LeBriefdu 27 octobre 2021
Les distributeurs du cinéma indépendant critiquent l’organisation d’un « festival Netflix »

Les syndicats des distributeurs indépendants (DIRE et SDI) se disent « choqués d’apprendre la tenue d’un festival Netflix dans plusieurs grandes villes de France ». Ce festival serait « porté par des salles de cinéma d’art et essai emblématiques courant décembre », où la plateforme va diffuser en avant-premières payantes certaines de ses productions. 

Des contenus que « nous ne pouvons pas nommer "films de cinéma" car ils ne sortiront jamais en salles, mais sont destinés à être vus par des téléspectateurs, devant leurs écrans de télévision », commentent les deux syndicats dans un communiqué. « Après le lancement annoncé du nouveau film de Jane Campion, en exclusivité sur Netflix, un mercredi 1er décembre, jour symbolique de sorties de films au cinéma, Netflix a donc réussi à transformer les cinémas en antichambre de ses services ».

« À l’heure où de nombreux films, victimes des 7 mois et demi de fermeture des salles, peinent à trouver une exposition à la hauteur de leur potentiel, nous dénonçons la tenue d’un tel festival qui s’apparente à une campagne marketing de grande échelle, une bande-annonce promotionnelle géante pour inciter des spectateurs de cinéma à s’abonner à un service payant ».

‏‏Pour les deux organisations, cette « attraction à court terme » pour les spectateurs « est un suicide à moyen terme pour nos professions respectives ». Et ceux-ci de rappeler l’impérieuse défense d’une exclusivité de plusieurs mois pour les salles dans la chronologie des médias, où les plateformes sont priées de respecter l’ordre des fenêtres de diffusion.

1,5 milliard d'euros pour « stimuler la transition écologique de l'Europe »

La Commission européenne lance son deuxième « appel à projets à grande échelle au titre du Fonds pour l'innovation ». Il est doté d'un budget de 1,5 milliard d'euros et « financé par les recettes provenant de la mise aux enchères des quotas d'émission du système d'échange de quotas d'émission de l'UE ».

Son but est de soutenir « les dernières percées technologiques dans le domaine des énergies renouvelables, des industries à forte intensité énergétique, du stockage de l'énergie, ainsi que du captage, de l'utilisation et du stockage du carbone ».

Le portail dédié à cet appel à projets se trouve par là. La date limite de soumission des demandes est fixée au 3 mars 2022 et les candidats seront informés des résultats de l'évaluation au cours du troisième trimestre de 2022. 

Carrefour Sprint : des produits du quotidien livrés en moins de 15 minutes, avec Uber Eats

Ce nouveau service de « quick commerce » a été lancé hier et s‘inscrit dans la continuité du rapprochement entre Carrefour et Uber annoncé en avril 2020. La livraison était alors annoncée en 30 minutes en moyenne. Désormais, près de 2 000 produits alimentaires et non alimentaires (fruits et légumes, plats cuisinés, surgelés, boissons, hygiène et d’entretien et produits de la marque Carrefour) peuvent être « livrés en moins de 15 minutes en exclusivité par Uber Eats ».

La start-up Cajoo – spécialisée dans la livraison en 15 minutes – opérera ainsi « la préparation des commandes de Carrefour Sprint, en plus de ses propres commandes ». C‘est une nouvelle étape « de la coopération entre les deux acteurs, seulement quelques semaines après l’annonce de la prise de participation de Carrefour dans la startup », explique l’enseigne de grande distribution.

« Carrefour Sprint couvrira dans un premier temps tout Paris intra-muros ainsi que Boulogne, Neuilly et Levallois via l’application Uber Eats grâce à l’ensemble du réseau de dark stores de Cajoo puis sera disponible d’ici la fin de l’année dans au moins 5 autres agglomérations, à savoir Lyon, Bordeaux, Toulouse, Lille, et Montpellier ».

Orange recrute de nouveaux clients, mais ses revenus sont en (petite) baisse

Le chiffre d’affaires du groupe (au niveau mondial) est en très légère baisse de 0,4 % à 10,508 milliards d’euros. « Ce léger recul s'explique essentiellement par les moindres cofinancements du réseau Fibre reçus en France », affirme l’opérateur. Hors cofinancements, il serait en augmentation de 1,3 %. 

Orange fait un rapide tour d’horizon de son nombre de clients : « les services mobiles comptent 221,8 millions d’accès au 30 septembre 2021, en hausse de 4,7 % sur un an, dont 80,1 millions de forfaits, en augmentation de 5,1 % sur un an. Les services fixes totalisent 44,7 millions d’accès au 30 septembre 2021 (en baisse de 1,0% sur un an), dont 11,3 millions d’accès très haut débit qui poursuivent leur forte croissance (+25,3% sur un an et près de 528 000 ventes nettes sur le trimestre) ».

En France, les revenus sont en baisse de 4,1 % avec 4,483 milliards d’euros, là encore à cause des cofinancements selon Orange. Ce ne sont pas les seuls fautifs car si on les retire de l’équation, le chiffre d’affaires serait encore en diminution de 0,4 %. 

« Les contrats mobiles (hors M2M) poursuivent leur excellente performance avec +121 000 ventes nettes sur le trimestre tirées par les offres convergentes de la marque Orange ». Sur le fixe, la tendance est la même : « +80 000 ventes nettes au 3ème trimestre grâce aux résultats toujours excellents de la Fibre (+343 000 ventes nettes) qui accentuent notre position de leader. Toujours plus de la moitié des nouveaux clients Fibre sont des nouveaux clients pour le Groupe ».

Détail intéressant, l’opérateur indique que l’ARPO mobile (chiffre d’affaires trimestriel moyen) « continue de s’améliorer (+0,3 euro sur un an) notamment sous l’effet du retour progressif du roaming ».

Element One : regroupez Matrix, Signal, Telegram et WhatsApp pour 5 dollars par mois

L'entreprise développe des solutions autour de la messagerie open source Matrix et veut attirer des clients en leur facilitant la vie à travers une offre centralisée et hébergée. En complément de la version gratuite, elle propose désormais Element One intégrant des « ponts » pour Signal, Telegram et WhatsApp.

Elle est facturée 5 dollars par mois par utilisateur et peut être utilisée sur autant d'appareils que vous le souhaitez. Pour rappel, une offre Element Home permet également d'accéder à Discord, IRC, Slack ou Teams, avec une tarification différente : 10 dollars par mois pour 5 utilisateurs, l'accès à chaque pont étant facturé 0,5 dollar par mois et par utilisateur.

Il s'agit donc de proposer une solution individuelle et simplifiée, puisqu'elle ne nécessite pas de calcul pour savoir combien il faudra payer à la fin du mois. Notez qu'il s'agit dans tous les cas d'abonnement grand public, les entreprises ayant droit à des offres spécifiques.

Imprimante à ADN : DNA Script lève 165 millions de dollars

Ce tour de table a été mené par Coatue Management et Catalio Capital Management, dont les représentants ont rejoint le conseil d'administration en tant qu’observateurs.

En tout, sept nouveaux investisseurs (tous américains) sont de la partie. Une dizaine d’investisseurs historiques ont également remis de l’argent au pot, c’est notamment le cas de Bpifrance Large Venture Fund. Désormais, le montant total levé par l'entreprise française est de 280 millions de dollars.

DNA Script commercialise pour rappel une « imprimante à ADN » que les laboratoires peuvent installer directement sur leur paillasse. Cela permet de gagner du temps et évite aussi de passer par un prestataire externe.

Tous les détails se trouvent dans cette brochure.

Julian Assange de retour au tribunalCrédits : TF1

À partir de mercredi 27 octobre, la Haute Cour de Londres devra décider en appel si le créateur de WikiLeaks doit, ou non, être extradé vers les Etats-Unis, explique Le Monde. En janvier, la justice britannique avait en effet estimé que la santé de Julian Assange faisait obstacle à son extradition. 

« Une victoire en trompe-l’œil, de l’aveu même de ses plus proches soutiens », note cela dit le quotidien : la juge Vanessa Baraitser avait certes estimé « trop important le risque que Julian Assange se suicide en prison aux Etats-Unis pour l’y envoyer ». Mais sur le fond des charges qui pesaient – et pèsent encore – sur l’Australien, elle avait donné droit à tous les arguments américains.

Les accusations d'« espionnage » qui ont poussé les Etats-Unis à le réclamer pour un procès « n’ont rien à voir avec les activités les plus controversées de WikiLeaks, notamment lors de la présidentielle américaine », rappelle Le Monde. Les motifs d’inculpation concernent en effet « une brève période, il y a plus de dix ans, où l’activiste et journaliste défiait le département d’Etat américain en publiant une série de documents secrets en partenariat avec certains des principaux médias de la planète, du New York Times au Guardian en passant, en France, par Le Monde ».

Au cours de l’été, les Etats-Unis ont obtenu de pouvoir faire appel sur davantage de points du premier jugement qu’initialement prévu. Ils ont notamment dit être prêts à des concessions sur les éventuelles conditions de détention du fondateur de WikiLeaks en cas d’extradition. 

Une offre « malhonnête et trompeuse », a jugé Stella Morris, compagne de Julian Assange. Le sort réservé à M. Assange dans les geôles américaines sera en tout cas au centre des débats, à partir de mercredi, le danger que ferait poser une extradition sur sa santé mentale constituant l’essentiel des points sur lesquels les Etats-Unis ont été autorisés à faire appel.

Même si M. Assange obtient gain de cause et est libéré, « ils vont refaire un mandat, refaire une affaire. Il met en cause des intérêts importants : les Etats-Unis veulent envoyer un message au monde entier », déplore Antoine Vey, l'un de ses avocats.

Adobe propose Photoshop et Illustrator sur le web, des améliorations pour les Mac M1

Comme chaque année, l'entreprise profite de sa conférence Max pour faire une pluie d'annonces. Une grosse mise à jour de Photoshop pour Mac et iPad est ainsi proposée, la collaboration est renforcée dans de nombreux outils, dont Illustrator.

Cela va notamment être facilité par l'arrivée (en bêta) de ces deux applications en version Web. Mais Adobe évoque aussi ses Creative Cloud Spaces et Canvas.

L'entreprise vante au passage son acquisition de Frame.io, ses nouveaux outils exploitant l'IA via Sensei, le Multi-Frame Rendering qui doit diviser par quatre le temps de rendu dans After Effects, etc.

La conférence d'ouverture d'Adobe Max 2021 est accessible en replay ici.

Un arrêté facilite l’obtention d’un « Certificat COVID numérique de l’UE » pour les ressortissants de pays tiers

Le texte publié ce matin au Journal officiel entend faciliter l’accès au passe sanitaire pour les ressortissants d’États tiers à l’Union européenne, du moins ceux disposant d’un schéma vaccinal complet reconnu en France.

À cette fin, les pharmaciens d’officine sont habilités à effectuer les contrôles préalables avant de convertir leurs certificats de vaccination au format « Certificat COVID numérique de l’UE » dans le cadre du passe sanitaire.

Néanmoins, prévient le texte, « le justificatif de certificat de vaccination [ne sera] pas établi en cas de doute sur l'identité du demandeur, l'authenticité ou la validité du certificat de vaccination »

Le pharmacien pourra facturer ces opérations de contrôle jusqu’à 30 euros (HT).

Dark HunTOR : 150 suspects arrêtés dans 9 pays, 2 places de marché ferméesCrédits : BeeBright/iStock

Les forces de l'ordre de neuf pays ont arrêté 150 suspects qui vendaient des produits illégaux sur le « dark web », ont annoncé aujourd'hui Europol et le ministère américain de la Justice. Ces arrestations ont eu lieu aux États-Unis (65), en Allemagne (47), au Royaume-Uni (24), en Italie (4), aux Pays-Bas (4), en France (3), en Suisse (2) et en Bulgarie (1). Un certain nombre d'enquêtes sont toujours en cours pour identifier d'autres personnes derrière certains comptes.

Plus de 26,7 millions d'euros en espèces et en cryptomonnaies ont également été saisis dans cette opération, ainsi que 234 kg de drogue et 45 armes à feu. Les drogues saisies comprennent 152 kg d'amphétamine, 27 kg d'opioïdes et plus de 25 000 pilules d'ecstasy. 

L'opération Dark HunTOR découle du retrait plus tôt cette année de DarkMarket, le plus grand marché illégal au monde à l'époque sur le dark web. Les autorités allemandes avaient alors arrêté l'opérateur présumé du marché et saisi son infrastructure informatique, fournissant aux enquêteurs du monde entier une mine de renseignements.

Dans le cadre de cette opération, les autorités italiennes ont également fermé les marchés du dark web DeepSea et Berlusconi, qui affichaient ensemble plus de 100 000 annonces de produits illégaux. Quatre administrateurs ont été arrêtés et 3,6 millions d'euros de cryptomonnaies saisis. 

Le Monde rapporte qu'en Belgique, pendant ce temps, la police belge menait, mardi matin, une vaste opération contre des organisations criminelles impliquées dans un vaste trafic de cocaïne. Six laboratoires ont été démantelés et 64 personnes arrêtées lors d’une opération qui a mobilisé un millier de policiers. Cette opération, la troisième du genre cette année, est liée au décryptage de communications transmises via le cryptophone Sky ECC. 

Free met à jour ses Server (4.5.2) et son Player Delta/One (1.2.1)

Les nouvelles versions se suivent et se ressemblent, corrigeant principalement des bugs. Notamment celui détecté sur la précédente mouture du Server qui affichait parfois la connexion à 10 Gb/s comme à 1 Gb/s.

Pour le Player c'était Disney+ « qui pouvait ne pas se lancer ou afficher un écran noir durant la lecture de contenus 4k ». Un problème qui fait désormais partie du passé.

WhatsApp permet les transferts d’historique d’iOS vers les Pixel

Cette fonctionnalité était déjà disponible sur les smartphones Samsung depuis début septembre, elle est désormais proposée aux clients disposant d’un Pixel de Google et « deviendra disponible sur les nouveaux smartphones lancés avec Android 12 ». 

Asustor est désormais une CVE Numbering Authority (CNA)

Elles sont pour rappel chargées d’attribuer des identifiants CVE (Common Vulnerabilities and Exposures) aux vulnérabilités et de remplir les fiches associées. 

Le fabricant explique qu’il peut ainsi « prendre des mesures et déclencher des avertissements pour aider à prévenir de nouvelles attaques et à améliorer la sécurité de ses NAS ». 

AMD signe « un autre trimestre record », les processeurs EPYC en pleine forme

Le groupe revendique un chiffre d’affaires de 4,313 milliards de dollars, en hausse de 54 % sur un an et de 12 % sur trois mois. Le bénéfice net suit la même tendance avec 923 millions de dollars (+137 % et + 30 % respectivement). Les deux principales branches du fabricant – Computing and Graphics et Enterprise, Embedded and Semi-Custom – sont en hausse, avec respectivement 2,395 milliards de dollars (+ 44 % en un an et + 7 % en trois mois et 1,915 milliard de dollars (+69 % et + 20 %). 

Deux tendances sont mises en avant. Sur le marché grand public, « le prix de vente moyen des processeurs clients a augmenté d'une année sur l'autre et d'un trimestre à l'autre grâce à une combinaison plus riche de ventes de processeurs Ryzen »… mais aussi une hausse des prix. Côté datacenter, « les livraisons de processeurs EPYC de 3e génération ont considérablement augmenté au cours du trimestre, les ventes de nos centres de données ayant plus que doublé d'une année sur l'autre », explique Lisa Su. 

AMD en profite pour affirmer que « plus de 175 processeurs sont désormais compatibles avec Windows 11 ». 

Yubico lance sa Security Key NFC USB Type-C à 29 euros

Après avoir lancé son (coûteux) modèle Bio il y a quelques semaines, l'entreprise revient à des tarifs plus raisonnables avec cette nouvelle clé compatible avec le standard FIDO2.

Elle est proposée avec un connecteur USB Type-C pour compléter l'actuel modèle Type-A. Un changement, nécessaire étant donné la montée en puissance de cette connectique ces dernières années, facturé 4 euros

Cosmic Kiss : l’allemand Matthias Maurer décollera dimanche à bord d’Endurance

L’astronaute sera aux côtés de Tom Marshburn et de Raja Chari de la NASA. En cas de retard, une nouvelle fenêtre de tir s’ouvrira le 3 novembre. Ils prendront tous les trois place à bord d‘une capsule Crew Dragon de SpaceX, baptisée Endurance. 

« L’amarrage de l’équipage au module Harmony de la Station spatiale internationale est actuellement programmé pour le lendemain, tôt le matin, au terme d’un voyage d’environ 22 heures », explique l’Agence spatiale américaine.

« Matthias sera le 600e humain à voler dans l’espace. Durant ses six mois en orbite, Matthias mènera de nombreuses expériences européennes et internationales en micropesanteur. Les connaissances acquises grâce à sa mission façonneront l'avenir de l'exploration spatiale et contribueront à améliorer la vie sur Terre ».

Google, Facebook, Microsoft, premières cibles de la société des Droits Voisins de la PresseCrédits : anilakkus/iStock

Le Point ne cache pas sa colère à l’issue de ses négociations avec Google. La firme, déjà condamnée à 500 millions d’euros par l’Autorité de la concurrence pour ne pas avoir respecté plusieurs de ses injonctions, « nous propose désormais - à la presse magazine, donc au Point - environ sept fois moins que ce qu'elle avait mis sur la table lors des premières discussions ! Oui, sept fois moins ! Alors que, dans le même intervalle, ses bénéfices ont plus que doublé (dans le monde, mais en France probablement aussi)… Autant dire un bras d'honneur ».

Au même moment, la société des Droits Voisins de la Presse (DVP) est officiellement née hier.  Son président, Jean-Marie Cavada voit dans cet avènement « une étape décisive pour la reconnaissance effective d’un juste partage de la valeur entre les éditeurs et agences de presse et les nouveaux acteurs du numérique qui jusqu’à présent profitaient de manière indue des contenus produits par la presse ». 

L’ensemble des services en ligne, qui reproduisent ou communiquent au public d’une manière ou d’une autre des articles de presse, en totalité ou par extraits, sont appelés à négocier et si possible payer pour ces utilisations. Peu importe leurs formes. Sites, moteurs, plateformes, réseaux sociaux, … le spectre frôle l’infini. 

« Ce nouvel organisme de gestion collective s’adressera immédiatement à Google, Facebook, Microsoft, ainsi qu’à l’ensemble des redevables des droits voisins pour une mise en œuvre effective de la loi française votée il y a maintenant plus de deux ans » assure Jean-Marie Cavada, celui qui avait défendu bec et ongles cette reconnaissance lorsqu’il était eurodéputé, en plein débats sur la directive droit d’auteur de 2019. 

« La gestion de la société des DVP sera assurée par la Sacem » rappelle-t-il, dans un fil Twitter. La composition de cette DVP, détaillée par la SACEM

  • Jean-Marie Cavada, personnalité qualifiée
  • Le Point, représenté par François Claverie
  • Prisma Media, représenté par Claire Leost
  • CMI France, représentée par Valérie Salomon
  • Les Éditions Maréchal - Le Canard Enchaîné, représenté par Nicolas Brimo
  • Infopro Digital, représenté par Isabelle André
  • Société générale de Presse, représentée par Laurent Bérard-Quélin
  • La Lettre du musicien, représentée par Marie Hédin-Christophe
  • Brief.me, représenté par Laurent Mauriac
  • Altice Media, représenté par Arthur Dreyfuss
  • France Télévisions, représentée par Delphine Ernotte Cunci
  • L’Équipe, représentée par Laurent Prud’homme
  • Mind Media, représenté par Emmanuel Parody
  • Max PPP, représenté par Christophe Mansier
  • Dioranews, représenté par Rémi Duval
  • AFP, représentée par Christophe Walter-Petit
Les espions de Sa Majesté hébergeront leurs documents classifiés sur AWS

Les services de renseignement britanniques ont passé un contrat avec Amazon Web Services (AWS) pour héberger des documents classifiés dans le cadre d'un accord visant à renforcer l'utilisation de l'analyse de données et de l'intelligence artificielle (IA) à des fins d'espionnage, révèle le Financial Times.

Le GCHQ a soutenu ce recours au système cloud de haute sécurité d'AWS par ses services frères MI5 et MI6, ainsi que par d'autres départements gouvernementaux tels que le ministère de la Défense lors d'opérations conjointes.

En trois mois, le bénéfice net de Google s’approche des 20 milliards de dollars

Alphabet, la maison mère du moteur de recherche, a publié son bilan trimestriel avec une hausse importante (+41 % sur un an) de son chiffre d’affaires. Il atteint 65,118 milliards de dollars pour 18,936 milliards de dollars de bénéfices nets.

La publicité se taille toujours la part du lion avec 53,130 milliards de dollars, mais le cloud continue sa progression pour arriver à 4,990 milliards de dollars. Enfin, la société revendique plus de 150 000 employés, contre 132 000 l’année dernière.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !