Au Royaume-Uni, l’Ofcom joue avec le feu de la neutralité du NetCrédits : Kheng ho Toh/Hemera/Thinkstock

Le régulateur britannique explique que « la neutralité du Net a joué un rôle essentiel en permettant aux gens d'accéder au contenu et aux services qu'ils souhaitent, et aux diffuseurs de contenus et d'applications d'atteindre les clients en ligne ».

Or, « depuis la mise en place des règles actuelles en 2016, il y a eu des changements  significatifs dans le monde en ligne », l’Ofcom souhaite aujourd’hui « s'assurer que la neutralité du net continue de servir les intérêts de chacun », c’est-à-dire particuliers et professionnels.

Selina Chadha, directrice de la connectivité à l'Ofcom, n’y va pas par quatre chemins : 

« Les règles de neutralité du net limitent les activités des fournisseurs d’accès à Internet et pourraient restreindre leur capacité à développer de nouveaux services et à gérer leurs réseaux .

Nous voulons nous assurer qu'ils peuvent également innover, aux côtés de ceux qui développent de nouveaux contenus et services, et protéger leurs réseaux lorsque les niveaux de trafic pourraient les pousser à leurs limites.

Nous pensons que les consommateurs en bénéficieront ».

Plusieurs pistes sont lancées avec des forfaits Premium, des « services spécialisés », des mesures de gestion du trafic et du « zero-rating ». L’Ofcom demande au marché de lui faire des retours jusqu’au 13 janvier et, en fonction des commentaires, prévoit de publier sa décision et les nouvelles orientations à l’automne 2023.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !