La plateforme Mon master critiquée

Annoncée en 2022 puis reportée à 2023, la plateforme d'inscription en Master du Ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche a finalement ouvert en mars dernier. Depuis, comme sa grande sœur Parcoursup, elle essuie les critiques de ses principaux utilisateurs, les étudiants, relate une enquête du journal Le Monde.

« On y passe des heures, c’est épuisant à l’approche des partiels. J’ai l’impression que la plate-forme a été organisée à la dernière minute. Les informations arrivent au compte-gouttes, même les enseignants ont du mal à nous aiguiller », explique un étudiant au journal.

Le média raconte aussi que des erreurs de paramétrage ont été remontées au ministère, qui a décidé de retirer des formations temporairement, générant du stress chez certains étudiants.

Toutes les formations de l'Université Paris-Panthéon-Assas ont, par exemple, été retirées parce qu'elles demandaient une hiérarchisation des vœux, ce qui est interdit, a rappelé le ministère. Mais ce n'est pas la seule université à avoir rencontré des problèmes.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !