NSO licencie 15 % de ses salariés, et augmente le prix de Pegasus de 20 %

NSO Group aurait licencié 15 % de ses salariés, soit environ 120 employés, et augmenté le prix de son logiciel espion Pegasus de 20 %, révèle Bloomberg, citant une source interne à la société.

La survie de l'entreprise serait en jeu, alors qu'elle doit 400 millions de dollars à ses débiteurs.

La vente de NSO au marchand d'armes américain L3Harris, d'un montant estimé à 700 voire 800 millions de dollars, a finalement été bloquée par la Maison Blanche, mais également par les autorités israéliennes, précise Bloomberg. Celles-ci voudraient en effet garder le contrôle du code source du logiciel, et empêcher qu'une partie clef de ses employés soit relocalisée aux États-Unis.

Alors que l'entreprise engrangeait 250 millions de dollars de revenus en 2018, avant que le scandale Pegasus n'éclate, NSO espère en enregistrer de 150 à 170 cette année.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !