du 27 septembre 2017
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

Twitter teste une limite à 280 caractères chez certains, comment forcer le destin

Attendue depuis des mois, cette décision d'étendre la limite des tweets semble enfin passer à une phase plus concrète. Annoncée hier soir, elle va d'abord être testée sur « un petit groupe ». Dans un billet de blog, l'équipe s'explique et précise que le chinois, coréenn et japonais ne sont pas concernés.

Dans un graphique, on peut ainsi voir que les tweets en anglais arrivent le plus souvent à 140 caractères ou sont en majorité composés de 34 caractères. L'idée est donc de tester le doublement de la limite et d'en voir les effets avant de prendre la décision finale. Twitter précise aux développeurs que s'ils ont suivi ses règles, ils n'auront pas de modifications à faire. Ceux qui ont implémenté une limite en dur à 140 caractères vont devoir se préparer à du changement.

Reste maintenant à voir comment la communauté réagit. La problématique du nombre de caractères ne se règlera pas forcément en doublant ce chiffre, certains cherchant à utiliser Twitter pour diffuser de longs textes qui devront donc être découpés seulement deux fois moins. Pour d'autres, ce point n'est pas vital, alors que certaines requêtes des utilisateurs (voir ici ou ) restent plus ou moins lettre morte.

En attendant, une petite astuce permet pour le moment de tester le passage à 280 caractères dans certains navigateurs avec un simple bout de JavaScript. Vous pourrez l'utiliser avec Greasmonkey sous Firefox ou Tampermonkey sous Chrome et ses dérivés.

Attendue de longue date, la version 57 de Firefox – devenue Firefox Quantum – est enfin disponible dans le canal bêta (et développeur), dernier stade avant sa sortie finale le 14 novembre.

Les nouveautés sont nombreuses : rapidité accrue grâce au moteur de rendu Quantum (voir cette vidéo), WebExtensions, intégration accrue de Pocket, interface Photon, mais aussi pas mal de petits détails comme le nouvel outil de capture d'écran, une option pour éviter le tracking via les options d'accessibilité, ou encore la gestion des clés de sécurité U2F.

Nous reviendrons dans la journée sur les nouveautés de cette petite révolution pour Mozilla.

Firefox 57 : la révision majeure du navigateur passe en bêta et devient Firefox Quantum
La console Ataribox utilisera une puce AMD et Linux pour 249 à 299 dollars

Atari a décidé de faire son grand retour avec une console de jeu maison, arborant un look « rétro ». Une manière de surfer sur la nostalgie qui reste le capital principal de la marque. Cette dernière indique avoir reçu 90 000 enregistrements sur le site de son nouveau projet en trois mois. Il était donc nécessaire d'en dire plus.

Aujourd'hui, on apprend que cette fameuse Ataribox sera financée via Indiegogo au printemps prochain, avec un tarif compris entre 249 et 299 dollars « pour permettre aux fans un accès anticipé et les rendre actifs dans le processus de création ». Un discours plutôt commun pour ce qui sera surtout une vague opération de précommandes.

La puce au cœur de cette console sera signée AMD. Aucun détail technique n'a été donné sur sa composition, mais on espère bien qu'il sera question d'un APU dérivé du couple Zen/Vega, ces derniers devant justement arriver l'année prochaine. Le tout fonctionnera sous Linux, là aussi sans que l'on sache sur quelle base de distribution.

Atari promet une interface adaptée à la TV avec l'accès à un large catalogue de titres classiques maison et d'autres studios. Des détails supplémentaires seront fournis plus tard, mais on sait déjà que ces jeux seront aussi accessibles depuis d'autres plateformes.

En test depuis quelques temps via le programme Insider, Files On-demand de OneDrive fera finalement son grand retour le 17 octobre. Elle sera ainsi prête pour l'arrivée de la Fall Creators Update de Windows 10.

Pour rappel, cette fonctionnalité permet de voir les fichiers de votre espace de stockage en ligne, sans qu'ils soient systématiquement synchronisés sur votre appareil, n'occupant ainsi pas d'espace. Ils sont néanmoins accessibles à la demande, d'un simple double-clic (sous réserve de la rapidité de votre connexion et de la taille du fichier).

D'autres améliorations ont été annoncées dans le cadre de la conférence Ignite (voir notre analyse) comme la possibilité de partager des fichiers avec des tiers sans compte Microsoft, une interface web améliorée et plus complète, une standardisation des modalités de partage entre les versions en ligne, macOS et Windows ou encore le chiffrement avec une clé privée propre à l'utilisateur (sans doute uniquement pour les clients Office 365).

Tous les détails se trouvent par ici.

OneDrive s'améliore encore, les Files On-Demand pour le 17 octobre

Quelques jours seulement après l'arrivée d'iOS 11 (voir notre analyse), Apple a décidé de publier une mise à jour mineure, assez peu documentée. Elle corrige un bug qui touchait les utilisateurs des services de Microsoft pour leurs emails. En effet, l'envoi de courriers était impossible dans certains cas, et ils apparaissaient comme rejetés par le serveur.

Le souci se manifestait aussi bien avec Outlook.com qu'Office 365 ou les serveurs Exchange 2016 tiers. Il est désormais résolu, une fois iOS mis à jour. iOS 11 est néanmoins critiqué pour de nombreux autres points depuis sa mise en ligne, reste à voir si Apple confirme le constat des utilisateurs et publie rapidement une série de correctifs.

Exchange et Outlook.com : iOS 11.0.1 intègre un correctif

Alors qu'AMD vient d'activer le CrossFire mGPU (multi GPU) pour ses Radeon RX Vega 56/64, PC World a eu la confirmation qu'il ne sera pas possible d'utiliser quatre cartes en simultanée. Un choix déjà opéré par NVIDIA.

La société précise néanmoins que des configurations à plus de deux GPU peuvent être utilisées dans le domaine professionnel. Mais ici, c'est la moindre des choses puisqu'aucune technologie multi GPU spécifique n'est nécessaire.

Deux Radeon RX Vega au maximum dans un PC de joueur
Gaming Box : Gigabyte passe à la GeForce GTX 1080

La société s'était fait remarquer au Computex en évoquant son boîtier externe Thunderbolt 3 intégrant une GeForce GTX 1070 (GV-N1070IXEB-8GD), pour un tarif annoncé comme raisonnable. Pour le moment, elle est proposée seulement par certains revendeurs pour… plus de 700 euros tout de même.

Elle profite de la rentrée pour annoncer un nouveau modèle (GV-N1080IXEB-8GD), basé sur sa fameuse GeForce GTX 1080 Mini, qui se limite à 169 mm de long (contre 211 mm pour une Zotac GTX 1080 Mini par exemple).

Les dimensions sont inchangées (212 x 96 x 162 mm), tout comme l'alimentation (450 watts 80 PLUS Gold) ou la connectique qui se compose de quatre ports USB 3.0, dont un avec charge rapide et Power Delivery 3.0. Les fréquences du GPU sont de 1607/1733 MHz dans le Gaming mode, contre 1632/1771 MHz en OC mode.

Le tarif annoncé est aux alentours de 750 dollars. Nous tenterons d'avoir une confirmation officielle des tarifs et de la disponibilité de ces produits en France par Gigabyte dans les prochains jours.

Alors que les Radeon RX Vega 56/64 s'affichent enfin à leur tarif réel, accompagnées chez certains revendeurs d'un bundle contenant Prey et Wolfenstein II, NVIDIA a annoncé de son côté un nouveau partenariat autour des GeForce GTX 1080 (Ti).

Si vous achetez l'un de ces modèles ou certains portables et PC montés, vous aurez droit à un exemplaire de La terre du milieu : L'ombre de la guerre, qui intègre de nombreuses technologies maison et affiche une compatibilité avec l'outil de capture d'écran avancé de NVIDIA : Ansel.

L'offre est disponible jusqu'au 16 octobre prochain, chez différents revendeurs. Attention, l'installation de GeForce Experience est nécessaire pour récupérer le code d'activation.

La terre du milieu : L'ombre de la guerre offert avec certaines GeForce

Le petit boîtier n'était plus vendu chez le géant de la vente en ligne depuis 2015. Plusieurs confrères américains confirment que l'on peut acheter les dernières Apple TV sur Amazon, ce qui n'est pas encore le cas en France.

Une question reste aussi sans réponse : quand le service Prime Video sera-t-il disponible sur tvOS, et surtout… entièrement en français ? Mystère et boule de gomme.

L'Apple TV fait son retour sur Amazon

La plateforme de blog vient d'annoncer une mise à jour de son service hébergé une seule nouveauté : l'intégration du service de photos de Google. Ainsi, une fois votre compte connecté, vous pourrez accéder nativement à votre photothèque stockée chez le géant de Mountain View, avec un moteur de recherche, bien entendu.

Ceux qui ont un abonnement intégrant le support de la vidéo peuvent aussi afficher de tels contenus. Si vous utilisez Wordpress sur vos propres serveurs, vous êtes invités à utiliser le plug-in Jetpack pour disposer de cette fonctionnalité.

Google Photos intégré à Wordpress
Media.Figaro lance son propre format publicitaire inRead

Altice a racheté la société Teads il y a quelques mois, et avec elle son fameux format publicitaire InRead. Pour rappel, il s'agit d'une vidéo s'ouvrant lorsque vous faites défiler un contenu écrit, avec le son au survol. La dépendance à Altice n'était pas du goût de tout le monde sur un tel format, et l'on voit du coup les premières tentatives d'émancipation.

C'est notamment le cas de la régie MEDIA.figaro qui vient d'annoncer le lancement de sa solution maison. « Intégralement développé en interne et exclusivement commercialisé par les équipes MEDIA.figaro à travers tous les modes de vente, ce format garantit aux acheteurs une visibilité supérieure à 75% sur plus de 350 millions d’impressions 3 écrans (desktop, mobile et tablette) » précise le communiqué.

Alors qu'une vidéo de démonstration mise en ligne a été retirée par der8auer, nos confrères de HardOCP ont eu la confirmation par AMD qu'il n'est pas encore possible d'utiliser plusieurs SSD NVMe en RAID sur une plateforme X399.

Annoncée pour le 25 septembre, l'accès à cette fonctionnalité a été décalé de quelques jours « afin d'améliorer l'expérience d'installation ». Elle nécessitera en effet une mise à jour de l'UEFI, un nouveau pilote et une console de gestion via une application à installer. Il faut donc sans doute s'assurer que tout est bien distribué et surtout, que l'utilisateur est accompagné s'il ne suit pas toutes les étapes dans le bon sens.

Ryzen Threadripper : le RAID sur NVMe en retard

Lors d’un événement de l’Association des Journalistes Médias (AJM), le PDG de TF1 Gilles Pélisson déclare vouloir 10 % des montants facturés sur l’Internet fixe. La télévision représenterait 30 % de la valeur d’une offre triple-play, quand TF1 représente 30 % de l’audience TV. Mélangez, vous avez votre total.

Le groupe mène un bras de fer de plusieurs mois avec les fournisseurs d’accès, auxquels il réclame une dîme pour des services supplémentaires, via son offre TF1 Premium. L’entreprise espère en tirer 100 millions d’euros, contre 10 millions actuellement.

Fin de non-recevoir du secteur télécoms, qui a mené au retrait du replay MyTF1 des box SFR fin juillet, agrémenté de menaces judiciaires. À l’AJM, Pélisson parle d’une situation bloquée, après l’expiration du contrat avec Altice, alors que l’Arcep soutient les fournisseurs d’accès dans ce combat.

TF1 veut 10 % de votre forfait Internet (oui)

Le père de Windows multiplie les signaux positifs vers le monde de l'open source ces dernières années à travers Azure, mais aussi en adaptant .Net et Visual Studio à un usage sur différentes plateformes, intégrant le Bash de plusieurs distributions dans Windows 10, diffusant des projets sur GitHub, etc.

Aujourd'hui, l'Open Source Initiative indique que Microsoft est désormais l'un de ses sponsors officiels. Une étape importante pour l'organisme, mais aussi sans doute pour la société de Redmond à qui il ne reste plus qu'à proposer une distribution Linux maison pour compléter son offre.

Microsoft devient sponsor de l'Open Source Initiative
Logitech Screen Share : un outil de partage d'écran… à 299 dollars

La société multiplie les initiatives ces derniers temps. Elle vient d'annoncer un nouveau produit dont l'objectif est de vous faciliter la vie en réunion : Screen Share. Il se connecte au port HDMI de l'appareil (prise femelle sur l'appareil) puis au port USB d'une autre machine. Une capture du signal sera effectuée permettant une diffusion dans des conditions présentées comme idéales.

Logitech met en avant la compacité de son produit, proposé à pas moins de 299 dollars, mais semble oublier deux points. La capture d'écran n'a rien de nouveau, le tarif étant en général bien plus faible. On peut également exploiter depuis bien longtemps Miracast, Chromecast ou AirPlay, qui offrent un rapport facilité d'utilisation/coût bien plus honorable.

Dans un billet de blog, le réseau social revendique pas moins de 500 millions d’utilisateurs quotidiens (sur 800 millions en tout) et annonce de nouvelles fonctionnalités afin de renforcer son « engagement envers la sécurité et la gentillesse »… tout un programme.

Côté commentaires, les comptes publics peuvent désormais les limiter à certains utilisateurs (ceux que vous suivez et/ou qui vous suivent par exemple). Il est également possible de les bloquer complètement. Par ailleurs, les signalements pendant des vidéos en direct peuvent maintenant se faire de manière anonyme.

Instagram : 800 millions d’utilisateurs, du changement dans les commentaires

Le chercheur Patrick Wardle a découvert que dans certaines conditions, le Trousseau pouvait révéler les mots de passe stockés. Normalement, ces données sont bien à l’abris, car chiffrées avec une clé AES-256.

La vulnérabilité permet à une application d’extraire des identifiants pour d’autres services, alors qu’elle n’a en temps normal accès qu’à ses propres données. Le chercheur a démontré sa découverte, et indique avoir prévenu Apple le 7 septembre.

La firme a confirmé de son côté qu’un correctif était en préparation pour toutes les versions de macOS supportées. Wardle ne donnera aucun détail supplémentaire avant sa disponibilité.

macOS révèle en clair ses mots de passe

Pour rattrapper ses petits camarades déjà présents dans le domaine de la diffusion vidéo en direct depuis quelque temps, Vimeo s’est lancé dans le rachat de la plateforme Livestream.  

Les conditions financières de cette opération n’ont pas été dévoilées, mais Viméo précise que la transaction devrait être finalisée d’ici la fin de l’année si certaines conditions sont remplies.

Vimeo se met aux vidéos en direct, via un rachat
Kik a levé 98 millions de dollars pour sa crypto-monnaie

La vente des jetons « Kin » démarrée il y a deux semaines par Kik a pris fin hier. L’entreprise espérait ainsi lever 75 millions de dollars auprès d’investisseurs individuels, mais le chiffre définitif est de 168 732 ETH soit un peu plus de 48 millions de dollars au cours actuel.

Ajoutons les 50 millions de dollars collectés auprès d’investisseurs traditionnels et le total passe à 98 millions, un résultat inférieur aux 125 millions espérés par l’entreprise.

Blizzard a publié une nouvelle application Battle.net, destinée aux smartphones sous Android et iOS. Elle permet discuter avec vos amis et de voir à quel titre ils jouent en temps réel. Si vous utilisez le Blizzard Authenticator sur mobile, sachez qu’il n’a pas (encore ?) été intégré.

L’application Battle.net débarque enfin sur mobiles

L’hébergeur roubaisien annonce avoir recruté 600 personnes dans le monde sur son année fiscale 2017 (elle se terminera fin septembre) et compte augmenter la mise sur la suivante avec 1 000 recrutements supplémentaires. Son site OVH Careers a été mis à jour pour l’occasion et sera bientôt disponible en anglais.

La société annonce aussi l’ouverture début novembre d’un second campus sur son siège historique à Roubaix, puis des bureaux à Nantes et Bordeaux d’ici la fin de l’année. Six bureaux sont également prévus en Irlande, en Allemagne et en Inde.

OVH va ouvrir de nouveaux bureaux et recruter 1 000 personnes

Après un été chaotique en raison de ses changements de politique de vie privée, le lecteur multimédia annonce l’arrivée d’une nouvelle fonctionnalité, mise en place suite au rachat de Watchup au début de l’année : News.

Comme son nom l’indique, elle permet d’accéder à des informations sous la forme de vidéos bien évidemment. 190 partenaires sont déjà annoncés, parmi lesquels de grands groupes comme CNN, CBS, Financial Times et Euronews. Vous avez la possibilité de personnaliser les sources dans l’onglet My Newcast du service, tandis que d’autres ouvrent l'accès à des informations par catégorie : monde, politique, société, business, science et technologie.

Le déploiement est en cours, en commençant par les clients qui disposent d’un pass payant. Mais tout le monde pourra en profiter à terme, car News intègre des publicités précise Plex.

Plex intègre des news vidéo
Equifax : suite au piratage, le PDG quitte ses fonctions

L’affaire avait fait grand bruit début septembre. La société, spécialisée dans les dossiers et historiques de crédits, s’était fait dérober des données personnelles de millions de clients. En conséquence, le président du conseil d’administration et directeur général de la société, Richard Smith, se retire. Nos confrères de Reuters ajoutent qu’il renoncerait à sa prime cette année.

Pour le remplacer, Mark Feidler prend la tête du conseil d’administration, tandis que Paulino do Rego Barros prend le poste de directeur général par intérim en attendant qu’un nouveau PDG soit nommé. Les candidatures tant internes qu'externes sont étudiées.

Cette intégration prend la forme d’un bouton dans les applications Android et iOS. Il suffit d’activer cette fonctionnalité pour ensuite demander à Alexa de jouer une musique des années 80, le dernier album de tel ou tel artiste, etc.

Le déploiement est en cours aux États-Unis, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Australie. Pour rappel, ce service de streaming est disponible depuis peu en France, mais ce n’est pas encore le cas des assistants numériques d’Amazon exploitant Alexa (famille Echo).

Alexa prend ses aises dans Amazon Music
Elle demande à Tinder ses données personnelles… et reçoit 800 pages

En décembre 2013 sur Tinder, une parisienne envoie son premier message sur l’application de rencontre. 920 connexions, 870 matchs et 1 700 messages plus tard, elle demande à recevoir l’ensemble des données personnelles, une possibilité ouverte par le règlement européen sur les données personnelles.

Tinder s’exécute et lui envoie… 800 pages d’informations sur ses espoirs, ses peurs, ses préférences sexuelles et ses « secrets les plus profonds », comme le rapporte The Guardian. « Tinder me connaît si bien » reconnaît-elle, avant de se demander : « que se passera-t-il si ce trésor de données est piraté, rendu public ou simplement acheté par une autre entreprise ? »

Si Tinder est ici pointé du doigt, ce n’est évidemment pas la seule application à amasser tant de données personnelles sur vous. Dans le cas d'un site de rencontre, elles sont surtout plus intimes. Mais il ne s’agit ici que de la partie visible d’un seul iceberg dans un océan de services en tout genre.

L’inventeur James Dyson l’a annoncé en personne devant des journalistes à Londres : « Il y a deux ans et demi, j'ai commencé à développer une voiture », comme le rapportent nos confrères du Figaro.

Il y a mis les moyens puisque pas moins de 400 ingénieurs planchent sur le sujet, avec des investissements d’un milliard de livres sterling (environ 1,14 milliard d’euros) pour la batterie et d’un autre milliard pour la voiture.

Pour le moment, aucun prototype n’est disponible, mais dans une lettre envoyée par James Dyson à ses employés, il annonce viser 2020 pour le lancement de ce produit. Aucune information sur le prix (ou la nuisance sonore) n'a été dévoilé.

Dyson prépare une voiture électrique

Le fabricant annonce débuter la production des modules embedded Universal Flash Storage spécialement pensés pour les systèmes ADAS (aide à la conduite automobile), les tableaux de bord de prochaine génération et l’Infodivertissement en voiture.

Les puces sont basées sur le standard UFS 2.1 du JEDEC et le constructeur annonce des débits de 850 Mo/s en lecture, avec 45 000 IOPS (rien n’est précisé en écriture). Un système de gestion des erreurs est évidemment de la partie, ainsi qu’un capteur thermique interne afin de vérifier que la mémoire fonctionne dans les bonnes conditions.

Après Eutelsat et OneWeb, Blue Origin a signé un contrat avec un troisième client pour son lanceur lourd réutilisable New Glenn. Pour rappel, il s’agit d’un concurrent à Falcon Heavy de SpaceX.

Le calendrier reste le même : la société thaïlandaise prévoit de lancer son satellite géostationnaire en 2021. Il servira à augmenter la bande passante disponible dans la région Asie-Pacifique, mais souhaite également être la première société a proposer du tourisme spatial en Asie.

Pour rappel, on trouve déjà sur ce marché plusieurs grands noms, notamment aux États-Unis : Blue Origin, Space X et Virgin Galactic pour ne citer qu’eux.

mu Space utilisera une fusée réutilisable New Glenn en 2021
La médaille d’or 2017 du CNRS est attribuée à…

C’est aujourd’hui à 12h précise que le nom du lauréat ou de la lauréate sera dévoilé par le CNRS (sur son site et Twitter). Le Centre national de la recherche scientifique rappelle qu’il s’agit de « la plus haute distinction scientifique française ». Elle récompense une personne pour sa contribution « au dynamisme et au rayonnement de la recherche française ».

Plusieurs domaines d’activités sont en concurrence, comme en atteste la liste des cinq derniers lauréats : Claire Voisin (2016, mathématicienne), Eric Karsenti (2015, biologiste), Gérard Berry (2014 informaticien), Margaret Buckingham (2013, biologiste du développement) et Philippe Descola (2012, anthropologue).

Alors que la société de VTC pourrait être contrainte de stopper ses activités à Londres, elle pourrait également quitter le Québec… de sa propre initiative cette fois-ci. En cause, les nouvelles règles imposées aux conducteurs : « ce ne sont pas des changements mineurs. Au contraire, il s’agit de changements majeurs qui nous forcent à cesser nos opérations le 14 octobre prochain » explique Jean-Nicolas Guillemette, responsable Uber au Québec.

Philippe Couillard, le Premier ministre, s’est exprimé cette nuit sur ce sujet : « Je ne crois pas que ce soit au gouvernement du Québec de se mettre à plat ventre devant une multinationale », comme le rapporte le Journal De Québec.

Uber menace de quitter le Québec, le Premier ministre lui répond

Depuis septembre 2016, les entreprises doivent héberger localement les données des utilisateurs russes. LinkedIn avait refusé de se plier à cette réglementation et a été banni. Aujourd’hui les autorités russes ont menacé de bloquer Facebook pour les mêmes raisons, comme le rapporte Les Échos.

Alexandre Jarov, directeur de l’agence fédérale en charge des moyens de communication, s’est exprimé sur le sujet : cette loi « est obligatoire pour tout le monde. Dans tous les cas, nous ferons en sorte que la loi soit respectée ou alors la société ne pourra plus travailler sur le territoire russe ». Pour rappel, en Russie, Facebook fait face à un mastodonte local : VKontakte.

Facebook bientôt bloqué en Russie ?

Google a retiré hier sa plateforme vidéo du terminal domotique d’Amazon. Interrogées par The Verge, les deux entreprises se renvoient la balle. Quand Amazon affirme qu’il n’y a pas de raison technique à cette suppression, Google réplique que l’intégration dans l’Echo Show violait ses conditions d’utilisation, l’expérience utilisateur n’étant pas satisfaisante. Les négociations seraient toujours en cours.

YouTube disparaît des Amazon Echo Show

Alors que l’autorité des télécoms, la FCC, semble peu tenir compte des demandes de maintenir la non-discrimination des contenus, Fight for the future cosigne une lettre insistant sur le besoin de ce principe, avec d’autres acteurs de nombreux pays. Le lobby propose aux internautes de s’y associer, comme d’autres initiatives avant lui.

200 organisations pour la neutralité aux États-Unis

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.