Un Russo-Canadien accusé d’être un membre de Lockbit lié à 115 attaques contre des victimes françaises

Un homme de nationalités russe et canadienne a été arrêté près de Toronto le 26 octobre dernier, suspecté d’être un membre du groupe de ransomware Lockbit. Les États-Unis ont récemment annoncé avoir fait une demande d’extradition de cette personne vers leur sol. 

Mercredi 16 novembre, le parquet de Paris a fait savoir à l’AFP qu’il était suspecté, côté français, d’être lié à au moins « 115 attaques contre des victimes françaises et près de 2 000 victimes dans le monde ». Selon cette même source, cet homme « répertorié comme étant une cible de haut niveau a été identifié comme étant susceptible d'être affilié à plusieurs groupes de rançongiciel et auteurs de plusieurs attaques à l'encontre de victimes réparties dans le monde entier (Lockbit, Blackcat, Ragnarlocker, Darkside...) ». La procédure a été ouverte par la section cyber du parquet de Paris en septembre 2020.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !