Redevance audiovisuelle : la SACD plaide pour une taxe affectée, payée par les foyers même sans poste de TVCrédits : simpson33/iStock

« Faire disparaître la redevance n’est en rien une mesure en faveur du pouvoir d’achat » assure la SACD, soulignant que le gain sera égal à zéro pour les 4 millions de foyers aujourd’hui exonérés notamment en raison de faibles revenus.

« Les autres foyers à qui s’appliquerait cette mesure verront leur charge fiscale être allégée de 37 centimes par jour. Qui peut croire que ce cadeau microscopique serait une réponse crédible face à l’alourdissement des dépenses d’énergie, d’alimentation et de logement de nos concitoyens ? » argumente la société de gestion collective, pour qui ces 138 euros annuels pèsent peu sur le budget d’un foyer imposé.  

Avec le financement de l’audiovisuel public dans le budget général de l’État, ce sont « les Français, à travers leurs impôts sur le revenu et la TVA, taxe la plus inégalitaire, qui seraient in fine appelés à financer les plus de 3,5 milliards d’euros que représente aujourd’hui la redevance ».

En quête de justice, la SACD prône une autre réforme : « un financement affecté, déconnecté de la possession d’un poste de télévision et tenant mieux compte des revenus des foyers pour être socialement plus juste ». Avec un tel système, les foyers sans poste de TV payeraient la redevance TV dont le montant varierait suivant les revenus. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !