L’OTAN testait sa cyberdéfense la semaine dernière

L’OTAN a mis en place la semaine dernière un exercice de cyberdéfense, faisant participer plus de 1 000 personnes sur toute la planète, explique Politico. Avec la guerre en Ukraine, cet exercice annuel est devenu encore bien plus réel : « Un niveau de sérieux s’est ajouté ; ce n’est plus si fictionnel », a déclaré le colonel Bernd Hansen et chef de la direction « Cyberespace » au commandement allié Transformation de l’OTAN.

L’exercice a rassemblé plus de 40 états membres de l’organisation, dont 150 experts se sont réunis dans la capitale de l’Estonie, Tallinn, pendant que d’autres suivaient l’exercice depuis leur pays. Il consistait à répondre à des cyber-attaques débutées par des pirates contre une île fictionnelle nommée Icebergen située entre l’Islande et la Norvège afin de récupérer des renseignements, perturber les services gouvernementaux et faire tomber le réseau électrique.

Politico fait remarquer que « la guerre en Ukraine a relancé la question de savoir comment l'OTAN réagirait à une cyberattaque contre un État membre suffisamment importante pour que soit invoqué l'article 5, qui considère une attaque contre un État membre comme une attaque contre tous. »

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !