Clearview AI ne pourra plus vendre sa base de données aux entreprises privées américainesCrédits : Scharfsinn86/iStock

L'entreprise de reconnaissance biométrique faciale Clearview AI a accepté de ne plus autoriser les entreprises privées américaines à accéder à sa base de données de plus de 20 milliards de photos aspirées sur le web et les réseaux sociaux, explique le New York Times.

Via une « exception clé, Clearview pourra toujours fournir sa base de données aux banques et institutions financières américaines en vertu d'une exclusion de la loi de l'Illinois ». De plus, Clearview pourra toujours commercialiser son algorithme de reconnaissance faciale aux entreprises privées, mais sans la base de données de 20 milliards d'images.

Cet accord intervient aux termes d'une plainte déposée par plusieurs ONG de défense des droits humains, dont l’American Civil Liberties Union (ACLU). Clearview pourra cela dit continuer à commercialiser ses services aux agences fédérales et étatiques. Mais elle devra cesser d'offrir des comptes d'essai gratuits à des policiers « à l'insu ou sans l'approbation de leurs employeurs ».

Clearview avait déjà déclaré, en 2020, qu'elle cesserait de travailler avec des entreprises privées après une enquête de BuzzFeed News qui révélait que l'entreprise avait offert son outil à des magasins, banques et à d'autres entreprises, y compris par le biais d'essais gratuits de 30 jours.

En prévision d'une nouvelle levée de fonds, elle avait cela dit depuis expliqué à ses futurs investisseurs vouloir étendre son marché pour pouvoir offrir ses services bien au-delà des seules forces de l'ordre, afin de pouvoir surveiller concerts, baby sitters, femmes de ménage, etc.

« Clearview AI est ravie de mettre fin à ce litige », explique Floyd Abrams, l'un des avocats représentant Clearview AI, dans une déclaration à CyberScoop. « Le règlement n'exige aucun changement important dans le modèle commercial de l'entreprise ni ne l'interdit de toute conduite dans laquelle elle s'engage à l'heure actuelle ». 

L'entreprise a déclaré dénombrer « plus de 3 100 agences américaines, dont le FBI et le Department of Homeland Security », rapporte CNN.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !