Fuites de données : l'Australie propose des amendes plus pénalisantes que celles du RGPD

L'Australie, qui a récemment été confronté à plusieurs fuites de données particulièrement graves, envisage d' « augmenter considérablement les sanctions en cas d'atteintes répétées ou graves à la vie privée ».

La peine actuelle de 2,22 millions de dollars australiens (soit 1,42 million d'euros) pourrait en effet passer à 50 millions de dollars (32 millions d'euros, soit plus que le montant maximum de 20 millions prévu par le RGPD), ou « trois fois la valeur de tout avantage obtenu grâce à l'utilisation abusive d'informations », ou « 30 % du chiffre d'affaires ajusté d'une entreprise au cours de la période pertinente » (contre 4 % du chiffre d'affaires mondial annuel d'une entreprise dans le RGPD).

« Une conduite délibérée ou irréfléchie, le type de données – par exemple, relatives à la santé – ou des antécédents d'ingérence grave dans la vie privée, ou le mépris pour la sécurité des données seraient également pris en compte », précise The Guardian.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !