LeBriefdu 1er mars 2022
Qwant renouvelle (encore) son équipe dirigeante

Qwant vient d'annoncer « l'arrivée de trois managers expérimentés » aux côtés de Corinne Lejbowicz, sa présidente, et Raphaël Auphan, son directeur général, en fonction depuis juin 2021

Flore Blanchard-Dignac a rejoint l'entreprise début janvier 2022 au poste de Chief Marketing Officer. Après avoir passé une dizaine d’années au sein des services Commercial puis Marketing de Colgate-Palmolive, elle avait rejoint Amazon afin de développer les produits de paiement. 

Chez Qwant, elle aura pour mission de « conduire la stratégie Marketing de l’entreprise, de nourrir le positionnement de la marque et de piloter l’accélération du développement de l’audience en France et en Europe », précise le communiqué.

Ingénieur de l’Ecole Centrale de Lyon, expert en machine learning et passionné d’intelligence artificielle, Laurent Ach, ancien directeur technique de Living Actor puis de Rakuten France, a été désigné nouveau Chief Technical Officer (CTO) de Qwant en janvier 2022. 

Amélie Mathieu, la nouvelle Chief Financial Officer, avait de son côté commencé sa carrière au sein du cabinet Arthur Andersen, puis de la Société Générale Corporate and Investment Banking (SGCIB) aux postes d’auditeur puis de contrôleur de gestion, avant de rejoindre la direction financière de Rothschild. Chez Qwant, elle aura pour mission d’accompagner l’entreprise dans sa croissance et son développement.

Qwant avait en effet perdu ses précédents CTO et responsable marketing en septembre 2021.

Qualcomm FastConnect 7800 : « la première solution commerciale Wi-Fi 7 au monde »

Le fabricant profite a fait cette annonce depuis le MWC de Barcelone. Pour le moment il n’a que des échantillons à proposer, mais le lancement commercial est prévu pour la seconde moitié de l’année.

Le débit peut atteindre 5,8 Gb/s avec la bande des 6 GHz (un bloc de 320 MHz ou deux de 160 MHz). La puce gère quatre flux en simultanés (jusqu’à 16 en Wi-Fi 7) avec une latence « soutenue » de moins de 2 ms.

Le fabricant annonce  une « prise en charge complète des fonctionnalités Wi-Fi 7 », dont la norme n’est pas encore finalisée. La même histoire se répète pour rappel depuis des années : les constructeurs sont en avance sur la Wi-Fi Alliance.

Enfin, la puce FastConnect 7800 de Qualcomm propose aussi du Bluetooth LE Audio et du Bluetooth 5.3 (avec Dual Bluetooth) ainsi que du ANT+.

Qualcomm profite du MWC pour multiplier les annonces, notamment autour de la 5G avec son SoC Snapdragon X70 qui mise sur l’intelligence artificielle, et de la voiture connectée

Linux Mint Debian Edition 5 déboule en bêta

LMDE est une version spécifique de Linux Mint qui, au lieu d’être basée sur Ubuntu, prend ses racines dans Debian. Une manière à la fois de répondre à une demande et – surtout – de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, au cas où les relations avec Canonical se dégraderaient.

Il n’y a pas vraiment grand-chose à en dire : le système est globalement le même que le Linux Mint standard, à ceci près qu’il s’appuie sur Debian.

L’équipe de développement précise qu’il sera possible de migrer de cette bêta vers la version finale quand elle sera disponible, bien qu’aucune date ne soit encore donnée.

L’image ISO peut être téléchargée depuis une liste de liens sous l’annonce.

Second rapport du Giec sur le climat : « la situation s’est significativement aggravée »Crédits : Ig0rZh/iStock

Le CNRS explique que la seconde partie « du sixième rapport d’évaluation du Giec a été dévoilée ce 28 février. Traitant du thème «"impacts, adaptation et vulnérabilité ", il confirme les prédictions des précédents travaux du groupe d’experts sur l’évolution du climat ».

Le Centre national pour la recherche scientifique propose une interview maison de Wolfgang Cramer, un chercheur qui a coordonné un des chapitres.

Il rappelle au passage que le Giec se compose de trois groupes, traitant chacun d’un volet du rapport : « Le premier, publié en août 2021, concerne surtout la physique du climat. Le second groupe vient tout juste de finir ses travaux, son rapport intègre des questions d’écologie, de la vulnérabilité humaine face aux risques et de l’adaptation. Le troisième groupe recherche quant à lui des moyens d’atténuer le réchauffement climatique et de ses conséquences, dans un rapport prévu pour avril prochain ».

Kioxia annonce des puces UFS de nouvelle génération, supportant MIPI M-PHY v5.0

La norme Universal Flash Storage (UFS) est notamment utilisée pour les puces de mémoire Flash que l’on retrouve dans les smartphones. 

La dernière version en date est la 3.1, annoncée en février dernier. Kioxia a décidé de ne pas attendre le JEDEC pour annoncer les premiers échantillons de puces UFS de nouvelle génération, exploitant l’interface MIPI M-PHY 5.0 (au lieu de 4.1 avec UFS 3.1) qui propose un débit théorique par ligne doublée avec 23,2 Gb/s, soit 46,4 Gb/s avec deux lignes maximum.

Kioxia propose des puces de 128, 256 et 512 Go. Par rapport à la génération précédente, le fabricant revendique « des performances en lecture et en écriture séquentielles améliorées d'environ 90 et 70 % respectivement sur la version de 256 Go ». Dans la même situation, « les performances de lecture et écriture aléatoires sont améliorées d'environ 35 et 60 % ». 

Les expéditions d'échantillons de puces de 256 Go ont débuté, tandis que le reste de la gamme suivra progressivement à partir d'août.

L’ANSSI incite au renforcement des mesures de sécurité face aux tensions internationales

Guillaume Poupard, directeur général de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI), a publié hier un message invitant les organisations françaises à vérifier et, le cas échéant, renforcer leur sécurité informatique.

Dans un contexte de tensions internationales liées à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, « la mise en œuvre des mesures de cybersécurité et le renforcement du niveau de vigilance sont essentielles pour garantir la protection au bon niveau des organisations », indique l’ANSSI.

Cela, même « si aucune cybermenace visant les organisations françaises en lien avec les récents événements n’a pour l’instant été détectée », ajoute Guillaume Poupard.

Il incite les organisations à « suivre attentivement les alertes et avis de sécurité émis » par le CERT et à « mettre en œuvre les cinq mesures cyber préventives prioritaires » détaillées dans un diaporama :

  1. Renforcer l’authentification sur les systèmes d’information
  2. Accroître la supervision de sécurité
  3. Sauvegarder hors-ligne les données et les applications critiques
  4. Établir une liste priorisée des services numériques critiques de l’entité
  5. S’assurer de l’existence d’un dispositif de gestion de crise adapté à une cyberattaque

Des mesures qui font sans doute déjà partie de nombre de structures, surtout dans un cadre de migration vers le Zero Trust. Mais au vu du contexte, une piqûre de rappel ne peut pas faire de mal.

Microsoft simplifie l’écriture de formules dans la version web d’Excel

Deux changements vont être introduits dans le courant du mois dans la version web d’Excel.

D’abord, une nouvelle aide à l’écriture de formules. Dès que le début d’une formule sera détecté, une carte s’affichera automatiquement pour en fournir une description, ses arguments associés ainsi que des exemples.

Il s’agit d’une version plus riche et simplifiée de l’aide actuelle, qui ouvre notamment les informations dans une colonne à droite du tableur. L’idée est d’avoir à parcourir l’écran le moins possible. Si l’on préfère l’ancien affichage, il sera possible de fermer la carte et de revenir au mode précédent. Cette préférence sera sauvegardée.

L’autre apport existe déjà dans la version « desktop » : il devient possible de redimensionner la barre de formule, donc de la réduire en longueur pour obtenir un affichage multiligne.

On ne connaît pas encore la date précise d’arrivée de ces changements.

30 000 employés de la tech' russe signent contre l'invasion en UkraineCrédits : yulenochekk /iStock

Des milliers de travailleurs russes de la technologie ont signé une pétition demandant à leur gouvernement d'arrêter ses opérations militaires en Ukraine, relève The Washington Post.

Plus de 10 000 personnes avaient signé la pétition samedi soir, deux jours seulement après que Natalya Lukyanchikova, qui travaille pour une grande entreprise technologique russe, l'avait créée sur sa page Facebook. Parmi eux se trouvent des employés des entreprises technologiques les plus importantes de Russie, notamment le géant des médias sociaux VK, le leader de la cybersécurité Kaspersky Lab et la plateforme de recrutement en ligne HeadHunter. Dimanche soir, ils étaient plus de 20 000, et près de 30 000 ce mardi matin.

« Nous considérons comme injustifiée toute démonstration de force conduisant au déclenchement de la guerre et appelons à l'annulation des décisions qui pourraient inévitablement entraîner des pertes humaines de chaque côté. Nos pays ont toujours été proches les uns des autres. Et aujourd'hui, nous sommes inquiets pour nos collègues, amis et parents ukrainiens », indique la pétition.

Plusieurs comédiens, personnalités de la télévision et analystes politiques de premier plan se sont eux aussi prononcés ouvertement contre la guerre, et jeudi, des milliers de Russes avaient manifesté à travers le pays, avec plus de 1 700 arrêtés dans 47 villes, selon le groupe de défense des droits OVD-Info. Les manifestations de masse spontanées sont illégales en Russie et peuvent entraîner des peines de prison et des amendes, rappelle le Washington Post.

Instagram n’a toujours pas envie de développer une version iPad

Dans une réponse à un tweet, le PDG d'Instagram, Adam Mosseri, a redonné la position de l’entreprise face à l’arrivée d’une version iPad de l’application :

« Il n’y a tout simplement pas assez de gens pour que ce soit une priorité. J’espère qu’on y arrivera à un moment donné, mais là tout de suite nous avons la tête à d’autres choses ». Ceci en réponse au constat simple de Marques Brownlee : « Nous sommes en 2022 et il n’y a toujours pas d’application Instagram pour iPad ».

Et quand on lui rétorque qu’il pourrait réfléchir à donner aux gens ce qu’ils demandent, il répond : « J’appelle ça les fonctions "enfin". Des choses comme le mode sombre, les envois programmés, une application iPad, supprimer une photo d’un carrousel, etc. »

L’entreprise a au moins conscience des gros manques de son service.

OneDrive a enfin sa version Apple Silicon

Il aura fallu un an et demi pour que Microsoft s’en sorte avec la compilation de OneDrive sur plateforme Apple Silicon. Depuis l’arrivée des premiers Mac M1, ces machines étant cantonnées à la version Intel via Rosetta. Fonctionnel, mais plus gourmand en ressources et moins rapide.

Depuis hier, la version 22.022 est donc la première à être compilée pour la plateforme d’Apple, avec les optimisations que l’on imagine quand la migration est faite.

Dans notre cas, nous n’avons pas encore pu vérifier cet écart, car en dépit d’une mouture 22.022 mise à jour via l’App Store hier, elle apparaît toujours comme prévue pour les processeurs x86 dans le Moniteur d'activité. Il faut donc attendre encore un peu.

Une fonction importante est cependant encore absente de la version finale, mais présente dans la branche Insider : « Known Folder Move », ou « Dossiers importants sur l’ordinateur » sur Windows.

Il s’agit pour rappel de garder un œil sur trois dossiers importants : Bureau, Documents et Images. Les données sont synchronisées entre les machines et les changements répercutés. Tous les testeurs ne la verront pas, seuls 10 % la recevant. En outre, le dossier Images ne fait pas pour l’instant partie du test.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !