Foxconn calme les émeutes avec des primes

Tout portait à croire que la situation sur le site de Zhengzhou était particulièrement tendue. Dans un contexte sanitaire jugé difficile, faisant ressortir les craintes de la maladie et surtout des quarantaines très strictes imposées en Chine, une grande partie des employés de Foxconn s’était mise en grève, générant des émeutes.

Selon CNN, Foxconn argue d’une erreur technique et d’un problème de communication : « Nous nous excusons pour une erreur de saisie dans le système informatique et garantissons que la rémunération réelle est la même que celle convenue ».

À l’origine de l’explosion de colère a priori, des primes promises de 3 000 yuans (400 euros) après 30 jours de travail puis une autre, identique, après 60 jours. Puis Foxconn aurait annoncé que ces primes ne seraient finalement versées qu’en mars et mai prochains.

L’entreprise a apaisé les esprits en promettant une prime supplémentaire de 8 000 yuans (1 000 euros) s’ils acceptaient de quitter les usines pour retourner à leurs dortoirs, à laquelle s’ajouterait une surplus de 2 000 yuans (270 euros) s’ils partaient tout de suite dans des bus.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !