Utiliser Starlink comme GPS… sans autorisation de SpaceX ?

Des chercheurs de l’Université du Texas à Austin prétendent, dans un article en preprint (non évalué par leurs pairs), avoir réussi à faire de la rétro-ingénierie sur les signaux des satellites de Starlink.

Le MIT Technology Review explique qu’en 2020 Todd Humphreys et ses collègues ont proposé à SpaceX d’essayer de monter une alternative au GPS au cas où le système de géolocalisation aurait un problème. Certains dirigeants de l’entreprise étaient intéressés mais Elon Musk aurait lui-même décliné. Les chercheurs se sont quand même obstinés et aventurés dans une opération de rétro-ingénierie.

Après avoir acheté un simple terminal Starlink et lancé le streaming de vidéos YouTube haute-définition (des vidéos de Rafael Nadal selon le MIT Technology Review), ils se sont rendus compte que ces signaux étaient basés sur la technique de l’Orthogonal frequency-division multiplexing (OFDM) utilisée aussi bien par le Wi-Fi que par les réseaux mobiles (3G, 4G, 5G).

Sans chercher à casser le chiffrement, ils se sont concentrés sur d’éventuelles séquences de synchronisation. Bingo ! Et ces séquences donnent des informations sur la vitesse et la distance du satellite. Combinées avec celles sur les mouvements des satellites partagées publiquement par SpaceX pour réduire les risques de collision, ces données permettent, selon les chercheurs, de déterminer la position du récepteur à 30 mètres près.

Ils estiment être capables d’arriver à moins d’un mètre de précision si SpaceX leur communiquait des données plus précises.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !