La police de Londres constate de plus en plus d' « agressions cryptographiques »

Des documents obtenus via des demandes de droits d’accès par le Guardian révèlent un nouveau modus operandi : des voleurs menacent leurs victimes afin qu'elles déverrouillent leurs téléphones portables, ou les subtilisent après avoir identifié leurs codes PIN, afin de vider leurs portefeuilles de crypto-actifs.

Si certains rendraient leurs téléphones aux victimes après les avoir délestés, d'autres iraient jusqu'à les menacer avec des couteaux et des armes à feu, voire jusqu'à « torturer », y compris à leurs domiciles, les détenteurs de cryptos.

Contrairement aux virements bancaires, les transferts de crypto-actifs sont irréversibles, « ce qui rend ce type de délit plus attractif pour les voleurs », note le Guardian.

« Vous ne marcheriez pas dans la rue avec des billets de 50 £ et en les comptant. Cela devrait s'appliquer aux personnes possédant des actifs cryptographiques », explique Phil Ariss, qui dirige l'équipe de cryptomonnaie du programme de cybercriminalité du Conseil national des chefs de police.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !