LeBriefdu 25 mai 2021
Des influenceurs invités à dénigrer le vaccin PfizerCrédits : RichVintage/iStock

Le site de fact-checking Fact and Furious a enquêté sur la proposition faite par l'agence de publicité Fazze à plusieurs influenceurs de gagner de l'argent en discréditant l’efficacité du vaccin Pfizer sur YouTube, Instagram ou TikTok auprès des internautes européens. 

La proposition était d'autant plus suspecte qu'elle réclamait de cacher que les contenus ainsi générés l'auraient été contre rémunération, parce que le client de Fazze « préfère rester incognito », ce qui va à l'encontre des CGU des réseaux sociaux et serait illégal.

Elle visait notamment à amplifier un article du Monde au sujet de documents sur les vaccins anti-Covid-19 volés à l’Agence européenne des médicaments, dont certains auraient été « manipulés » d'après l’EMA, et diffusés sur RuTOR. Ce dernier se présente comme « le principal forum Darknet » russophone, « ce qui pourrait accréditer l’idée d’un hackeur d’Etat russe ou russophile », écrivait alors Le Monde. Ou d’une entité voulant le laisser croire.

Fazze serait une filiale de la holding anglaise AdNow international, créée par un entrepreneur russe, Vladimir Bashkin, et dont les employés sont pour la plupart russes.

De plus, relève Numerama, Fazze n’est pas enregistrée comme une entreprise au Royaume-Uni. Google Maps montre que l’adresse qu’elle indique sur son site n’est pas à elle, qu'elle ressemble à une boîte postale et est (ou a été) partagée par 177 entreprises, dont Fazze ne fait pas partie. Checknews s'étonne pour sa part de découvrir qu'elle correspond à un centre d'épilation laser, et que le site avait effacé, hier, l'adresse londonienne.

En outre, et comme le signale le journaliste Vincent Glad en réponse à Léo Grasset (DirtyBiology) – qui avait dénoncé la manipulation sur Twitter – l'argumentaire censé être promu par les influenceurs « correspond fort bien à la stratégie digital media du vaccin russe Spoutnik V »...

Fazze.com est depuis inaccessible (mais on en retrouve la trace via archive.org, où l'on découvre qu'il utilisait l'outil de mesure d'audience de yandex.ru, et proposait de s’y connecter via VKontakte, le Facebook russe, ce qu’il avait prestement effacé ce lundi 24 mai), et les profils LinkedIn de plusieurs de ses salariés ont eux aussi été expurgés voire supprimés, relève Fact and Furious.

La WWDC 2021 ouvrira ses portes virtuelles le 7 juin

La conférence d’ouverture aura lieu chez nous à 19h heure française et tiendra lieu de grand-messe pour les prochaines versions majeures des plateformes Apple.

L’entreprise y présentera comme d’habitude les principales nouveautés de ses nouveaux systèmes : iOS 15, macOS 12, watchOS 8 et tvOS 15.

Crise sanitaire oblige, la conférence sera une nouvelle fois virtuelle. Elle sera retransmise depuis le site d’Apple et YouTube, ainsi que sur Apple TV et dans l’application TV sur tous les appareils compatibles.

Une première bande-annonce pour les Éternels

Alors que la phase 4 du Marvel Cinematic Universe (MCU) s'ouvre et que la série Loki arrive sur Disney+, le teasing pour cette nouvelle grande page de l'histoire commence, sans répondre aux grandes interrogations.

On découvre ainsi un univers à mi-chemin entre Stargate SG-1 et American Gods, aux contours assez vagues, servi par un casting haut de gamme.

Pourtant, Les Éternels a du potentiel. Il doit permettre de remonter un peu plus la « chaîne alimentaire » des êtres qui peuplent l'univers Marvel après la mort de Thanos, lui-même fils d'Éternels de Titan. Dans ce film, on s'attend donc à en apprendre plus sur eux et à entendre parler de leurs antagonistes, les Déviants.

On attend également des informations sur leur création par les Célestes. Ces êtres géants et tout-puissants sont à l'origine de nombreux peuples vus dans le MCU à travers leurs expériences. Ils ont d'ailleurs déjà été introduits par les Gardiens de la galaxie il y a quelques années. 

En effet, la planète Knowhere est constituée du crâne d'un Céleste, un autre étant aperçu lors de l'explication des possibilités des pierres d'infinité par le Collectionneur. Ego, père de Peter Quill (Star-Lord) dans le MCU, y est d'ailleurs dépeint comme un Céleste (bien que ce ne soit pas le cas dans les comics). 

On espère donc que des ponts seront établis avec ces éléments déjà mis en place. On attend aussi de voir si le scénario imaginé ira jusqu'à nous parler de la Horde et du Fulcrum, ou si tout cela est pour le moment mis de côté afin de préparer le développement des prochains films.

Dark patterns : aidez les ONG à documenter les interfaces truquées

L'Electronic Frontier Foundation, Consumer Reports, Access Now, PEN America et Harry Brignull (le fondateur de DarkPatterns.org) viennent d'annoncer le lancement de Dark Patterns Tip Line.

Il s'agit d'une plateforme de recensement participative de ces « interfaces truquées », utilisées par certains sites web, objets connectés et applications mobiles afin d'inciter les gens à faire des choses qu'ils ne feraient probablement pas autrement.

L'objectif est d'aider les défenseurs de la protection de la vie privée, les décideurs et les responsables politiques à « tenir les entreprises responsables de leurs pratiques malhonnêtes et préjudiciables ».

Le site documente par ailleurs plusieurs exemples, classés par catégories (choix refusé, perte de temps, d'argent ou de confidentialité, etc.), de ces pratiques : le service de paiement mobile Venmo de Paypal qui, par défaut, rend les transactions publiques, le New York Times qui facilite l'abonnement, mais rend difficile la procédure de désabonnement, NordVPN qui abonde automatiquement le panier avant même de solliciter le consentement du client, etc.

Le CERN répond à une question improbable : « Pourquoi les aimants du LHC sont-ils bleus ? »

L’Organisation européenne pour la recherche nucléaire commence par un rappel important : « Les aimants sont systématiquement peints pour les protéger de la rouille, à l'exception des aimants supraconducteurs (comme ceux du LHC) ; là, ce sont les enceintes à vide contenant l'équipement qui sont peintes ».

Allons à l’essentiel : « Les accélérateurs du CERN sont peints de différentes couleurs, allant du rouge au vert, en passant par le violet, l'orange et diverses nuances d'argenté. Comment ces couleurs sont-elles choisies et pour quelle raison ? Pour faire court, ce sont les physiciens et les ingénieurs de haut niveau du Laboratoire qui choisissent les couleurs qu'ils préfèrent ».

N’allez pas croire que c’est toujours le cas : « En effet, contrairement à d'autres équipements dont le code couleur est strictement réglementé pour des raisons de sécurité, les équipes qui développent les aimants ont carte blanche pour sélectionner la couleur de leurs créations ».

Pour autant, il y a une réflexion derrière les décisions, comme l’explique Vittorio Parma, ancien responsable des cryostats du LHC : « L'éclairage étant faible, il peut faire assez sombre dans les tunnels des accélérateurs. Pour compenser, nous avons tendance à choisir des couleurs claires et lumineuses qui facilitent le travail auprès des aimants ».

Giorgio Brianti, chef de division à l'époque où le Booster du Synchrotron à protons a été construit, y va aussi de son anecdote . « J’avais pensé que ce serait une bonne idée d'organiser un concours pour choisir de quelle couleur le peindre. Mais je n'avais pas tenu compte du fait que nous nous trouvions à la fin du mouvement hippie. Aussi, la proposition gagnante était plutôt psychédélique, avec des bandes de couleur partout. Comme cela ne me plaisait pas du tout, j'ai remis au lauréat les bouteilles de champagne prévues pour le prix, et j'ai choisi moi-même les couleurs du Booster. »

SK Hynix : feu vert européen pour le rachat des activités NAND d’Intel

Les deux sociétés avaient annoncé ce projet à 9 milliards de dollars en octobre 2020. Le rachat comprend les activités mémoire et stockage (SSD), celle des wafers, la propriété intellectuelle, les employés ainsi que l’usine de Dalian en Chine. Intel conserve ses activités sur Optane.

SK Hynix confirme avoir « reçu l’autorisation inconditionnelle de la Commission européenne ». Elle fait suite à celle de la Federal Trade Commission l’an dernier et du Committee on Foreign Investment in the United States (CFIUS) en mars. 

Il reste des autorisations à obtenir. Les deux sociétés « feront de leur mieux » pour les obtenir en 2021 et boucler le rachat cette année. 

Elon Musk entre énergies renouvelables pour Bitcoin et idées pour Dogecoin

Le patron de SpaceX et Tesla continue ses tweets qui n'ont pas toujours grand sens sur la durée. Cette nuit, il est ainsi revenu sur le besoin d'aide des développeurs de Dogecoin, proposant de leurs donner des idées via GitHub ou Reddit. 

Peu avant, il évoquait l'utilisation d'énergies renouvelables par les mineurs de bitcoins outre-Atlantique, devant demander à d'autres dans monde de suivre la voie d'un minage plus vert. « Potentiellement prometteur », juge l'entrepreneur.

iOS 14.6 et macOS 11.4 disponibles : abonnements Podcasts et bases du Lossless pour Music

Deux importantes mises à jour ont été diffusées hier soir pour les appareils compatibles, même si le programme est moins chargé que les précédentes.

Toutes deux activent ainsi les abonnements mensuels et annuels aux podcasts annoncés à la dernière conférence du constructeur. Pour rappel, ils permettent de financer directement des auteurs de podcasts, qui pourront par exemple choisir de retirer les publicités aux abonnés, leur réserver des épisodes spécifiques, etc. Apple prélève bien sûr ses 30 %.

Les bases pour le format Lossless sont également posées, comme confirmé à The Verge par Apple. Cependant, le catalogue sans perte n’est pas encore disponible, même si le lancement serait imminent. 

Les autres apports sont plus spécifiques. Dans iOS 14.6, le mode Perdu permet par exemple d’ajouter une adresse email plutôt qu’un téléphone aux AirTag et aux accessoires compatibles avec Localiser. Les AirTag afficheront également le numéro de téléphone partiellement masqué de leur propriétaire s’ils entrent en contact avec un autre appareil NFC. Côté accessibilité, on peut maintenant déverrouiller un iPhone par la voix après un redémarrage. 

Plusieurs problèmes sont corrigés : 

  • La fonctionnalité « Déverrouiller avec l’Apple Watch » pouvait ne pas fonctionner après avoir utilisé « Verrouiller l’iPhone » sur l’Apple Watch.
  • Les rappels pouvaient s’afficher sous forme de lignes blanches.
  • Les extensions de blocage d’appels pouvaient ne pas s’afficher dans Réglages.
  • Les appareils Bluetooth pouvaient parfois se déconnecter ou transmettre l’audio d’un appel à un autre appareil.
  • Les performances de l’iPhone pouvaient être réduites pendant le démarrage.

Côté macOS 11.4 aussi on note plusieurs soucis réglés :

  • Les signets de Safari pouvaient parfois être réorganisés ou déplacés dans un dossier caché
  • Certes sites pouvaient ne pas s’afficher correctement après la sortie de veille de l’appareil
  • Certains mots-clés pouvaient ne pas être exportés correctement avec une image depuis Photos
  • Aperçu pouvait se figer lors de la recherche dans un document PDF
  • Les MacBook 16 pouces pouvaient se figer pendant une partie de Civilization VI

Dans une moindre mesure, les mises à jour tvOS 14.6, HomePod 14.6 et watchOS 7.5 ont également été diffusées. Elles apportent surtout des correctifs et préparent le terrain au format Lossless pour Apple Music.

Les testeurs n’ont en tout cas pas le temps de s’ennuyer, puisque des versions de test pour iOS 14.7 et macOS 11.5 sont déjà disponibles depuis environ deux semaines.

Xbox Game Pass sur Surface Duo : le jeu sur un écran, les contrôles sur l’autre

C’est une amélioration bienvenue, même si elle ne concerne que peu de monde. Elle sera prochainement déployée sur les Surface Duo.

Le double écran de l’appareil sera nettement mieux exploité, en permettant d’utiliser l’ensemble comme une Nintendo DS, avec le jeu sur l’écran du haut et les contrôles tactiles sur celui du bas.

Une idée toute simple, compatible « avec plus de 50 jeux » selon le responsable Panos Panay. Le site du Game Pass référence actuellement 66 jeux compatibles avec les contrôles tactiles.

Neowin a remarqué que l’appareil n’avait pas été mis à jour depuis un peu plus d’un mois, et qu’il y avait de fortes chances que la nouveauté soit sur le point d’être déployée avec la mise à jour mensuelle.

Twitch lance une catégorie « jacuzzi » pour y diffuser ce que l’on veut

Depuis quelques jours, les utilisateurs de Twitch ont pu remarquer une nouvelle catégorie « Pools, Hot Tubs, and Beaches », littéralement « Piscines, jacuzzis et plages », bien qu’elle soit en anglais chez nous.

L’éditeur a expliqué à The Verge avoir reçu de nombreuses pressions de la part des publicitaires, qui ne voulaient pas que leurs « contenus » soient affichés sur certains flux, notamment de personnes baignant lascivement dans leur jacuzzi ou autres. 

La nouvelle catégorie est une manière de dire aux créateurs et créatrices concernés qu’ils peuvent aller y faire ce qu’ils veulent, à condition de respecter les conditions de Twitch qui, elles, n’ont pas changé. Qu’ils soient prévenus cependant : il n’y a aucune garantie que les publicités puissent être affichées dans les contenus qu’ils choisiront de produire dans cette catégorie.

C’est une manière pour Twitch de régler la question, sans remettre en cause son règlement. Pour rappel, les contenus sexuellement suggestifs sont toujours interdits, mais il est permis d’être en tenue de bain quand le contexte s’y prête. Twitch évite ainsi de plonger plus avant dans un début de polémique sur l’assimilation d’un maillot de bain à un contenu nécessairement subversif.

Twitch résume dans un blog : « Être trouvé sexy par d’autres personnes n’est pas interdit par nos règles, et Twitch ne prendra aucune mesure contre les femmes ou quiconque sur notre service pour leur attractivité perçue ». Ce dont on sait gré au service.

La société précise que cette catégorie n’est pas une solution à long terme, davantage une réaction à une problématique avant qu’elle prenne trop d’ampleur. Elle estime cependant que tout le monde peut y trouver son compte : les créateurs ont une zone dédiée pour continuer à diffuser ce qu’ils veulent, les spectateurs peuvent l’éviter complètement et les régies publicitaires peuvent soutenir ou non ces flux.

Cela étant, et comme le note The Verge, la disparition des publicités peut signifier un manque à gagner si l’idée était d’attirer un maximum de spectateurs. Le nombre de flux pourrait donc faiblir de lui-même devant le manque d’attractivité financière.

Xbox : Dolby Vision dans Apple TV et podcasts dans Spotify

Cette semaine, les utilisateurs de consoles Xbox Series X ou S recevront quelques nouveautés dans certaines applications média.

Apple TV, disponible uniquement sur la dernière génération, prendra ainsi en charge le Dolby Vision pour les contenus compatibles (ceux produits par Apple le sont presque tous), marqués d’un petit logo dédié. Il faudra bien sûr que le téléviseur suive.

Côté Spotify, on retrouve enfin les podcasts, qui auront le bon goût de pouvoir fonctionner en arrière-plan, y compris pendant que l’on joue. Comme toujours avec Spotify, le smartphone peut être utilisé comme télécommande pour changer d’épisode, avancer, mettre en pause, etc.

Aux États-Unis, d’autres applications débarquent sur la console : discovery+ (issue de la chaîne Discovery), Paramount+ (anciennement CBS All Access) et IMDb TV (anciennement IMDb Freedive). Cette dernière appartient à Amazon et contient des publicités. 

D’autres applications de ce type doivent arriver cet été, promet Microsoft. 

La Russie veut forcer Google à supprimer les contenus « interdits » en 24hCrédits : LegART/iStock

Roskomnadzor, le régulateur des communications russe, a donné ce lundi 24 heures à Google pour supprimer ce qu'il a qualifié de « contenu interdit », rapporte Reuters. Il a en outre menacé de lui infliger une amende et de ralentir le trafic de l'entreprise dans le pays.

La Russie avait déjà « imposé un ralentissement punitif » à Twitter pour des motifs similaires mais également, relève l'agence, afin de freiner les géants technologiques occidentaux et renforcer ce qu'elle appelle sa « souveraineté » sur Internet.

Roskomnadzor a déclaré avoir envoyé plus de 26 000 appels à Google de suppression d'informations illégales, y compris des vidéos contenant des informations sur la drogue ou la violence, ou émanant de ce qu'il a qualifié d'« organisations extrémistes ».

Google, de son côté, poursuit Roskomnadzor pour des demandes de suppression de 12 vidéos Youtube accusées d'encourager les mineurs à se joindre à des manifestations non autorisées en soutien au dissident emprisonné Alexei Navalny, et qualifiées de « contenus illégaux » par Roskomnadzor.

Google est passible d'une amende comprise entre 10 800 et 54 000 dollars s'il ne restreint pas l'accès aux contenus interdits, une récidive pouvant aller jusqu'à 10 % du chiffre d'affaires annuel total de l'entreprise.

Roskomnadzor a également accusé Google de censure pour avoir prétendument restreint l'accès de YouTube aux médias russes, notamment RT, Spoutnik et une chaîne d'information chrétienne orthodoxe appartenant à un homme d'affaires russe, soumis à des sanctions financières américaines et européennes.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !