme les bus.

Après avoir été adopté par l’Assemblée, mi-février, puis par le Sénat, mercredi 21 mars, le projet de loi adaptant notre droit au Règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD) fera bientôt l’objet d’une commission mixte paritaire.

Vendredi 6 avril, sept députés et sept sénateurs se réuniront afin de trouver un compromis, synonyme d’adoption rapide et définitive du texte (potentiellement dès la semaine suivante). En cas d’échec, cependant, la navette reprendra.

Les points d’achoppement risquent d’être assez nombreux, au regard des modifications apportées au texte par la Haute assemblée (voir notre article).

Projet de loi RGPD : députés et sénateurs se réuniront le 6 avril en vue d’un accord

TorrentFreak nous apprend que le nom de la distribution dédiée au multimédia serait sous le coup de cette mesure de rétorsion, pratiquée par le géant de la recherche dans certains cas.

Ainsi, un utilisateur tapant « Kod » ne se verra plus proposer « Kodi », il devra taper le mot entier, ce que nous avons pu constater. Une pratique déjà mise en place pour certains termes considérés comme liés à l'univers du piratage de contenus.

Une décision qui, si elle est confirmée, intervient dans un contexte particulier pour Kodi, accusée par certains d'être liée à une activité de piratage de contenu. Pourtant, elle propose des services similaires à des solutions telles que Plex ou autres.

Comme les clients Bittorrent, elle ne constitue qu'un outil qui peut être utilisé à des fins licites ou non, selon les actions de l'utilisateur.

Le terme Kodi n'est plus proposé par l'autocomplétion de Google

Après une centaine de licenciements au début du mois, la société remet le couvert, comme l'explique CNBC.

« Ces changements reflètent notre point de vue selon lequel une intégration plus étroite et une collaboration plus étroite entre nos équipes constituent un élément essentiel de la croissance durable de nos activités » explique Imran Khan, responsable de la stratégie de Snap.

Snap licencie encore une centaine de personnes, dans les ventes et la publicité
RGPD : Google informe ses partenaires, et prépare ses publicités sans personnalisation

La société vient d'envoyer un mail aux éditeurs qui utilisent ses services concernant la mise en place du règlement européen, le 25 mai prochain et des nouvelles règles à suivre.

« Elles indiquent que vous êtes tenu d'informer les utilisateurs finaux de vos sites et applications dans l'EEE et d'obtenir leur consentement. Ces règles sont intégrées aux contrats relatifs à la plupart des produits de mesure et de publicité de Google à travers le monde » précise Google.

Deux cas sont distingués. Pour DoubleClick for Publishers (DFP), DoubleClick Ad Exchange (AdX), AdMob et AdSense, « Google et ses clients exercent chacun les activités de responsable du traitement indépendant des données à caractère personnel gérées dans le cadre de ces services », une co-responsabilité qui engagera pour les utilisateurs de nouvelles conditions à respecter (qui seront mises en place sous peu).

Dans le cas de Google Analytics (GA), Attribution, Optimize, Tag Manager ou Data Studio, « Google agit en tant que sous-traitant des données à caractère personnel gérées dans ce service ». Il s'engage ainsi à respecter le RGPD, les conditions de traitement étant soumise à approbation des utilisateurs dans leur compte.

Comme évoqué précédemment, Google prend les devants en assurant qu'il proposera des publicités sans personnalisation à ceux qui le souhaitent, ou lorsque le consentement ne sera pas donné. Une attitude assez responsable au regard des pratiques et propos du reste du secteur.

D'autres solutions « permettront de contrôler quels tiers mesurent et diffusent des annonces auprès des utilisateurs de l'EEE sur vos sites et dans vos applications [et] limiter le traitement des informations personnelles relatives aux enfants n'ayant pas atteint l'âge de consentement défini par le RGPD, dans les différents États membres ».

Du côté de Google Analytics, les données pourront être conservées de manière spécifique ou supprimées selon les cas. Des solutions de recueil du consentement sont également en préparation avec des entités comme l'IAB Europe.

L'affaire fait grand bruit depuis plusieurs jours, il faut dire que c'est le premier accident mortel du genre.

Alors que l'enquête suit son cours, Uber s'évite une potentielle bataille judiciaire avec la famille de la victime en signant un accord, comme l'explique Reuters. « L'affaire a été résolue » lâche simplement Cristina Perez Hesano, avocate de la famille, précisant qu'elle ne fera pas d'autres déclarations.

Les termes de cet accord ne sont pas précisés et Uber a refusé d'apporter des précisions à nos confrères.

Accident mortel avec un véhicule autonome : Uber signe un accord avec la famille de la victime

60 millions de consommateurs explique que l'opérateur tardait parfois « à rembourser aux consommateurs les sommes qu’il leur devait, après leur résiliation ». Il a donc été sanctionné d'une amende administrative de la répression des fraudes.

Comme le rappellent nos confrères, le code de la consommation prévoit une majoration lorsque l'opérateur traîne des pieds : « Lorsque le professionnel n'a pas remboursé le consommateur dans les conditions prévues à l'article L. 224-35, les sommes dues par le professionnel sont de plein droit majorées de moitié ».

Free Mobile s'est pris une amende de 61 100 euros de la part de la DGCCRF

Elle réside dans le sous-système QoS (Quality of Service) d'IOS et IOS XE, que l'on trouve dans une partie des équipements réseau fournis par l'entreprise.

La vulnérabilité provient d'une erreur dans la vérification des limites de certaines valeurs destinées au port UDP 18999. En envoyant des paquets spécialement conçus, un pirate pourrait provoquer un dépassement de mémoire tampon, puis une exécution de code arbitraire. Le pire des scénarios.

Estampillée CVE-2018-0151, la faille pourrait être également exploitée pour provoquer un redémarrage de l'équipement réseau, entraînant un déni de service temporaire.

La mise à jour, disponible depuis le 28 mars, contient une vingtaine de correctifs de sécurité.

Chez Cisco, une faille critique dans les équipements IOS (XE)
Excel : plusieurs nouveautés, dont des types de données servis par le cloud

Dans la dernière révision du fameux tableur (pour les abonnés Office 365), les utilisateurs trouveront une fonctionnalité prévue depuis plus de six mois : de nouveaux types de données liés au cloud.

Les premiers sont Stocks et Geography. Excel va par exemple reconnaître une liste de villes et proposer automatiquement des informations comme la population. Idem pour des pays, avec le nombre d'habitants, le PIB et autres données fournies par les services de Bing.

Comme pour d'autres informations dans Excel, elles n'ont pas besoin d'être réellement présentes dans le tableau pour être utilisables. Si vous avez « France » en cellule C5 et que vous souhaitez utiliser le chiffre de sa population, vous pourrez manipuler C5.Population dans vos formules. Les données récupérées sont constamment mises à jour.

Excel Online fait pour sa part un joli bond en avant. Il récupère enfin les tableaux croisés dynamiques, peut supprimer des lignes et colonnes, insérer des images provenant du stockage local (et non plus uniquement depuis OneDrive), dupliquer les tableaux existants ou encore changer la couleur des onglets. Ces ajouts sont disponibles pour tous.

De son côté, le Garage de Microsoft veut lui aussi enrichir Excel. Son nouveau projet : aider les utilisateurs à s'y retrouver avec les traductions des 800 fonctions de base dédiées aux formules. Passer en effet d'une version française à anglaise oblige à réapprendre tous les noms.

Un complément est donc proposé pour toutes les dernières versions d'Excel pour iOS, macOS, iOS, Online et Windows (seule la mouture Android y échappe pour l'instant). Il permet à ceux connaissant le nom anglais d'obtenir sa traduction dans une autre langue, parmi 80 prises en charge.

Coindesk relève une mise à jour des conditions d'utilisation du service de messagerie de masse.

À compter du 30 avril, la société interdira son service aux entreprises impliquées dans « la vente, transaction, échange, stockage, marketing ou la production de crypto-monnaies, de monnaies virtuelles et tout actif numérique lié à une ICO [levée de fonds en crypto-monnaie] » pour ces activités.

Dans un second message, elle affirme que l'information sur le sujet est toujours permise. Ouf. L'entreprise est loin d'être la seule à prendre ce type de mesure. MasterCard limite ainsi son implication aux crypto-monnaies issus d'entités étatiques, quand Twitter fait la chasse aux arnaques qui pullulent dans les mentions de certaines personnalités et entreprises.

L'Autorité des marchés financiers a, elle, mis sur liste noire plusieurs services liés à ces devises. Enfin, Google a banni les publicités liées à ce type de services.

MailChimp bloquera les publicités pour le commerce de crypto-monnaies

Elle vient se positionner dans l'entrée de gamme du fabricant. Elle peut enregistrer des vidéos jusqu'en 1 440p à 60 ips, prendre des photos de 10 Mpixels et dispose d'un écran tactile de 2".

Le fabricant explique qu'elle peut être pilotée à la voix, qu'elle est évidemment étanche (jusqu'à 10 mètres) et propose une stabilisation des vidéos. Bien évidemment, elle est compatible avec la gamme des accessoires du constructeur.

De plus amples informations disponibles par ici. Le fabricant propose également un comparatif des caractéristiques de ses différentes caméras. La GoPro Hero est disponible dès à présent, pour 219,99 euros.

GoPro lance une nouvelle caméra Hero à 219,99 euros

Il est développé par l'Alliance for Open Media regroupant une longue liste de partenaires parmi les géants du Net : Amazon, Apple, Arm, Cisco, Facebook, Google, IBM, Intel, Microsoft, Mozilla, Netflix et NVIDIA.

Après trois ans de travail, les caractéristiques d'AOMedia Video Codec 1.0 (AV1) sont disponibles. Il est pensé pour des vidéos en 4K UHD, mais peut évidemment aller au-delà.

Se basant sur des tests indépendants, l'alliance affirme que sa solution permet un gain de 30 % en moyenne par rapport aux codecs concurrents, notamment H.265 et VP9.

AV1 permet ainsi « à plus d'écrans d'afficher les images vives, des couleurs plus profondes, plus vives lumières, des ombres plus sombres ». Tous les détails techniques concernant AV1 se trouvent par là.

 Voici AV1, un codec de compression libre et gratuit, annoncé comme plus performant que H.265
Microsoft bouscule son organigramme autour du cloud et de l'IA

Vaste changement dans la direction de l'entreprise, avec notamment le départ de Terry Myerson. Présent depuis 21 ans, le vice-président, responsable du groupe Windows and Devices, va voguer vers d'autres objectifs.

La transition prendra quelques mois. Dans le même temps, un nouveau groupe apparaît dans l'organisation : Experiences and Devices. Dirigé par Rajesh Jha, il aura pour objectif de diffuser une philosophie unifiée dans l'ensemble des produits et interfaces du géant. Un (très) vaste programme.

Panos Panay devient responsable des produits et dirigera l'effort de guerre sur les appareils de l'entreprise. Joe Belfiore reste aux commandes de la division Windows. Microsoft glisse au passage que la feuille de route de Windows sera détaillée à la conférence Build, qui se tiendra du 7 au 9 mai.

Kudo Tsunoda et Brad Anderson continueront à s'occuper respectivement des groupes New Experiences and Technology et Enterprise Mobility and Management. Signe des temps, Microsoft crée également une nouvelle division centrée sur le cloud et l'intelligence artificielle. Scott Guthrie, un vétéran de l'entreprise, en aura la charge.

Dans la foulée, Jason Zander est promu vice-président de la division Azure.

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.