LeBriefdu 2 juin 2021
Blanchiment, corruption, fraudes : le Parquet européen est opérationnelCrédits : Beeldbewerking/iStock

La vice-présidente Jourová ainsi que les commissaires Hahn et Reynders expliquent que cet organe est totalement indépendant et qu’il ouvre « un nouveau chapitre dans la lutte contre la criminalité transfrontière ». Il est pour le moment compétent pour juger les « atteintes aux intérêts financiers de l'UE ».

« Démarrant ses opérations visant à protéger l'argent des contribuables de l'UE, le premier parquet supranational est compétent pour enquêter sur des infractions telles que le blanchiment de capitaux, la corruption et la fraude transfrontière à la TVA et pour engager des poursuites en la matière ».

« Le Parquet européen œuvre désormais au renforcement de la protection du budget de l'UE. Il surveillera de très près la mise en œuvre de NextGenerationEU de manière à s'assurer que les fonds parviennent bien à notre économie et à nos citoyens. Ce sont 750 milliards d'euros de prêts et de subventions qui sont en jeu », expliquent en cœur les trois responsables européens.

Pour le moment, le parquet européen « poursuivra et traduira en justice les auteurs présumés d'infractions dans les 22 États membres de l'UE qui y participent ». La Suède a d’ores et déjà manifesté son intérêt et prévoit de rejoindre l’organe l’année prochaine. Les commissaires lancent un appel aux quatre États membres qui ont décidé de rester en dehors du dispositif : « La criminalité ne connaît pas de frontières, nous devons donc la combattre ensemble ».

Tout le monde peut déclarer un crime au Parquet européen, dans l’une des langues officielles de l’Union.

Prime Day : Amazon donne rendez-vous les 21 et 22 juin

Le géant américain place ses deux journées de « ventes flash non-stop » une semaine avant les soldes d’été, qui ont été décalées du 23 au 30 juin. Il a le sens du timing puisqu’il a attendu la fin des French Days pour faire son annonce. 

L’événement est mondial, et le revendeur prévoit pas moins de deux millions d’offres. Il y aura très certainement des remises sur ses propres produits, mais aussi sur ceux de ses partenaires comme Lego,Mattel, Black+ Decker ou Le Creuset.

Pour en profiter, il faut être membre Prime (abonnement payant à 49 euros par an), mais vous pouvez aussi prendre une offre d’essai gratuite pendant 30 jours pour profiter des Prime Day.

Apple TV est disponible… pour Android TV

Cela avait été annoncé, c'est désormais fait comme l'a confirmé NVIDIA. L'application peut être téléchargée sur le Play Store comme pour n'importe quel autre service de vidéo à la demande.

Vous pouvez y acheter/louer des films et séries comme au sein de l'écosystème Apple. L'application donne bien entendu aussi accès à l'offre SVOD par abonnement tv+. Il faut au moins Android 8.0 pour en profiter.

Cloud de confiance et licences américaines : 3DS Outscale appelle à la prudenceCrédits : BsWei/iStock

La société tenait hier ses Cloud Days 2021 annonçant une place de marché, des engagements sociétaux, revenant au passage sur les annonces gouvernementales de fin mai. La filiale de Dassault à déjà fait connaître sa position qui consiste à dire qu'elle a mis en place ce que le gouvernement appelle désormais « Cloud de confiance » depuis une dizaine d'années.

Elle parle désormais d'une solution « d'hyper-confiance » pour essayer de s'en démarquer. Officiellement, l'entreprise est donc à peu près en phase. Mais en coulisses, tout ne serait pas si rose. Surtout depuis l'annonce de l'arrivée de Bleu, société conjointe créée par Capgemini et Orange, se reposant sur une solution technique fournie par Microsoft.

Chez nos confrères de l'Usine Nouvelle, elle appelle à la prudence : « D’une manière pragmatique et sans céder à des pressions commerciales, il faut rester vigilant sur la mise en œuvre et le quotidien de ces solutions extra européennes opérées sous licence ».

Car on ne sait pour le moment pas si cela ne concerne que le logiciel et/ou le matériel, comment ce sera mis en œuvre et isolé pour éviter tout accès par Microsoft. « Comment se déroulent les mises à jour, la maintenance et la facturation de l’usage de ces logiciels ? Que se passe-t-il le jour où il y a un incident ? L’opérateur sera-t-il autonome ou devra-t-il faire venir le propriétaire de la solution ? » questionne 3DS Outscale.

Selon nos confrères, la société « n’exclut pas de prendre une licence d’un grand cloud américain », tout en précisant que cela demande une certaine rigueur pour assurer la sécurité et la confidentialité des données. 

La NASA reporte à nouveau le lancement du télescope James Webb

Sa construction est pour rappel terminée depuis 2016 et son lancement était initialement prévu pour 2018, avant d’être reporté à plusieurs reprises.

Il était question du 31 octobre 2021 aux dernières nouvelles, mais Beatriz Romero (directrice des services de lancement de Webb) a annoncé qu’un nouveau report était à prévoir… mais il ne devrait s’agir que de quelques semaines, comme le rapporte Ars Technica.

Le lancement pourrait donc avoir lieu cette année, en novembre ou décembre. Une nouvelle date ne sera probablement pas fixée avant la fin de l’été ou le début de l’automne.

L’Agence spatiale européenne (ESA) est partenaire de la NASA sur cette mission, et le télescope prendra d’ailleurs son envol à bord d’une fusée Ariane 5. L’ESA a récemment mis en ligne le kit de lancement.

En mode girouette, Twitter rouvre la vérification des comptes

Lancée mi-mai après des mois d’arrêt, le programme de certification des comptes a été mis en pause il y a quelques jours seulement afin de permettre aux équipes de traiter les demandes déjà transmises.

Cinq jours plus tard, le programme reprend et les demandes peuvent de nouveau être envoyées. « Désolé pour cette pause », indique brièvement le service de micro-blogging. 

Pour rappel, seules des personnes travaillant dans certains domaines sont éligibles – gouvernement, médias, loisirs, sports, influenceurs, etc. – mais le programme n’est pas encore accessible partout dans le monde.

Firefox 89 est là, avec sa nouvelle interface

Comme prévu, Mozilla a mis en ligne hier la nouvelle version de son navigateur phare. Il passe pour l’occasion en version 89, avec la toute nouvelle interface maison. Il était pour rappel possible de la tester depuis des mois.

Notez que les versions Android et iOS du navigateur ont également droit à Proton. D’autres changements sont évidemment de la partie, et vous pouvez consulter les notes de version détaillées par ici.

HP finalise le rachat de HyperX

Il y a un peu plus de trois mois, les deux protagonistes signaient un « accord définitif » sur le rachat de la division gaming de Kingston Technology Company. Cela ne concernait pas les SSD, DRAM et mémoire flash.

HP affirme que la transaction est désormais finalisée, pour un montant de 425 millions de dollars, hors éventuels ajustements de dernière minute. HyperX vient donc se placer à côté d’Omen, la division gaming du fabricant.

La Shield TV de NVIDIA mise à jour (firmware 8.2.3)

C'est pour le moment seulement sur les forums de la société que cette nouvelle version est évoquée, précisant qu'elle corrige un problème vis-à-vis de l'application Apple TV.

NVIDIA en profite pour passer au patch de sécurité d'avril 2021, ajouter le support de plusieurs périphériques USB et corriger quelques bugs.

Mise en route du service technique de vérification du certificat Covid numérique de l'UECrédits : tommaso79/iStock

La commission européenne annonce la mise en service du service passerelle du certificat COVID numérique de l'UE, qui « permet de vérifier les certificats d'une manière sûre et en assurant le respect de la vie privée ».

Disponible sous format numérique ou papier, les dispositifs de sécurité contenus dans les QR Codes de tous les certificats constitueront la preuve que leurs titulaires ont été vaccinés, qu'ils ont reçu un résultat négatif à un test de dépistage ou qu'ils ont guéri de la Covid-19.

Le règlement sera appliqué à partir du 1er juillet. Mais sept pays – la Bulgarie, la Tchéquie, le Danemark, l'Allemagne, la Grèce, la Croatie et la Pologne – ont d'ores et déjà décidé de se connecter au service passerelle et de commencer à délivrer les premiers certificats de l'UE. D'autres – dont la France – ont décidé de ne lancer le certificat COVID numérique de l'UE que lorsque toutes les fonctions auront été déployées à l'échelle nationale.

Le service passerelle de l'UE a été mis en place par T-Systems et SAP et est hébergé au centre de données de la Commission à Luxembourg. La Commission a également mis au point un logiciel de référence et des applications pour la délivrance, le stockage et la vérification des certificats, afin de faciliter le déploiement au niveau national; ils sont publiés sur GitHub et utilisés par douze États membres.

La Commission rappelle en outre que les dernières informations sur les mesures liées au coronavirus, ainsi que sur les restrictions de déplacement, fournies par les États membres sont disponibles sur la plateforme Re-open EU (Rouvrir l'UE).

La trilogie Crysis Remastered sera lancée cet automne, sur PC et consoles

Le premier volet est d’ores et déjà disponible, et il sera donc prochainement rejoint par Crysis 2 et 3. Le studio précise que la trilogie sera disponible sur « PlayStation, Xbox, Switch et PC, avec un jeu encore plus fluide sur PS5 et Xbox Series X/S ». 

En attendant, une petite vidéo de présentation a été mise en ligne. Le tarif de la trilogie n’est pas précisé. Crysis 2 et 3 Remastered seront également disponibles à l’unité, là encore sans précision sur le prix. 

Les États-Unis dans le "Top 5" des « opérations d’influence » coordonnées sur Facebook

Protocol relève qu'ils se classent au quatrième rang derrière la Russie, l'Iran et le Myanmar et juste devant l'Ukraine, dans le rapport consacré par Facebook aux opérations d'influence perpétrées entre 2017 et 2020.

Qualifiées de « comportements inauthentiques coordonnés », parce qu'orchestrées par des faux-nez, Facebook explique que ces opérations, distinctes des « fake news », visent à semer la discorde ou propager la désinformation, et « manipuler ou corrompre le débat public dans un but stratégique ». Les États-Unis sont également la principale cible de ces campagnes, et donc le pays où Facebook a détecté et supprimé le plus grand nombre de réseaux se livrant à de tels opérations d'influence.

Alors que les campagnes détectées par Facebook dans des pays tels que la Russie, l'Iran, le Myanmar et l'Ukraine ont été « largement parrainées par des gouvernements, des partis politiques et des groupes militaires », Facebook précise que les neuf opérations d'influence ayant eu lieu aux États-Unis avaient été menées par des théoriciens du complot et des suprémacistes, des acteurs politiques à l'occasion de la présidentielle 2020, des agences de relations publiques et sites web de médias.

Le code pénal dénombrerait « plus de 400 infractions relatives à la cybercriminalité »Crédits : BlackJack3D/iStock

« Nous comptons, dans le code pénal, plus de 400 infractions relatives à de la cybercriminalité. Sachant que le spectre est très large et que plusieurs infractions peuvent se cumuler », explique à Acteurs Publics un policier en poste dans un laboratoire d’investigations opérationnelles du numérique (Lion), branche de la sous-direction de la lutte contre la cybercriminalité (SDLC).

Les investigateurs en cybercriminalité (ICC), qui ont reçu une formation de huit semaines réservée à des policiers volontaires, sans aucune condition d’ancienneté, servent de référents numériques dans leurs services. Mais aussi de formateurs en interne, et seraient actuellement entre 450 et 500 en France. 

« Il existe aussi un forum interne à la police nationale qui nous permet d’échanger sur des thématiques en ­particulier, des savoirs ou des découvertes », précise un investigateur en cybercriminalité. La gendarmerie nationale a de son côté opté pour un dispositif pyramidal regroupant 2 000 gendarmes, nommé Cybergend et coordonné par le Centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N).

Au niveau territorial, dit « PN'tech », les gendarmes ont droit à une « sensibilisation de quelques heures censée donner des bases dans le but de ne pas fragiliser la preuve numérique ». Au-dessus, on retrouve en général trois correspondants en nouvelles technologies, dits CN'tech, par brigade territoriale, ayant disposé d'une formation qualifiante de cinq jours, et spécialisés notamment dans l’extraction de données mobiles, ainsi que dans les infractions spécifiques comme le ransomware.

Au niveau départemental, environ deux enquêteurs en technologie numérique, dits N'tech, ont pour leur part été formés au traitement des supports numériques (« l’ordinateur d’un pédophile, un ordinateur piraté, un téléphone portable avec des données effacées », précise Acteurs publics), après avoir suivi une formation de quinze mois dédiée aux mécanismes et enjeux de la cybercriminalité à l'université.

« La gendarmerie a compris depuis longtemps, depuis les premiers réseaux haut débit, disons, que le numérique allait devenir un enjeu », assure David Ramos, vice-président de l’association professionnelle nationale des militaires GendXXI et enquêteur en technologies numériques.

« Le choix face à cette nouvelle matière a donc été de se rapprocher de formations universitaires afin d’avoir une approche académique pluridisciplinaire, plutôt qu’une formation militaire, uniquement basée sur une approche professionnelle ». De quoi battre en brèche ceux qui répètent, depuis des années, qu'Internet serait une « zone de non droit ».

Le comté de Seattle, siège de Microsoft et Amazon, banni la reconnaissance faciale policière

Le Metropolitan King County Council a voté à l'unanimité l'interdiction de l'utilisation de la technologie de reconnaissance faciale par le bureau du shérif et tous les autres départements du comté, rapporte le Seattle Times.

Ils pourront cela dit y avoir recours « tant qu'ils ne les produisent pas eux-mêmes », mais également afin de rechercher des enfants disparus.

Au moins 13 villes à travers le pays ont eux aussi adopté une forme d'interdiction du recours policier à la technologie de reconnaissance faciale, y compris San Francisco, Boston, Portland, Jackson, ainsi que le Vermont. 

Le Daily Beast souligne pour sa part que cette interdiction est d'autant plus symbolique que le comté abrite les sièges sociaux de Microsoft et Amazon, deux des plus gros fabricants de logiciels de reconnaissance faciale du pays.

Edge 92 disponible dans le canal Dev

Cette mouture est estampillée 92.0.902.2 et elle est disponible pour les Insiders. Plusieurs nouveautés sont de la partie comme la possibilité d’ajouter des Web Captures dans les Collections.

Il est aussi question de la fin du déploiement du nouveau menu Extensions, de la Smart History Search et de l'historique des prix. Les notes de version se trouvent par là.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !