Le Royaume-Uni veut généraliser la reconnaissance faciale des migrants condamnés

Les ministères de l'Intérieur et de la Justice britanniques veulent obliger les migrants reconnus coupables d'infractions pénales à prendre des selfies jusqu'à cinq fois par jour, révèle The Guardian.

En mai, les autorités britanniques ont attribué un marché d'un montant initial de 6 millions de livres sterling (7,1 millions d'euros) à Buddi Limited, un vendeur de bracelets électroniques conçus « pour localiser les personnes vulnérables ».

Des documents obtenus par l'ONG Privacy International via une demande d'accès à l'information indiquent que le programme impliquera « une surveillance quotidienne, 24h/24 et 7j/7, des personnes soumises au contrôle de l'immigration », avec obligation de porter soit un bracelet électronique à la cheville, soit une montre « intelligente ».

Les selfies seront comparés par un système de reconnaissance biométrique facial. En cas d'échec, une vérification manuelle sera enclenchée.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !