Données personnelles : l’autorité de la concurrence allemande avertit GoogleCrédits : Terry J Alcorn/iStock

L’Office fédéral allemand de lutte contre les cartels (Bundeskartellamt) a publié un communiqué mercredi annonçant avoir averti, le 23 décembre 2022, Alphabet et ses deux filiales européennes Google Allemagne et Google Irlande sur leur utilisation des données des utilisateurs. L'autorité se base sur la loi allemande sur la concurrence de 2021 pour affirmer que «  Google doit donc modifier ses conditions de traitement des données et ses pratiques associées ».

Selon le président de l'Office, Andreas Mundt, « le modèle économique de Google repose en grande partie sur le traitement des données des utilisateurs. Grâce à son accès aux données pertinentes recueillies via un grand nombre de services différents, Google bénéficie d'un avantage stratégique par rapport à d'autres entreprises. Les pratiques de Google doivent être évaluées à l'aune des exigences des nouvelles règles de concurrence applicables aux grandes entreprises numériques ».

L'autorité allemande reproche à Google de se permettre, via ses conditions générales, de collecter, traiter et de croiser les données qu'elle récolte via ses différents services comme « Google Search, YouTube, Google Play, Google Maps et Google Assistant, mais aussi par le biais de nombreux sites web et applications de tiers ».

Les services web généralement ciblés ne sont pas les seuls cités. L'Office précise que cela «  concerne également les données provenant des services dits d'arrière-plan de Google, y compris les services Google Play, qui, dans une certaine mesure, recueillent régulièrement des données sur les appareils Android ».

Le Bundeskartellamt estime que les utilisateurs ne disposent pas « d'un choix suffisant pour savoir si et dans quelle mesure ils acceptent ce traitement de grande envergure de leurs données à travers les services ».

L'autorité explique qu'elle mène une procédure administrative contre Google, dont cet avertissement fait partie, qui peut aboutir au classement de l'affaire par l'autorité, à la présentation d'engagements par l'entreprise ou à l'interdiction des pratiques de Google par l'autorité de la concurrence.

Via un communiqué transmis à l'AFP, Google assure « poursuivre (son) dialogue constructif avec l'autorité de la concurrence allemande, afin de répondre à leurs préoccupations ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !