LeBriefdu 3 février 2022
Facebook : 1,929 milliard d’utilisateurs actifs par jour, en baisse pour la première fois ; l’action plongeCrédits : D-Keine/iStock

Le réseau social vient de publier son bilan du quatrième trimestre, avec des revenus de 33,671 milliards de dollars, en hausse de 20 % sur un an. Sur l’année, le chiffre d'affaires est de 117,929 milliards de dollars (+37 %). Le bénéfice net est de 10,285 milliards sur trois mois, contre 39,370 milliards sur un an.  

La famille des produits Meta (Facebook, WhatsApp, Instagram, Messengers…) regroupe 3,59 milliards d’utilisateurs actifs par mois et 2,82 milliards par jour. Deux chiffres en petite hausse par rapport au trimestre précédent. 

Concernant Facebook seulement, 2,91 milliards d’utilisateurs sont actifs une fois par mois, contre 1,929 milliard une fois par jour… soit une très légère baisse par rapport au troisième trimestre où ils étaient 1,930 milliard.

Dans le détail, les États-Unis, le Canada, l’Europe et l’Asie-Pacifique sont en hausse. La baisse provient des utilisateurs dans le « reste du monde » qui passe de 622 à 619 millions.

La sanction est immédiate en bourse : l’action plonge de 22,89 % dans la séance d’après clôture. 

Sur l’année 2021, la progression des utilisateurs actifs par jour ou par mois est très légère. Deux causes peuvent expliquer cela : le nombre de personnes ayant accès à Internet et les scandales qui ont largement émaillé l’image de marque (ou du moins ce qu’il en restait) du réseau social.

NordVPN et Surfshark fusionnent « pour devenir une puissance mondiale »

Bien que les détails de la transaction ne soient pas publiés, l'accord de fusion fait suite à des mois de négociations entre les deux sociétés qui avaient commencé à la mi-2021, selon un communiqué de presse conjoint publié par Surfshark et Nord Security, la société mère de NordVPN. 

Il précise que « Nord Security et Surfshark continueront à fonctionner de manière autonome, en s'appuyant sur des infrastructures et des feuilles de route de produits distinctes ».

Surfshark et NordVPN étaient jusque-là rivaux sur le marché ultra-concurrentiel des VPN, analyse C|Net, mais s'associent désormais pour « consolider les offres des deux sociétés sur différents segments de marché et diversifier la portée géographique ».

Cette fusion met aussi en évidence la tendance continue à la consolidation dans l'industrie VPN, dont de plus en plus de marques se retrouvent sous l'égide de seulement trois grandes entreprises – Kape Technologies, Tesonet et Ziff Davis –, « ce qui rend plus important que jamais de comprendre quelles entités contrôlent en fin de compte les politiques de partage de données et de confidentialité qui sous-tendent les VPN ». 

Western Digital SN770 : des SSD M.2 PCIe 4.0 jusqu’à 5,15 Go/s

Le fabricant annonce des débits entre 4 et 5,15 Go/s en lecture et entre 2 et 4,9 Go/s en écriture, en fonction de la capacité comme toujours (les 1 et 2 To sont les plus rapides). 

L’endurance est de 200 TBW pour le 250 Go, 300 pour le 500 Go, 600 pour le 1 To et enfin 1 200 pour le 2 To. Tous les détails techniques se trouvent par ici.

Les nouveaux venus se placent donc en dessous des SN850 qui occupent le haut du panier avec des débits pouvant atteindre 7 Go/s. L’endurance est la même que sur les SN770. 

Les tarifs annoncés par Western Digital sont de 71,99 euros pour 250 Go, 106,99 euros pour 500 Go, 181,99 euros pour 1 To et enfin 434,99 euros pour 2 To… Ils sont donc très proches des SN850 puisque le modèle de 500 Go est à 8 euros de plus, contre 14 euros pour celui de 1 To.

Enfin il s’agit des prix affichés par Western Digital sur son site. Les revendeurs proposent les SSD SN770 moins chers : 84,95 euros pour 500 Go, 159,95 euros pour 1 To et 329,95 euros pour 2 To chez Materiel.net par exemple.

Raspberry Pi OS enfin disponible en 64 bits, attention à Chromium

Une version bêta était disponible depuis mai 2020. Après une longue attente, les choses ont commencé à bouger fin 2021 avec l’arrivée d’une version « Legacy » de Raspberry Pi OS.

Les Raspberry Pi supportent pour rappel le 64 bits depuis le modèle 3 lancé en février 2016. La fondation fait mine de découvrir le monde : « Nous nous sommes rendu compte qu’il y a des raisons de choisir un système d’exploitation 64 bits plutôt qu’un système 32 bits ».

« Il existe certains avantages de performances intrinsèques au jeu d’instructions A64 : aujourd’hui, ceux-ci sont les plus visibles dans les benchmarks, mais l’hypothèse est qu’ils se répercuteront sur les performances des applications réelles à l’avenir ».

Précision importante de la fondation : la version 64 bits de Chromium, installée par défaut, n’a pas WidevineCDM. Il n’est donc pas possible de lire des médias en streaming depuis Netflix ou Disney + par exemple.

Pour choisir la version 32 bits, procédez comme suit dans une fenêtre de terminal :

sudo apt install chromium-browser:armhf libwidevinecdm0

Pour revenir à la version 64 bits :

sudo apt install chromium-browser:arm64 libwidevinecdm0-
Le Conseil Européen adopte sa position sur le chargeur universel

Un port standard pour tous les téléphones portables, tablettes, appareils photographiques numériques, casques, haut-parleurs portatifs et consoles de jeu vidéo. Voilà l’objectif d’une directive sur la rampe européenne.

Ce 26 janvier, « les États membres sont convenus aujourd’hui d'un mandat de négociation concernant la proposition relative à un chargeur universel. L’objectif de cette proposition est qu'il ne soit plus nécessaire d'acheter un nouveau chargeur lors de l'acquisition d'un nouveau téléphone portable ou d'un article similaire et que tous les appareils puissent être rechargés grâce au même dispositif ».

Cette étape va permettre à la présidence du Conseil d'entamer les négociations avec le Parlement européen quand celui-ci aura adopté sa propre position sur ce chargeur. 

L'IA AlphaCode de DeepMind serait aussi bonne (ou mauvaise) qu'un développeur humain moyen

DeepMind a créé un système d'IA nommé AlphaCode qui serait aussi bon qu'un développeur humain moyen, rapporte The Verge. 

La filiale d'Alphabet a testé son système par rapport aux défis de programmation utilisés dans les compétitions humaines et a constaté que son programme atteignait un « rang estimé » le plaçant dans le top 54 % des meilleurs participants aux concours de programmation « en résolvant de nouveaux problèmes qui nécessitent une combinaison de pensée critique, de logique, d'algorithmes, de codage et de compréhension du langage naturel », précise DeepMind sur son blog.

Le résultat est un pas en avant significatif pour la programmation autonome, déclare DeepMind, bien que les compétences d'AlphaCode ne soient pas nécessairement représentatives du type de tâches de programmation auxquelles est confronté le programmeur moyen.

« À plus long terme, nous sommes enthousiasmés par le potentiel [d'AlphaCode] pour aider les programmeurs et les non-programmeurs à écrire du code, à améliorer la productivité ou à créer de nouvelles façons de créer des logiciels », Oriol Vinyals, de DeepMind.

Ces systèmes « sont loin d'être prêts à simplement prendre en charge le travail des programmeurs humains », tempère cela dit The Verge, et « le code qu'ils produisent est souvent bogué ».

La commission mixte paritaire rétablit les protections des lanceurs d'alerteCrédits : CC BY 4.0 "Edward Snowden At Fort Greene Park" by James

« Les lanceurs d’alerte ne seront plus seuls », titre la coalition de 36 associations et syndicats réunie par la Maison des Lanceurs d’Alerte, qui se félicite des « avancées majeures pour la protection des lanceurs d’alerte » adoptées par la commission mixte paritaire.

Ce mardi 1er février, députés et sénateurs ont en effet trouvé un accord qui rétablit l’essentiel des avancées adoptées en novembre par l’Assemblée nationale.

Ils se sont ainsi accordés pour donner la possibilité aux associations et syndicats de devenir « facilitateurs d’alerte » et bénéficier de la protection accordée aux lanceurs d’alerte. Les provisions pour frais de justice accordées aux lanceurs d’alerte ne pourront leur être retirées, même s’ils n’obtiennent pas gain de cause.

Autre exemple : le texte acte l’élargissement des possibilités accordées aux lanceurs d’alerte de divulguer leurs informations à la presse.

Enfin, la loi met fin, conformément aux dispositions de la directive européenne, à l’obligation pour les lanceurs d’alerte de saisir leur employeur en premier lieu avant d’envisager la saisine d’une autorité et impose à ces dernières un délai de réponse. Le processus s’en trouve fluidifié et clarifié.

L’irresponsabilité pénale des lanceurs d’alerte ne s’étendra pas aux infractions pénales commises pour l’obtention illicite des informations mais « un lanceur d’alerte qui vole un document qui prouve l’alerte a le droit de le faire », précise à l'AFP le député Sylvain Waserman (MoDem), qui avait porté la proposition de loi à l'Assemblée.

Par ailleurs, un adjoint au Défenseur des droits, chargé des lanceurs d’alerte, sera nommé.

LibreOffice 7.3 s’enrichit encore et se veut la suite bureautique la plus interopérable

Nouvelle version majeure semestrielle pour LibreOffice, avec à son bord plusieurs améliorations importantes.

Il est par exemple possible désormais d’ajouter des liens hypertextes dans les éléments graphiques (comme de simples formes), les textes déplacés s’affichent en vert pour plus de lisibilité, on peut ajouter/supprimer des colonnes ou lignes avant ou après la case où est fait le clic droit, le filtrage dans Calc peut se faire par couleur, le comportements des puces a été modifié dans Impress, on peut ajouter des codes-barres, etc.

La Document Foundation annonce également que tout ce qui touche à la compatibilité avec les documents Office a encore été amélioré, et que LibreOffice est à ce jour la suite la plus interopérable. Comprendre qu’elle peut pratiquement tout ouvrir, y compris de vieux formats, tout en insistant sur ODF (OpenDocument Format), qui se veut plus robuste et sécurisé.

LibreOffice 7.3 est en outre la première version de la suite à prendre officiellement en charge les puces Apple Silicon et donc à ne plus avoir besoin de Rosetta sur les Mac M1 (et ses variantes). Pas de binaire universel ici, la page de téléchargements propose les deux versions séparées, Intel et Apple Silicon.

La Commission européenne présente une nouvelle stratégie de normalisation et détaille les enjeuxCrédits : code6d/iStock

Elle commence par rappeler que « les normes donnent l'assurance qu'un bien ou un service est adapté à l'utilisation prévue, qu'il est sûr et qu'il ne portera préjudice ni aux personnes ni à l'environnement. Le respect de normes harmonisées garantit que les produits concernés sont conformes à la législation de l'UE ».

De plus, les « les normes de l'UE sont synonymes de qualité dans le monde entier » et, pour que l’Union « puisse continuer à jouer son rôle d'instance normalisatrice à l'échelle mondiale, il est essentiel qu'elle exerce une forte influence sur les activités mondiales de normalisation et qu'elle prenne la direction des travaux dans les principales enceintes et institutions internationales ».

La Commission ajoute que cette nouvelle stratégie « vise à renforcer la compétitivité de l'UE à l'échelle mondiale, à favoriser l'émergence d'une économie résiliente, verte et numérique et à ancrer les valeurs démocratiques dans les applications technologiques ». 

L’écologie, au sens large du terme, est au cœur des préoccupations : « Les ambitions de l'UE concernant une économie circulaire, résiliente et neutre pour le climat resteront lettre morte en l'absence de normes européennes ».

Cinq axes d’action sont mis en avant : 

  • Anticiper et hiérarchiser les besoins en matière de normalisation dans les domaines stratégiques et y répondre
  • Améliorer la gouvernance et l'intégrité du système européen de normalisation
  • Renforcer le rôle de premier plan de l'Europe en matière de normes mondiales
  • Stimuler l'innovation
  • Faciliter le changement de génération chez les experts en normalisation

Pour plus de détails sur la stratégie européenne, une foire aux questions est disponible par ici.

Les PowerToys 0.55(.1) ajoutent deux extensions à l’Explorateur et un utilitaire pour la souris

Microsoft continue d’enrichir petit à petit ses PowerToys nouvelle formule. Une version 0.55 est sortie il y a quelques jours avec plusieurs ajouts intéressants, ainsi qu’une 0.55.1 hier soir pour en gommer plusieurs soucis de jeunesse.

On trouve d’abord deux extensions pour l’Explorateur. La première permet d’abord de voir le contenu de fichiers liés au développement logiciel dans le panneau de prévisualisation. 150 formats sont gérés actuellement. La seconde fait la même chose avec les fichiers STL, courants en modélisation 3D.

Vient ensuite l’utilitaire pour la souris. En plus de l’excellente fonction permettant de retrouver le curseur en appuyant deux fois sur Ctrl gauche, Microsoft ajoute les réticules. Une fois actives dans les paramètres, on les appelle via la combinaison Ctrl + Alt + P (modifiable). Le curseur de la souris se retrouve alors au centre d’une cible perpendiculaire rouge permettant de ne jamais en perdre la trace. Il s’agit d’un ajout dédié aux personnes souffrant de handicaps visuels.

Pour rappel, les PowerToys ne peuvent être installés que sur Windows 10 et 11 en 64 bits.

GitHub permet d’ouvrir des dépôts accessibles uniquement aux sponsors

Les sponsors sont une fonction disponible sur GitHub depuis plusieurs années. Ils permettent d’effectuer des donations aux développeurs open source.

À cette base, GitHub ajoute maintenant les dépôts réservés aux sponsors. C’est une forme de contrepartie, ou plutôt de récompense. Pour remercier les donateurs, un développeur peut leur donner accès par exemple à une version préliminaire d’un projet. La société aime l’expression de « sponsorware ».

Ces dépôts ne seront pas que des simples accès statiques à du code. Les personnes en charge d’un projet pourront notamment y discuter avec les sponsors, par exemple pour donner des détails techniques, répondre aux questions, etc. En outre, elles pourront rattacher des dépôts précis aux différents paliers (si besoin), à la manière d’un financement participatif.

Le programme de donation évolue du même coup. Les développeurs peuvent ainsi fixer un montant minimum. Des messages de bienvenue personnalisés peuvent être écrits pour chaque palier. Une fonction permet en outre de prévenir les sponsors que des retours sont désirés.

Le préfet des Alpes Maritimes ne peut interdire des manifestations en raison d’un seul tweetCrédits : DanielVilleneuve/iStock/Thinkstock

Dans un arrêté du 22 mars 2019, le préfet des Alpes-Maritimes avait interdit les manifestations dans plusieurs villes les 24 et 25 mars 2019. Ces deux jours correspondaient au déplacement local des présidents de la République populaire de Chine et de la République française.

La cour administrative d’appel de Marseille vient de donner raison à un justiciable qui contestait cette restriction à la liberté de manifester. 

Le préfet évoquait un risque de débordements violents liés au mouvement des « gilets jaunes », mais la juridiction lui a rappelé que les manifestations à Nice depuis novembre 2018 sont toujours restées pacifiques. 

Comme seul élément produit en appel pour témoigner de la réalité de ces risques, le préfet s’est appuyé sur un tweet. 

Bien trop maigre : « le visuel d’un message anonyme », sur Twitter, ne peut constituer « à lui seul suffisamment probant pour établir la réalité et l'ampleur de risques de troubles à l'ordre public que l'interdiction visait à prévenir », lui a encore opposé la cour d’appel de Marseille.

Par ailleurs, le préfet et le ministre de l’Intérieur n’ont pu démontrer aucun risque de trouble dans les autres communes « où aucune manifestation de "gilets jaunes" n'était prévue ». 

Dans une décision signalée par Me Alexandre Archambault, ce 24 janvier 2022, la cour d’appel de Marseille a annulé le jugement du tribunal administratif de Nice et le fameux arrêté. Une décision intervenant donc trois ans après l’interdiction de manifester.

C’est pour faire respecter l'arrêté d'interdiction de la manifestation qu’une charge avait été décidée ce 23 mars 2019, charge durant laquelle la militante d’Attac Geneviève Legay, fut grièvement blessée.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !