D'après noyb, l'amende infligée à Meta aurait dû être de 3,97 milliards, pas de 390 millions d'euros

L'ONG noyb, à l'origine de nombreuses plaintes contre Meta notamment, estime que la Commission irlandaise de protection des données (DPC) « a fermé les yeux sur les revenus générés par la violation du RGPD lors du calcul de son amende » de 390 millions d'euros, infligée à Meta début janvier.

La DPC n'aurait en effet pas pris en compte un vote à la majorité des 2/3 de toutes les autorités de l'UE (le CEPD) ayant pourtant ordonné à la DPC de prendre en compte les milliards d'euros de revenus mal acquis de Meta. Ce qui aurait permis à l’entreprise d'économiser « près de 4 milliards d'euros ».

Le Comité européen de la protection des données avait demandé à la DPC de quantifier les revenus générés par Meta en enfreignant le RGPD, précisé que l'amende devait « contrebalancer les gains de l'infraction », et lui avait donc ordonné d' « infliger une amende supérieure à ce montant », explique noyb.

Or, la DPC a « simplement ignoré » les revenus illégaux réalisés par Meta en affirmant que « la Commission n'est pas en mesure d'établir une estimation des questions », et qu'elle était donc « incapable de prendre ces questions en compte ».

« Il est étonnant que cela n'ait pas été pris en compte par la DPC », s'étonne Max Schrems, le président de noyb. « La DPC n'a même pas utilisé ses pouvoirs statutaires pour demander ces informations à Meta. Nous avons donc fait des recherches publiques sur les informations disponibles et avons constaté que ce seul facteur aurait dû augmenter l'amende de 3,97 milliards d'euros. »

noyb, qui avait déjà annoncé qu'elle « pourrait devoir faire appel » de la décision de la DPC, a écrit au CEPD pour lui demander que sa décision soit pleinement confirmée par la DPC : 

« La DPC a fait don de 3,97 milliards d'euros à Meta. Il nous a fallu une heure et une feuille de calcul pour trouver ce résultat. Je suis sûr que les contribuables irlandais ne verraient pas d'inconvénient à avoir cet argent supplémentaire, si seulement un employé de la DPC avait juste ouvert un moteur de recherche et fait des recherches. »

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !