Alphabet supprime à son tour 12 000 postes

Dans un billet, Sundar Pichai, PDG de Google, a annoncé la mauvaise nouvelle : 12 000 personnes vont perdre leur emploi. C’est malheureusement une constante ces derniers temps.

Les raisons invoquées sont strictement les mêmes que chez Microsoft la semaine dernière, au point que l’on se demande si ces entreprises n’ont pas travaillé ces formules ensemble : deux années de croissance énorme, poussant à des embauches pour tenir le rythme, puis une chute presque aussi brutale.

Les 12 000 suppressions de postes interviennent dans quasiment tous les domaines couverts par Alphabet et partout dans le monde. 

Comme pour Meta et Microsoft, on retrouve les six mois de couverture médicale et d’aide au réemploi, les seize semaines de salaire auxquelles s’ajoutent deux semaines pour chaque année d’ancienneté, ou encore les bonus de 2022 maintenus et les congés payés.

Les personnes concernées reçoivent actuellement les emails fatidiques. À compter de réception, il leur restera 60 jours de travail payés chez Google.

Satya Nadella, Sundar Pichai ou encore Mark Zuckerberg, en dépit de ces mauvaises décisions, gardent leur poste.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !