Les géants de la tech remplacent leurs employés en Amérique latine

Les annonces de licenciements en bloc se succèdent, dans la Silicon Valley. Mais de l’autre côté de la frontière des États-Unis avec le Mexique, c’est une autre histoire qui se joue, raconte Rest of World. Dans ce pays comme au Pérou, en Uruguay et ailleurs en Amérique latine, les scènes tech ont toutes les peines du monde à recruter… parce que les GAFAM débauchent les meilleurs développeurs avec des salaires que les start-ups ne peuvent pas égaler.

Une tendance qui s’est accrue avec la Covid-19, puisque le passage forcé au travail à distance a fait prendre conscience aux employeurs américains qu’ils trouveraient plus au sud de larges viviers de talents vivant dans le même fuseau horaire, le tout à des coûts moins élevés qu’aux États-Unis.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !