La CNIL et la DPC irlandaise enquêtent elles aussi sur Twitter

Au détour d'un (long) article (abonné) revenant sur les récentes révélations de l’ex-responsable de la sécurité de Twitter (et figure historique et respectée des hackers) Peiter Zatko, Libération nous apprend que « deux autorités de protection des données personnelles du Vieux Continent » sont citées dans les documents qu'il a transmis, en tant que lanceur d'alerte, le 6 juillet, à la Securities and Exchange Commission (SEC, le gendarme de la Bourse), la Federal Trade Commission (FTC, l’agence en charge du droit de la consommation et de la concurrence) et le département de la Justice : 

« D’après l’ex-responsable de la sécurité, aussi bien la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) française que la Data Protection Commission (DPC) irlandaise s’apprêtaient, début 2022, à demander au réseau social des éléments sur les données d’apprentissage de ses modèles d’intelligence artificielle les plus importants ; la direction de Twitter aurait eu l’intention de répondre de manière trompeuse, pour éviter de révéler que ce matériau contrevenait largement au droit d’auteur… »

Twitter aurait également « traîné à se mettre en règle avec la réglementation sur les cookies, suite à une demande de la Cnil ». 

Ces griefs ont été présentés aux autorités américaines avant qu'Elon Musk ne revienne sur son projet de rachat de Twitter, dont le procès qui l'oppose au réseau social sera jugé le 17 octobre prochain.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !