Le CERN va pouvoir améliorer le LHC, les travaux pour la haute luminosité sont terminés

Après quatre ans et demi de travaux de génie civil, le CERN va pouvoir mettre en place le LHC à haute luminosité (HL-LHC) et encore améliorer les capacités de son accélérateur de particules. L’organisme de recherche européen vient d’annoncer la fin de ces travaux.

La nouvelle configuration du LHC, qui devrait être utilisée à partir de 2029, devrait être capable de produire une luminosité de 5 à 7 milliards de collisions proton-proton par seconde alors que celle utilisée actuellement peut déjà en produire un milliard par seconde.

Pour permettre cette amélioration, de gros travaux de génie civil ont dû avoir lieu pour ensuite intégrer de nouveaux aimants quadripolaires supraconducteurs permettant de mieux focaliser le faisceau, de nouvelles cavités radio-fréquence (appelées cavités-crabes) et des nouveaux convertisseurs de puissance. Les équipes du CERN doivent donc maintenant mettre en place et régler les diverses parties technologiques.

« Les travaux de développement technologique étant bien avancés, nous avons donc véritablement entamé la transition vers l'ère du HL-LHC, qui repoussera encore plus loin les limites de la technologie et des connaissances. Le HL-LHC permettra aux physiciens d’étudier plus en détail les mécanismes connus, comme le boson de Higgs, et d’observer d’éventuels nouveaux phénomènes rares », explique dans le communiqué Oliver Brüning, chef du projet HL-LHC.

Le HL-LHC devrait être exploité jusqu'en 2041.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !